11 décembre 1943

11 décembre 1943

11 décembre 1943

Décembre 1943

1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
> janvier

Guerre dans les airs

Huitième mission de bombardement lourd de l'armée de l'air n° 151 : 583 avions envoyés pour attaquer les zones industrielles d'Emden. 17 avions perdus.



Notes internationales

De Quatrième Internationale, vol.4 n°11, décembre 1943, p.351.
Transcrit, annoté et formaté par Ted Crawford et David Walters en 2008 pour ETOL.

Angleterre

Plus d'actualités sur Split à Glasgow CP

La scission dans les rangs du Parti communiste à Glasgow continue de s'accentuer. Aux développements déjà rapportés, une lettre récente d'un trotskyste britannique ajoute ce qui suit :

« La dernière bombe pour les staliniens sur la Clyde est que le responsable des délégués syndicaux dans l'une des plus grandes usines de la région « un membre du Parti communiste depuis quelques années » a publiquement rompu avec le stalinisme lors d'une réunion de les ouvriers de l'usine.

« Sa démission n'a pas été acceptée par les staliniens au motif qu'il avait opéré sous la pression du Comité des travailleurs de Clyde contrôlé par les trotskystes ! Il a été suivi par d'autres. Ce n'est que le commencement. À Londres, la fissure commence également à apparaître.”

Les militants étudient les livres de Trotsky

Le cas de Léon Trotsky est l'un des livres qui jouent maintenant un rôle important dans l'éducation politique de ces militants anglais qui s'éloignent du PC et se dirigent vers le programme du socialisme révolutionnaire.

Un militant de Clyde écrit :

“J'ai lu le Cas de Léon Trotsky deux fois, et non seulement c'est une révélation mais une rééducation complète.

L'analyse de Trotsky de la position mondiale est indubitablement la vérité dialectique et historique et est étonnamment simple à saisir en comparaison avec la soi-disant politique tortueuse du soi-disant Parti communiste. Son résumé en son propre nom est vraiment le plus bel aperçu possible de l'histoire du monde au cours des vingt-cinq dernières années - le monde en tant que travailleur devrait le voir.

Avant cela, j'ai toujours été d'avis que seule une guerre mondiale pouvait nous donner la situation révolutionnaire à une échelle suffisamment grande pour réussir. Il est clair qu'une extension de la lutte en Espagne par le prolétariat français "soutenu et guidé par le Komintern, à la manière bolchevique" aurait pu se passer de la guerre capitaliste et, dans des circonstances favorables, profiter de la situation révolutionnaire européenne générale. soviétiser l'Allemagne, la France, l'Espagne et l'Italie. La nouvelle direction révolutionnaire de ces pays aurait rendu stérile la direction bureaucratique et accéléré la révolution politique en Union soviétique.

“L'autre point majeur est la politique criminelle du ‘Front populaire’ par rapport au front uni de toutes les organisations prolétariennes et intellectuelles progressistes, petites-bourgeoises, du moins tant que nous suivons la même voie. ”

Mission à Moscou

Une lettre de Londres fournit l'information qu'au début d'août le film de chaux de Davies-Warner Brothers, Mission à Moscou, est sorti en province après quelques semaines de tournage dans deux cinémas londoniens. Apparemment, le film s'est avéré autant un échec au box-office en Angleterre qu'aux États-Unis.

Trotskystes anglais, piquetant le film, le tout premier week-end “vendu 7 000 penny suppléments exposant le film.”

Les intellectuels anglais et les « gauchistes » ont gardé un silence honteux. “Seul le Glasgow Effronté,” écrit notre correspondant, “et le Tribune n'étaient pas du tout critiques dans la presse socialiste, cette dernière l'était à peine.

Les Nouveau chef, organe de l'ILP britannique a effectué une revue qui a réussi à omettre toute mention de l'attaque et du coup monté contre Trotsky et le trotskysme.

Une protestation des trotskystes anglais à Fenner Brockway, chef de l'ILP, a suscité la réponse suivante :

“Je note ce que vous dites à propos de Mission à Moscou. Vous comprendrez que je ne peux en aucun cas me tenir responsable envers vous du contenu de la Nouveau chef, mais en fait nous nous arrangeons pour revoir le film Mission à Moscou plus complètement quand il est généralement publié.”

Le film de Davies a fait quelque chose d'inattendu et d'imprévu de la part de ses sponsors : il a ravivé l'intérêt pour les procès de Moscou Frameup en Angleterre. Le groupe WIL a décidé de publier 10 000 exemplaires de Léon Trotsky’s Je joue ma vie, accompagné d'un résumé du rapport de la Commission Dewey.

Ce travail est dans le domaine public sous le Creative Commons Common Deed. Vous pouvez librement copier, distribuer et afficher cette œuvre ainsi que créer des œuvres dérivées et commerciales. Veuillez citer l'Encyclopédie du trotskisme en ligne comme source, inclure l'URL de ce travail et noter les transcripteurs, éditeurs et relecteurs ci-dessus.


