Revolvers Remington

Revolvers Remington



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Remington and Sons a été fondée par l'armurier Eliphalet Remington en 1816. L'entreprise fabriquait des mousquets, des carabines, des fusils de chasse et des outils agricoles. En 1857, Fordyce Beals a conçu le premier revolver de l'entreprise. Cette arme de poche était basée sur l'arme produite par Derringer. Beals a ensuite produit un revolver Remington standard. Pendant la guerre de Sécession, le Remington était le deuxième revolver le plus populaire après celui produit par Colt. De nombreux tireurs, dont Frank James, ont affirmé que le revolver Remington était supérieur à ceux produits par Samuel Colt.

Au printemps dernier, les Allemands avaient construit d'énormes tentes dans un espace ouvert dans la Lager. Pendant toute la bonne saison, chacun d'eux avait nourri plus de 1 000 hommes : maintenant les tentes avaient été démontées, et plus de 2 000 invités s'entassaient dans nos huttes. Nous, les anciens prisonniers, savions que les Allemands n'aimaient pas ces irrégularités et que quelque chose arriverait bientôt pour réduire notre nombre.


Revolvers Remington - Histoire

Les canons de fusil Eliphalet Remington ont acquis une réputation de précision parmi les armuriers
à commencer par ses propres performances de match. En 1828, il consacre toute sa forge à la fabrication
barils et a remporté un contrat du gouvernement pour 5 000 fusils en 1845.Ses fils Philo, Samuel et
Eliphalet Jr est entré dans le commerce et E. Remington & Sons a ouvert ses portes en 1856 à Illion, NY.

Environ 2 500 premiers modèles ont été produits en 1857 et 1858 suivis de 1 200
deuxièmes modèles et 1 500 troisièmes modèles.

Comme les revolvers de poche ont trouvé la faveur sur le marché, Beals a commencé à concevoir un plus grand et plus
revolver facile à fabriquer
pour les militaires. Le résultat était
le .44 cal. Remington-Beals
Revolver de l'armée.
2 500 d'entre eux
Ont été produits
de 1860 à
1862, appelé
1858 Armée
de son brevet
Date.

Remington n'a pas négligé la popularité que Colt avait apportée au calibre .36. Huit mille
des canons plus petits ont été fabriqués au cours des deux années de production de Remington-Beals’, connu sous le nom de
Navy 1858. 5 000 autres marines améliorées, connues sous le nom de 1861, ont été fabriquées en 1862.
Le Remington New Model Army .44 amélioré a été introduit en 1863 et fabriqué
jusqu'en 1875. Les deux nouveaux modèles ont incorporé des améliorations et le pistolet a été si bien reçu que
132 000 ont été produits entre 1863 et 1875, ainsi que 32 000 New Marines. Les
le gouvernement a finalement acheté quelque 110 000 revolvers de l'armée et de la marine dans le cadre de contrats qui
atteint 29 196 820,01 $ avant la fin de la guerre.

Bien que rien de la romance du développement du revolver Colt n'ait accompagné le Remington
Modèles de 1858, ils étaient populaires auprès des soldats de l'Union et confédérés. Le cadre solide, robuste
levier de chargement et cylindre facilement interchangeable des modèles 1858 et successeurs tous
représenté des améliorations significatives par rapport à la percussion Colt. Outre la plus grande force,
compacité, simplicité et utilité du Remington, son coût de production était nettement inférieur
que les Colts équivalents. Après la guerre, le public a largement adopté le
armes de poing et la conception ont prévalu sur le marché jusqu'à l'introduction de sa cartouche par Colt
tir 1873. L'ère de l'avènement du revolver à percussion a pris fin en 1875 lorsque Remington
abandonne la production de ses armes à percussion pour son premier revolver à cartouche.

Le renouveau et le raffinement du design Beals et la hauteur du revolver à percussion
le développement est venu près de cent ans plus tard en 1972 avec l'introduction par Ruger de son judicieusement
nommé Ancienne Armée.

Texte adopté de David Stroud’s
“Les armes à feu des Rangers du Texas :
La nouvelle armée modèle Remington”,
Dépêche des Rangers du Texas&# 174, n° 8, 2002.


R : Nous pensons que la place qui revient à ces produits se situe entre le milieu et le haut de gamme de leurs catégories respectives. En tant que début d'un nouveau chapitre dans l'histoire de cette marque, nous avons l'intention d'élever ces produits avec une qualité améliorée, des fonctionnalités et des améliorations techniques des performances.

R : Notre objectif est d'être fidèle à notre marque et de produire des produits de premier ordre pour nos consommateurs. Bien que nous ne soyons peut-être pas aussi importants que "Big Green" l'était autrefois, nous pensons qu'un nombre important de fidèles de notre marque seront très satisfaits de notre nouvelle approche de la qualité et nous ne doutons pas que nous continuerons à être considérés comme une force majeure.


Revolvers de la guerre civile et pistolets

Les prix sont parfois volatils. S'il vous plaît appelez pour les prix actuels
Nos prix actuels sont indiqués ci-dessous.
Les prix sur cette page doivent être exacts, mais sujets à changement à tout moment.

Pour les revolvers fonctionnels - Faites défiler vers le bas
Pour les cylindres de conversion R & amp D - Cliquez ici

Voir certains de nos accessoires de revolver au bas de cette page

Les informations de garantie sur nos armes et cylindres sont disponibles en bas de cette page
Commander chez nous indique une compréhension de la garantie comme indiqué.

Découvrez nos supports de revolver en chêne au bas de cette page

1847 Colt Walker, Avec une production totale de seulement 1100 exemplaires, les originaux de ces armes sont très prisés des collectionneurs. Le revolver massif de 4 livres et plus, 6 coups, de calibre .44 est souvent appelé le grand-père des revolvers. Le cylindre à 6 coups est gravé de la scène "Fighting Dragoons". Longueur du canon 9'', rond vers l'avant de la cosse. Backstrap en acier, pontet en laiton. Poignée en noyer d'une seule pièce. Longueur totale 15 3/4".
Ceux-ci sont fabriqués par Uberti. Appelez s'il vous plaît

Vous trouverez des capuchons de pistolet, des clés à tétons et des produits de nettoyage sur notre "Page d'accessoires pour armes à feu"

Nous avons maintenant disponible un cylindre de conversion R& D pour l'Uberti Walker. Voir ci-dessous ou cliquez ici

Pietta
Revolver Colt 1860 Army. Le revolver de l'armée de 1860, en raison de son poids plus léger, de son équilibre amélioré et de sa balistique supérieure, a été adopté par l'U.S. Ordnance et est devenu très populaire auprès des troupes montées. Ce revolver à percussion de calibre .44 et à canon rond de 8 po devait être l'arme secondaire de l'armée américaine pendant de nombreuses années. Fabriqué par Flli Pietta. Cadre en acier bleui. Scène gravée sur le cylindre. Poignées en noyer. Belle reproduction. Arme de tir fonctionnelle. Appelez s'il vous plaît
Les cylindres de conversion R & D pour les revolvers 1860 PIETTA Colt ne sont pas disponibles pour le moment.
Pietta

Revolver Colt 1851 Marine. .36 cal Mfg par Pietta. Cadre en acier bleui. Poignées en noyer. Canon octogonal. Scène navale gravée sur le cylindre. Canon 7 1/2", 13 1/3" dans l'ensemble. Belle reproduction. Arme de tir fonctionnelle. Appelez s'il vous plaît

Les cylindres de conversion R & D sont maintenant disponibles pour les revolvers Colt 1851 Navy - Veuillez vous renseigner
Les cylindres de conversion R & D ne sont pas disponibles pour le revolver Colt Navy 1851 en calibre .44 - Désolé!


