USS Nashville (CL-43) à Mare Island, 1943

USS Nashville (CL-43) à Mare Island, 1943


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Croiseurs légers de l'US Navy 1941-45, Mark Stille .Couvre les cinq classes de croiseurs légers de l'US Navy qui ont servi pendant la Seconde Guerre mondiale, avec des sections sur leur conception, leur armement, leur radar et leur expérience de combat. Bien organisé, avec les dossiers de service en temps de guerre séparés du texte principal, de sorte que l'histoire de la conception des croiseurs légers se déroule bien. Intéressant de voir comment de nouveaux rôles ont dû être trouvés pour eux, après que d'autres technologies les ont remplacés en tant qu'avions de reconnaissance [lire la critique complète]


  • ►� (31)
    • ► Août (1)
    • ► juillet (5)
    • ► juin (4)
    • ► Mai (4)
    • ► avril (5)
    • ► mars (4)
    • ► Février (4)
    • ► janvier (4)
    • ►� (53)
      • ► décembre (5)
      • ► Novembre (4)
      • ► octobre (5)
      • ► septembre (4)
      • ► Août (4)
      • ► juillet (5)
      • ► juin (4)
      • ► Mai (4)
      • ► avril (5)
      • ► mars (4)
      • ► Février (4)
      • ► janvier (5)
      • ▼� (51)
        • ► Décembre (4)
        • ► Novembre (4)
        • ► octobre (5)
        • ► septembre (4)
        • ► Août (3)
        • ► juillet (5)
        • ► juin (4)
        • ► Mai (5)
        • ► avril (4)
        • ► mars (4)
        • ▼ Février (4)
        • ► janvier (5)
        • ►� (52)
          • ► Décembre (4)
          • ► Novembre (5)
          • ► octobre (4)
          • ► septembre (4)
          • ► Août (5)
          • ► juillet (4)
          • ► juin (4)
          • ► Mai (5)
          • ► avril (4)
          • ► mars (5)
          • ► Février (4)
          • ► janvier (4)
          • ►� (52)
            • ► Décembre (4)
            • ► Novembre (5)
            • ► octobre (4)
            • ► septembre (5)
            • ► Août (4)
            • ► juillet (4)
            • ► juin (5)
            • ► Mai (4)
            • ► avril (4)
            • ► mars (5)
            • ► Février (4)
            • ► janvier (4)
            • ►� (52)
              • ► décembre (5)
              • ► Novembre (4)
              • ► octobre (4)
              • ► septembre (5)
              • ► Août (4)
              • ► juillet (4)
              • ► juin (5)
              • ► Mai (4)
              • ► avril (4)
              • ► mars (5)
              • ► Février (4)
              • ► janvier (4)
              • ►� (52)
                • ► décembre (5)
                • ► Novembre (4)
                • ► octobre (4)
                • ► septembre (5)
                • ► Août (4)
                • ► juillet (5)
                • ► juin (4)
                • ► Mai (4)
                • ► avril (5)
                • ► mars (4)
                • ► Février (4)
                • ► janvier (4)
                • ►� (38)
                  • ► décembre (5)
                  • ► Novembre (4)
                  • ► octobre (5)
                  • ► septembre (4)
                  • ► Août (4)
                  • ► juillet (5)
                  • ► juin (4)
                  • ► Mai (5)
                  • ► avril (2)

                  Laststandonzombieisland

                  Ici à LSOZI, nous allons décoller tous les mercredis pour jeter un coup d'œil aux anciennes marines à vapeur/diesel de la période 1859-1946 et dresser le profil d'un navire différent chaque semaine. Ces navires ont une vie, une histoire qui leur est propre, qui les emmène parfois dans les endroits les plus étranges. – Christophe Eger

                  Navire de guerre Mercredi 22 avril 2015 : L'ailier de Music City

                  Ici, nous voyons une célèbre photo tirée d'un film 16 mm d'un groupe de bombardiers B-25 Mitchell de l'US Army Air Force chargés sur le pont du porte-avions USS Hornet (CV-8), le 18 avril 1942, il y a environ 73 ans cette semaine. Le navire en arrière-plan ? L'ailier méconnu mais toujours là qui est le Brooklyn-classe croiseur léger USS Nashville (CL-43), le héros de notre histoire.

                  Une réponse aux japonais Mogami-les croiseurs de classe des années 1930 qui portaient un nombre impressionnant de 15 canons de 6 pouces, les sept croiseurs de la Brooklyn-classe étaient une excellente conception qui s'est avérée plus que capable en service. Bien qu'il s'agisse d'un croiseur léger, ces navires de 606 pieds de long et de 12 200 tonnes étaient parmi les plus grands jamais construits pour porter ce nom et ont emporté tout ce que les Allemands et les Japonais pouvaient leur lancer pendant la Seconde Guerre mondiale.

                  Au-dessus du chef de classe USS Brooklyn CL-40 en juin 1943. Notez la configuration de la tourelle

                  Portant une ceinture blindée allant de 2 pouces sur le pont à 6,5 sur leurs tourelles, ils étaient raisonnablement bien gainés pour affronter tout sauf un croiseur lourd ou un cuirassé dans une action de surface. Huit chaudières alimentant un quatuor de turbines à vapeur Parsons ont donné à ces navires un impressionnant 100 000 shp, ce qui leur a permis de toucher 33 nœuds assez rapidement pour suivre même les destroyers rapides. Capables de parcourir 10 000 milles avec un seul chargement de mazout, ils pouvaient parcourir le Pacifique ou escorter des convois de l'Atlantique sans avoir à recharger toutes les cinq minutes. Quatre hydravions ont permis à ces navires d'aller en éclaireur et de dire à la flotte ce qui se profilait à l'horizon.

                  Enfin, une impressionnante batterie principale de 15 canons Mark 16 de 15,2 cm (15,2 cm) dans un schéma distinctif de cinq tourelles triples introduit avec la classe, leur a donné du mordant. Ces canons avec leur obus super lourd de 130 livres avaient presque le double de performances de pénétration par rapport aux anciens projectiles AP 6″/53 (15,2 cm) utilisés pour le Omaha croiseurs légers de classe (CL-4). De plus, ils pourraient les tirer rapidement. Une Brooklyn, USS Savannah (CL-42) lors d'essais d'artillerie en mars 1939 a tiré 138 Ronds de 6 pouces en seulement 60 secondes.

                  USS Nashville (CL-43) a été posée le 24 janvier 1935 par New York Shipbuilding Corp., Camden, NJ, et mise en service le 6 juin 1938. Un rapide shakedown en Europe au bord de la Seconde Guerre mondiale l'a vue rapporter quelque 25 millions de dollars en lingots d'or du Royaume-Uni, qui ont été déposés dans les banques américaines.

                  Lorsque la guerre a éclaté, elle s'est retrouvée en patrouille de neutralité dans l'Atlantique Nord, apparaissant souvent dans les périscopes de sous-marins allemands. Elle a escorté les Marines pour occuper l'Islande en 1941 et après que Pearl Harbor a reçu l'ordre de se connecter avec le plus récent transporteur du pays, frelon, et l'escorter jusqu'au Pacifique.

                  Une vue d'elle seulement 18 jours avant le raid Doolittle. Cliquez pour agrandir

                  Arrivé à la base aéronavale d'Alameda le 20 mars 1942, Nashville resta frelon avait une partie de son escadrille navale déchargée et 16 B-25 de l'armée, 64 bombes modifiées de 500 livres et 201 aviateurs et équipages au sol de l'USAAF transférés à bord.

                  Mettant à la mer le 2 avril, le groupe de travail commandé par le vice-amiral Halsey se composait de la frelon avec son escorte Nashville, le transporteur Entreprise avec ses trois compagnons croiseurs lourds Salt Lake City, Northampton, et Vincennes, ainsi qu'un groupe de destroyers et de pétroliers se sont dirigés vers l'ouest vers des points inconnus et dans le plus grand secret.

                  Vue vers l'arrière de l'île de l'USS Hornet (CV 8), en route vers le point de lancement de la mission. L'USS Gwin (DD-433) s'approche, tandis que l'USS Nashville (CL-43) navigue au loin. Huit des seize bombardiers B-25B de la mission sont stationnés à portée de vue, tout comme deux des bombardiers éclaireurs SBD du navire. Notez l'élévateur central, l'élévateur de torpilles, l'équipement d'arrêt et les barrières du poste de pilotage dans la partie inférieure de la photo, et le support de mitrailleuse anti-aérienne quadruple 1.1 & 8243 à gauche. Photo de l'histoire navale et du Commandement du patrimoine (# NH 53289).

                  Après avoir fait le plein des pétroliers le 17 avril, les quatre croiseurs et deux porte-avions se sont précipités vers le Japon. Le plan était de lancer le premier raid sur les îles Home pour remporter une victoire de propagande après une série de défaites à travers le Pacifique au cours des quatre premiers mois de la guerre.

                  Cependant, le groupe a été aperçu alors qu'il était encore loin au large. Le tir rapide Nashville rapidement engagé le navire japonais, Gunboat No. 23 Nitt Maru, et l'a coulé avec des obus de 6 pouces, mais le petit bateau de 70 tonnes a reçu un avertissement par radio en descendant.

                  Nito Maru coulé par Nashville

                  Les 16 bombardiers menés par Jimmy Doolittle sont rapidement entrés dans l'histoire et les six navires de la task force ont fait demi-tour pour des eaux plus sûres.

                  Nashville cependant, avait encore une longue guerre devant elle.

                  En tant que navire amiral de la Task Force 8, pitoyablement sous-armée, il a défendu l'Alaska pendant la feinte japonaise pendant la bataille de Midway et a trempé les envahisseurs gelés sur Attu et Kiska avec des obus de 6 pouces avant de revenir et de rejoindre la flotte principale.

                  Nashville tirant sur Kiska, le 8 août 1942, le bombardement s'est déroulé sur un circuit de course, et Nashville est en train de tourner. Cliquez pour agrandir

                  Elle a visité les mêmes tirs navals à travers le Pacifique Sud et a ouvert des bases japonaises à Munda, Kolombangara et en Nouvelle-Géorgie, a couvert les débarquements à Bougainville et dans l'archipel de Bismarck et est apparue généralement partout où l'action était la plus intense. Elle a couvert les raids sur les îles Marcus et Wake a servi de vaisseau amiral à McArthur pour les opérations Hollandia, a couvert Toem, Wakde, Sarmi Ares, Biak, Mortai, Leyte, Mindoro, et al.

                  Vue panoramique de l'USS Nashville (CL 43) au large de l'île Mare le 4 août 1943. Elle était en révision au chantier naval du 4 juin au 7 août 1943. U.S. Navy Photo #5624-43.

                  Invasion de Leyte, octobre 1944 - Général Douglas MacArthur (à droite, vu de profil) sur le pont de l'USS Nashville (CL 43), au large de Leyte lors du débarquement fin octobre 1944. Debout au centre (également vu de profil) est le lieutenant-général George C. Kenney. Photographie de la collection Army Signal Corps aux Archives nationales des États-Unis – USA C-259

                  Le 13 décembre 1944, il est touché par un kamikaze à bâbord alors qu'il se trouve dans le PI qui fait plus de 300 victimes - un tiers de son équipage, mais il est resté à flot et opérationnel, un témoignage à la fois du navire et de ses marins.

                  Les navires de sa classe étaient connus pour se lécher et continuer à tourner.