Né ce jour dans l'histoire le 11 décembre

Célébrer l'anniversaire aujourd'hui
Alexandre Isaïevitch Soljenitsyne
Né le 11 décembre 1918 à Kislovodsk, SFSR russe
Décès : 3 août 2008 Moscou, Russie
Connu pour :
Aleksandr Isayevich Soljenitsyne est surtout connu et connu en tant que romancier et historien qui a fait connaître au monde le Goulag, le système de camps de travaux forcés de l'Union soviétique dans ses livres "L'archipel du Goulag" et "Un jour dans la vie d'Ivan Denisovich". En 1970, Soljenitsyne a reçu le prix Nobel de littérature et peu de temps après, en 1974, il a été exilé d'Union soviétique. Après son exil, il a vécu d'abord en Allemagne de l'Ouest puis en Suisse. Il a ensuite déménagé aux États-Unis où il a vécu pendant les 20 années suivantes, où il a continué à écrire en travaillant sur son histoire cyclique de la révolution russe de 1917, La roue rouge. Étonnamment, entre autres choses, il a également condamné le matérialisme dans la culture occidentale moderne, mais a admiré la liberté politique qui était l'une des forces durables des sociétés démocratiques occidentales. Après le retour de sa nationalité soviétique en 1994, il est retourné à Moscou où il a vécu jusqu'à sa mort en 2008.

Christina Onassis
Naissance : 11 décembre 1950 New York City, New York
Décès : 19 novembre 1988 Buenos Aires, Argentine
Connu pour : La fille extrêmement riche du milliardaire grec Aristote Onassis et d'Athina Livanos. Elle était la prunelle des yeux de son père et il avait le Christina O, l'un des yachts privés les plus longs du monde, mesurant 325 pieds 3 pouces, portant son nom. Après la mort de son père, elle a dirigé avec succès l'empire maritime Onassis après la mort de son père. Ce qui n'est peut-être pas aussi connu, c'est qu'elle détestait Jacqueline Kennedy, la croyant chercheuse d'or uniquement intéressée par l'argent de sa famille.


Le 5 mai 1957 est un dimanche. C'est le 125e jour de l'année et la 18e semaine de l'année (en supposant que chaque semaine commence un lundi), ou le 2e trimestre de l'année. Il y a 31 jours dans ce mois. 1957 n'est pas une année bissextile, il y a donc 365 jours cette année. La forme courte pour cette date est 5/5/1957.

Ce site fournit un calculateur de date en ligne pour vous aider à trouver la différence entre le nombre de jours entre deux dates du calendrier. Entrez simplement la date de début et de fin pour calculer la durée de tout événement. Vous pouvez également utiliser cet outil pour déterminer combien de jours se sont écoulés depuis votre anniversaire, ou mesurer le temps qui s'écoule jusqu'à la date d'accouchement de votre bébé. Les calculs utilisent le calendrier grégorien, qui a été créé en 1582 et adopté plus tard en 1752 par la Grande-Bretagne et la partie orientale de ce qui est maintenant les États-Unis. Pour de meilleurs résultats, utilisez des dates postérieures à 1752 ou vérifiez les données si vous effectuez des recherches généalogiques. Les calendriers historiques ont de nombreuses variantes, y compris l'ancien calendrier romain et le calendrier julien. Les années bissextiles sont utilisées pour faire correspondre l'année civile avec l'année astronomique. Si vous essayez de déterminer la date qui se produit dans X jours à partir d'aujourd'hui, passez à la Calculateur de jours à partir de maintenant au lieu.


11 décembre 1943 - Histoire

Épisode 2 : &ldquoQuand les choses se corsent&rdquo
janvier 1943 - décembre 1943

Pour libérer l'Europe occupée par les Allemands, les Alliés ont commencé par envahir Afrique en novembre 1942, combattant les Allemands au Maroc français, en Algérie et en Tunisie. Alors que les armées allemande et italienne se retiraient vers l'est, les Alliés gagnèrent une rampe de lancement pour leur invasion de Sicile puis Italie. En septembre 1943, la 5e armée américaine avait débarqué à Salerne, juste au sud de Naples, et après une forte résistance initiale, les Américains se sont déplacés à l'intérieur des terres pour rejoindre les forces britanniques.


"Ils ont invité toutes les troupes américaines britanniques et françaises à marcher en uniforme".

"Hier, des avions allemands ont bombardé le poste de commandement arrière, frappant deux hommes de la compagnie du quartier général."

"J'ai évité de regarder le GI mort que j'ai passé sur le chemin de la tranchée fendue."

« Et les Allemands ont répondu : « Vous rendez-vous compte que vous nous gazez ? » "

"Il y avait une rumeur selon laquelle nous rentrions chez nous mais le général Terry Allen a fait un discours. "

"Je suis fier d'une chose. Je n'ai perdu aucune vie."

"C'est difficile de travailler sur une pièce d'équipement quand on vous tire dessus."