Pietta

Colt 1851 Navy Yank US Marshal. Excellente reproduction par Pietta.
.44 cal seulement en ce moment. .36 cal peut être disponible sur commande spéciale.
Nous avons appelé ces aciers inoxydables faute d'un meilleur terme, mais le métal est en fait un acier hautement poli qui ne rouille pas facilement et accepte très bien la photogravure. Cylindre cannelé. Le cadre est entièrement gravé. Poignées en noyer. Ce modèle a été très populaire. Un bon tireur aussi. S'il vous plaît appelez C'EST UN ARTICLE DE COMMANDE SPÉCIALE - LA LIVRAISON PREND TYPIQUEMENT 2-3 MOIS!

Remarque - Ceux-ci sont fabriqués selon une norme de qualité supérieure à celle des modèles similaires vendus par une société nationale d'articles de sport à prix réduit.

Des cylindres de rechange en métal assorti sont disponibles de temps à autre. Veuillez vous renseigner.
Les cylindres de conversion R & D ne sont pas disponibles pour ce revolver en calibre .44 - Désolé !

Vous trouverez des capuchons de pistolet, des clés à tétons et des produits de nettoyage sur notre "Page d'accessoires pour armes à feu"

Pietta
Colt 1851 Reb Navy
. Pietta. .36 ou .44 cal. Comme ci-dessus, pas de gravure.
Canon et cylindre en acier, carcasse en laiton comme dans de nombreux revolvers confédérés des années 1860.
La gâchette et la sangle de préhension sont également en laiton. Le cylindre est gravé de la scène du navire naval. Peut être chargé et tiré avec des cartouches à blanc ou une balle de plomb. (Le tir réel n'est pas recommandé avec les revolvers à carcasse en laiton).
Une très belle reproduction d'un revolver CS à un prix économique. $ 375.00

Découvrez nos supports de revolver en chêne au bas de cette page


Uberti
Revolver de poche Colt 1849
calibre .31.
Comme décrit ci-dessus.
C'est un modèle très populaire maintenant ainsi qu'il y a 150 ans en raison de sa taille et de son style. Cadre de couleur cémenté, avec finition bleue. Cylindre simple. Canon de 4 ", 5 coups. Cadre cémenté de couleur, canon bleui.
Ce modèle est fabriqué par Uberti. Appelez s'il vous plaît

Les cylindres de conversion R & D pour revolvers Colt 1849 ne sont pas disponibles pour le moment.

Colt 1849 Wells Fargo Modèle calibre .31. Par Uberti. Joli petit modèle de poche similaire au Baby Dragoon. Le Wells Fargo n'a pas de levier de chargement (le projectile est chargé à l'aide de l'axe du cylindre) Joli cadre cémenté, cylindre gravé selon la tradition Colt. Appelez s'il vous plaît

Les cylindres de conversion R & D pour revolvers Colt 1849 ne sont pas disponibles pour le moment.


Revolver Colt Modèle 1862 Pocket Navy,
Fabriqué par Uberti .36 cal. Même monture de revolver que le revolver Colt Pocket 1849, avec un canon plus long. La conception est également similaire à celle du revolver Colt Navy modèle 1851 pleine taille, mais avec un cadre plus petit.
Longueur du canon 5 1/2" ou 6 1/2" (selon disponibilité). Ceci a été conçu pour être transporté dans une poche si nécessaire ainsi que dans un étui. Acier bleui avec poignées en noyer. Canon octogonal et cylindre simple. Cadre cémenté de couleur. Un très beau revolver et entièrement fonctionnel. . Appelez s'il vous plaît


Police de poche Colt 1862,
.36 cal. Petit revolver pratique avec un canon rond semblable au colt 1860. Acier bleui avec une carcasse de couleur cémentée. Le cylindre à moitié cannelé est très attrayant. Canon 5 1/2" et 10 1/2" hors tout. Conçu pour une utilisation judicieuse grâce à son design compact. Peut être transporté dans une poche ou un étui.
Totalement fonctionnel. Appelez s'il vous plaît


Revolver Remington 1858. 44 cal, Pietta. 6 coups, canon 8". Les Remingtons disposent d'une sangle sur le cadre du cylindre et d'un système plus facile pour changer le cylindre que les revolvers Colt. Le nouveau modèle 1858 Remington Army Revolver était l'une des principales armes de poing de la guerre civile et a présenté la plus grande compétition pour l'armée Colt modèle 1860. C'est notre best-seller. Facile à charger, nettoyer et
accepte facilement les cylindres de conversion R & D. Arme de tir fonctionnelle ..Appelez s'il vous plaît

Vous trouverez des capuchons de pistolet, des clés à tétons et des produits de nettoyage sur notre "Page d'accessoires pour armes à feu"

Cylindre de rechange pour PIETTA Remingtons. La finition bleuie correspond au revolver ci-dessus .. calibre 44 . $122.95

Cylindres de conversion R & D sont disponibles dans une finition assortie pour tous les revolvers Remington 1858.
(Voir la liste R & D ci-dessous)

Revolver Remington 1858, acier inoxydable. Fabriqué par Uberti. Reproduction pleine grandeur en .44 cal. Sites de Remington standard,
Qualité Uberti en acier inoxydable nécessitant un minimum d'entretien. (Nettoyez toujours votre arme après le tir)
Les Remingtons disposent d'une sangle sur le cadre du cylindre et d'un système plus facile pour changer le cylindre que les revolvers Colt. Le nouveau modèle 1858 Remington Army Revolver était l'une des principales armes de poing de la guerre civile et a présenté la plus grande compétition pour l'armée Colt modèle 1860.
Arme à feu fonctionnelle. Appelez s'il vous plaît

Vous trouverez des capuchons de pistolet, des clés à tétons et des produits de nettoyage sur notre "Page d'accessoires pour armes à feu"

Cylindre de conversion R & D Drop-In, pour revolvers Remington en acier inoxydable.
C'est le seul cylindre de conversion 6 coups disponible sur le marché (breveté). Dispose d'une chambre vide marquée pour la sécurité. Les cylindres sont fabriqués en acier inoxydable 4150 de qualité arsenal. Déjà approuvé par SASS. Précisez la marque de votre arme. Aucun FFL n'est requis pour expédier ce produit. Cette sélection est pour l'Uberti Remington montré ci-dessus. $300.00

1863 pistolet de poche Remington Petite taille .31 cal. 5 coups, 3 1/2" canon. Pistolet de poche à carcasse en laiton. Canon et cylindre en acier bleui. Levier de chargement intégré. Facile à charger et à nettoyer. Très populaire auprès des dames, et comme protection discrète pour les hommes. Fabriqué par Pietta. Appelez d'abord

Nous avons un étui de ceinture ouvert spécialement conçu pour ce revolver en cuir de bride noir. Ces étuis sont généralement portés avec les fesses tournées vers l'arrière. $21.95 Pietta

