Warren Earp tué en Arizona

Warren Earp tué en Arizona

Warren Earp, le plus jeune du célèbre clan des frères combattants, est assassiné dans un saloon de l'Arizona.

Nicholas et Virginia Earp ont élevé une famille de cinq fils et quatre filles dans une série de fermes dans l'Illinois et l'Iowa. Trois des fils des Earp ont grandi pour gagner une infamie durable. Le 26 octobre 1881, Wyatt, Virgil et Morgan Earp se sont livrés à une brève fusillade avec les Clantons et les McLaury à Tombstone, en Arizona. Les frères Earp, avec leur ami Doc Holliday, ont réussi à tuer leurs trois adversaires. La fusillade, qui tire son nom d'une écurie de livrée voisine appelée O.K. Corral est devenu plus tard un sujet de prédilection pour les écrivains et les cinéastes de romans à sensation. Depuis lors, Wyatt, Virgil et Morgan sont des icônes du Far West.

Le plus jeune frère Earp, cependant, ne partageait pas la renommée de ses frères aînés. Warren Earp était probablement à Tombstone le jour de la célèbre fusillade, mais pour des raisons qui restent obscures, Warren ne s'est pas joint à la fusillade (le frère aîné d'Earp, James, n'y a pas non plus participé). Warren, cependant, a été impliqué dans la sanglante série de meurtres par vengeance qui a suivi la fusillade.

Moins de six mois après la première fusillade, Morgan Earp a été assassiné et Virgil Earp a été grièvement blessé. Wyatt a supposé que les Clanton et McLaury étaient derrière les attaques. Déterminé à riposter, Wyatt a demandé de l'aide à son petit frère, Warren. Accompagnés de Doc Holliday, les deux frères se sont vengés en tuant deux hommes soupçonnés d'avoir été derrière le meurtrier de Morgan. Menacés d'être arrêtés pour meurtre, les trois hommes ont fui vers le Colorado.

Après s'être séparé de Wyatt dans le Colorado, le récit de la vie de Warren devient obscur. Il a apparemment voyagé dans l'Ouest pendant plusieurs années avant de finalement retourner en Arizona. Ce jour-là en 1900, Warren aurait trop bu au Headquarters Saloon de Willcox, en Arizona. Il a commencé à abuser de certains clients et un homme du nom de John Boyett l'a tué dans une fusillade. Plus tard, Boyett a été jugé pour meurtre et déclaré innocent au motif qu'il avait agi en état de légitime défense.

EN SAVOIR PLUS : 6 choses à savoir sur Wyatt Earp


Warren Earp tué en Arizona - HISTOIRE

Retour au Boyett DNA Surname Project : http://pbase.com/daveb/boyett
. http://www.jcs-group.com/oldwest/tombstone/warren.html
Lien : http://www.hanksville.org/voyage/misc/BassCanyon.html
Une brève histoire de l'ajout de Bass Canyon
La conservation de la nature de l'Arizona
Le 22 août 1884, le colonel A. Deland de la California Cavalry, deux frères, Fred et Jack Russell et George Baily, leur cuisinier noir, prospectaient dans les monts Gailuro lorsque leur camp a été touché par un énorme éclair. Fred Russell a été tué sur le coup, les trois autres grièvement brûlés. Après avoir enterré Fred, les trois ont lentement parcouru 65 miles par voie terrestre jusqu'aux sources chaudes "curatives" maintenant connues sous le nom de Hooker's.

Ils sont arrivés en titubant le 29 août, mais le petit centre de villégiature reposant dont ils avaient tant besoin a été le théâtre d'une autre tragédie. Le Dr King, le propriétaire des sources et d'une grande partie de la campagne environnante, avait été abattu la veille de leur arrivée par deux voisins, Melvin Jones et Ed Drew, lors d'un différend sur les droits de propriété.

Jones et Drew soutenaient qu'ils étaient les titulaires légitimes d'un certain terrain. King a estimé qu'ils ont simplement annexé une partie de son ranch déjà établi.