"Tu es content d'être à la maison, mais tu es triste pour ton frère et tes amis que tu as laissés là-bas. "

"Lors de ma 16e mission, le 11 mai 1943, ma chance a failli tourner. Catane, en Sicile, était la cible."

". il a dit, ‘Lieutenant, nous ne faisons pas d'erreurs.’ Et j'ai dit, ‘Merci, monsieur.’"


Les 11 plus grandes éruptions volcaniques de l'histoire

L'histoire a vu des éruptions volcaniques monstrueuses, du rot rafraîchissant du mont Pinatubo à l'explosion du mont Tambora, l'un des plus hauts sommets de l'archipel indonésien.

La puissance de telles éruptions est mesurée à l'aide de l'indice d'explosivité volcanique (VEI), un système de classification développé dans les années 1980 qui ressemble un peu à l'échelle de magnitude des tremblements de terre. L'échelle va de 1 à 8, et chaque VEI suivant est 10 fois plus grand que le précédent.

Il n'y a pas eu de volcans VEI-8 au cours des 10 000 dernières années, mais l'histoire humaine a connu des éruptions puissantes et dévastatrices. Parce qu'il est extrêmement difficile pour les scientifiques de pouvoir classer la force des éruptions dans la même catégorie VEI, nous présentons ici les 10 volcans les plus puissants au cours des 4000 dernières années (dans les archives humaines) d'abord par ordre de force, puis au sein de chaque catégorie, en ordre chronologique.

Mais commençons par une éruption de supervolcan étonnamment proche de chez nous, enregistrant une magnitude 8, issue de notre lointain passé.

1. Éruption du Yellowstone, il y a 640 000 ans (VEI 8)

L'ensemble du parc national de Yellowstone est un volcan actif qui gronde sous les pieds des visiteurs. Et il a éclaté avec une force magnifique : trois éruptions de magnitude 8 ont secoué la région il y a 2,1 millions d'années, encore il y a 1,2 million d'années et plus récemment il y a 640 000 ans. « Ensemble, les trois éruptions catastrophiques ont expulsé suffisamment de cendres et de lave pour remplir le Grand Canyon », selon l'U.S. Geological Survey. En fait, les scientifiques ont découvert une énorme goutte de magma stockée sous Yellowstone, une goutte qui, si elle était libérée, pourrait remplir le Grand Canyon 11 fois, ont rapporté les chercheurs le 23 avril 2013 dans la revue Science.

La dernière du trio d'éruptions de supervolcans a créé l'énorme cratère du parc, mesurant 30 sur 45 milles de diamètre (48 sur 72 kilomètres).

La probabilité qu'une telle éruption de supervolcan se produise aujourd'hui est d'environ une sur 700 000 chaque année, a déclaré précédemment à Live Science Robert Smith, sismologue à l'Université de l'Utah à Salt Lake City.

2. Huaynaputina, 1600 (VEI 6)

Ce pic a été le site de la plus grande éruption volcanique d'Amérique du Sud dans l'histoire enregistrée. L'explosion a envoyé des coulées de boue jusqu'à l'océan Pacifique, à 120 km, et semble avoir affecté le climat mondial. Les étés qui ont suivi l'éruption de 1600 ont été parmi les plus froids depuis 500 ans. Les cendres de l'explosion ont enseveli une zone de 50 km carrés (20 miles carrés) à l'ouest de la montagne, qui reste recouverte à ce jour.

Bien que Huaynaputina, au Pérou, mesure 16 000 pieds (4 850 mètres), c'est quelque peu sournois à mesure que les volcans avancent. Il se dresse au bord d'un canyon profond et son sommet n'a pas la silhouette dramatique souvent associée aux volcans.

Le cataclysme de 1600 a endommagé les villes voisines d'Arequipa et de Moquengua, qui n'ont été complètement rétablies que plus d'un siècle plus tard.

3. Krakatoa, 1883 (VEI 6)

Les grondements qui ont précédé l'éruption finale du Krakatoa (également orthographié Krakatau) au cours des semaines et des mois de l'été 1883 ont finalement culminé avec une explosion massive les 26 et 27 avril. L'éruption explosive de ce stratovolcan, situé le long d'un arc insulaire volcanique dans la zone de subduction de la plaque indo-australienne, a éjecté d'énormes quantités de roche, de cendres et de pierre ponce et a été entendue à des milliers de kilomètres.

L'explosion a également créé un tsunami, dont la hauteur maximale des vagues a atteint 140 pieds (40 mètres) et a tué environ 34 000 personnes. Les marégraphes à plus de 11 000 km (7 000 milles) sur la péninsule arabique ont même enregistré l'augmentation de la hauteur des vagues.

Alors que l'île qui abritait autrefois le Krakatoa a été complètement détruite lors de l'éruption, de nouvelles éruptions commençant en décembre 1927 ont construit le cône Anak Krakatau ("Enfant du Krakatau") au centre de la caldeira produite par l'éruption de 1883. Anak Krakatau prend vie sporadiquement, construisant une nouvelle île à l'ombre de son parent.