Pistolet de poche Remington 1863 - Nickel
Comme ci-dessus, petite taille .31 cal. 5 coups, 3 1/2" canon. Pistolet de poche à carcasse en laiton. Nickelé selon les exemples originaux. Levier de chargement intégré. Facile à charger et à nettoyer.
Fabriqué par Pietta. Appelez d'abord


Nous avons un étui de ceinture ouvert spécialement conçu pour ce revolver en cuir de bride noir. (Voir au dessus). $21.95

Vous trouverez des capuchons de pistolet, des clés à tétons et des produits de nettoyage sur notre "Page d'accessoires pour armes à feu"

Pistolet de poche Remington 1863 - Cadre en acier, bleui.
Comme ci-dessus, petite taille .31 cal. 5 coups, 3 1/2" canon. Pistolet de poche tout en acier. Bleui selon les exemples originaux. Levier de chargement intégré. Facile à charger et à nettoyer. Taille plus petite populaire pour une dissimulation facile. Fabriqué par Pietta. Appelez d'abord


Nous avons un étui de ceinture ouvert spécialement conçu pour ce revolver en cuir de bride noir. (Voir au dessus). $21.95

Vous trouverez des capuchons de pistolet, des clés à tétons et des produits de nettoyage sur notre "Page d'accessoires pour armes à feu"


Carabine tournante Remington
, Fabriqué par Uberti. C'est l'une des premières carabines à chargement par la bouche. Il se distingue des revolvers par sa facilité de prise en main et sa fiabilité. Environ 3 000 modèles ont été produits entre 1866-1879. Calibre .44. Le canon mesure 18" de longueur. Rayures à 7 rainures, Twist Gauche. Cylindre à 6 coups, canon conique octogonal, cadre en acier, crosse en noyer avec viseur réglable. Soyez le premier de votre bloc.
. . Appelez s'il vous plaît
Veuillez noter que ceux-ci proviennent d'Uberti avec une finition en polyuréthane dur sur le stock (comme indiqué). La crosse est en noyer véritable, pas en plastique
.


Les Cylindre de conversion R & D pour Uberti Remingtons travaillera sur cette "Carbine", ce qui en fera le petit Remington le plus cool disponible. Ajoutez-en un pour cet achat. $270.00

Revolver LeMat Conçu par le Col LeMat. Fabriqué par Pietta. Ceux-ci ont été utilisés par les forces de cavalerie CS.
Neuf cartouches de calibre .44 et un fusil de chasse de calibre .20 le tout dans un revolver à main. Ceux-ci sont disponibles en quantité limitée. Poignées en noyer quadrillé, belle finition bleuie. Ceux-ci se sont vendus pour plus de 1 200,00 $. Appelez s'il vous plaît

Veuillez nous contacter pour vérifier la disponibilité.


Armée et Artillerie des modèles peuvent être disponibles de temps à autre. Veuillez vous renseigner.


Derringer de poche.
Cadre et canon en laiton, derringer à un coup de calibre .31. Conception unique qui s'ouvre latéralement pour accéder à la tétine et pour placer le capuchon #11 lors du chargement. Canon à alésage lisse d'environ 2" de long. 5 "au total, ce qui en fait une très belle arme de poche de gilet. Poignées en simili ivoire blanc. À utiliser uniquement avec de la poudre noire. Comprend un manuel détaillant le chargement, le tir et le nettoyage des armes à poudre noire, y compris celle-ci. $295.00

REMARQUE SUR LE REVOLVER. Les revolvers et derringers ci-dessus sont tous des copies exactes des originaux. Classé "Cap and Ball", pouvant être chargé et tiré avec de la poudre noire et un projectile de plomb. Ceux-ci ne sont pas classés comme armes à feu par l'ATF et peuvent être achetés chez nous par toute personne majeure.
Les répliques sans tir répertoriées sur le lien ci-dessous ne sont que des répliques sans tir de revolvers utilisés pendant la période de la guerre civile. Ils ont des actions fonctionnelles et des mécanismes de marteau, mais ne peuvent pas être chargés ou tirés. Ils sont uniquement à des fins d'affichage.

Pour voir un excellent témoignage pour les cylindres de conversion R & D - Cliquez ici

R & D
CYLINDRES DE CONV ERSION !!-

Cylindre de conversion R & D Drop-In. Les conversions originales ont fait surface après la fin du conflit entre les États en 1865. La nouvelle innovation pour l'époque était les «cartouches fixes». Le gouvernement fédéral avait des stocks d'armes de style ancien et voulait changer son inventaire pour cette nouvelle innovation. Le gouvernement a converti Colt, Remington et Civil War Rifles en cartouche pour mettre à jour leurs arsenaux. Les capacités disponibles aujourd'hui, l'acier et la technologie modernes, ont contribué à de nouvelles conversions. Nous offrons un produit supérieur qui ressemble et fonctionne de la même manière que les bras originaux du fabricant ont été construits. Nos chambres de cylindre brevetées à cinq coups .45 Munitions Long Colt "Cowboy" que les fabricants d'origine n'ont pas pu faire avec leurs conversions. Seul de l'acier de qualité supérieure est utilisé dans la production de ces cylindres. Acier de qualité arsenal 4150 pour les cylindres et acier 4140 pour la plaque supérieure. L'acier certifié de ces cylindres offre une qualité et une résistance supérieures pour assurer la sécurité et la durabilité de leur utilisation. CES CYLINDRES SONT CONÇUS UNIQUEMENT POUR LES REVOLVERS À CADRE EN ACIER. Passez de la percussion au .45 Long Colt (poudre noire ou sans fumée chargée selon les spécifications du cow-boy) en changeant simplement les cylindres. Veuillez noter qu'il s'agit de cinq cylindres de tir.
Disponible pour 1858 Revolvers Remington fabriqué par Pietta, Uberti et Ruger Old Army. Revolver à cadre en acier uniquement. . $270.00
Ceux-ci sont approuvés par SASS

Remington .44 cal - .45 lc

Noter!-
Les cylindres de conversion R & D que nous proposons
sont généralement usinés à la main sur commande pour nous.
Nous n'avons donc peut-être pas le cylindre de conversion R & D spécifique
que vous désirez en rayon pour une expédition immédiate. La livraison peut prendre un certain temps en fonction de la charge de travail de R& D.
S'il vous plaît appelez pour la disponibilité.

Cylindre de conversion R & D Drop-In, pour revolvers Remington en acier inoxydable.
Nous proposons actuellement la version à cinq coups de ce cylindre. Comprend une chambre vide marquée pour plus de sécurité. Les cylindres sont fabriqués en acier inoxydable 4150 de qualité arsenal. Déjà approuvé par SASS. Précisez la marque de votre arme. Aucun FFL n'est requis pour expédier ce produit.
. $300.00


Cylindre de conversion R & D Drop-In, pour Remington Old Silver, par Pietta.
Gravure "Bijou Cut" sur cylindre bleui pour s'harmoniser avec la gravure sur le Vieil Argent. Le détail de la gravure est montré ici.
. ARRÊTÉ

Cylindre de conversion R & D Drop-In, pour Colt 1851 Navy.
Maintenant disponible pour le Colt 1851 Navy Calibre .36 seulement! Revolver à cadre en acier uniquement ! Ce cylindre est un cylindre de conversion à 6 coups avec un percuteur pour chaque chambre. Vous pouvez passer des munitions cap and ball aux munitions à percussion centrale en changeant simplement les cylindres.
La poudre noire, ou la charge sans fumée équivalente, fournie par les sociétés de munitions commerciales, est vendue sous le nom industriel de "Cowboy Ammunition" en .38 Long Colt. C'est le seul type de munition qui doit être utilisé avec ces cylindres de conversion.