Le terrain en question ce jour d'été de 1884 a entraîné la mort du premier homme à posséder ce qui allait devenir plus tard le Muleshoe Ranch. Nous nous référons à cette zone contestée particulière sous le nom de Bass Canyon Addition, et le contour de son voyage de 100 ans, de l'acquisition dans une fusillade poussiéreuse à la réserve de Conservancy, présente quelques faits saillants intéressants.

Ed Drew a déménagé en Arizona du Montana en 1873 avec ses parents, ses trois frères et sa sœur, Cora. Sept ans plus tard, le père d'Ed est décédé à Tombstone et les frères Drew sont allés travailler dans les mines. C'est en travaillant comme mineur à Russellville qu'Ed Drew s'est lié d'amitié avec Melvin Jones. Ensemble, à Bass Canyon, juste au nord des sources chaudes, ils ont établi la "ferme" qui a tellement enragé Glendy King.

Ed a construit une petite maison d'une pièce et a envoyé chercher sa famille. ils ont commencé à ajouter des chambres, à acquérir du bétail et à développer leur exploitation. Ed partit peu après pour un voyage d'achat de chevaux de trois mois au Mexique et, découvrant à son retour que Melvin Jones n'avait apporté aucune amélioration en son absence, a dissous le partenariat.

Ces premiers colons de Bass Canyon, les Drews, semblent avoir été une famille talentueuse et respectée. le frère aîné, Harrison, et Charles, le plus jeune, dirigeaient le ranch avec Ed. Le quatrième frère, David, a établi un marché de viande à Willcox, fourni par le ranch familial.

Ed Drew était le cow-boy de rodéo champion de l'Arizona pendant de nombreuses années. Sa sœur en 1888, à l'âge de 16 ans, a remporté un concours d'équitation Arizona-Nouveau-Mexique et a été invitée par Buffalo Bill Cody à se joindre à son spectacle Wild West. La mère de Cora a rejeté les possibilités glamour, mais quatre ans plus tard, elle a pu voir le spectacle à Chicago.

Dans ses mémoires, "My Life in the Early West", Cora écrit de la famille observant tout en maurant des Apaches dépecer des vaches d'un an à vue de la maison et d'une bande d'Apache attaquant, en 1886, le ranch de Melvin Jones, l'ancien de son frère. partenaire, juste au-dessus des collines de la place Drew à Bass Canyon. Les Drews vivaient ces incidents dans la vraie vie, en même temps que Cody les caricaturait dans son Wild West Show. Cela a dû être une expérience intéressante pour Cora.

Après son acquisition meurtrière par Ed Drew et Melvin Jones, la propriété de Glendy King (moins le Drew Ranch) a été achetée lors d'une vente aux enchères en 1885 par le colonel Hooker et ajoutée à ses possessions légendaires de la Sierra Bonita. À la fin des années 1800, l'Ouest éloigné, sans aucun doute en partie à cause de sa popularisation par des événements comme le Wild West Show de Buffalo Bill, attirait un certain nombre de visiteurs distingués des villes de l'Est. Beaucoup d'entre eux ont fait du Ranch Sierra Bonita de Hooker une escale au cours de leurs voyages.

En 1888, Augustus Thomas, alors doyen des dramaturges américains, passa la nuit à Willcox avec le colonel Hooker et Forrestine, sa belle-fille, et en fit ensuite des modèles pour les personnages principaux d'une pièce qu'il écrivit peu après son retour en Orient. . Il est apparu à Broadway en 1889 dans la pièce de théâtre Arizona. Un succès retentissant, la pièce a ensuite été réécrite en roman et, en 1934, a été transformée en film "Neath Arizona Skies" avec John Wayne.

Les Drews ont suivi avec beaucoup d'intérêt la publicité entourant l'ouverture de la pièce. Un rôle mineur en Arizona avait été remporté par un cousin d'Ed et Cora Drew et depuis leur ferme éloignée des Galiuros, ils ont vu le cousin se forger une brillante carrière. son nom était Lionel Barrymore.

En 1898, le Drew Ranch fut vendu à Sam et Johnny Boyett, frères qui travaillaient pour Hooker sur la Sierra Bonita depuis huit ans. Ed Drew est devenu le contremaître de la Sierra Bonita et plus tard a été élu shérif du comté de Graham. Il a été abattu en 1911 lors d'un hold-up de saloon.