4. Volcan Santa Maria, 1902 (VEI 6)

L'éruption de Santa Maria en 1902 a été l'une des plus grandes éruptions du 20ème siècle. La violente explosion au Guatemala est survenue après que le volcan soit resté silencieux pendant environ 500 ans et a laissé un grand cratère de près d'un mile (1,5 km) de diamètre sur le flanc sud-ouest de la montagne.

Le volcan symétrique couvert d'arbres fait partie d'une chaîne de stratovolcans qui s'élève le long de la plaine côtière du Pacifique du Guatemala. Il a connu une activité continue depuis sa dernière explosion, un VEI 3, qui s'est produit en 1922. En 1929, Santa Maria a craché une coulée pyroclastique (un mur de gaz brûlant et de roche pulvérisée) qui a fait des centaines de morts et peut ont tué jusqu'à 5 000 personnes.

5. Novarupta, 1912 (VEI 6)

L'éruption de Novarupta, l'une d'une chaîne de volcans de la péninsule de l'Alaska, qui fait partie de la ceinture de feu du Pacifique, a été la plus grande explosion volcanique du 20e siècle. La puissante éruption a envoyé 3 miles cubes (12,5 km cubes) de magma et de cendres dans l'air, qui sont tombés pour couvrir une superficie de 3 000 miles carrés (7 800 km carrés) dans des cendres de plus d'un pied de profondeur.

6. Mont Pinatubo, 1991 (VEI 6)

Stratovolcan situé dans une chaîne de volcans à Luzon, aux Philippines, créé le long d'une zone de subduction, l'éruption cataclysmique du Pinatubo était une éruption explosive classique.

L'éruption a éjecté plus de 1 mile cube (5 kilomètres cubes) de matière dans l'air et a créé une colonne de cendres qui s'est élevée à 22 miles (35 km) dans l'atmosphère. Les cendres sont tombées à travers la campagne, s'accumulant même tellement que certains toits se sont effondrés sous le poids.

L'explosion a également craché des millions de tonnes de dioxyde de soufre et d'autres particules dans l'air, qui se sont propagées dans le monde entier par les courants d'air et ont fait chuter les températures mondiales d'environ 1 degré Fahrenheit (0,5 degré Celsius) au cours de l'année suivante.

7. Île d'Ambrym, 50 après JC (VEI 6 +)

L'île volcanique de 257 miles carrés (665 km carrés), qui fait partie de la République de Vanuatu, une petite nation du sud-ouest de l'océan Pacifique, a été témoin de l'une des éruptions les plus impressionnantes de l'histoire, celle qui a envoyé une vague de cendres bouillantes et dépoussiérer la montagne et former une caldeira de 7,5 miles (12 km) de large.

Le volcan a continué d'être l'un des plus actifs au monde. Il est entré en éruption près de 50 fois depuis 1774 et s'est avéré un voisin dangereux pour la population locale. En 1894, six personnes ont été tuées par des bombes volcaniques et quatre personnes ont été dépassées par des coulées de lave, et en 1979, des pluies acides provoquées par le volcan ont brûlé certains habitants.

8. Volcan Ilopango, 450 après JC (VEI 6 +)

Bien que cette montagne du centre d'El Salvador, à quelques kilomètres à l'est de la capitale San Salvador, n'ait connu que deux éruptions dans son histoire, la première éruption connue était une doozy. Il a recouvert une grande partie du centre et de l'ouest d'El Salvador de pierre ponce et de cendres et a détruit les premières villes mayas, forçant les habitants à fuir.

Les routes commerciales ont été perturbées et les centres de la civilisation maya se sont déplacés des zones montagneuses d'El Salvador vers les zones de plaine au nord et au Guatemala.

La caldeira du sommet abrite aujourd'hui l'un des plus grands lacs d'El Salvador.

9. Mont Théra, env. 1610 av. (VEI 7)

Les géologues pensent que le volcan Thera des îles de la mer Égée a explosé avec l'énergie de plusieurs centaines de bombes atomiques en une fraction de seconde. Bien qu'il n'y ait aucune trace écrite de l'éruption, les géologues pensent qu'il pourrait s'agir de la plus forte explosion jamais vue.

L'île qui abritait le volcan, Santorin (qui fait partie d'un archipel d'îles volcaniques en Grèce), abritait des membres de la civilisation minoenne, bien qu'il y ait des indications que les habitants de l'île soupçonnaient que le volcan allait exploser. et évacué. Mais bien que ces résidents se soient peut-être échappés, il y a lieu de supposer que le volcan a gravement perturbé la culture, avec des tsunamis et des baisses de température causés par les quantités massives de dioxyde de soufre qu'il a craché dans l'atmosphère qui a modifié le climat.

10. Volcan Changbaishan, 1000 après JC (VEI 7)

Également connue sous le nom de volcan Baitoushan, l'éruption a craché des matériaux volcaniques aussi loin que le nord du Japon, sur une distance d'environ 1 200 kilomètres. L'éruption a également créé une grande caldeira de près de 3 miles (4,5 km) de diamètre et un demi-mile (près de 1 km) de profondeur au sommet de la montagne. Il est maintenant rempli des eaux du lac Tianchi, ou Sky Lake, une destination touristique populaire à la fois pour sa beauté naturelle et les prétendues observations de créatures non identifiées vivant dans ses profondeurs.