Ce cylindre de conversion R & D est disponible uniquement pour les reproductions Pietta et Uberti 1851 Navy
Non disponible pour le 1851 Colt US Marshall en calibre .44

Approuvé SASS
Pour les revolvers Colt, vous ne devez pas utiliser le cylindre de conversion si la goupille du cylindre n'est pas serrée à l'arrière du cadre. S'il y a des questions, vous devriez demander l'aide d'un armurier professionnel.
. . . $270.00

Cylindre de conversion R & D Drop-In, pour Colt 1860 Army. Uberti seulement
Maintenant disponible pour le Colt 1860 Army. Revolvers à cadre en acier uniquement ! Ce nouveau cylindre est un cylindre de conversion à 5 coups avec un percuteur pour chaque chambre. Ce cylindre comporte également une encoche d'arrêt entre chaque chambre qui peut être utilisée pour la sécurité afin que le marteau ne soit pas sur une chambre chargée. Il y a également 5 petites découpes pour permettre à la cartouche en laiton d'être montrée dans chaque chambre chargée.
À utiliser avec de la poudre noire ou la charge équivalente fournie par les sociétés de munitions commerciales. Les munitions sont vendues sous le nom industriel de "Cowboy Ammunition" en .45 Long Colt. C'est le seul type de munition qui doit être utilisé avec ces cylindres de conversion.
Ce cylindre de conversion R & D est disponible UNIQUEMENT pour les reproductions Uberti 1860 Army.


Ceux-ci sont approuvés par SASS
Pour les revolvers Colt, vous ne devez pas utiliser le cylindre de conversion si la goupille du cylindre n'est pas serrée à l'arrière du cadre. S'il y a des questions, vous devriez demander l'aide d'un armurier professionnel . . $270.00

Cylindre de conversion R & D Drop-In, pour
1849 Revolver Colt Pocket, Wells Fargo ou modèles Baby Dragoon .

Le cylindre de conversion pour le revolver Colt Pocket 1849 n'est plus disponible en calibre .32 en raison de problèmes de sécurité potentiels avec les reproductions actuelles.

Une autre conversion .22 pour ces revolvers est actuellement en cours de développement et pourrait être disponible fin 2020. Cela comprendrait un manchon de canon facile à installer et à désinstaller pour s'adapter à .22 cal.
Si vous souhaitez être averti une fois cette conversion terminée, veuillez nous en informer.

F ou Colt Revolver, Vous ne devez pas utiliser le cylindre de conversion si la goupille du cylindre n'est pas serrée à l'arrière du cadre. S'il y a des questions, vous devriez demander l'aide d'un armurier professionnel . . Veuillez vous renseigner


R & D Cylindre de conversion Drop-In, pour Colt 1847 Walker.

Maintenant disponible pour le Colt 1847 Walker.

Ce nouveau cylindre est un cylindre de conversion à 6 coups avec un percuteur pour chaque chambre. Ce cylindre comporte également une encoche d'arrêt entre chaque chambre qui peut être utilisée pour la sécurité afin que le marteau ne soit pas sur une chambre chargée. Il y a également 6 petites découpes pour permettre à la cartouche en laiton d'être montrée dans chaque chambre chargée.
À utiliser avec de la poudre noire ou la charge équivalente fournie par les sociétés de munitions commerciales. Les munitions sont vendues sous le nom industriel de "Cowboy Ammunition" en .45 Long Colt. C'est le seul type de munition qui doit être utilisé avec ces cylindres de conversion.
Ce cylindre de conversion R & D est disponible uniquement pour la reproduction Uberti 1847 Walker.
. $280.00

Pour voir un excellent témoignage pour les cylindres de conversion R & D - Cliquez ici


Nous avons des munitions à balles rondes en plomb souple pour tous nos revolvers Black Powder. Ceux-ci sont fabriqués par Hornaday et sont livrés en boîtes de 100.
La taille de balle recommandée par calibre est de 0,44 cal = 0,451 balle, 0,36 cal = 0,375 balle ronde.
Par boîte de 100. $19.95

Support de revolver, Fabriqué à partir de chêne. Idéal pour afficher, charger ou nettoyer votre revolver de guerre civile ou de cowboy préféré. Maintient votre revolver horizontalement pour l'affichage, ou verticalement pour l'affichage, le nettoyage ou le chargement. Convient à toutes les tailles d'armes. Très bel ajout à votre collection. $19.95


Trousse de nettoyage de pistolet, Tige à deux sections avec coton-tige, brosse en bronze et brosse en nylon. Livré dans une mallette de transport en plastique pratique. Spécifiez .44 ou .36 cal. $21.95


Lubrifiant et protecteur Ballistol, C'est le meilleur truc sur terre. Nettoie, lubrifie et protège le bois, le cuir et le métal. Cliquez sur le lien pour voir ce qu'il peut faire. Absorbe la pellicule de rouille de votre mousquet et fait briller votre cuir. Vous ne serez pas déçu par ce produit. Bidon de 16oz de liquide. Comprend un accessoire de pulvérisation pour le haut de la boîte. $19.95

Ballistol est également maintenant disponible dans une bombe aérosol de 6 oz.
Je trouve cela plus agréable et plus facile à utiliser que l'huile ci-dessus. Boîte de 6 onces. $11.95

Plus d'accessoires de revolver et de fournitures de tir sont disponibles sur notre page d'accessoires pour armes à feu - Cliquez ici

Voir les informations de garantie pour nos armes et cylindres de conversion
Cliquez ici


Revolvers Remington - Histoire

Deux voitures de modèle .45 du gouvernement portant le nom illustre de Remington ont servi les forces armées de notre pays. Seriez-vous surpris d'apprendre que l'un d'eux a été construit par une entreprise de machines à écrire qui n'avait aucune expérience dans la fabrication d'armes à feu ? Voici l'histoire.

En 1873, E. Remington & Sons se lança dans une nouvelle entreprise, et en septembre 1873, les premières machines à écrire Remington furent produites. Bien qu'il leur ait fallu 13 ans pour le comprendre, E. Remington s'est rendu compte qu'ils étaient un fabricant d'armes à feu et non une entreprise de machines à écrire, et en 1886, Remington a vendu l'entreprise de machines à écrire. Cette entreprise deviendra plus tard Remington Rand, puis Sperry Rand.

Ce furent des temps difficiles pour Remington cependant, et en mars 1888, E. Remington & Sons fut acquis par Marcellus Hartley et ses partenaires. E. Remington & Sons a été réorganisé et la nouvelle société a été nommée Remington Arms Company. Plus tard, afin de mieux exploiter le potentiel de l'usine de Remington, l'entreprise produirait des machines à coudre et des caisses enregistreuses. (Je suppose qu'ils ne pouvaient tout simplement pas rester à l'écart des gadgets.) En 1912, The Union Metallic Cartridge Company de Bridgeport et Remington Arms Company ont été fusionnés en une seule société et sont devenus Remington-UMC, juste à temps pour la Première Guerre mondiale.