En 1899, un an après avoir acheté le Drew Ranch, Johnny Boyett a pris la relève en tant que contremaître des opérations de Hooker à Hot Springs. Pendant son séjour à Sierra Bonita, Johnny Boyett avait travaillé avec Warren Earp, un autre des cow-boys de Hooker et le plus jeune des frères Earp de la renommée de Tombstone. Leur relation était mauvaise. Boyett a une réputation calme et réservée et était respecté par la plupart de ceux qui l'ont connu. Earp a été décrit comme « querelleur, surtout lorsqu'il est ivre, et la sobriété n'était pas l'une de ses vertus ».

En 1900, le 4 juillet, tous les cow-boys des ranchs Sierra Bonita Ranch et Hooker's Hot Springs sont venus à Willcox pour la célébration. Le lendemain soir, dans le quartier général Saloon, Johnny Boyett a tué Warren Earp dans une fusillade, mettant fin à la tristement célèbre histoire des frères Earp en Arizona. Des accusations ont été déposées, presque immédiatement rejetées, et Warren Earp a été enterré le lendemain dans le cimetière de Willcox. Boyett est retourné à Bass Canyon et a tenu le ranch pendant une autre décennie.

En 1930, le Drew/Boyett Ranch et plusieurs propriétés adjacentes avaient été annexés aux possessions originales du colonel Hooker de Glendy King et rebaptisés Muleshoe. En 1935, la Muleshoe a été achetée par Mme Jessica MacMurray, récemment séparée de son mari et recherchant l'isolement.

Plusieurs années plus tard, alors que Mme MacMurray parcourait l'Italie un été, elle a reçu une demande de son amie, Mme Patterson, pour construire un petit chalet sur la propriété. À son retour, elle a été horrifiée de trouver l'imposante loge en pierre à plusieurs niveaux de 10 pièces dominant maintenant la colline adjacente au quartier général. Les bains à remous privés au niveau inférieur s'ouvraient sur une immense piscine en béton, dotée d'un plongeoir.

De toute évidence consternée par ce qu'elle a dû considérer comme une grave rupture de leur amitié, Mme MacMurray a ordonné à Mme Patterson de quitter le ranch. Elle a dédommagé son compagnon de longue date pour ce bâtiment "indésirable" en lui cédant la propriété adjacente appartenant à l'origine à la famille Drew. Ironiquement, comme dans l'incident King, le terrain comprenant et entourant Bass Canyon a de nouveau été retiré du ranch « maison » dans un autre différend sur les droits de propriété.

Mme Patterson n'a jamais vécu sur la propriété de Bass Canyon, mais elle l'a conservée et en 1984, The Nature Conservancy en a acheté 3 340 acres à son fils à Chicago.

C'était un achat important pour nous. Les eaux de Bass Canyon sont pérennes et coulent sous une magnifique forêt galerie de peupliers et de sycomores. Le fond du canyon est un monde luxuriant de poissons indigènes et de plantes rares, une oasis de parois de canyon escarpées drapées d'ancolie jaune et de fleur de singe rouge, une concentration de faucons à queue zonée.

Un peu comme les autres exploitations qui ont été regroupées dans le Muleshoe, cette parcelle de terre relativement petite a une valeur écologique et un intérêt historique hors de proportion avec sa taille. C'est une propriété digne, à tous égards, de la conservation que nous lui avons donnée.

La plupart se souviendront peut-être de mes affectations en 2006 concernant la dispute au quartier général Saloon entre Johnny Boyett et Warren Earp.

MISE À JOUR, juillet 2009 : Tucson Daily Citizen (Tucson, AX) le 7 août 1958 a publié une histoire et une photo de Jim Kennedy avec le pistolet que Johnny Boyett a utilisé. Kennedy a rapporté qu'il séjournait à la maison Wilcox avec son père cette nuit-là et que Johnny avait pris son arme pour tirer sur Earp.