Située à la frontière de la Chine et de la Corée du Nord, la montagne est entrée en éruption pour la dernière fois en 1702, et les géologues la considèrent comme dormante. Des émissions de gaz ont été signalées depuis le sommet et les sources chaudes voisines en 1994, mais aucune preuve d'une activité renouvelée du volcan n'a été observée.

11. Mont Tambora, île de Sumbawa, Indonésie - 1815 VEI 7

L'explosion du mont Tambora est la plus importante jamais enregistrée par l'homme, se classant à 7 (ou "super-colossale") sur l'indice d'explosivité volcanique, la deuxième note la plus élevée de l'indice. Le volcan, toujours actif, est l'un des plus hauts sommets de l'archipel indonésien.

L'éruption a atteint son apogée en avril 1815, lorsqu'elle a explosé si fort qu'elle a été entendue sur l'île de Sumatra, à plus de 1 930 km. Le nombre de morts de l'éruption a été estimé à 71 000 personnes, et des nuages ​​de cendres lourdes sont descendus sur de nombreuses îles lointaines.


11 décembre 1943 - Histoire

Lorsque vous choisissez l'aluminium d'Hydro, il est solide, léger, durable et écologique, vous faisant partie d'un avenir plus intelligent et plus durable.

L'énergie est au cœur de l'Hydro. Nous créons de la valeur grâce à de solides performances, un approvisionnement compétitif, des solutions énergétiques et l'exploration de nouvelles opportunités.

L'aluminium est le métal du futur. Chaque jour, nous nous efforçons de faire de l'aluminium une partie de la solution au plus grand défi de notre temps.

Souhaitez-vous façonner la prochaine phase de développement industriel vert d'Hydro ?

Vous travaillez sur une histoire sur l'aluminium ? Communiqués de presse, photos, histoires, faits et chiffres – vous trouverez ici tout ce dont vous avez besoin.

Hydro est une entreprise industrielle de premier plan qui construit des entreprises et des partenariats pour un avenir plus durable.


AHC : Victoire alliée en décembre 1943

1) Tant que les Allemands sont arrêtés quelque part en France avant que la capacité industrielle/militaire française ne devienne trop faible pour stabiliser le front à long terme, c'est possible, d'autant plus si les États-Unis entrent d'une manière ou d'une autre en guerre tôt (ce qui est cependant assez difficile). Le plus plausible.

2) Après, c'est vraiment difficile à réaliser du côté occidental car la victoire dépend de la possibilité de débarquer en France et de surpasser suffisamment les Allemands pour remporter la victoire à temps. Ce n'est pas quelque chose que les Britanniques peuvent vraiment faire seuls, même avec un réarmement plus efficace/plus précoce (que vous devez maintenir suffisamment bas pour ne pas revenir à 1) ). Il est probablement trop tard si vous atterrissez au printemps/été 1943, et trop dur en 1941 (même 42). Vous auriez probablement besoin d'éviter l'entrée italienne et japonaise dans la guerre, et/ou d'obtenir une entrée américaine anticipée. Très invraisemblable.

3) Du côté soviétique, vous auriez probablement besoin d'éviter beaucoup de redditions/encerclements ET d'arrêter les Allemands avant qu'ils ne vous forcent à reculer beaucoup d'usines. Il pourrait alors être possible de gagner en décembre 1943. Invraisemblable à cause de tous les problèmes que les Soviétiques avaient.

Cryhavoc101

POD : Que la France ne perde pas en 1940 ?

Faire reculer Hitler à Munich face à une France trop sévère

Hitler à court de temps doit alors se déplacer sur la Pologne et/ou la Tchécoslovaquie afin de conserver le pouvoir en 39.

Une France plus « tchadienne » envahit l'Allemagne quand elle le fait et tandis que la Pologne tombe à peu près comme OTL - peut-être un peu plus longtemps car aucun Pz35 et 38 et des forces ne devaient être maintenues à la frontière tchécoslovaque - la France occupe beaucoup plus de l'Allemagne menaçant la Ruhr

Début 1940, l'Allemagne lance sa campagne à l'Ouest - envahissant les Pays-Bas, la Belgique et tentant de chasser les Français d'Allemagne ainsi que d'envahir la Tchécoslovaquie (un "soulèvement" slovaque ischio-jambie légèrement les Tchécoslovaques qui se retrouvent attaqués de toutes parts)

La Belgique a rejoint la « 2e Entente » plus tôt, ce qui a permis à la BEF et aux forces françaises de les renforcer, ce qui a permis au plan Dyle de se dérouler efficacement avec plusieurs mois disponibles pour creuser et trier la planification et la logistique, etc.

Se rendant compte qu'ils vont être attaqués, les Pays-Bas se joignent également à la 11e heure et les forces BEF/françaises prennent position le long de la ligne Peel permettant aux forces néerlandaises de se concentrer plus au nord.