Alors que les États-Unis étaient entraînés dans la guerre, les planificateurs du ministère de la Guerre estimèrent en 1917 qu'un total de 765 000 pistolets seraient nécessaires. L'estimation a ensuite été révisée à la hausse, d'abord à 1,3 million puis à 2,7 millions. Il n'y avait aucune chance que Colt soit capable de construire autant d'armes à feu. Les commandes ont été passées auprès de Remington-UMC, Winchester, Burroughs Adding Machine Co., Lanston Monotype Machine Co., National Cash Register Co., A.J. Savage Munitions Co., Savage Arms Co. et deux entreprises canadiennes, Caron Brothers Mfg. Co. et North American Arms Co., Ltd. Parmi ces entreprises, seule Remington-UMC a livré une quantité significative (21 677 des 150 000 commandés). North American a fabriqué des pistolets, mais le total était probablement inférieur à 100. Certaines autorités contestent si North American a même terminé ceux-ci.

Le pistolet Remington-UMC M1911

Timbre rouleau pistolet Remington-UMC 1911

Le contrat Remington-UMC spécifiait un taux de production « cible » de 3 000 pistolets par jour à atteindre dès que possible. L'entreprise a immédiatement rencontré des problèmes car les plans de production et les spécifications nécessaires n'étaient pas disponibles. Étant donné que des pièces interchangeables étaient nécessaires, la production n'a pas pu commencer tant que Colt n'a pas fourni les dessins. Finalement, un ensemble complet de dessins et de spécifications de production a été obtenu par Remington-UMC, et la société a commencé à s'équiper pour la fabrication du M1911.

Colt n'était pas délibérément résistant ici. À vrai dire, Colt n'avait probablement pas un ensemble complet de plans qui permettrait à une autre entreprise de rapidement s'équiper et produire des pistolets. Le style de fabrication de Colt à l'époque reposait fortement sur les compétences et les connaissances acquises de l'artisan qui travaillait dans leur atelier, et il est fort probable que bon nombre des "secrets" n'avaient jamais été liés au papier.

Les premiers pistolets Remington-UMC ont été livrés au gouvernement en août 1918, mais la société n'a jamais été en mesure d'atteindre le taux de production souhaité. Le contrat de production du M1911 de la société a été annulé en décembre 1918, peu après la signature de l'armistice, bien que la production n'ait en fait cessé qu'au début de 1919. À la fin de la guerre, Remington-UMC n'avait livré que 13 152 pistolets. La production totale n'était que de 21 677 pistolets lorsque les dernières livraisons ont été effectuées au début de 1919.

Les Remington-UMC M1911 ont été numérotés en série de 1 à 21 677. Les pistolets étaient estampillés des initiales des inspecteurs (soit « B » ou « E »). Les côtés gauches des diapositives étaient marqués des dates des brevets Colt, du logo « Remington/UMC » disposé dans un cercle et « Fabriqué par/Remington Arms UMC Co. Inc./Bridgeport, Conn., États-Unis. » Les côtés gauche des récepteurs portaient les mêmes marques « propriété des États-Unis » que celles que l'on trouve sur les Colt et Springfield Armory M1911.

Les premiers pistolets de production devraient avoir le tampon “E” sur le côté gauche du pontet, au bas du boîtier du ressort principal et à l'arrière de la glissière. « E.E.C. » est la marque d'Edward E. Chapman qui a inspecté les 1911 à Remington en 1918 et 1919.

Les pistolets Remington-UMC étaient finis dans le même bleu rouille que celui trouvé sur les pistolets fabriqués par Colt et Springfield Armory et étaient équipés du même type de crosse en noyer quadrillé. Bien que la société n'ait jamais atteint les objectifs de production envisagés par le gouvernement, les pistolets Remington-UMC ont néanmoins aidé à armer les Doughboys de l'American Expeditionary Force. Comme ce fut le cas avec les pistolets Colt et Springfield Armory, la grande majorité a ensuite été reconstruite et remise à neuf après la Première Guerre mondiale, et peu se trouvent aujourd'hui dans leur état d'origine "usine". Les exemples survivants de tous les pistolets M1911 de la Première Guerre mondiale et des anciens millésimes dans leur état d'origine sont très rares.

Le Remington Rand M1911A1

Pistolet Remington Rand M1911A1

Lorsque la Seconde Guerre mondiale a éclaté, Remington-Rand était une entreprise de machines à écrire depuis 55 ans, et ils fabriquaient une machine à écrire correcte (j'en possédais une), mais ils étaient loin du commerce des armes à feu. Néanmoins, l'Oncle Sam avait besoin de matériel de guerre et un certain nombre de fabricants ont été contraints de construire des choses qu'ils n'avaient jamais construites auparavant pour l'effort de guerre. Mais pourquoi oncle n'a-t-il pas demandé à Remington Arms de fabriquer les pistolets ? La réponse est vraiment assez simple. Le ministère de la Guerre avait besoin de Remington Arms pour faire ce qu'il faisait le mieux, c'est-à-dire produire des munitions. D'autres personnes pourraient sortir les pistolets.

Remington Rand a reçu sa première commande le 16 mars 1942, pour un total de 125 000 pistolets 1911A1. L'entreprise n'avait aucune expérience dans la fabrication de pistolets au moment où elle a obtenu le contrat. Remington Rand a formé une nouvelle division pour prendre en charge la construction des pistolets. La division formée a été désignée Remington Rand “C” Division. Après avoir remporté le contrat, ils ont converti une usine vacante autrefois utilisée pour la construction de machines à écrire à la production de pistolets M1911A1. L'ancienne usine était située sur la rue Dickerson à Syracuse, N.Y.

Les 255 premiers pistolets de production ont été acceptés par les inspecteurs des munitions en novembre 1942. Au début, certains équipements de fabrication n'étaient toujours pas disponibles, ce qui a amené Remington Rand à acquérir des pièces auprès d'autres sources pour compléter les premiers pistolets. Ils ont acheté des barils à des sectionneurs High Standard, Colt et Springfield Armory de US&S, des poignées de sécurité de Colt et des butées de glissière de Colt et Springfield Armory (2 865 restants de la Première Guerre mondiale).

En mars 1945, ils construisaient le pistolet le moins cher de l'effort de guerre et la qualité était considérée comme inégalée. Il est important de noter qu'en mars 1943, James Rand, Jr. a arrêté la production en raison des échecs des tests d'interchangeabilité. Les pistolets ne répondaient pas aux exigences gouvernementales en matière d'interchangeabilité des pièces et présentaient un taux de rejet très élevé. Après un changement de direction, la production reprit en mai 1943 avec la résolution des problèmes d'interchangeabilité et de taux de rejet. À la fin de la guerre, Remington Rand avait produit plus de 875 000 pistolets, presque deux fois plus que Colt et Ithaca réunis.

La partie la plus étonnante de l'histoire réside dans le nombre de pistolets Remington Rand encore en service aujourd'hui, plus de 55 ans après leur construction par la société de machines à écrire de Syracuse qui ne savait rien de la fabrication d'armes à feu. Leurs propriétaires ne jurent que par eux, et s'ils n'ont pas été maltraités, ce sont toujours des pistolets solides et fiables. J'aimerais en avoir une douzaine.


Revolvers Remington - Histoire

Revolver Remington modèle 1875 n° 3 amélioré de l'armée

Le E. Remington & Sons Model 1875 No. 3 est un revolver traditionnel à six coups, simple action (SA), de style occidental avec une bande sous le canon qui invoque le revolver à percussion 1858 Remington Army. Le 1858 Remington avait une sangle supérieure solide et le verrouillage était accessible par le bas, en retirant simplement le pontet. Une seule vis maintient le pontet en place, le processus est donc le plus simple de tous les revolvers que j'ai jamais vu.