                  Sœur USS Honolulu (CL-48) a été torpillé à la bataille de Kolombangara les 12 et 13 juillet 1943, et de nouveau à Leyte en octobre 1944, mais dans chaque cas est resté à flot et opérationnel. Camarade de classe USS Boise (CL-47) a subi un certain nombre de coups durs à bout portant lors de la bataille du cap Espérance en 1943. Deux obus de 7,9 pouces du croiseur lourd Kinugasa a explosé dans le magasin de munitions principal de Boise‍ entre les tourelles un et deux. L'explosion qui en a résulté a tué près de 100 hommes et menacé de faire exploser le navire, mais elle a terminé la bataille par ses propres moyens et a survécu à la guerre.

                  Une autre soeur, USS Savannah (CL-42), a été écrasé par une énorme bombe allemande Fritz-X de 3 000 livres alors qu'il opérait dans la Méditerranée en 1943. Savane au milieu du navire, il a soufflé le fond du croiseur mais il est resté à flot et est revenu plus tard aux opérations après une reconstruction.

                  L'USS Savannah (CL-42) est touché par une bombe glissante radiocommandée allemande, tout en soutenant les forces alliées à terre lors de l'opération de Salerne, le 11 septembre 1943. La bombe a touché le sommet du canon numéro trois du navire 6″/47 tourelle et a pénétré profondément dans sa coque avant d'exploser. La photographie montre l'explosion s'échappant par le haut de la tourelle et également par la coque du Savannah sous la ligne de flottaison. Un vedette lance-torpilles (PT) passe au premier plan. Quand vous pensez qu'une paire de Fritz-X’ a complètement détruit le cuirassé Roma de classe Vittorio Veneto de 45 000 tonnes, il est impressionnant qu'un croiseur léger de 12 000 tonnes ait survécu à un tel coup.

                  Un chanceux jeune radioman 3e classe à bord Nashville ce jour-là, qui a survécu au hit kamikaze, Jason Robards, a poursuivi une carrière d'acteur et un Oscar. Plus tôt dans la guerre, Robards avait raté de peu Pearl Harbor de deux jours, puis avait son croiseur, son collègue vétérinaire du raid Doolittle. Northampton, coulé sous lui à la bataille de Tassafaronga. C'était pendant Nashville que Robards animait un groupe de la Navy à Pearl Harbor, a eu quelques rires et a décidé qu'il aimait être devant un public.

                  Suite aux réparations, Nashville était de retour sur les lignes de front, couvrant les opérations de Balikpapan et de Brunei Bay en juin et juillet 1945. Dans les mois qui ont suivi la guerre, il portait le pavillon de la TF73, a effectué une longue visite dans la Chine déchirée par la guerre, a effectué deux tours de tapis magique à la maison (un dont elle l'a vu prendre un navire de transport de troupes en train de s'effondrer avec 1200 soldats à bord en remorque dans une mer agitée) et a été désarmé le 24 juin 1946, après une carrière de service actif très mouvementée de 8 ans.

                  Nashville à Sydney 1944. Notez le schéma de camouflage de la mesure 32/21d. Cliquez pour agrandir

                  En tout, elle a remporté 10 battlestars pour sa longue guerre du Pacifique de 41 mois.

                  La Marine, au ras des croiseurs plus modernes, se départit bientôt des sept chanceux Brooklyn's.

                  Deux, Honolulu et Savane, ont été mis au rebut, tandis que les cinq autres faisaient partie d'une importante acquisition de croiseurs d'après-guerre par les « Navies ABC d'Amérique du Sud ».

                  USS Boise (CL-47) et Phénix (CL-46) est allé en Argentine.

                  USS Philadelphie (CL-41) est allé au Brésil.

                  Chef de classe Brooklyn avec son ailier Nashville est allé au Chili en 1951.

                  Alors qu'en Amérique du Sud, Nashville a servi de Capitaine Prat (CL-03) et plus tard comme le Chacabuco avec le même numéro de fanion. Il est resté en service actif jusqu'en 1984 et a été démoli l'année suivante à l'âge de 46 ans, l'un des derniers gros canons non modifiés de l'ère de la Seconde Guerre mondiale à flot à l'époque.

                  Les croiseurs Almirante Latorre (ex-suédois Gota Lejon), Prat (anciennement USS Nashville) et O’Higgins (anciennement USS Brooklyn) en cours de service au Chili. Cliquez pour agrandir

                  La flotte de combat chilienne des années 1970 en jeu. Peut-être la meilleure collection de navires de la Seconde Guerre mondiale alors à flot. Prat/Nashville est à gauche. Les croiseurs Almirante Latorre (ex-suédois Gota Lejon), sont au centre avec sa superstructure distinctive, et O’Higgins (anciennement USS Brooklyn) à droite de l'image. Cliquez pour agrandir

                  En tout, elle était l'une des plus décorées de sa classe et a survécu à la plupart de ses camarades de classe. Elle a survécu à ses sœurs argentines Boise/ Nueve de Julio (mis au rebut en 1978) et Phoenix/ Général Belgrano (coulé aux Malouines en mai 1982). Elle a également survécu à son partenaire brésilien Philadelphie/Barroso (mis au rebut en 1973).

                  Seul Brooklyn/O’Higgins, qui a finalement pris sa retraite en 1994, lui a survécu, bien que beaucoup de NashvilleLes pièces de ‘s ont été cannibalisées pour maintenir ce navire à flot pendant sa dernière décennie.

                  Au Chili, la cloche de son navire est exposée ainsi que deux de ses principaux canons.

                  Cloche de navire, musée au Chili

                  Dans les États, Nashville est rappelé par un groupe d'anciens combattants qui maintient un excellent site Web en son honneur et des reliques d'elle sont exposées au Tennessee State Museum à Nashville à environ un mile de Music City Center.

                  Un livre, Humbles héros a été écrit sur elle qui est une excellente lecture.

                  Déplacement : 9 475 tonnes (8 596 tonnes)
                  Longueur : 608 pi 4 po (185,42 m)
                  Faisceau : 61 pi 8 po (18,80 m)
                  Tirant d'eau : 19 pi 2 po (5 840 mm)
                  Propulsion:
                  Turbines à engrenages
                  Quatre vis
                  100 000 ch (75 000 kW)
                  Vitesse : 32,5 nœuds (37,4 mph 60,2 km/h)
                  Complément : 868 officiers et enrôlés
                  Armement : 15 × 6 in (150 mm)/47 canons cal,
                  8 × 5 pouces (130 mm)/25 canons de calibre,
                  20 × canons Bofors 40 mm,
                  10 × canons Oerlikon 20 mm
                  Armure:
                  Ceinture : 5 pouces (130 mm)
                  Tourelles : 6,5 pouces (170 mm)
                  Pont : 2 po (51 mm)
                  Tour de contrôle : 5 pouces (130 mm)
                  Avion transporté : 4 × hydravions
                  Installations aéronautiques : 2 × catapultes

                  Si vous avez aimé cette chronique, veuillez envisager de rejoindre l'Organisation internationale de recherche navale (INRO), Publishers of Warship International

                  Ils sont probablement l'une des meilleures sources d'études navales, d'images et de bourses que vous pouvez trouver sur http://www.warship.org/

                  L'International Naval Research Organisation est une société à but non lucratif dédiée à l'encouragement de l'étude des navires de guerre et de leurs histoires, principalement à l'ère des navires de guerre en fer et en acier (vers 1860 à ce jour). Son but est de fournir des informations et un moyen de contact pour ceux qui s'intéressent aux navires de guerre.

                  À l'approche de leur 50e anniversaire, Warship International, le tome écrit de l'INRO a publié des centaines d'articles, dont la plupart sont uniques dans leur portée et leur sujet.


                  USS Nashville (CL-43) à Mare Island, 1943 - Histoire


                  Cérémonies de mise en service Iles Gilbert
                  Courses d'essai En route pour Pearl Harbor


                  janvier février Mars avril Peut juin
                  juillet août septembre octobre novembre décembre

                  GRÂCE À LA CHRONOLOGIE NAVALE DES ÉTATS-UNIS, LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE
                  J'ai modifié les fichiers ci-dessus uniquement pour la région du Pacifique Sud. Le texte modifié est affiché dans LE NOIR.

                  01/06 mer. Navire de la marine américaine endommagé : Croiseur léger SAN JUAN (CL-54), par un bombardier en piqué, région des Îles Salomon, 08 j. 30' S., 166 d. 40' Est.

                  01/12 mar. Les forces armées occupent Amchitka, îles Aléoutiennes. Navires de la marine américaine coulés : DestroyerWORDEN (DD-352) , par échouement, Amchitka, îles Aléoutiennes. PT-28 , par échouage, Dora Harbor, Alaska.

                  01/19 mar. Terre japonaise à Wewak, Nouvelle-Guinée.

                  01/20 mer. Le destroyer d'escorte BRENNAN (DE-13), est mis en service à Mare Island, Californie, premier navire de ce type à être mis en service.

                  29/01/ven. La bataille de l'île Rennell (29-30 janvier) commence alors que la force opérationnelle des croiseurs et des destroyers (Rear Adm. R. C. Giffen), couvrant le mouvement des transports de troupes vers Guadalcanal, aux Îles Salomon, est bombardée près de l'île Rennell par des avions japonais.

                  01/30 sam. Des avions navals terrestres et aéronavals affrontent des avions japonais attaquant les croiseurs et destroyers du contre-amiral Giffen (Bataille de l'île Rennell, 29-30 janvier). La station navale, Akutan Harbor, Fox Island, Alaska, est établie. Navire de la marine américaine coulé : Croiseur lourd CHICAGO (CA-29) , par une torpille d'avion, 11 j. 25' S., 160 d. 56' E. Navire de la marine américaine endommagé : Destroyer LA VALLETTE (DD-448), par une torpille d'avion, 11 j. 25' S., 160 d. 56' Est.

                  02/08 lun. L'évacuation de plus de 11 000 soldats japonais de Guadalcanal, , Îles Salomon, est terminée.

                  02/09 mar. La résistance organisée à Guadalcanal, aux Îles Salomon, prend fin. [La lutte acharnée pour capturer Guadalcanal et d'autres îles du sud des îles Salomon a duré 6 mois et a été la première offensive des États-Unis dans la guerre du Pacifique. C'était extrêmement coûteux en hommes, en navires et en matériel, pour les deux parties.]

                  02/17 mer. Le porte-avions LEXINGTON (CV-16) est mis en service à Quincy, Massachusetts. Ce navire porte le nom du porte-avions LEXINGTON (CV-2), coulé le 8 mai 1942 lors de la bataille de la mer de Corail.

                  21/02 dim. Les Marines et les troupes de l'armée occupent les îles Russell, aux îles Salomon.

                  22/02 lun. Le cuirassé IOWA (BB-61) est mis en service à New York, N. Y.

                  15/03/Lun. Le commandant en chef de la flotte des États-Unis (Adm. E. J. King) établit un système de flotte numérotée pour que toutes les flottes du Pacifique aient des numéros impairs et celles de l'Atlantique des numéros pairs.

                  26/03/ven.La bataille des îles Komandorski se déroule entre un groupe opérationnel comprenant 2 croiseurs et 4 destroyers (Rear Adm. C. H. McMorris) et une force japonaise de 4 croiseurs et 4 destroyers escortant des renforts vers Attu, îles Aléoutiennes. Au cours de cette action de jour, 1 croiseur et 1 destroyer américains sont endommagés. Un croiseur ennemi est endommagé. Les renforts japonais ne parviennent pas à atteindre Attu. Navire de la marine américaine endommagé, bataille des îles Komandorski : croiseur lourd SALT LAKE CITY (CA-25), par des tirs de la marine, 52 d. 47 N., 172 d. 45' e. Destroyer BAILEY (DD-492), par des tirs de marine, 53 d. 20' N., 168 d. 36' Est.