Malgré cela, le nord des Pays-Bas est largement envahi au cours du premier mois, les forces françaises en Allemagne sont presque complètement repoussées en France mais la Belgique tient tout comme une grande partie des défenses de la ligne Peel.

Mais les prochains mois sont une sorte d'impasse avec des dépenses en munitions bien plus élevées de tous les côtés que prévu et des pertes dans toutes les forces aériennes presque paralysantes

Ce n'est qu'en Tchécoslovaquie que l'armée allemande connaît du succès, la majorité du pays étant envahie en juillet

Ce qui est révélateur en ce moment, c'est la capacité des industries française et britannique à remplacer les pertes d'avions et de véhicules - dépassant les Allemands de plus de 3:1 en avions à la fin de l'été et de 4:1 en AFV.

Juillet 1940 est un point culminant pour les Allemands et l'année se termine avec peu de changement sur les lignes de front

(Jusqu'à présent, l'Italie garde son cou enroulé, à l'exception d'une courte guerre avec la Grèce)

Notez qu'ITTL, il n'y a pas d'invasion de la Belgique ou de la Norvège, ce qui entraîne un blocus effectif du minerai de fer de Narvik pendant les mois d'hiver par la Royal Navy. Il n'y a pas d'occupation japonaise du FIC car les Français sont toujours de la partie !

Et en tant que tel pas de sanctions américaines.

Le printemps 1941 voit le BEF maintenant 32 divisions fortes plus 8 divisions du Commonwealth lancer son invasion des Pays-Bas occupés

L'offensive, tout en échouant largement dans ses objectifs face à un meilleur leadership allemand, immobilise d'importants éléments mobiles de la Heer et 2 mois plus tard, une attaque française majeure restaure une grande partie de la zone qu'ils occupaient auparavant en Allemagne, menaçant à nouveau la vallée de la Ruhr. .

Une accumulation progressive de forces russes en Pologne à la suite de la coûteuse défaite de la Finlande par la Russie au cours de l'hiver ne passe pas inaperçue, pas plus qu'une accumulation plus petite mais similaire de forces à la frontière italienne avec « l'Allemagne » ne passe non plus inaperçue (ni Mussolini n'obtient plus « copain » avec la 2e Entente et acceptant de couper le commerce, etc. avec les Allemands)

La majeure partie du reste de l'année voit des batailles de plus en plus désespérées alors que le Heer s'étend beaucoup trop mince avec un nombre croissant de « fronts » repoussant une série d'offensives de la 2e Entente

À la fin de l'année, la blague dans le Heer est que les avions peuvent être identifiés comme suit - les avions britanniques sont noirs, les français sont bleus et les allemands sont invisibles (telles sont les pertes subies)

Ce n'est pas strictement juste pour la Luftwaffe qui se battra très durement jusqu'à la fin mais fut de plus en plus paralysée par de lourdes pertes au cours des 2 premières années de la guerre et l'incapacité de l'industrie aéronautique de l'époque à remplacer les pertes et la capacité de former suffisamment de pilotes.

Les Britanniques en particulier récoltent maintenant les bénéfices du « PLAN » qui fournit désormais suffisamment de pilotes pour plus que remplacer les pertes et du système Shadow désormais mature produisant plus qu’assez d’avions non seulement pour leur propre RAF mais aussi pour les forces aériennes néerlandaises et belges.

La production française, bien qu'encore moins mature, est dopée par la forte montée en puissance de la production américaine fournissant des milliers d'avions - principalement aux Français - d'ici la fin de l'année.

Notable est le nombre de « volontaires » américains servant maintenant dans les forces de l'Entente (principalement les forces armées françaises)

Cela voit l'Entente surpasser en nombre la Luftwaffe de près de 5:1 dans les avions de première ligne

Cette année voit 3 attentats graves contre la vie d'Hitler - dont le dernier le blesse gravement et se traduit par une chasse aux sorcières / purge majeure parmi la classe des officiers Heers forçant de nombreux officiers supérieurs allemands à se cacher (coupables ou non).

Cela aurait de graves répercussions jusqu'en 1942.

Une offensive de Noël voit une importante force blindée allemande essayer de percer la ligne Peel en direction d'Anvers, ce qui échoue finalement, le 2e corps impérial australien se faisant ainsi une légende.

Même s'il est un peu exagéré par les Australiens, même à ce jour

L'Entente ne l'apprécie pas à l'époque, mais l'offensive terrestre et aérienne a pratiquement épuisé ce qui restait des réserves allemandes et l'offensive de printemps prévue - une deuxième tentative de libération des Pays-Bas est bien plus réussie cette fois-ci. surtout après la reconquête des îles frisonnes.

Les offensives de l'Entente depuis la Belgique, la ligne Peel et l'Allemagne occupée par les Français pendant l'été envahissent la Ruhr et à l'automne, la ligne de front allemande est effectivement une ligne de Brême à Munich où l'Entente ayant dépassé sa logistique et de nombreuses armées ayant subi de lourdes pertes dans les combats urbains pause.