Il ne fait aucun doute que le revolver Remington 1858 était en avance sur son temps. De nombreux tireurs de l'époque de la guerre civile préféraient le Remington 1858 au revolver Colt 1860 Army (ils avaient chacun des avantages et des inconvénients) et Remington a conservé ces caractéristiques avancées lorsqu'ils ont fabriqué le modèle 1875, qui était essentiellement une version mise à jour à cartouche à percussion centrale de l'amende. Modèle 1858.

Le Remington Model 1875 "Improved Army or Frontier Revolver" a été produit de 1874 à 1888, le modèle apparaissant pour la première fois dans le catalogue Remington de 1875. Fait intéressant, dans le catalogue de 1875, il était appelé modèle 1874, mais il a rapidement été remplacé par le modèle 1875 dans les catalogues de 1876 et suivants. Les catalogues Remington de 1885 et plus tard décrivaient le modèle 1875 comme la « nouvelle armée modèle » plutôt que comme « l'armée améliorée ».

Quelque part, environ 30 000 modèles 1875 ont probablement été fabriqués. The exact production number is unknown and I have seen guesses ranging from 25,000 to 40,000. Part of the confusion is caused because Remington changed the serial number sequence after about 12,000 revolvers had been produced, starting over with number one.

Unlike a Colt Single Action Army (SAA) revolver or a modern Ruger SA revolver, the Remington 1875 had a one-piece main frame and grip strap. This made for an exceptionally strong assembly.

Frames were blued or nickel plated and the hammer and loading gate were case-hardened. Remington Model 1875 revolvers were never manufactured with color case-hardened frames, although most modern 1875 replicas have this feature.

There was a lanyard ring attached to the bottom of the grip frame. Remington promoted this feature as useful when mounted on horseback.

Most 1875's had 7-1/2 inch round barrels, while a very few late production guns were supplied with 5-3/4 inch barrels. Calibers were .44 Remington, .44-40 and .45 Colt. .45 Colt revolvers had slightly longer cylinders to prevent inserting a .45 Colt cylinder in a .44 caliber frame.

Model 1875 revolvers were supplied with fluted cylinders and most came with smooth, two-piece walnut grips, although checkered grips, ivory grips and pearl grips were available, as was engraving by special order. Examples of beautifully engraved presentation revolvers still exist today and are prized by Remington collectors. (Note photo at top of page.)

Like the Colt SAA (or "Peacemaker"), the 1875's hammer is powered by a long flat-spring inside the grip frame. This is called the mainspring or hammer spring. The Remington 1875 action clicks four times as you cock the hammer, like a Colt SAA. Although they are conceptually similar, the Remington action is different in detail from a Colt.

Early examples had rectangular firing pins integral with the hammer. After about serial number 12,000, replaceable cone shaped firing pins were pinned into the hammer in the manner of a Colt SAA. The shape of the new firing pin evolved as production continued, as did the shape of the hammer. The early model hammer did not have a quarter-cock safety notch.

There were two types of triggers and trigger guards used on Model 1875 revolvers. Other detail changes were also made, as is typical with arms produced for over a decade.

The shape of the front sight changed from a pinched post to a blade. Typical sights consist of a rounded, tapered blade front sight and a small notch cut into the top strap of the frame. These sights are "fine" and harder to acquire than the Patridge type sights found on almost all modern service pistols. The only adjustment possible is to carefully file down the front sight if the gun shoots low.

I agree with the praise for the handling of Remington pattern revolvers from aficionados. As good as a Colt Peacemaker feels in the hand, the Remington has always felt slightly better to me. The shape of the Remington grip, viewed from the bottom, is a bit shorter oval (front to back) than the Colt grip. The Remington revolver is also heavier than a Colt and has a more weight forward balance, probably due to its heavy ejector rod housing and the steel web under the barrel.

Cocking the 1875's hammer is like any traditional SA revolver. As it is thumbed back from its resting position against the frame, the first hammer notch is the quarter-cock "safety" position. This is a deep notch and it holds the hammer about 3/16 inch from the frame, far enough for the firing pin to be well clear of a cartridge in the chamber.

In traditional SA revolvers, such as the Model 1875, this safety notch is not completely safe, as a heavy blow to the hammer hard enough to break either the tip of the sear engaging the notch or the notch itself could allow the firing pin to contact the primer of a cartridge and fire the gun. This is not likely, but it is possible.

Continue to thumb the hammer back and the next notch is half-cock. The half-cock hammer position frees the bolt that locks the cylinder at the bottom and allows the cylinder to turn freely in a clockwise direction. This is the loading and unloading hammer position. The half-cock notch in the hammer is not as secure as the quarter-cock safety notch and should never be used as a safety position.

The final hammer position is full cock, with the hammer held all the way back. With the hammer fully cocked, the tip of the sear engages the full-cock notch. This is a shallow notch only as wide as the sear tip and cut at a right angle to the tip of the sear (itself an extension of the top of the trigger). The tip of the sear and the full cock hammer notch are polished to slide smoothly against each other and only a small trigger movement is required to free the hammer and fire the revolver.

Loading and unloading the 1875 is traditional single action fare. Thumb the hammer back to the half-cock position, which allows the cylinder to rotate freely in a clockwise direction. Swing open the loading gate at the right side of the frame. To load cartridges, rotate the cylinder until a chamber is aligned with the loading port in the recoil shield and insert a cartridge. Repeat the process until the gun is loaded.

The 1875 should be carried with an empty chamber under the hammer. Since the cylinder chambers are not recessed to enclose the cartridge rims, you can verify this by looking through the gap between the back of the cylinder and the frame, where the cartridge rims are visible no rim should show in the chamber aligned with the hammer.

Thumb the hammer back to its half-cock notch to free the cylinder to rotate. Open the loading gate. Rotate the cylinder to align a case head with the loading port in the recoil shield. Point the muzzle skyward. If the chambers are clean, unfired rounds will simply drop into your hand as you rotate the cylinder. It will probably not be necessary to use the ejector rod.

To eject fired cases, slide the spring loaded ejector rod (located beneath the barrel at about the 5-o'clock position) rearward until it pushes the fired case from the cylinder. Release the ejector rod and manually rotate the cylinder to the next chamber. Repeat until all chambers are empty.

REMOVING/INSTALLING THE CYLINDER

I have never had the privilege of owning an original Remington 1875 revolver. However, I have had a reasonable amount of experience with, and in some cases reviewed, Uberti, Cimarron and Navy Arms replicas. The following is based on my experience with these revolvers.

To remove the cylinder for cleaning, first make sure all the chambers are empty. Thumb the hammer back to the half-cock position and open the loading gate. Hold the pistol in your hands with the right side down. Depress the spring-loaded cylinder base pin screw (in the frame in front of the cylinder) and pull the cylinder pin toward the muzzle until it completely clears the cylinder. The cylinder will them simply fall out of the frame into your hand.

Replacing the cylinder: Unlike a Colt or Ruger SA revolver, at least in my experience, when a Remington pattern revolver is at half-cock the hand (the part that rotates the cylinder) does not fully retract into its slot in the recoil shield. At least this is the case with modern replicas. This makes it very difficult to get the cylinder correctly aligned with the cylinder pin.