                  15/04 Le porte-avions YORKTOWN (CV-10) est mis en service à Newport News, en Virginie. Ce navire porte le nom du porte-avions YORKTOWN (CV-5), coulé le 7 juin 1942, après la bataille de Midway.

                  18/04 dim. L'amiral Yamamoto, commandant en chef de la flotte combinée japonaise, est tué lorsque son avion est abattu par un avion P-38 de l'armée.

                  05/11 mar. Les troupes de l'armée débarquent sur Attu, le débarquement des îles Aléoutiennes est couvert par les forces navales sous l'Adm arrière. T. C. Kinkaid et l'Adm arrière. F. W. Rockwell.

                  05/13 jeu. Des croiseurs et des destroyers (Rear Adm. W. L. Ainsworth) bombardent Munda et Vila, aux Îles Salomon, tandis que des mouilleurs de mines posent des mines à travers les approches nord-ouest du golfe de Kula. Navires de la marine américaine endommagés : Croiseur léger NASHVILLE (CL-43), par explosion accidentelle, région des Îles Salomon, 08 j. 28' S., 158 d. 49' E. Destroyer NICHOLAS (DD-449), par explosion accidentelle, région des Îles Salomon, 08 j. 30' S., 158 d. 01' E.

                  23/05 dim. Le cuirassé NEW JERSEY (BB-62), est mis en service à Philadelphie, en Pennsylvanie.

                  25/05 mar. Carrier BUNKER HILL (CV-17) est mis en service à Quincy, Mass.

                  30/05 dim. La résistance japonaise organisée se termine à Attu, dans les îles Aléoutiennes.

                  21/06 lun. Les Marines et les troupes de l'armée débarquent à Segi Point, en Nouvelle-Géorgie, aux Îles Salomon.

                  Marine. 1 741 750 Marines. 310 994

                  07/05 lun. Des croiseurs et des destroyers (Rear Adm. W. L. Ainsworth) bombardent Vila, Kolombangara et le port de Bairoko, en Nouvelle-Géorgie, aux Îles Salomon. Les Marines et les troupes de l'armée débarquent à Rice Anchorage, en Nouvelle-Géorgie, aux Îles Salomon. Navire de la marine américaine coulé : Destroyer STRONG (DD-467) , par une torpille sous-marine, région des Îles Salomon, 08 d. 05' S., 157 d. 15' Est.

                  07/06 mar. La bataille du golfe de Kula se déroule dans l'obscurité en tant que groupe opérationnel composé de 3 croiseurs et 4 destroyers (Rear Adm. W. L. Ainsworth) engage 10 destroyers japonais transportant des troupes et des fournitures à Kolombangara, aux Îles Salomon. Un croiseur léger américain et deux destroyers japonais sont coulés. Un groupe opérationnel de croiseurs et de destroyers (Rear Adm. R. C. Giffen) bombarde Kiska, îles Aléoutiennes. Navire de la marine américaine coulé : Croiseur léger HELENA (CL-50) , par des torpilles de destroyer, Golfe de Kula, Îles Salomon, 07 d. 46' S., 157 d. 11' E. Navires de la marine japonaise coulés : destroyer NIIZUKI, par des tirs navals, golfe de Kula, région des Îles Salomon. Destroyer NAGATSUKI, échoué et abandonné, golfe de Kula, région des Îles Salomon.

                  07/13 mar. La bataille de Kolombangara se déroule dans l'obscurité au large de Kolombangara, aux Îles Salomon, en tant que force opérationnelle, composée de 3 croiseurs et 10 destroyers (Rear Adm. W. L. Ainsworth), engage 1 croiseur japonais et 5 destroyers escortant les transports de destroyers. Un destroyer américain est coulé, deux croiseurs américains, un croiseur néo-zélandais et deux destroyers américains sont endommagés. Un croiseur japonais est coulé. Navire de la marine américaine coulé : destroyer GWIN (DD-433) , endommagé par une torpille de destroyer, bataille de Kolombangara, Îles Salomon, et sabordé par les forces américaines, 07 d. 41' S., 157 d. 27' E. Navires de la marine américaine endommagés, Bataille de Kolombangara, Îles Salomon : Croiseur léger HONOLULU (CL-48), par torpille de destroyer, 07 j. 31' S., 157 d. 19' E. Croiseur léger ST LOUIS (CL-49), par torpille destroyer, 07 j. 37' S., 157 d. 16' E. Destroyers WOODWORTH (DD-460) et BUCHANAN (DD-484), par collision, 07 j. 40' S., 157, 14' E. Navire de la marine japonaise coulé : Croiseur léger JINTSU, par des tirs de croiseur et une torpille de destroyer, Bataille de Kolombangara, Îles Salomon, 07 j. 38' S., 157 d. 06' Est.

                  18/07 dim. Des avions de la marine et de l'armée attaquent la région de Buin-Kahile, Bougainville, Îles Salomon. Navire de la marine américaine coulé : LST 342 , par une torpille sous-marine, région des Îles Salomon, 09 d. 03' S., 158 d. 11' E. Navire de la marine américaine endommagé : Sous-marin chasseur PC-562, par mine, zone sicilienne, 37 j. 10' N., 12 d. 35' Est.

                  07/17 sam. Le capitaine William K. Phillips a pris le commandement de l'OAKLAND lors des cérémonies de mise en service. L'actuel OAKLAND a été le premier navire de guerre des États-Unis à porter ce nom.

                  17/07 au 11/08 Des opérations d'aménagement et des essais ont été réalisés dans la baie de San Francisco.

                  22/07/Jeu. Un groupe de travail naval composé de 2 cuirassés, 5 croiseurs et 9 destroyers (Rear Adm. R. C. Giffen et Read Adm. R. M. Griffin) bombarde la région de Kiska, îles Aléoutiennes. Navire de la marine japonaise coulé : Hydravion offre NISSHIN, par un avion naval basé à terre, au large de la Nouvelle-Géorgie, Îles Salomon, 06 j. 33' S., 156 d. 10' Est.

                  28/07 mer. Evacuation complète japonaise de Kiska, îles Aléoutiennes, sans détection par les forces américaines. (Voir 15 août 1943.)

                  08/02 lun. Des groupes opérationnels navals composés de 2 cuirassés, 5 croiseurs et 9 destroyers (Rear Adm. H. F. Kingman et Rear Adm. W. D. Baker) bombardent Kiska, îles Aléoutiennes. Kiska est bombardée 10 fois entre cette date et le 15 août. Navire de la marine américaine coulé : PT-109 , par collision avec un navire ennemi, région des Îles Salomon, 08 j. 03' S., 156 d. 58' E. Navires de la marine japonaise coulés : torpilleurs n° 112 et 113, par des avions de l'armée, près de Lae, Nouvelle-Guinée.

                  08/05 jeu. Munda, Nouvelle-Géorgie, Îles Salomon, tombe aux mains des forces armées. Navire de la marine américaine coulé : Gunboat PLYMOUTH (PG-57) , par torpille sous-marine, 36 d. 17' N., 74 d. 29' O.

                  08/06 ven. La bataille du golfe de Vella est rejointe peu avant minuit et se poursuit pendant les premières minutes du 7 août. Quatre destroyers japonais tentant d'amener des troupes et du ravitaillement à Kolombangara, aux Îles Salomon, sont attaqués par six destroyers (Comdr. F. Moosbrugger) dans le golfe de Vella. Trois destroyers japonais sont coulés et un endommagé. La force des États-Unis ne subit aucun dommage. Navire de la marine japonaise coulé : destroyer KAWAKAZE, par des torpilles de destroyer, bataille du golfe de Vella, au large de Kolombangara, Îles Salomon, 07 d. 50' s., 156 d. 47' Est.

                  15/08 dim. Troisième force amphibie (Rear Adm. T. S. Wilkinson) débarque du personnel de la marine, de la marine et de l'armée à Vella Lavella, aux Îles Salomon. Ce débarquement contourne la position ennemie à Kolombangara, aux Îles Salomon. La force opérationnelle navale dirigée par le commandant de la Force du Pacifique Nord (vice-amiral T. C. Kinkaid) débarque l'armée américaine et les troupes canadiennes à Kiska, dans les îles Aléoutiennes. Kiska a été évacué par les Japonais. (Voir 28 juillet 1943.)

                  08/16 lun. Le porte-avions INTREPID (CV-11), est mis en service à Newport News, en Virginie. Navires de la marine américaine endommagés : Destroyers WALLER (DD-466) et PHILIP (DD-498), par collision, région des Îles Salomon, 08 j. 11' S., 156 d. 43' Est.

                  12/08 au 15/09 Des Shakedown Runs ont eu lieu au large des côtes californiennes.

                  27/08 ven. Les Marines et les Seabees occupent Nukufetau, îles Ellice. Les troupes de l'armée sont débarquées sur l'île d'Arundel, aux Îles Salomon.

                  28/08 sam. Les Marines occupent Nanumea, îles Ellice. 09/04 sam. La force navale des États-Unis (Rear Adm. D. E. Barbey) débarque des troupes australiennes sur la péninsule de Huon, près de Lae, en Nouvelle-Guinée. Navires de la marine américaine endommagés : Destroyer CONYNGHAM (DD-371) par un bombardier en piqué, est de la Nouvelle-Guinée, 07 j. 28' S., 147 d.44' E. LST 471 et LST 473, par des torpilleurs et des bombardiers en piqué, région de l'est de la Nouvelle-Guinée, 07 j. 45' s., 148 d. 01' E.

                  09/16 au 10/29 À Mare Island Navy Yard, Californie, pour les modifications et les réparations après le shakedown.

                  09/22 mer. La force navale américaine de destroyers et de péniches de débarquement (Rear Adm. D. E. Barbey) met les troupes australiennes à terre à Finschhafen, en Nouvelle-Guinée.

                  10/03 dim. Evacuation complète par les Japonais de Kolombangara, Îles Salomon. Navire de la marine américaine coulé : Destroyer HENLEY (DD-391) , par une torpille sous-marine, zone orientale de la Nouvelle-Guinée, 07 j. 40' S., 148 d. 06' Est.

                  10/05 mar. La Task Force comprenant 6 porte-avions, 7 croiseurs et 24 destroyers (Rear Adm. A. E. Montgomery) bombarde et bombarde l'attaque de l'île Wake est répétée le 6 octobre. Navire de la marine américaine coulé : LST 448 , à la suite d'avaries subies le 1er octobre, région des Îles Salomon, 08 j. 03' S., 156 d. 43' Est.

                  10/06 mer. La bataille de Vella Lavella a lieu la nuit lorsque 3 destroyers (Capt. F. R. Walker) interceptent et attaquent 9 destroyers japonais évacuant des troupes de Vella Lavella, aux Îles Salomon. Le sous-marin KINGFISH (SS-234) débarque du personnel et des fournitures sur la côte nord-est de Bornéo. Navire de la marine américaine coulé : Destroyer CHEVALIER (DD-451) , endommagé par une torpille de destroyer, Bataille de Vella Lavella, 07 d. 30' S., 156 d. 14' E. coulé par les forces américaines. Navires de la marine américaine endommagés, bataille de Vella Lavella, Îles Salomon : Destroyer O'BANNON (DD-450), par collision avec le destroyer CHEVALIER (DD-451), 07 d. 30' S., 156 d. 15' Destroyer SELFRIDGE (DD-357), par torpille de destroyer, 07 j. 27' S., 156 d. 13' E. Navire de la marine japonaise coulé : destroyer YUGUMO, par torpille de destroyer, bataille de Vella Lavella, Îles Salomon.