Quelqu'un dans l'élite allemande parvient finalement à repousser Hitler en octobre 42 - 3 jours après que les États-Unis ont officiellement déclaré la guerre et 1 jour après que l'Italie a rejoint l'Entente et après une semaine de lutte entre les factions très confuse, les « comploteurs » parviennent en grande partie à arracher contrôle de l'Allemagne par les nazis et demander immédiatement un cessez-le-feu

Au départ, leurs conditions sont franchement ridicules et l'Entente continue de se battre jusqu'en novembre avec les Italiens qui envahissent ce qui était l'Autriche.

A l'Est, il est clair que Staline voyant la guerre se terminer cherche à en profiter et Nov voit plusieurs affrontements à la frontière intérieure polonaise.

Craignant qu'il ne s'agisse d'un prélude à une attaque, la junte allemande commence à demander des conditions plus raisonnables et les dirigeants de l'Entente craignant la même chose acceptent un "armistice"

Bien que la guerre ne se termine officiellement qu'en mars 1943 (l'Allemagne devant accepter des conditions assez sévères), à part quelques escarmouches, les combats se terminent en novembre 42.

La Pologne occidentale se forme à la fois avec des troupes françaises, britanniques, néerlandaises et américaines (qui commencent à arriver en nombre à 43) garantissant son indépendance, mais la Pologne orientale, les pays baltes et la Finlande restent une marionnette de l'URSS dans les années 70.

La Tchécoslovaquie est restaurée (se dissociant plus tard en République tchèque et en République slovaque en 1955) tout comme l'Autriche avec quelques changements de frontière pour répondre aux préoccupations locales.

Dans l'Est du Japon qui (on peut le révéler aujourd'hui) préparait des plans pour profiter de la « guerre européenne » se retrouve soudain en 1943 sous le regard funeste de 5 Empires avec chacun une industrie renaissante dont 4 offrant à la Chine un quantité stupéfiante d'armes et d'équipements ainsi que de « volontaires ».

Le Japon commence à faire des plans pour mettre fin à sa guerre avec la Chine et les Japonais sont effectivement expulsés de la Chine continentale en 1947 après plusieurs périodes de paix, des sanctions paralysantes et plusieurs défaites tout aussi stupéfiantes de la NRA, le KMT prenant le contrôle total et complet de la Chine. ayant écrasé les communistes durant la même période.


16 décembre 1943 : Oh Be Joyful Tyler se lance dans le conseil mais il ne le fait pas pour rien

L'individu qui n'a jamais consommé de drogue l'individu qui n'utilise jamais de thé, de café, de sucre, de sel, de lait, de tabac, d'alcool ou ne mange d'animaux morts l'individu, en bref, qui a conduit le même cheval Morgan du New Hampshire à la Californie, en utilisant quatre wagons différents et six compagnons et passé la nuit et dîner avec 200 éleveurs, se lance dans le conseil.

Pour la somme d'un dollar, Oh Be Joyful Tyler, de Pittsfield, Massachusetts, qui est toutes les choses mentionnées ci-dessus, dispensera de précieux conseils sur n'importe quel sujet. Il le dit sur une carte en fait, sur 10 000 cartes, imprimées en bleu d'un côté et en rouge de l'autre. Jusqu'à présent, il n'a récupéré que 10 cartes, mais il voit quelque chose dans ce volume de retour qui est quelque peu obscur pour le profane et prévoit d'en imprimer 10 000 autres immédiatement.

Oh Be Joyful voit l'ensemble du projet avec un air éthéré non commercial qui fait que le dollar semble assez accessoire. Après tout, souligne-t-il, la plupart d'entre nous ne parviennent pas à rester en contact avec les amis que nous rencontrons dans les trains, les bus, les avions et les chevaux Morgan. Mais si vous avez une carte à laisser avec eux, l'amitié peut être préservée.

Oh Be dit qu'un homme voulait préserver leur amitié mais qu'il voulait apparemment la préserver au prix d'aubaine en envoyant deux questions et un seul dollar. Oh Be a immédiatement pensé à la réponse à l'une des questions et l'a envoyée avec la note de bas de page que dès que le deuxième dollar serait arrivé, il serait ravi de répondre à la deuxième question. Pour l'instant, l'amitié n'est pas plus mûre.

Pour l'aider dans ses réponses, Oh Be s'intéresse à la recherche d'une femme qui peut prendre des sténographies dans le noir - il réfléchit de son mieux au lit, mais trouve ennuyeux d'avoir à allumer la lumière chaque fois qu'il veut enregistrer un pensé à chaud du cerveau. Ce n'est pas tout ce qu'il veut d'une femme, mais cela servira de base à de nouvelles négociations.

Oh Be est réticent à révéler les questions ou les réponses qu'il a traitées jusqu'à présent, de peur que le questionneur ne s'en aille en lui devant un dollar, mais il donnera gratuitement des indices de 35 cents, comme le fait qu'une personne lui a demandé ce que il devrait chercher dans un compagnon et un autre comment faire de l'argent sur le marché boursier. Il a répondu aux deux. Pour deux dollars, vous pouvez découvrir comment.