Lorsque je faisais des recherches sur cette lignée de John Boyett et de son frère Sam du Texas, j'ai été contacté par Robert N. (Bob) Cash d'Austin. M. Cash a fait des recherches sur les frères Boyett pour un livre publié en 2000.

Toute personne intéressée par cette lignée Boyett (AZ, TX, TN, NC) de John Nathan Boyett et de son frère Samuel Houston Boyett devrait se procurer un exemplaire de cet excellent livre.

"La mort de Warren Baxter Earp, A Closer Look" de Michael M. Hickey. J'ai trouvé ma copie sur Amazon.com et vous pouvez rechercher l'index et certaines pages sur Amazon. Faites-moi savoir si vous ne trouvez pas le livre et je vous enverrai le lien d'aperçu.

Les frères Boyett (John Nathan Boyett et Samuel Houston Boyett) ainsi que la femme de Sam Edna et leur fils Fred sont enterrés près de l'ancienne propriété du cimetière Fischer à Comal Co TX. La ferme était juste de l'autre côté de la frontière du comté à Hays Co TX.

Registres d'inhumation du cimetière du magasin Fischer
. http://www.txgenweb2.org/txcomal/fischerburial.html
Naissance enterrée
Boyett Edna J. 31 octobre 1959 1877
Boyett Fredrick Owen 27 juin 1964 1901
Boyett John Nathan 18 décembre 1919 29 février 1862
Boyett Sam Houston 24 janvier 1920 12 décembre 1866

Conseil de la santé de l'État du Texas, certificat de décès standard :
Source : "La mort de Warren Baxter Earp, A Closer Look" par Michael M. Hickey
Source : État du Texas, indice des décès : Johnnie Boyett, décédé Hays Co TX, décembre 1919 #35635

Sam Boyett, né à Burleson Co TX
Lieu de décès, Hays Co TX, près de Hugo, TX
Mère, Martha Carson, MS
Père, N.L. Boyett, Tennessee
Informatrice, Edna Boyett, San Marcos, Texas

1920 San Marcos, Hays Co TX
Samuel H., Edna, Fred O. Boyett (Ferme et ranch)

1910 Comal Co TX (près de Hays Co Line, sur le chemin Blanco à San Marcos)
Samuel, Edna, Fred Boyett

1900 San Marcos, Hays Co TX
Samuel H. et Edna J. Boyett (Gestionnaire de ferme, pensionnaires avec Fredrick S. Scott, né à New York)

1900 Unservgore Grant Land, Cochise, territoire de l'Arizona
Jno N Boyett (célibataire, contremaître du champ de tir) b. Février 1862 TX Père n. TN Mère b. TN

1880 Cité 1, Blanco, Texas
Martha A. Carson et un autre ménage, cousin Silas Carson
Un autre ménage Martha Boyett, veuve avec John, Lucinda et Samuel Boyett

Le recensement de 1870, Burleson, Texas
Nathan (chef de ménage), 47 ans, NC
Martha, épouse, 46 ans, SEP
Mary J., Dau, 12 ans, Texas
Lucy, Dau, 10 ans, Texas
John, fils, 8 ans, Texas
Lucinda, Dau, 6 ans, Texas
Samuel, fils, 4 ans, Texas
Ellen, Dau, 7/12 ans, Texas

Recensement de 1860, Burleson, TX (Brazos Bottom)
N. Boyett, 28 ans, chef , né à TN b vers 1832 (Nathan)
M. Boyett, 30 ans, épouse, MS vers 1830 (Martha)
Frances, 6 ans, dau, Texas vers 1854
Mary, 3 ans, dau, Texas vers 1857
Lecy, 1 an, dau, Texas vers 1859

REMARQUE : également un C.H. Boyett (34 ans) et sa famille à Burleson Co (teneur de bar, Post Office Evergreen, Washington Co)