                  10/07 jeu. Évacuation complète japonaise de Vella Lavella, Îles Salomon.

                  27/10 Les troupes débarquent sur les îles Mono et Stirling dans le groupe des îles du Trésor, les bombardements avant l'invasion des îles Salomon et la couverture des débarquements sont fournis par des navires et des aéronefs de la marine américaine. Navires de la marine américaine endommagés : Destroyer CONY (DD-508), par un bombardier horizontal, au large des îles Treasury, 07 d. 23' S., 155 d. 27' E. LST 399 et LST 485, par mortier côtier, région des Îles Salomon, 07 j. 25' S., 155 d. 34' Est.

                  30/10 En cours pour Pearl Harbor.

                  11/01 lun. La force amphibie (Rear Adm. T. S. Wilkinson) débarque le premier Corps amphibie des Marines (Lt. Gen. A. A. Vandegrift) au cap Torokina, Bougainville, Îles Salomon. L'assaut est couvert par des tirs d'avions et de destroyers. Cruiser and destroyer force (Rear Adm. A. S. Merrill) et groupe de travail aéronaval (Rear Adm. F. C. Sherman) bombardent et bombardent les aérodromes et installations japonais dans la région de Buka-Bonis, Îles Salomon. La force du contre-amiral Merrill bombarde plus tard les aérodromes ennemis sur l'île Shortland, aux Îles Salomon. Navire de la marine américaine avarié : Destroyer FULLAM (DD-474), par échouage, région des Îles Salomon, 06 j. 25' S., 154 d. 53' Est.

                  11/02 mar. La bataille de l'Empress Augusta Bay se déroule dans l'obscurité alors qu'un groupe de travail comprenant 4 croiseurs légers et 8 destroyers (arrière Adm. AS Merrill) intercepte la force japonaise de 2 croiseurs lourds et 2 légers et 6 destroyers à vapeur pour attaquer les transports à Empress Augusta Bay, Bougainville, Les îles Salomon. Deux croiseurs légers américains et trois destroyers sont endommagés. Un croiseur léger et un destroyer japonais sont coulés, deux croiseurs lourds ennemis et deux destroyers sont endommagés. La force japonaise est refoulée. Carrier task force (arrière Adm. F. C. Sherman) attaque les aérodromes ennemis dans la région de Buka, Îles Salomon. Navires de la marine américaine endommagés, bataille d'Empress Augusta Bay, Îles Salomon : Croiseur léger MONTPELIER (CL-57), par bombardier en piqué. Croiseur léger DNEVER (CL-58), par des tirs navals. Destroyer FOOTE (DD-511), par torpille d'engins de surface. Le destroyer SPENCE (DD-512), par des tirs d'artillerie navale et collision avec le destroyer Thatcher (DD-514). Navires de la marine japonaise coulés, Bataille de l'Empress Augusta Bay, Îles Salomon : Croiseur léger SENDAI, par des embarcations de surface. Destroyer HATSUKAZE, par embarcation de surface.

                  11/03 Arrivé à Pearl Harbor.

                  11/08 Sortie avec Cruiser Division 5, et 2 destroyers, en route vers les îles Ellice et rendez-vous avec la flotte.

                  13/11 A traversé l'équateur et la ligne de date internationale, tous les pollywogs sont devenus de fidèles shellbacks.

                  SHELLBACK INITIATION 1943 LONGUE. 180 LAT 0 (LIGNE DE DATE INTERNATIONALE ET ÉQUATEUR) - La traversée de l'équateur était pleine de tradition dans la Marine. Une entrée est faite dans le nouveau dossier des shellbacks notant l'événement et il entre ensuite dans le domaine du roi Neptune. Chaque shellback reçoit un certificat et une réplique de la taille d'un portefeuille de ce certificat pour son usage personnel. mais il devait d'abord le gagner. DE LOWLY POLLYWOG À TRUSTY SHELLBACK PAR INITIATION SHELLBACK.

                  16/11 Arrivé au large de Funafuti et rejoint le Task Group 50.3, 2 CV, 1 CVL, 3 CA et 1 CL (AA).

                  18/11 Premières frappes aériennes lancées contre les îles Gilbert.

                  11/20 sam. Les forces navales, marines et militaires débarquent à Tarawa et Makin, dans les îles Gilbert. L'opération est sous le commandement général du Commandant Central Pacific Force (Vice Adm. R. A. Spruance). Une résistance amère est rencontrée sur Tarawa. [Les îles Gilbert sont en longitude est, mais puisque les dates de longitude ouest sont utilisées dans la plupart des rapports opérationnels, elles ont également été utilisées dans ces entrées concernant les îles Gilbert.] Les navires de la marine américaine endommagés, les îles Gilbert : Cuirassé MISSISSIPPI (BB -41), par explosion accidentelle, 03 j. 10' N., 172 d. 58' E. Porte-avions léger INDEPENDENCE (CVL-22), par torpille d'avion, 01 j. 30' N., 172 d. 40' E. Destroyer RINGGOLD (DD-500), par batteries côtières sur Tarawa, O1 d. 24' N., 172 d. 58' E. Destroyer DACHIELL (DD-659), par échouement, 01 j. 00' N., 173 jours. 00' Est.

                  20/11 Notre formation a été attaquée par un groupe important de « Betties », bombardiers lance-torpilles bimoteurs. Oakland en a abattu deux et a aidé à la destruction de deux autres lors de sa première action contre l'ennemi.

                  23/11 Betio, l'atoll de Tarawa et Makin dans les îles Gilbert sont déclarés sécurisés. Cruiser and destroyer force (Rear Adm. A. S. Merrill) bombarde la région de Buka-Bonis, Bougainville, Îles Salomon. Navire de la marine américaine coulé : PT-322 , par échouage, zone orientale de la Nouvelle-Guinée, 06 j. 09' S., 147 d. 36' E. coulé par les forces américaines. Navire de la marine japonaise coulé : la frégate WAKAMIYA, par le sous-marin GUDGEON (SS-211), mer de Chine orientale, 28 j. 49' N., 122 d. 11' Est.

                  11/24 mer. Le porte-avions WASP (CV-18) est mis en service à Quincy, Massachusetts. Ce navire porte le nom du porte-avions WASP (CV-7) coulé le 15 septembre 1942 près d'Espirtu Santo, Nouvelles Hébrides. Navire de la marine américaine coulé : transporteur d'escorte LISCOMBE BAY (CVE-56) , par une torpille sous-marine, région des îles Gilbert, 02 d. 58' N., 172 d. 26' Est.

                  25/11 La bataille du cap St. George se déroule au petit matin alors qu'un escadron de 5 destroyers (Capt. A. A. Burke) intercepte 5 destroyers japonais au large du cap St. George, en Nouvelle-Irlande. Trois destroyers ennemis sont coulés et un endommagé. Les navires américains ne subissent aucun dommage. Un avion embarqué bombarde Kavieng, en Nouvelle-Irlande. La base amphibie avancée des États-Unis, Salcombe, Devonshire, Angleterre, est établie. Navires de la marine japonaise coulés : Destroyers ONAMI, MAKINAMI et YUGIRI, par des torpilles et des tirs de destroyers, bataille du cap St. George, Nouvelle-Irlande. Sous-marin I-19, par le destroyer RADFORD (DD-446), au nord des îles Gilbert, 03 j. 10' N., 171 d. 55' Est

                  29/11 lun. Le porte-avions HORNET (CV-12), est mis en service à Newport News, en Virginie. Ce navire porte le nom du porte-avions HORNET (CV-8) coulé le 27 octobre 1942 après la bataille des îles Santa Cruz.

                  26/11 L'Oakland a été transféré au Groupe de travail 50.1, composé de 2 CV, 1 CVL. 4 CA, 1 CL (AA) et 6 DD. Ce navire assumait les fonctions de Screen Commander et fonctionnait avec l'écran.

                  12/04 sam. Des aéronefs du groupe de travail qui comprend six transporteurs (Rear Adm. C. A. Pownall) bombardent les atolls de Kwajalein et de Wotje, aux Îles Marshall. Navires de la marine américaine endommagés, Îles Marshall : Carrier LEXINGTON (CV-16), par une torpille d'avion, 13 j. 30' N., 171 d. 25' E. Croiseur léger MOBILE (CL-63), par explosion accidentelle, 12 j. 47' N., 170 d. 57' E. Destroyer TAYLOR (DD-468), accidentellement par des tirs de la marine américaine, 10 j. 00' N., 170 d. 00' Est.

                  12/04 Attaque lancée contre les Îles Marshall après un accrochage à grande vitesse depuis le nord-est. L'Oakland s'est vu attribuer un poste de piquetage « down moon », détaché temporairement de son groupe. Lors des raids, le navire a peut-être abattu un attaquant. Le Lexington (CV16) a été touché par une torpille et ce navire a couvert son repli.


                  De bons souvenirs d'une longue carrière

                  Pendant la Seconde Guerre mondiale, Jim Lotzgesell était aviateur. Il a piloté l'hydravion OS2U Kingfisher au large de la catapulte arrière du croiseur léger USS Nashville (CL-23), ou si la mer était relativement calme, au large de l'eau.

                  Il a survécu à des épaves d'avion, à des dangers en vol, à des attaques kamikazes et a découvert un monde de puissance militaire qu'il n'avait jamais connu, ainsi qu'une carrière et des camarades qu'il a beaucoup appréciés pendant plus de 21 ans.

                  Cependant, il a d'abord dû décider dans quelle branche aller.

                  Lotzgesell, originaire de Sequim, se rendait à l'Université de Washington lorsque l'attaque du Japon le 7 décembre 1941 a catapulté les États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale.
                  Comme beaucoup de jeunes hommes, Lotzgesell voulait entrer. Il pensa un moment au Corps des Marines, mais après avoir parlé avec un ancien chef de la Marine, il se décida pour la Marine.

                  "Il y avait une guerre en cours et j'avais peur de la manquer", a déclaré Lotzgesell.
                  Une fois officiellement dans la Marine, il ne lui a pas fallu longtemps pour monter à bord de l'USS Chester (CA-27), un croiseur lourd. Pendant cinq mois, il a voyagé avec la Force opérationnelle 94 sur l'île d'Adak dans les Aléoutiennes, bombardant Matsuwa et Paramushiru dans la chaîne des îles Kouriles.

                  Lotzgesell se souvient quand ils ont bombardé Paramushiru dans un épais brouillard.

                  « Le brouillard était si épais que nous étions dans une file de navires américains et l'un d'eux est presque arrivé à notre poupe. Nous avons bombardé leurs aérodromes et nous pouvions entendre les avions japonais au-dessus de nous mais le brouillard était si épais qu'ils ne pouvaient pas voir lâcher leurs bombes. Ils ne l'ont jamais fait.

                  Lotzgesell tomba malade et se rendit à l'hôpital d'Attu. Pendant son absence, il a été remplacé sur l'USS Chester. Il obtint donc de nouvelles commandes pour l'USS Nashville (CL-43).