Here is how to reinstall the cylinder. With the cylinder out of the frame, bring the hammer back to the full cock position. This raises the hand and the bolt. (The bolt locks the cylinder in place). Note the operation of these parts. Lower the hammer to the frame.

Now, holding the revolver in your left hand, thumb the hammer slowly back with your left thumb until the bolt is retracted and the hand is as far into the frame as it goes. Hold the hammer in this intermediate position, between quarter-cock and half-cock, and with your right hand drop the cylinder into the frame jiggle it a bit as necessary to slide the cylinder pin through the cylinder until it locks into place. Bring the hammer back to the full-cock notch and then lower it, close the loading gate and you are finished.

REPRODUCTIONS AND HOLSTERS

Today, the vast majority of surviving Remington 1875s are in the hands of collectors. However, new 1875 reproductions are available from Uberti, Cimarron, Taylor's & Co. and perhaps others.

The Cimarron 1875 Outlaw is made by Uberti and I suspect the Taylor's & Co. version is also. Navy Arms used to market a Uberti made 1875 replica, but no longer does. However, Navy Arms guns are fairly common on the used market.

These modern replicas are made to be used and the Uberti made 1875s I have used, regardless of the importer, have been good shooters. If you purchase one of these, or are lucky enough to own an original Remington in shooting condition, you will probably need a holster in which to carry it.

Fortunately, the 1875 will fit in most holsters intended for SA revolvers with the same length barrel, including the Colt SAA and clones, 1858 Remington percussion revolver, Ruger Vaquero, etc. A widely available nylon belt holster that works well is Uncle Mike's Sidekick Size 9. Reasonably priced leather holsters are offered by Hunter and Oklahoma Leather, among others.

The Remington 1875 Improved Army revolver was perhaps the finest of the frontier six shooters of the late 19th Century. Unfortunately for Remington, their Model 1875 Improved Army came two years after the introduction of the Colt Single Action Army revolver.

Colt having gotten on the ground first, the SAA quickly became so well established that the Remington 1875 was never able to catch-up. The Colt had already been adopted by the US Army by the time the Remington became available, thus depriving Remington of the majority of US government sales. 639 Model 1875s were purchased by the US Interior Department/Commissioner of Indian Affairs for issue to Indian tribal police.

Egypt ordered 10,000 Remington revolvers, but defaulted on the contract, so the guns were never paid for and most, perhaps all, were never shipped. Some Model 1875s were purchased by the Mexican government. The size of the Mexican order is unknown, but is thought to be about 500. Other Remington 1875s were sold to Mexican state police agencies. The great majority of the Model 1875s produced were sold, not to governments, but to private citizens in the US.

Remington was having financial difficulties during the 13 year production life of the Model 1875, mostly brought on by the Egyptian default on a huge contract for Remington Rolling Block army rifles, which were shipped, but never paid for. This was a financial blow from which E. Remington & Sons never really recovered.

Model 1875 production ended in 1888, the year the Company finally went bankrupt and ownership passed from the Remington family. Controlling interest was acquired by Hartley & Graham, one of the largest firearms dealers in the US, in June, 1888 and the Company restyled as Remington Arms Company.

Model 1875 revolvers in stock after the takeover by Hartley & Graham were reworked by shortening the barrel to 5-3/4 inches and removal of the web under the barrel. These became the Model 1888 and were followed by the nearly identical Model 1890. Neither the Model 1888 or the Model 1890 ever achieved anything like the popularity of the Model 1875. However, that is another story.


Guns of the Week: Remington-Smoot

Beginning in the 1850s, E. Remington & Sons sold an array of pocket pistols and revolvers. At the conclusion of the Civil War and during westward expansion, revolver competition was at an all time high. There was a drive for innovation in order to survive as a company.

Remington was one of several manufacturers that focused on the production of pocket pistols and derringers, which ultimately satisfied the concealment needs of late nineteenth-century western society.

Beginning in the 1870s, Remington marketed a new line of small revolvers. They often have been erroneously named Remington New Line Revolvers, even though Remington catalogs marketed them as the Remington-Smoot New Model Revolvers or the Smoot’s Patent New Models.

Pictured is a Remington-Smoot New Model No. 1 Revolver. About 3,000 of this Model were made between 1875 and 1877. It is a five-shot revolver chambered for .30 rimfire short metallic cartridges. The Smoot was a competitor to Colt’s revolvers. This firearm is a part of a Remington Cartridge Gun Loan of 40 pocket pistols.

Unloading the Myth – What’s So Special About Smoot? Part 2 of 3

William Sydney Smoot was an inventor in America who received more than a dozen firearms patents. Smoot was born in 1845 in Norfolk, Virginia. During the Civil War, he was a lieutenant in the First Maryland Infantry as part of the Union. He spent the end of the war as an ordnance officer at Springfield Armory. He resigned from the military in 1870 and began work at Remington the following year.

On October 21, 1873, Smoot was issued Patent Number 143,855, which was awarded for an “Improvement in Revolving Fire-Arms.” Smoot’s patent was unique for two reasons: 1. the frame, barrel, and ejector housing were one piece 2. the revolving recoil shield allowed for the ejector and center pin to work together.

Pictured is a Remington-Smoot New Model No. 2 Revolver. Unlike the No. 1, the No. 2 had a stepped-down ejector rod. Between 1877 and 1885, about 3,000 No. 2s were made. While most were chambered for .32 rimfire short, some, like this one, were made for .30.

Unloading the Myth – A Side Dish to Every Lunch Part 3 of 3

This Remington-Smoot New Model No. 3 Revolver was made between 1878 and 1888 in .38 rimfire short. A little larger than its predecessors, about 25,000 of this model were made.

Several companies have been attributed to having “Lunchbox Specials.” This particular Smoot has no serial number and is believed to have been carried out of the factory in a lunch box for concealment.

We are currently accessioning and condition reporting our loan of 40 guns so that we can get them on display ASAP!


The Good, The Bad, And The Ugly

What better way to get to the core, you know, the real brass tacks of a firearm than to break it down into the good ole phrase: “The good, the bad, and the ugly.”

That is exactly how we are going to break up this article. This way you can get a look at what makes the Remington Model 700 really shine as well as where it could do just a little bit better, in my opinion, to hopefully give you a better idea of what to look forward to if you are considering adding a Remington 700 to your gun safe anytime soon.

The Good

The Remington 700 is an iconic bolt-action, center-fire rifle that has been a staple of the hunting arena for the past 50 years and still going strong to this day. And it’s really no wonder why or how it has been able to etch out a sport in the history books… and hold it.

For starters, Remington crafts all their firearms with the highest quality materials available, and the Remington Model 700 is not the outlier in that either. You will find triple-layered steel barrels in a variety of sizes, sealed solid wood shoulder stocks, and high-impact polymer frames on the lightweight versions.

Straight out of the box this rifle has the most on-point accuracy that I’ve seen in the same price range from large competitors. That’s all thanks to its internal design which features 3 rings of steel that are locked into the bedding platform that gives you more reliable accuracy than a lot of other rifles on the market currently.

The barrel on every Remington Model 700 is hand-forged from steel and are made to very specific guidelines in an effort to make sure that they are precise and durable enough to hold a steady aim for many years to come.