Source des données : Recensement fédéral des États-Unis de 1850
Nom Domicile en 1850 (Comté, État) Année de naissance estimée Lieu de naissance
James C Boyett Tyler, Texas vers 1815 Caroline du Nord
Frances Boyett Tyler, Texas vers 1827 MS (Frances Carson)
John R Boyett Tyler, Texas vers 1840 Texas
Thomas P Boyett Tyler, Texas vers 1842 Texas
Martha S Boyett Tyler, Texas vers 1843 Texas
Nathaniel Boyett Tyler, Texas vers 1847 Texas
Frances E Boyett Tyler, Texas vers 1850 Texas
Martha Carson Tyler, TX vers TX, 21 ans MS (Sœur de Frances)

Source des données : 1850 Recensement fédéral des États-Unis, Gibson Co. TN
2266 Lecia BOYETT 55 F Agriculteur NC
Nathan BOYETT 21 M NC
John BOYETT 18 M TN
Lucinda BOYETT 24 F NC
Indexé sous Greer ? (nom de famille alternatif soumis à ancestry.com)

Source : De Boyte à Boyette
Thomas Boyte n. vers 1665 Nansemond Co VA
Thomas Boyt b. vers 1710 Nansemond Co VA > Johnson/Dobbs NC
Thomas Boyet n. vers 1735 Dobbs/Wayne Co NC
Moïse Boyet b. vers 1757 m. Dalila Wayne Co NC
Nathan Boyet b. vers 1777 m. Lecia vivait à Gibson Co TN d. vers 1845

LA FAMILLE BOYETT (Chapitre 11)

SEPTIÈME GÉNÉRATION (Synchronisé avec la ligne Nathan Carson)

139 James C. BOYETT est né dans le Tennessee en 1811 et est décédé le 13 avril 1874. Le Brazos County Deed Book B, page 418 - 419, pour le 18 août 1855, répertorie la vente d'un esclave Isaac, âgé de 23 ou 24 ans. , à William C. Greer pour 1050 $ pour régler une dette. Il était marié à (82) Frances (Carson) BOYETT, née au Mississippi le 26 novembre 1823 et décédée à Bryan, Texas, le 20 août 1887. Ils sont tous deux enterrés au cimetière de Bryan City. (Frances était la fille de John CARSON du comté de Blanco, qui serait un descendant de Thomas Gibson Carson). Leurs enfants étaient :
+140 Thomas Pinckney BOYETT
952 John Robert BOYETT est né en 1841, a servi dans l'armée confédérée et est décédé le 17 décembre 1869. Il est enterré au cimetière de Bryan City, Brazos Co., Texas
+953 Martha Lucy (Boyett) GRIS
954 Phoebe HEARNE est née le 25 avril 1856 et a vécu à Bryan, Texas
+955 James Cobb BOYETT
+956 William Carson BOYETT
+975 Nathaniel L. BOYETT
989 Nancy (Boyett) COOK est née le 2 juillet 1854 et a épousé (994) R. A. COOK

Nathan L. BOYETT était le frère de James C. Boyett. Il épousa Martha (Carson) BOYETT , qui était la sœur de Frances (Carson) BOYETT, qui épousa James C. BOYETT. Frances était la fille de John CARSON du comté de Blanco. Ils eurent un fils connu :
John BOYETT a déménagé en Arizona avec son cousin du côté de sa mère, Silas Green Unknown. Silas est mort de la rage d'une mouffette. [voir chapitre 20]

John BOYETT est né vers 1862 au Texas et vivait dans le comté de Burleson, Texas en 1870. Il a déménagé en Arizona avec son cousin maternel, Silas Green CARSON.

Silas Green CARSON est né le 7 mai 1874 dans le comté de Blanco, Texas, et décédé le 4 novembre 1900 à El Paso, Texas. Il avait déménagé à Bisbee, en Arizona, et alors qu'il y était mordu par une mouffette enragée alors qu'il dormait par terre. Il est ensuite décédé de la rage à El Paso.