                  Puis il a commencé à voyager. De la chaîne des Aléoutiennes, à Seattle, à San Francisco, séjournant dans le très bel hôtel Clift pendant deux semaines, puis sur un bateau banane où il était logé à cinq hommes de haut.

                  "J'ai passé tout le voyage sur la trappe à jouer au poker", a-t-il déclaré. « En 11 jours de mer, j'ai gagné plus de 500 $. Je l'ai envoyé à mes parents.

                  Ensuite, il était à bord d'un PB2Y-3, un gros hydravion quadrimoteur qui a traversé le Pacifique à pied vers Tarawa, jusqu'à Manus, dans les îles de l'Amirauté, au nord de la Nouvelle-Guinée et à un degré au sud de l'équateur.

                  Manus avait une grande baie et un marin lui a dit de sortir sur le quai et d'attendre un bateau Liberty qui l'emmènerait à l'USS Nashville.

                  Ce fut le cas, mais seulement après que Lotzgesell ait passé la journée à attendre sur la jetée et à avoir le pire coup de soleil de sa vie.

                  Une fois à bord, il pilotait l'OS2U Kingfisher et dans un grand lagon.
                  "Une fois, je volais à environ 1 500 pieds et aussi loin que je pouvais voir, il y avait des navires à l'ancre - américains et australiens", a-t-il déclaré. "Je n'ai jamais rien vu de tel."

                  L'USS Nashville faisait partie de la Task Force 67 et transportait le général Douglas MacArthur.

                  "Nous bombardions des îles en route vers les Philippines, tout le monde savait que c'était là où nous allions", a déclaré Lotzgesell.

                  L'USS Nashville a fourni un appui-feu à Hollandia, Tanahmerah Bay et Aitape et Biak, îles Schouten. Ils se préparaient pour les Philippines.
                  Lotzgesell a déclaré que Douglas MacArthur était l'esprit militaire le plus intelligent qu'il ait jamais rencontré.

                  "Il pouvait regarder une carte d'une île et choisir les zones qu'il allait frapper, où les troupes entreraient et il avait raison", a déclaré Lotzgesell.

                  Alors ils ont continué à nettoyer les îles sur le chemin des Philippines, il a continué à effectuer des missions de reconnaissance et de tir, disant aux militaires où pointer leurs armes et l'USS Nashville a continué à rouler.

                  Il y avait des Australiens sur le navire et des navires australiens dans le port.

                  Ils avaient également le contrôle de vol australien sur le pont de l'USS Nashville.

                  Un jour, Lotzgesell était dans son hydravion et a vu deux avions au-dessus de lui, venant de la droite.

                  "Je l'ai incliné et j'ai plongé à 50 pieds du pont, essayant de les secouer et ils m'ont suivi vers le bas", a déclaré Lotzgesell.

                  « J'ai alors réalisé qu'ils étaient australiens. J'ai appelé le navire et leur ai dit de me débarrasser de ces gars-là. Quand je suis revenu au navire, j'étais énervé et je me dirigeais vers CIC lorsque l'officier exécutif m'a attrapé par le bras et m'a fait pivoter et a dit que nous ne voulions pas déclencher une autre guerre avec les Australiens.

                  Lotzgesell se souvient d'un autre jour, le 13 décembre 1944, comme une journée chaude.

                  Ils étaient en route pour Mindoro, au sud de Luçon, et Lotzgesell se reposait sur la poupe à l'ombre lorsqu'il leva les yeux et vit le rouge d'un soleil levant sur un avion japonais.

                  Il est descendu directement et a heurté l'USS Nashville entre les deux piles. Ce sont deux bombes qui ont explosé à environ 10 pieds dans les airs.

                  Le kamikaze a tué 133 hommes et en a blessé 190 autres.

                  "Cela a tué tous les marins du navire, à l'exception de deux et de la plupart des chefs", a déclaré Lotzgesell.

                  « Le sergent-chef des Marines devait faire correspondre les parties du corps avec les corps et je lui ai proposé de l'aider. J'ai pris un bras et je l'ai mis à côté d'un corps du Corps des Marines, mais il avait une montre-bracelet et le sergent-chef savait que le gars ne portait pas de montre », a déclaré Lotzgesell.

                  Le navire est retourné sur la côte ouest pour des réparations.

                  À 50 milles d'Hawaï, Lotzgesell s'est sauvé la vie en faisant tout correctement, même s'il ne le savait pas à l'époque.

                  La Navy venait de présenter le Curtiss SC-1 Seahawk, un hydravion de reconnaissance monoplace qui pouvait être lancé à partir de croiseurs ou de cuirassés.

                  L'OS2U Kingfisher, avec la banquette arrière, s'était avéré très utile dans les opérations de transport.

                  Ils pouvaient atterrir dans l'eau, ramasser les pilotes abattus et les ramener aux porte-avions.

                  Quelqu'un avait décidé de mettre une civière dans le fuselage derrière le pilote du SC-1 Seahawk.

                  Lotzgesell devait être le pilote.

                  Traditionnellement, le payeur arrivait au port en premier pour préparer la solde des hommes. Il a donc été choisi pour se rendre à Hawaï avec Lotzgesell.

                  Ils ont d'abord attaché le payeur, puis Lotzgesell, et ont mis l'avion dans l'eau, qui était un peu agitée.

                  Peut-être à cause du poids supplémentaire du trésorier, ou de l'eau agitée, l'avion a commencé à rebondir. Et a continué à rebondir.

                  "J'ai relevé le nez et l'avion a commencé à monter mais s'est retourné sur le côté et s'est écrasé dans l'océan", a déclaré Lotzgesell. « Ensuite, il a commencé à couler. »

                  Lotzgesell est sorti de son siège, l'a tiré vers l'avant et vers le bas et a sorti le trésorier de la civière, de l'avion et s'est dirigé vers la surface.

                  Puis il a commencé à se diriger.

                  « Mais mon parachute s'est accroché au pare-brise de l'avion et nous coulons.
                  "J'ai mis un pied sur le tableau de bord et j'ai tiré et tiré et finalement je me suis libéré, mais alors que je sortais de l'avion et que je montais, je me suis accroché aux antennes qui mesurent 20 à 25 pieds", a-t-il poursuivi.

                  «Je ne pouvais plus rester sous l'eau, alors j'ai tiré et tiré et finalement j'étais libre. Au fur et à mesure que je montais, je sentais que j'étais au bout de ma corde, mais j'ai cassé la surface et j'ai pris de l'air », a-t-il déclaré.

                  Malgré des difficultés, il parvient à gonfler son radeau, trouve le trésorier, qui s'accroche au gros flotteur qui s'est détaché de l'avion, et se détend en attendant le bateau du navire.

                  Lorsque le bateau s'est présenté, Lotzgesell les a dirigés vers le trésorier, qui était derrière le flotteur, puis est retourné au navire.

                  "Un pilote à bord, Bill Haynesworth, m'a dit plus tard que lorsque je sautais de haut en bas au décollage, mon stabilisateur d'horizon arrière s'est cassé", a déclaré Lotzgesell.

                  Pourtant, quand ils comparaient les notes à bord, il avait tout fait correctement.

                  « Entraînement, dit-il.

                  Lotzgesell a passé plus de 21 ans dans la Marine. Il a été envoyé sur l'île de Whidbey après la Seconde Guerre mondiale.

                  Également après la guerre, le 5 mars 1946, il épousa sa bien-aimée, Shirley, avec qui il est toujours marié aujourd'hui.

                  Et il a continué à bien faire.

                  Chaque lundi matin, il se réunit avec d'autres vétérans au restaurant Artie's. Ils parlent de ce qu'ils ont vécu et de ce que cela en valait la peine.


                  La Seconde Guerre mondiale

                  D'août à décembre 1941, Nashville était basé aux Bermudes pour la patrouille de neutralité dans l'Atlantique central. Avec le bombardement de Pearl Harbor, Nashville a fumé à Casco Bay, Maine, où elle s'est jointe à un convoi de troupes et de marchandises pour les escorter jusqu'en Islande. Elle a continué le service d'escorte aux Bermudes et en Islande jusqu'en février 1942.

                  Raid de Doolittle

                  Le 4 mars 1942, elle a rendez-vous avec frelon au large des caps de Virginie, puis a escorté le porte-avions jusqu'à la côte ouest via le canal de Panama, arrivant le 20 mars à San Diego. frelon et Nashville parti de San Francisco le 2 avril, avec le porte-avions chargé de 16 bombardiers moyens B-25 Mitchell de l'armée sur son pont d'envol, des bombardiers sous le commandement du lieutenant-colonel Jimmy Doolittle, USAAF, pour le raid Doolittle sur le Japon. Le 13 avril, ils ont rendez-vous avec d'autres navires de guerre de l'US Navy, sous les ordres du vice-amiral William F. Halsey, Jr., au nord de l'atoll de Midway, puis ils ont mis le cap sur le Japon. À environ 1 600 km (1 600 km) du Japon le 17 avril, les destroyers de la force opérationnelle ont été détachés en raison du manque de carburant, puis Nashville, les autres croiseurs d'escorte, et frelon et Entreprise a fait une course à grande vitesse vers le point de lancement du raid aérien à 500 & 160 mi (800 & 160 km) du Japon. Le lendemain, le groupe de travail a été aperçu par un bateau de piquetage japonais, qui a signalé la présence du groupe de travail du porte-avions avant d'être coulé par des avions de reconnaissance de Entreprise. Un deuxième bateau de piquetage a ensuite été coulé par des tirs de Nashville, mais l'avantage de la surprise était perdu. Les B-25 ont été lancés à 150 & 160 mi (240 & 160 km) avant le point de lancement prévu dans une mer agitée. Immédiatement après le lancement, la force de frappe a inversé le cours et a fumé vers l'est pour Honolulu. Le groupe de travail "Shangri-La" est retourné à Pearl Harbor le 25 avril.

                  Vaisseau amiral

                  Nashville quitta Hawaï le 14 mai 1942 pour devenir le vaisseau amiral de la Task Force 8 (TF 8) défendant l'Alaska et les Aléoutiennes, et arriva à Dutch Harbor, en Alaska, le 26 mai. Elle a fumé pour Kodiak, Alaska deux jours plus tard pour se joindre à d'autres unités du groupe de travail. Les 3 et 4 juin, des avions de transport japonais ont frappé Dutch Harbor. Nashville et ses navires de guerre d'accompagnement étaient incapables d'entrer en contact avec l'ennemi en raison de brouillards épais. L'amiral Isoroku Yamamoto a retiré sa force de diversion des Aléoutiennes après sa défaite à la bataille de Midway. Lorsque les Japonais sont partis, ils ont laissé les forces d'occupation sur les îles Attu et Kiska dans les Aléoutiennes. De juin à novembre, Nashville patrouillait l'océan Pacifique Nord et participa à l'attaque de Kiska le 7 août, au cours de laquelle de lourds dommages furent infligés aux installations côtières japonaises.

                  Nashville arrivé à Pearl Harbor le 22 novembre et s'est dirigé vers le sud jusqu'aux îles Fidji le 24 décembre. A Espiritu Santo, Nouvelles Hébrides, il devient le vaisseau amiral de la TF 67. Après avoir escorté des transports de troupes jusqu'à Guadalcanal, Nashville, Hélène, et Saint Louis a infligé de lourds dommages à la base aérienne japonaise de Munda dans la nuit du 4 janvier 1943. Des attaques ultérieures ont été lancées sur Kolombangara et la Nouvelle-Géorgie au cours des mois suivants. Alors qu'il bombardait l'aérodrome de Vila à Kolombangara dans la nuit du 12 mai, il a subi une explosion de charge de poudre dans l'une de ses tourelles avant, tuant 18 personnes et en blessant 17.