Cette histoire dans l'histoire est sélectionnée dans les archives de Jeannie Maschino, The Berkshire Eagle.


11 décembre 1943 - Histoire

7 décembre 1941 : la surprise est totale. Les avions attaquants sont arrivés en deux vagues, la première a atteint sa cible à 7h53, la seconde à 8h55. À 9h55, tout était fini. By 1:00 PM the carriers that launched the planes from 274 miles off the coast of Oahu were heading back to Japan.

Poster commemorating
the attack, 1942
Behind them they left chaos, 2,403 dead, 188 destroyed planes and a crippled Pacific Fleet that included 8 damaged or destroyed battleships. In one stroke the Japanese action silenced the debate that had divided Americans ever since the German defeat of France left England alone in the fight against the Nazi terror.

Approximately three hours later, Japanese planes began a day-long attack on American facilities in the Philippines. (Because the islands are located across the International Dateline, the local Philippine time was just after 5 AM on December 8.) Farther to the west, the Japanese struck at Hong Kong, Malaysia and Thailand in a coordinated attempt to use surprise in order inflict as much damage as quickly as possible to strategic targets.

Although stunned by the attack at Pearl Harbor, the Pacific Fleet's aircraft carriers, submarines and, most importantly, its fuel oil storage facilities emerged unscathed. These assets formed the foundation for the American response that led to victory at the Battle of Midway the following June and ultimately to the total destruction of the Japanese Empire four years later.

The battleships moored along "Battleship Row" are the primary target of the attack's first wave. Ten minutes after the beginning of the attack a bomb crashes through the Arizona's two armored decks igniting its magazine. The explosion rips the ship's sides open like a tin can starting a fire that engulfs the entire ship. Within minutes she sinks to the bottom taking 1,300 lives with her. The sunken ship remains as a memorial to those who sacrificed their lives during the attack. Marine Corporal E.C. Nightingale was aboard the Arizona that fateful Sunday morning:

"We stood around awaiting orders of some kind. General Quarters sounded and I started for my battle station in secondary aft. As I passed through casement nine I noted the gun was manned and being trained out. The men seemed extremely calm and collected. I reached the boat deck and our anti-aircraft guns were in full action, firing very rapidly. I was about three quarters of the way to the first platform on the mast when it seemed as though a bomb struck our quarterdeck. I could hear shrapnel or fragments whistling past me. As

A captured Japanese photo shows
Battleship Row under attack.
Hickam Field burns in the distance
soon as I reached the first platform, I saw Second Lieutenant Simonson lying on his back with blood on his shirt front. Je me penchai sur lui et le prenant par les épaules, je lui demandai s'il y avait quelque chose que je pouvais faire. Il était mort, ou presque, de sorte que la parole était impossible. Voyant que je ne pouvais rien faire pour le lieutenant, j'ai continué vers mon poste de combat.

"When I arrived in secondary aft I reported to Major Shapley that Mr. Simonson had been hit and there was nothing to be done for him. There was a lot of talking going on and I shouted for silence which came immediately. I had only been there a short time when a terrible explosion caused the ship to shake violently. I looked at the boat deck and everything seemed aflame forward of the mainmast. I reported to the Major that the ship was aflame, which was rather needless, and after looking about, the Major ordered us to leave.

"I was the last man to leave secondary aft because I looked around and there was no one left. I followed the Major down the port side of the tripod mast. The railings, as we ascended, were very hot and as we reached the boat deck I noted that it was torn up and burned. The bodies of the dead were thick, and badly burned men were heading for the quarterdeck, only to fall apparently dead or badly wounded. The Major and I went between No. 3 and No. 4 turret to the starboard side and found Lieutenant Commander Fuqua ordering the men over the side and assisting the wounded. He seemed exceptionally calm and the Major stopped and they talked for a moment. Charred bodies were everywhere.

"I made my way to the quay and started to remove my shoes when I suddenly found myself in the water. I think the concussion of a bomb threw me in. I started swimming for the pipe line which was about one hundred and fifty feet away. I was about half way when my strength gave out entirely. My clothes and shocked

The USS Shaw explodes
condition sapped my strength, and I was about to go under when Major Shapley started to swim by, and seeing my distress, grasped my shirt and told me to hang to his shoulders while he swam in.

"We were perhaps twenty-five feet from the pipe line when the Major's strength gave out and I saw he was floundering, so I loosened my grip on him and told him to make it alone. He stopped and grabbed me by the shirt and refused to let go. I would have drowned but for the Major. We finally reached the beach where a marine directed us to a bomb shelter, where I was given dry clothes and a place to rest."

Les références:
Lord, Walter, Day of Infamy (1957), Prange, Gordon, At Dawn We Slept (1981), Wallin, VAdm. Homer N. Pearl Harbor: Why, How, Fleet Salvage and Final Appraisal (1968).