NOM DU BÉNÉFICIAIRE INITIAL : Nathan L. BOYETT Numéro de dossier Milam-S-592 :
1. Affidavit du colon 5,00 $ (4 juin 1860 Burleson Co. Nathan L. BOYETT, colon et amélioration des terres vacantes montre sa marque.)
2. Demande d'arpentage 5,00 $ (4 juin 1860 Burleson Co. demande un arpentage en vertu de son règlement, montre la marque de N. L. BOYETT.)
3. Notes de terrain 5,00 $ (Description des mètres et limites de 160 acres dans Burleson Co., arpenté le 4 juin 1860.)
4. Brevet 5,00 $ (titre définitif délivré le 8 juillet 1862 Brevet 585 Vol 7)

Comme pour de nombreuses sources d'information, toutes les informations du recensement et de la famille Carson ne correspondent pas. Par exemple, une date de naissance/différence d'âge entre les recensements de 1860 et 1870 à Burleson Co TX.

Un autre exemple est la recherche Carson qui indique que James C. Boyett et son frère Natham L. Boyett sont les derniers Boyett connus de la lignée Carson. Cette information n'est pas confirmée dans les registres du recensement de Gibson Co de 1850. Espérons que cette publication se traduira par des informations supplémentaires à un moment donné dans le futur.

Source des données : 1850 Recensement fédéral des États-Unis, Tyler Co TX
James C Boyett Tyler, Texas vers 1815 Caroline du Nord
Frances Boyett Tyler, Texas vers 1827 MS (Frances Carson)
John R Boyett Tyler, Texas vers 1840 Texas
Thomas P Boyett Tyler, Texas vers 1842 Texas
Martha S Boyett Tyler, Texas vers 1843 Texas
Nathaniel Boyett Tyler, Texas vers 1847 Texas
Frances E Boyett Tyler, Texas vers 1850 Texas
Martha Carson Tyler, TX vers TX, 21 ans MS (Sœur de Frances)


Début de la vie, carrière d'avocat, Earp Vendetta Ride

Warren Earp est né à Pella, Iowa. On sait peu de choses sur sa jeunesse. Comme Wyatt et Morgan, il était trop jeune pour participer à la guerre civile, comme l'ont fait ses frères aînés James, Newton et Virgil. Il a rejoint ses frères à Tombstone, Arizona en 1881, et a travaillé comme adjoint pour Virgil pendant les mois qui ont suivi. Ses frères aînés avaient déjà établi une entreprise de jeu rentable et étaient bien établis dans les fonctions d'application de la loi de Tombstone à ce moment-là. Il n'a pas participé à la fusillade à OK Corral, et il a été contesté s'il était même en ville quand cela s'est produit. Cependant, à la suite du meurtre de son frère aîné Morgan le 18 mars 1882 et de la tentative d'assassinat de Virgil, il a rejoint Wyatt Earp, Doc Holliday et leurs camarades dans le désormais célèbre Earp Vendetta Ride, et a été impliqué dans le meurtre du 20 mars 1882. de Frank Stilwell, pour lequel il a été inculpé mais jamais condamné. Les membres de l'Earp Vendetta Ride sont connus avec confirmation pour avoir tué quatre hommes, dont Stilwell, et auraient tué d'autres, mais on doute de l'avoir fait.


Une brève histoire de l'ajout de Bass Canyon

Le 22 août 1884, le colonel A. Deland de la California Cavalry, deux frères, Fred et Jack Russell et George Baily, leur cuisinier noir, prospectaient dans les monts Gailuro lorsque leur camp a été touché par un énorme éclair. Fred Russell a été tué sur le coup, les trois autres grièvement brûlés. Après avoir enterré Fred, les trois ont lentement parcouru 65 miles par voie terrestre jusqu'aux sources chaudes "curatives" maintenant connues sous le nom de Hooker's.

Ils sont arrivés en titubant le 29 août, mais le petit centre de villégiature reposant dont ils avaient tant besoin a été le théâtre d'une autre tragédie. Le Dr King, le propriétaire des sources et d'une grande partie de la campagne environnante, avait été abattu la veille de leur arrivée par deux voisins, Melvin Jones et Ed Drew, lors d'un différend sur les droits de propriété.

Jones et Drew soutenaient qu'ils étaient les titulaires légitimes d'un certain terrain. King a estimé qu'ils ont simplement annexé une partie de son ranch déjà établi.