                  En quittant Espiritu Santo le 22 mai, Nashville est arrivé au chantier naval de Mare Island pour des réparations et une modernisation. En partant de San Francisco le 6 août, elle est arrivée à Pearl Harbor le 12 août pour rejoindre les forces opérationnelles de porte-avions pour les grèves sur l'Île Marcus et l'Île Wake pendant les deux mois suivants.

                  Nashville est revenu à Espiritu Santo le 25 octobre et pendant les sept mois suivants, elle a bombardé des cibles sur la Nouvelle-Guinée et les Îles d'Amirauté. Contre les Japonais, Nashville fourni un appui-feu pour les débarquements sur l'île Bougainville et le cap Gloucester, en Nouvelle-Bretagne. Après avoir bombardé Wake Island les 21 et 22 avril 1944, Nashville a fourni un appui-feu et a transporté le général de l'armée Douglas MacArthur aux opérations amphibies à Hollandia (actuellement connue sous le nom de Jayapura), à Tanahmerah Bay et à Aitape, les 22 et 23 avril. Le 27 mai, le croiseur léger faisait partie de la force d'assaut bombardant Biak, dans les îles Schouten, où, le 4 juin, il a subi des dommages modérés suite à un quasi-accident en repoussant une attaque aérienne japonaise.

                  Après des réparations à Espiritu Santo, Nouvelles Hébrides, Nashville deux autres fois, transportèrent le général MacArthur et son état-major à l'invasion de Morotai, dans les Indes néerlandaises, à la mi-septembre. Elle a porté le général MacArthur à son retour aux Philippines, pour lesquelles elle a navigué de Manus le 16 octobre. Elle a fourni l'appui-feu pour les débarquements d'Île de Leyte le 20 octobre et elle est restée sur la station à l'embouchure du Golfe de Leyte jusqu'au 25 octobre, gardant les troupes sur la tête de pont et les transports à proximité. De retour sur l'île Manus pour de brèves réparations, Nashville a quitté les Amirautés le 28 novembre en tant que navire amiral du commandant de la Force d'attaque Visayan, en route à l'invasion de Mindoro.


                  USS Nashville (CL-43)


                  Figure 1 : USS Nashville (CL-43) dans la rivière Hudson, à New York, en 1939. Le parc d'attractions Palisade est à la bonne distance. Avec l'aimable autorisation de Donald M. McPherson, 1969. Photographie du centre historique de la marine américaine. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


                  Figure 2 : USS Nashville (CL-43) au large du Mare Island Navy Yard, en Californie, le 1er avril 1942. Il porte un camouflage Mesure 12 (Modifié). Photographie du Bureau of Ships Collection des Archives nationales des États-Unis. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


                  Figure 3 : USS Nashville (CL-43) au large du Mare Island Navy Yard, en Californie, le 4 août 1943. Photographie du Bureau of Ships Collection des Archives nationales des États-Unis. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


                  Figure 4 : Doolittle Raid sur le Japon, avril 1942. USS Nashville (CL-43) tirant avec ses canons de batterie principale de 6 pouces sur un bateau de piquetage japonais rencontré par le groupe de travail de raid, le 18 avril 1942. Photographié à partir de l'USS Salt Lake City (CA-25). Photographie officielle de l'US Navy, provenant des collections du Naval Historical Center. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


                  Figure 5 : USS Nashville (CL-43) bombardant l'île Kiska, Aléoutiennes, le 8 août 1942. Photographie du centre historique de la marine américaine. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


                  Figure 6 : Invasion de Leyte, octobre 1944. Le vaisseau amiral du général Douglas MacArthur, l'USS Nashville (CL-43), ancré au large de Leyte lors du débarquement, vers le 21 octobre 1944. Nashville porte un camouflage Mesure 33, Design 21d. Photographie officielle de l'US Navy, maintenant dans les collections des Archives nationales. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


                  Figure 7 : Invasion de Leyte, octobre 1944. Général Douglas MacArthur (à droite, vu de profil) sur le pont de l'USS Nashville (CL-43), au large de Leyte lors du débarquement fin octobre 1944. Debout au centre (également vu de profil) se trouve le lieutenant-général George C. Kenney. Photographie de la collection Army Signal Corps aux Archives nationales des États-Unis. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


                  Figure 8 : USS Nashville (CL-43) des hommes d'équipage nettoient la batterie de canons de 5 pouces côté bâbord, après que le navire a été touché dans cette zone par un Kamikaze le 13 décembre 1944, alors qu'il se dirigeait vers l'invasion de Mindoro. Notez les dommages causés par le feu aux canons et à la structure à proximité. Photographie officielle de l'US Navy, maintenant dans les collections des Archives nationales. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


                  Figure 9 : USS Nashville (CL-43) en cours à Puget Sound, Washington, le 25 mars 1945. Photographie du Bureau of Ships Collection des Archives nationales des États-Unis. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

                  Nommé d'après la capitale de l'État du Tennessee, l'USS de 9 475 tonnes Nashville (CL-43) était un Brooklyn croiseur léger de classe qui a été construit par la New York Shipbuilding Corporation à Camden, New Jersey, et a été mis en service le 6 juin 1938. Le navire mesurait environ 608 pieds de long et 61 pieds de large, avait une vitesse de pointe de 32 nœuds et avait un équipage de 868 officiers et hommes. Tel que construit, Nashville était armé de quinze canons de 6 pouces, huit canons de 5 pouces et huit mitrailleuses de calibre .50.

                  Après avoir été mis en service, Nashville a fait une croisière shakedown dans les Caraïbes. Début août, le navire se dirigea vers l'Europe du Nord pour une visite de bonne volonté, arrivant à Cherbourg, en France, le 24 août 1938. Nashville a poursuivi son voyage à Portland, en Angleterre, où 25 millions de dollars en lingots d'or britanniques ont été placés à bord du navire. Le croiseur a quitté Portland le 21 septembre et est arrivé au Brooklyn Navy Yard, à New York, neuf jours plus tard. Une fois là, elle a déchargé l'or et le 5 octobre est allée au Yard de Marine de Philadelphie, Philadelphie, Pennsylvanie, pour une révision.

                  Au printemps 1939, Nashville a amené des représentants américains pour la Conférence de défense panaméricaine à Rio de Janeiro, au Brésil, puis les a ramenés à Annapolis, dans le Maryland, le 20 juin 1939. Le 23 juin, le croiseur a quitté Norfolk, en Virginie, pour le Pacifique via le canal de Panama, arrivée à San Pedro, Californie, le 16 juillet. Nashville y resta deux ans. En février 1941, Nashville et trois autres croiseurs ont amené des Marines américains à la garnison de Wake Island. Puis le 20 mai, elle a quitté Pearl Harbor, Hawaï, pour la côte est, arrivant à Boston, Massachusetts, le 19 juin pour escorter un convoi transportant des Marines en Islande.

                  D'août à décembre 1941, Nashville était basé aux Bermudes et escortait des patrouilles de neutralité dans l'Atlantique central. Après le bombardement de Pearl Harbor le 7 décembre 1941, Nashville a fumé à la Baie Casco, Maine, où elle a escorté un convoi de troupes et de marchandises en Islande. Elle a ensuite continué à escorter des convois entre les Bermudes et l'Islande jusqu'en février 1942.

                  Le 4 mars 1942, Nashville rendez-vous avec le porte-avions USS frelon (CV-8) au large de la Virginie et escorte le porte-avions jusqu'en Californie via le canal de Panama. Les navires sont arrivés à San Diego, en Californie, le 20 mars. frelon et Nashville puis quitta San Diego le 2 avril sous le commandement de l'amiral William Halsey. Ce qui a rendu ce voyage différent, c'est que frelon transportait une pleine charge de 16 bombardiers B-25 de l'US Army Air Corps, sous le commandement du lieutenant-colonel James Doolittle. Le 13 avril 1942, frelon et Nashville rendez-vous avec la Force opérationnelle 16 juste au nord de l'île Midway dans le Pacifique. Le grand groupe de travail a mis le cap sur le Japon.

                  Le 17 avril 1942, alors que les navires de guerre américains étaient à 1 000 milles du Japon, les petits destroyers furent détachés du groupe et sommés de retourner à Pearl Harbor. Nashville, avec les autres croiseurs de la task force, accompagnaient les porte-avions frelon et USS Entreprise (CV-6) sur une course à grande vitesse vers le point de lancement des bombardiers B-25. Le 18 avril, le groupe de travail a été aperçu par un bateau de piquetage japonais, qui a signalé la position du groupe de travail avant d'être coulé par des avions de reconnaissance de Entreprise. Un deuxième bateau de reconnaissance a ensuite été repéré et coulé par Nashvillearmes à feu des années ’. Mais maintenant, les avions devaient être lancés puisque l'élément de surprise était perdu. Les avions de Doolittle ont été lancés ce jour-là à 150 milles de leur destination prévue et dans une mer agitée. Dès que tous les bombardiers ont été lancés, tous les navires du groupe de travail ont inversé leur cap et sont retournés à Pearl Harbor. Ils retournèrent tous sains et saufs à Pearl Harbor le 25 avril 1942. Le célèbre « Raid Doolittle » s'avéra également être un succès majeur (peut-être pas militairement en termes de nombre de cibles détruites, mais ce fut certainement un énorme coup de pouce moral pour le peuple américain à une époque où toutes les nouvelles de la guerre semblaient assez sombres).

                  Nashville quitta Pearl Harbor le 14 mai 1942 et devint le vaisseau amiral de la Task Force 8, chargée de défendre l'Alaska et les îles Aléoutiennes. Nashville est arrivé à Dutch Harbor, en Alaska, le 26 mai, puis a navigué vers Kodiak deux jours plus tard pour rejoindre d'autres unités de la force opérationnelle. Les 3 et 4 juin, des avions de transport japonais ont frappé Dutch Harbor, mais Nashville et son groupe de travail ont été incapables d'entrer en contact avec l'ennemi en raison d'un épais brouillard. Les principales forces navales japonaises ont été retirées de la région après l'énorme défaite du Japon à Midway, mais lorsque les Japonais ont quitté la région, ils ont laissé les forces d'occupation sur les îles Aléoutiennes d'Attu et de Kiska. De juin à novembre 1942, Nashville patrouillait le Pacifique nord et participa à l'attaque de Kiska le 7 août au cours de laquelle de lourds dommages furent infligés aux installations côtières japonaises.

                  Le 22 novembre 1942, Nashville a quitté les Aléoutiennes et est retourné à Pearl Harbor. Le navire a été transféré dans le Pacifique sud, où il a participé à des raids contre des bases japonaises dans le centre des îles Salomon. Lors du bombardement de la Nouvelle-Géorgie et de Kolombangara dans la nuit du 12 au 13 mai 1943, une explosion dans l'une de ses tourelles tue dix-huit de ses membres d'équipage. Nashville a quitté les îles Salomon et est retourné aux États-Unis, se rendant au chantier naval de Mare Island, en Californie, pour des réparations.