Since its inception, the Remington 700 has worked hard and built quite the loyal following for itself. So much so that there is a truly massive aftermarket dedicated to just this one rifle. With all the accessories and upgrades developed for this rifle over the years, you will never have to worry about outgrowing your Remington 700 as you can upgrade it and switch it up a bit as your needs change over time. I know people who have owned their Model 700 for 30+ years and even some who have had one passed down to them from their grandparents or fathers.

Since it has such a massive following and is easy to work on, you will never have trouble finding someone who can work on your gun for you. This also means that there is an endless supply of information out there about how to work on the Remington Model 700, enough so that you can do basic work on it yourself with just a day or so of research.

Another major selling point for this rifle is the fact that the Remington Model 700 is trusted and actively used in the line of duty for the military of 6 countries. When you can gain the trust and loyalty of soldiers who must trust this rifle to save their life should the need arise, you know you are doing something right.

Overall, the Remington Model 700 is a very well-built, reliable rifle that comes with a legacy that really speaks for itself.

The Bad

First let’s take a look at one major thing that happened not too long ago, something that has really tarnished the Remington brand as a whole in a lot of people’s eyes…

The Remington Model 700 went through a massive recall back in February 2017. Now, I don’t think I have to tell anyone who may be reading this blog that Remington is a HUGE firearms manufacturer, and an extremely popular one at that.

Beyond that, the Model 700 is by far the most popular rifle out there to this day. So, you can only imagine how many rifles were involved in this recall. The number is somewhere around 8 million.

The reason for the recall was due to some excess bonding agent used in the assembly process being left on the XMP trigger that the Remington 700 features. This excess bonding agent was thought to be responsible for allowing the firearm, under certain circumstances, to unintentionally discharge.

The rifles included in this recall would be any that were manufactured from May 1, 2006, to April 9, 2014.

However, Remington eventually did the most responsible thing they could do in this situation, they admitted they had found a common problem, and then issued the safety recall. If you happen to have a Model 700 made between those dates you can send your rifle into Remington and they will inspect it, clean it, test it, and return it to you for free.

The second thing that I have personally found out about my own Remington Model 700 that I really don’t care much for has to do with a feed rail issue. Sometimes I can be out hunting large game and need to get ammo fed quickly to pull off that one shot. If I am too quick, or loading under stress, the cartridge seems to love getting stuck under the feed rail of the receiver and the magazine.

It’s because of this issue that in the past year or so I have been carrying a couple different push feed hunting rifles around with me whenever I go out on a day trip.

The Ugly

You know how I said that there is a massive aftermarket for the Remington 700? Be glad it’s there because the Remington Model 700 is a basic rifle when it comes to aesthetics.

Let me be clear before I talk myself into a hole here, I really like this rifle. It is well-built, has passed the test of time many times over, and my Remington 700 has never let me down in the 16 years I’ve owned it. But, I have never cared much for the look of most of the versions of this rifle.

There are indeed some versions of the model that are absolutely gorgeous. However, fresh out of the box, the basic models like the Model 700 CDL SF or the Model 700 American Wilderness Rifle just aren’t that super-impressive. They are your standard plain-jane style rifle with maybe a few eye-catching designs here and there.

There are a few models like the ADL – 200 th Anniversary Edition that are designed with a little more attention to detail on the woodwork and the like. It’s those simple little things that can make a rifle truly stand out from the rest in terms of eye-catching design.

When it comes time to buy your Remington 700, don’t let the aesthetics get in the way of making a good purchase. Visual appeal is a nice thing to have and gives you something else about your rifle to be proud about, but your rifles true merit does not lie in its eye-candy factor, it’s all about how well it performs for you.

And to be quite honest, with all that open real estate on your gun, you have a lot of wiggle room to customize it the way you want. Just throw a decent rifle scope on that plain barrel and you will begin to see what I mean.

Overall, Remington has a nice selection of variations for the Model 700 but most of them are very plain and basic, so you may want to consider adding some aftermarket parts over time unless you enjoy a minimal, sleek look.


Used Remington 870s to Look For and Some to Avoid

Remington 870s come in a variety of configurations, like this SPS Super Mag Turkey Predator model. It’s easy to find one for any kind of hunting, target shooting, or self-defense. Remington

Any time you make 11,000,000 plus of anything, there are bound to be some hits and misses. The following is a highly subjective list of 870s to seek out and to avoid. I have owned more than a few, shot a bunch more, and have my opinions.

Remington 870s to Avoid

Early 20 Gauges

Early 20-gauge 870s were made by putting 20 gauge barrels on 12-gauge receivers. Look for guns with “LW” stamped on the frame if you want a scaled-down, lighter 20.

All 16-Gauges

All 16-gauge 870s are made on 12-gauge frames. Granted, that frame was originally borrowed from the 16-gauge 11-48, but still, all you get is a gun that weighs the same as a 12 but only shoots 16-gauge shells. If you want a real, scaled-down 16-gauge pump, find an Ithaca 37.

Expresses of a Certain Vintage

Sometime in the early 00s, 870 Express quality control slipped. The most common problem you see in those guns is fired shells sticking in poorly finished chambers, most often with inexpensive target loads. Many 870 Express owners have their gun’s chambers polished, or do it themselves with fine steel wool and an electric drill, and the malfunctions usually go away. Replacing the metal injection molded (MIM) extractor can help, too.

Remington has ramped up QC efforts in the past few years, and the new Expresses are much better than those of ten or so years ago.

Remington 870s to Look For

Special Field

In the 1980s Remington introduced a straight-gripped, 21-inch (some were 23-inch) barreled upland gun in 12 and 20 gauge called the Special Field. It made a great carrying gun for bird hunters who put a lot of miles on their boots. Some of the later ones had removable choke tubes, and I’d love to have one for turkey hunting.

Competition Trap

One of the odder 870 variants was a single shot trap gun that incorporated a gas system. Gases bled from a port in the barrel pushed against a weight in the magazine tube, lengthening the recoil pulse and turning it from a sharp kick to a shove. I got to shoot one once, and the sensation was odd, because 870 trap guns usually let you know they’re there. Not this gun. It shot as softly as an 1100.

SuperSlug

Currently in production, the SuperSlug has a heavy, rifled barrel pinned to its receiver for added rigidity, and it shoots slugs into groups as tiny as slug groups can be. The ShurShot stock, a kind of modified pistol grip, is comfortable to hold and has a comb the correct height for scope use.

90s Era Wingmaster

For my money, the sweet spot in 870 production—if you want a modern, versatile gun—was the early 90s. When Remington first added RemChoke tubes in 1986, they beefed up the barrels, adding a bunch of weight to the guns. In 1992 they offered a slimmed-down Light Contour barrel that made the guns lively again. These early 90s guns are still made the way they used to make them, but you get choke tubes and the lighter barrel.

Almost Any Old Wingmaster 1963-1985

In 1963 Remington changed the finish on the Wingmaster, from a semi-satin with cut checkering to a glossy finish originally developed by parent company DuPont for bowling pins. They switched checkering to a pressed fleur-de-lis pattern. I thought they looked cheesy back then. And they do, but in a retro way that has aged extremely well. And, those old fixed-choke Wingmasters are beautifully made. The barrels are light and lively. The actions started out slick and have only gotten slicker over all those years of use. These guns come in both 2¾ and Magnum versions (the barrels don’t interchange between standard and magnum receivers). The magnums are getting a little harder to come by. If you see one, grab it. If it has a fixed Full choke, have a gunsmith open it up to about Modified and shoot anything you want through it.