                  Nashville Quitte l'île Mare le 6 août 1943 et retourne à Pearl Harbor le 12 août pour rejoindre une force opérationnelle de porte-avions pour des frappes sur les îles Marcus et Wake. Une fois ces raids terminés, Nashville retourna dans le Pacifique sud en octobre 1943. Au cours de l'année suivante, Nashville participé à des débarquements amphibies à Bougainville, en Nouvelle-Bretagne, dans le nord de la Nouvelle-Guinée, à Morotai et à Leyte, fournissant un appui-feu et servant fréquemment de vaisseau amiral de combat du général Douglas MacArthur. En route pour l'invasion de Mindoro, aux Philippines, le 13 décembre 1944, Nashville a été touché par un kamikaze japonais.L'avion s'est écrasé sur son support de canon de 5 pouces bâbord, les deux bombes de l'avion explosant à environ dix pieds du pont. Les feux d'essence et les munitions explosives ont fait de sa zone médiane un enfer, mais bien que 133 hommes aient été tués et 190 blessés, ses canons de 5 pouces restants ont continué à fournir des tirs antiaériens. Le croiseur endommagé est rentré en boitant à Pearl Harbor et de là s'est rendu au chantier naval de Puget Sound, dans l'État de Washington, pour d'importantes réparations. Nashville resta au chantier naval de janvier à mars 1945.

                  Nashville est retourné au service actif en mai 1945 et a participé à des opérations dans les Indes orientales et la mer de Chine méridionale au cours des derniers mois de la Seconde Guerre mondiale. À la mi-septembre 1945, peu après la capitulation du Japon, Nashville arrivé à Shanghai pour soutenir le retrait des forces japonaises de Chine. Après avoir quitté l'Extrême-Orient en novembre 1945, Nashville a effectué deux voyages sur la côte ouest des États-Unis dans le cadre de l'opération Magic Carpet, aidant à ramener chez eux du personnel militaire américain du Pacifique.

                  Nashville a reçu l'ordre de se rendre dans l'Atlantique en janvier 1946, où il a été inactivé au Philadelphia Navy Yard. Le navire a été désarmé le 24 juin 1946, mais est resté en réserve jusqu'en 1950. Après avoir été révisé au Philadelphia Navy Yard, l'USS Nashville a été vendu au Chili le 9 janvier 1951 et rebaptisé Le capitaine Prat. Le navire était une unité active de la marine chilienne jusqu'en 1982. En 1983, le croiseur a été rebaptisé une fois de plus et est devenu Chacabuco, mais a été vendu pour être mis au rebut peu de temps après.


                  Kamikaze Images

                  Le 13 décembre 1944, un avion kamikaze transportant une bombe sous chaque aile s'écrase sur le pont du croiseur léger USS Nashville (CL43) avec les deux bombes explosant. L'attaque kamikaze et les incendies qui en ont résulté ont fait 133 morts et 190 blessés, et les graves dommages ont obligé le navire à retourner aux États-Unis pour des réparations et ont forcé le navire à quitter la guerre dans le Pacifique occidental jusqu'en mai 1945. Steven George Bustin, dont le père a servi comme canonnier pendant trois ans et demi sur le navire, a écrit une belle histoire qui tisse habilement les points forts de Nashvillel'histoire de la marine à partir des documents officiels de la marine et des histoires personnelles des hommes qui ont servi à son bord pendant son service dans la marine américaine, depuis sa mise en service (juin 1938) jusqu'à sa désignation pour élimination comme excédentaire (mars 1946).

                  L'histoire de ce navire montre l'exhaustivité des recherches de Bustin, qui mentionne au début du livre qu'il s'agissait d'un "effort de 98 % de recherche et de 2 % d'écriture". Le livre contient une bibliographie de dix pages et une liste d'autres sources, mais malheureusement manque un index pour localiser rapidement les nombreux hommes et lieux mentionnés. Des photos historiques du navire et de l'équipage totalisant 35 pages sont affichées tout au long du livre. Les dix chapitres du livre couvrent Nashvillede l'histoire du navire par ordre chronologique, mais l'auteur n'essaie pas de couvrir tous les événements de l'histoire du navire mais sélectionne plutôt les plus significatifs. Les nombreux témoignages oculaires des membres d'équipage rendent l'histoire vivante et apportent de l'humour.

                  Nashville a eu une histoire distinguée pendant la Seconde Guerre mondiale. Les faits saillants incluent la participation au raid aérien de bombardiers Doolittle B-25 sur Tokyo en avril 1942, la croisière dans le Pacifique nord pour défendre l'Alaska et les îles Aléoutiennes de mai à novembre 1942, le bombardement de diverses îles du Pacifique tenues par les Japonais en 1943 et 1944, servant fréquemment de navire amiral du général Douglas MacArthur notamment lors de son retour aux Philippines, et repoussant 90 attaques aériennes en 40 jours aux Philippines entre fin octobre et début décembre 1944. Avant l'attaque dévastatrice des kamikazes, Nashville eu quelques appels rapprochés. Le 4 juin 1944, une bombe larguée par un avion japonais a explosé à côté du navire, ne faisant aucune victime mais causant des dommages modérés qui ont pris environ un mois à réparer avant qu'il ne retourne au combat. Le 26 octobre 1944, un bombardier-torpilleur japonais largue une torpille qui manque à moins de 15 mètres Nashvilleest sévère.

                  Avant même le crash kamikaze du 13 décembre 1944, NashvilleLes membres d'équipage du kamikaze avaient été témoins d'attentats-suicides contre d'autres navires et connaissaient bien le danger d'un crash kamikaze. Le 1er novembre 1944, un avion kamikaze percute le destroyer Abner Lire (DD-526), ​​et Nashville a dû manœuvrer fort pour éviter d'être touché lorsqu'elle a lâché ses torpilles juste avant de couler. Le 11 décembre 1945, trois avions kamikazes frappent et coulent rapidement le destroyer Reid (DD-369), et Nashville ramassé 150 survivants. Le livre comprend des témoignages d'environ 30 survivants concernant l'attaque kamikaze contre Nashville au large de l'extrémité sud de l'île de Negros aux Philippines, mais la plupart d'entre eux sont assez courts et certains comme l'exemple suivant (p. 135) ne sont pas des citations directes de survivants :

                  Le GM3c Alfonso Garcia Vejar venait de quitter son poste alors qu'il était soulagé et est allé manger sous le pont. L'homme qui a pris sa place a été tué sur le coup. Alfonso était vivant par pur hasard et par destin.

                  Les Japonais ont rapporté à plusieurs reprises que Nashville avait été coulé, mais le croiseur léger a survécu jusqu'à la fin de la guerre. Après la réparation des ouvriers du chantier naval de Puget Sound Nashville, le navire est retourné dans le Pacifique occidental en mai 1945 et a passé les derniers mois de la guerre à soutenir principalement les opérations à Bornéo. En 1951, la marine américaine a transféré le navire à la marine chilienne, qui l'a utilisé jusqu'à ce qu'il soit finalement vendu à la ferraille en 1983.

                  Le livre ne contient que quelques fautes de frappe et fautes d'orthographe, telles que McArthur au lieu de MacArthur et Yamato au lieu de Yamamoto. La description de la fin de la guerre contient une déclaration erronée selon laquelle les huit avions kamikazes dirigés par le vice-amiral Ugaki ont été abattus (p. 166), mais en réalité on ne sait pas ce qui leur est arrivé, et il est probable que la plupart ou tous se sont écrasés en mer sans trouver de navires américains pendant leur vol de nuit.

                  Le titre Humbles héros décrit l'humilité sincère des membres d'équipage concernant leur service pendant la Seconde Guerre mondiale. La Préface se termine par les mots suivants :

                  Tous étaient en danger à divers moments et tous ont vu le grotesque de la mort pendant la guerre. Beaucoup ont fait preuve d'actes d'héroïsme époustouflants pour défendre leur navire et prendre soin de leurs camarades. Pourtant, jamais une seule fois au cours de centaines de conversations, je n'ai entendu une remarque vantarde d'un membre d'équipage concernant son rôle et ses actions. Ils étaient fiers et vantards du navire et de leurs coéquipiers, jamais d'eux-mêmes. Ils étaient et sont vraiment d'humbles héros.


                  Dommages Kamikaze au milieu du navire
                  USS Nashville CL43


                  USS Nashville (CL-43), 1938-1951

                  L'USS Nashville, un croiseur léger de classe Brooklyn de 9475 tonnes construit à Camden, New Jersey, a été mis en service en juin 1938. Au milieu de l'année 1938, il a navigué vers les Caraïbes et l'Europe, achevant le voyage en transportant une cargaison d'or de la Grande-Bretagne à les États Unis. L'année suivante, Nashville emmena des représentants diplomatiques au Brésil et, en juillet 1939, traversa le canal de Panama pour prendre ses fonctions dans le Pacifique. Il est retourné dans l'Atlantique en juin 1940 pour servir dans la patrouille de neutralité et dans des opérations "courtes de guerre" et est resté dans la région de l'Atlantique Nord pendant les premiers mois de la Seconde Guerre mondiale.

                  En mars 1942, le Nashville escorta le nouveau porte-avions Hornet jusqu'au Pacifique et l'accompagna en avril lors du raid Doolittle sur le Japon, au cours duquel il tira pour la première fois avec ses canons « de rage » lorsque le groupe de travail rencontra des bateaux de piquetage japonais. De mai à novembre 1942, le croiseur a servi dans le Pacifique nord. En août, elle participa à un bombardement de l'île Kiska tenue par l'ennemi, dans les Aléoutiennes. À la fin de l'année, le Nashville a déplacé ses opérations dans le Pacifique sud, où il a participé à des raids contre des bases japonaises dans les Salomon centrales. Lors du bombardement de la Nouvelle-Géorgie et de Kolombangara dans la nuit du 12 au 13 mai 1943, une explosion dans l'une de ses tourelles tue dix-huit de ses membres d'équipage.

                  Après les réparations du chantier naval, le Nashville a participé à des raids sur les îles Marcus et Wake avant de retourner dans le Pacifique sud en octobre 1943. Au cours de l'année suivante, il a participé à des débarquements amphibies à Bougainville, en Nouvelle-Bretagne, au nord de la Nouvelle-Guinée, à Morotai et à Leyte, fournissant des coups de feu soutien et servant fréquemment de vaisseau amiral de combat du général Douglas MacArthur. Alors qu'il était en route pour l'invasion de Mindoro le 13 décembre 1944, le Nashville fut touché par un avion suicide, perdant plus de 130 membres de son équipage et subissant de graves dommages par le feu au milieu du navire. Les réparations au chantier naval de Puget Sound ont été effectuées entre janvier et mars 1945.

                  Nashville est retourné dans la zone de guerre en mai 1945 et a participé à des opérations dans les Indes orientales et la mer de Chine méridionale pendant les derniers mois de la Seconde Guerre mondiale. À la mi-septembre, peu après la capitulation du Japon, il est arrivé à Shanghai pour soutenir le retrait des forces japonaises de Chine. Après avoir quitté l'Extrême-Orient en novembre 1945, le croiseur a effectué deux voyages vers la côte ouest des États-Unis dans le cadre de l'opération "Magic Carpet", aidant à ramener du personnel de service du Pacifique. Le Nashville est allé dans l'Atlantique en janvier 1946 et a été inactivé au Philadelphia Navy Yard, où il a été désarmé en juin. Vendu au Chili en janvier 1951 et rebaptisé Capitan Prat, il fut une unité active de la marine chilienne jusqu'en 1982. Le navire fut à nouveau rebaptisé en 1983, devenant Chacabuco, mais fut vendu pour démolition peu de temps après.

                  Un jour comme aujourd'hui. 1807: Officiers britanniques du H.M.S. Leopard est monté à bord de l'U.S.S. Chesapeake après avoir mis le cap sur la Méditerranée et a demandé le droit de rechercher des déserteurs sur le navire.

                  1813: Une force britannique a tenté de prendre Craney Island, le fort était l'une des principales défenses du port intérieur de Norfolk et abritait la frégate "Constellation".

                  1864: Les forces de l'Union tentent de capturer un chemin de fer qui approvisionnait Petersburg depuis le sud et d'étendre leurs lignes jusqu'à la rivière Appomattox.

                  1864: U.S.S. Lexington, l'enseigne par intérim Henry Booby, a résisté à une frappe confédérée surprise sur White River Station, Arkansas, et a forcé les troupes confédérées attaquantes à se retirer.


                  1865: Le raider confédéré Shenandoah tire le dernier coup de la guerre civile dans le détroit de Béring.

                  1898: L'amiral Sampson commence le débarquement amphibie près de Santiago, à Cuba. Le lieutenant-colonel Theodore Roosevelt et le colonel Leonard Wood ont dirigé les Rough Riders, un régiment de cavalerie volontaire, sur la plage de Daiquiri pendant la guerre hispano-américaine.


                  1941: Au cours de l'opération Barbarossa, plus de 3 millions de soldats allemands envahissent la Russie au cours de trois offensives parallèles, dans ce qui est la force d'invasion la plus puissante de l'histoire. Dix-neuf divisions blindées, 3 000 chars, 2 500 avions et 7 000 pièces d'artillerie se déversent sur un front de mille milles alors qu'Hitler part en guerre sur un deuxième front.

                  1942: Un sous-marin japonais a bombardé Fort Stevens, dans l'Oregon, à l'embouchure du fleuve Columbia.

                  1944: Le président Roosevelt a signé le GI Bill of Rights, autorisant un vaste ensemble d'avantages pour les anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale.

                  1944: Après un raid aérien préparatoire sur Cherbourg, au cours duquel plus de 1000 tonnes de bombes sont larguées, les divisions du 7e corps américain (faisant partie de la 1re armée américaine) commencent à attaquer la ville de Cherbourg. Il y a une forte résistance allemande.


                  Nashville quitta Philadelphie le 19 juillet 1938 pour un shakedown dans les Caraïbes. Au début d'août, elle a navigué pour l'Europe du Nord sur une visite de bonne volonté, arrivant à Cherbourg, France le 24 août. Parti le 21 septembre de Portland, en Angleterre, avec 25 000 000 $ en lingots d'or britanniques à bord, Nashville est arrivé à Brooklyn Navy Yard le 30 septembre, a déchargé l'or et est revenu à Philadelphie le 5 octobre.

                  Au printemps 1939, Nashville a transporté des représentants américains à la Conférence de défense panaméricaine à Rio de Janeiro, au Brésil, les renvoyant à Annapolis, Maryland le 20 juin 1939. Le 23 juin, elle a fumé vers l'ouest de Norfolk, Virginie pour le Pacifique via le canal de Panama, arrivant à San Pedro , Californie, le 16 juillet pour deux ans d'exploitation. En février 1941, elle et trois autres croiseurs ont transporté des Marines américains à Wake Island. Le 20 mai, elle a quitté le Port de Perle pour la côte est, arrivant à Boston le 19 juin pour escorter un convoi transportant des Marines en Islande.

                  La Seconde Guerre mondiale

                  D'août à décembre 1941, Nashville était basé aux Bermudes pour la patrouille de neutralité dans l'Atlantique central. Avec le bombardement de Pearl Harbor, Nashville a fumé à Casco Bay, Maine, où elle s'est jointe à un convoi de troupes et de marchandises pour les escorter jusqu'en Islande. Elle a continué le service d'escorte aux Bermudes et en Islande jusqu'en février 1942.

                  Raid de Doolittle

                  Le 4 mars 1942, elle a rendez-vous avec frelon au large des caps de Virginie, puis a escorté le porte-avions jusqu'à la côte ouest via le canal de Panama, arrivant le 20 mars à San Diego. frelon et Nashville parti de San Francisco le 2 avril, avec le porte-avions chargé de 16 bombardiers moyens B-25 Mitchell de l'armée sur son pont d'envol, bombardiers sous le commandement du lieutenant-colonel Jimmy Doolittle, USAAF, pour le raid Doolittle sur le Japon. Le 13 avril, ils ont rendez-vous avec d'autres navires de guerre de l'US Navy, sous les ordres du vice-amiral William F. Halsey Jr. , au nord de l'atoll de Midway, puis ils mettent le cap sur le Japon. À environ 1 600 km du Japon le 17 avril, les destroyers du groupe de travail ont été détachés en raison du manque de carburant, puis Nashville, les autres croiseurs d'escorte, et frelon et Entreprise a fait une course à grande vitesse vers le point de lancement du raid aérien à 500 mi (800 km) du Japon. Le lendemain, le groupe de travail a été aperçu par un bateau de piquetage japonais, qui a signalé la présence du groupe de travail du porte-avions avant d'être coulé par des avions de reconnaissance de Entreprise. Un deuxième bateau de piquetage a ensuite été coulé par des tirs de Nashville, mais l'avantage de la surprise était perdu. Les B󈞅 ont été lancés à 150 mi (240 km) avant le point de lancement prévu dans une mer agitée. Immédiatement après le lancement, la force de frappe a inversé le cours et a fumé vers l'est pour Honolulu. Le groupe de travail "Shangri-La" est retourné à Pearl Harbor le 25 avril.

                  Vaisseau amiral

                  Nashville quitta Hawaï le 14 mai 1942 pour devenir le vaisseau amiral de la Task Force 8 (TF 8) défendant l'Alaska et les Aléoutiennes, et arriva à Dutch Harbor, en Alaska, le 26 mai. Elle a fumé pour Kodiak, Alaska deux jours plus tard pour rejoindre d'autres unités du groupe de travail, y compris ses sœurs USS Phoenix et USS Honolulu ainsi que deux croiseurs lourds et 6 destroyers. Le 3&82114 juin, des avions de transport japonais ont frappé Dutch Harbor. Nashville et ses navires de guerre d'accompagnement étaient incapables d'entrer en contact avec l'ennemi en raison de brouillards épais. L'amiral Isoroku Yamamoto a retiré sa force de diversion des Aléoutiennes après sa défaite à la bataille de Midway. Lorsque les Japonais sont partis, ils ont laissé les forces d'occupation sur les îles Attu et Kiska dans les Aléoutiennes. De juin à novembre, Nashville patrouillait l'océan Pacifique Nord et participa à l'attaque de Kiska le 7 août, au cours de laquelle de lourds dommages furent infligés aux installations côtières japonaises.

                  Nashville arrivé à Pearl Harbor le 22 novembre et s'est dirigé vers le sud jusqu'aux îles Fidji le 24 décembre. A Espiritu Santo, Nouvelles Hébrides, il devient le vaisseau amiral de la TF 67. Après avoir escorté des transports de troupes jusqu'à Guadalcanal, Nashville, Hélène, et Saint Louis a infligé de lourds dommages à la base aérienne japonaise de Munda dans la nuit du 4 janvier 1943. Des attaques ultérieures ont été lancées sur Kolombangara et la Nouvelle-Géorgie au cours des mois suivants. Alors qu'il bombardait l'aérodrome de Vila à Kolombangara dans la nuit du 12 mai, il a subi une explosion de charge de poudre dans l'une de ses tourelles avant, tuant 18 personnes et en blessant 17.

                  En quittant Espiritu Santo le 22 mai, Nashville est arrivé au chantier naval de Mare Island pour des réparations et une modernisation. En partant de San Francisco le 6 août, elle est arrivée à Pearl Harbor le 12 août pour rejoindre les forces opérationnelles de porte-avions pour les grèves sur l'Île Marcus et l'Île Wake pendant les deux mois suivants.

                  Nashville est revenu à Espiritu Santo le 25 octobre et pendant les sept mois suivants, elle a bombardé des cibles sur la Nouvelle-Guinée et les Îles d'Amirauté. Contre les Japonais, Nashville fourni un appui-feu pour les débarquements sur l'île Bougainville et le cap Gloucester, en Nouvelle-Bretagne. Après avoir bombardé Wake Island le 21 avril 1944, Nashville a fourni un appui-feu et a transporté le général de l'armée Douglas MacArthur aux opérations amphibies à Hollandia (actuellement connue sous le nom de Jayapura), à Tanahmerah Bay et à Aitape, le 22 avril. Le 27 mai, le croiseur léger faisait partie de la force d'assaut bombardant Biak, dans les îles Schouten, où, le 4 juin, il a subi des dommages modérés suite à un quasi-accident en repoussant une attaque aérienne japonaise.

                  Après des réparations à Espiritu Santo, Nouvelles Hébrides, Nashville deux autres fois, transportèrent le général MacArthur et son état-major à l'invasion de Morotai, dans les Indes néerlandaises, à la mi-septembre. Elle a porté le général MacArthur à son retour aux Philippines, pour lesquelles elle a navigué de Manus le 16 octobre. Elle a fourni l'appui-feu pour les débarquements d'Île de Leyte le 20 octobre et elle est restée sur la station à l'embouchure du Golfe de Leyte jusqu'au 25 octobre, gardant les troupes sur la tête de pont et les transports à proximité. De retour sur l'île Manus pour de brèves réparations, Nashville a quitté les Amirautés le 28 novembre en tant que navire amiral du commandant de la Force d'attaque Visayan, en route à l'invasion de Mindoro.

                  Attaque kamikaze

                  Le 13 décembre, elle a été frappée par un kamikaze au large de l'île de Negros. L'avion s'est écrasé sur son support de canon de 5 pouces/127 mm, les deux bombes explosant à environ 3 m (10 pi) de son pont. [5] Les feux d'essence et les munitions explosives ont fait de sa zone médiane un enfer, mais bien que 133 marins aient été tués et 190 blessés, ses 5 canons restants (127 mm) ont continué à fournir des tirs anti-aériens.

                  Le commandant du groupe d'attaque, le contre-amiral Arthur Dewey Struble, a déplacé son drapeau à Dashiell, et Nashville à vapeur via la baie de San Pedro aux Philippines et Pearl Harbor, Oahu, au chantier naval de Puget Sound, arrivant le 12 janvier 1945, pour de lourdes réparations. En cours le 12 mars, Nashville est parti vers l'ouest de San Diego, Californie le 15 avril après des exercices d'entraînement.


                  Voir la vidéo: The USS Nashville and the Return to the Philippines


Commentaires:

  1. Ford

    On vous a visité avec une idée tout simplement brillante

  2. Zachary

    Je suis désolé, mais, à mon avis, vous vous trompez. Je peux défendre la position. Écrivez-moi dans PM, nous parlerons.

  3. Johanan

    Je pense que vous n'avez pas raison. Je suis sûr. Je vous invite à discuter.

  4. Arakazahn

    Oui, ce message compréhensible

  5. Sicheii

    C'est la beauté de celui-ci!

  6. Faer

    À mon avis, vous vous trompez. Entrez, nous en discuterons.

  7. Chen

    Je me suis spécialement inscrit sur le forum pour vous remercier de votre soutien, comment puis-je vous remercier ?



Écrire un message