Le terrain en question ce jour d'été de 1884 a entraîné la mort du premier homme à posséder ce qui allait devenir plus tard le Muleshoe Ranch. Nous nous référons à cette zone contestée en particulier sous le nom de Bass Canyon Addition, et le contour de son voyage de 100 ans, de l'acquisition dans une fusillade poussiéreuse à la réserve de Conservancy, présente quelques faits saillants intéressants.

Ed Drew a déménagé en Arizona du Montana en 1873 avec ses parents, ses trois frères et sa sœur, Cora. Sept ans plus tard, le père d'Ed est décédé à Tombstone et les frères Drew sont allés travailler dans les mines. C'est en travaillant comme mineur à Russellville qu'Ed Drew s'est lié d'amitié avec Melvin Jones. Ensemble, à Bass Canyon, juste au nord des sources chaudes, ils ont établi la "ferme" qui a tellement enragé Glendy King.

Ed a construit une petite maison d'une pièce et a envoyé chercher sa famille. ils ont commencé à ajouter des chambres, à acquérir du bétail et à développer leur exploitation. Ed partit peu après pour un voyage d'achat de chevaux de trois mois au Mexique et, découvrant à son retour que Melvin Jones n'avait apporté aucune amélioration en son absence, a dissous le partenariat.

Ces premiers colons de Bass Canyon, les Drews, semblent avoir été une famille talentueuse et respectée. le frère aîné, Harrison, et Charles, le plus jeune, dirigeaient le ranch avec Ed. Le quatrième frère, David, a établi un marché de viande à Willcox, fourni par le ranch familial.

Ed Drew était le cow-boy de rodéo champion de l'Arizona pendant de nombreuses années. Sa sœur en 1888, à l'âge de 16 ans, a remporté un concours d'équitation Arizona-Nouveau-Mexique et a été invitée par Buffalo Bill Cody à se joindre à son spectacle Wild West. La mère de Cora a rejeté les possibilités glamour, mais quatre ans plus tard, elle a pu voir le spectacle à Chicago.

Dans ses mémoires, "My Life in the Early West", Cora écrit que la famille observait tout en maurant des Apaches massacrant des vaches d'un an à vue de la maison et d'une bande d'Apache attaquant, en 1886, le ranch de Melvin Jones, l'ancien de son frère. partenaire, juste au-dessus des collines de la place Drew à Bass Canyon. Les Drews vivaient ces incidents dans la vraie vie, en même temps que Cody les caricaturait dans son Wild West Show. Cela a dû être une expérience intéressante pour Cora.

Après son acquisition meurtrière par Ed Drew et Melvin Jones, la propriété de Glendy King (moins le Drew Ranch) a été achetée lors d'une vente aux enchères en 1885 par le colonel Hooker et ajoutée à ses possessions légendaires de la Sierra Bonita. À la fin des années 1800, l'Ouest éloigné, sans aucun doute en partie à cause de sa popularisation par des événements comme le Wild West Show de Buffalo Bill, attirait un certain nombre de visiteurs distingués des villes de l'Est. Beaucoup d'entre eux ont fait du Ranch Sierra Bonita de Hooker une escale au cours de leurs voyages.

En 1888, Augustus Thomas, alors doyen des dramaturges américains, passa la nuit à Willcox avec le colonel Hooker et Forrestine, sa belle-fille, et en fit ensuite des modèles pour les personnages principaux d'une pièce qu'il écrivit peu après son retour en Orient. . Il est apparu à Broadway en 1889 dans la pièce de théâtre Arizona. Un succès retentissant, la pièce a ensuite été réécrite en roman et en 1934 a été adaptée au film "Neath Arizona Skies" avec John Wayne.

Les Drews ont suivi avec beaucoup d'intérêt la publicité entourant l'ouverture de la pièce. Un rôle mineur en Arizona avait été remporté par un cousin d'Ed et Cora Drew et depuis leur ferme éloignée des Galiuros, ils ont vu le cousin se forger une brillante carrière. son nom était Lionel Barrymore.

En 1898, le Drew Ranch fut vendu à Sam et Johnny Boyett, frères qui travaillaient pour Hooker sur la Sierra Bonita depuis huit ans. Ed Drew est devenu le contremaître de la Sierra Bonita et plus tard a été élu shérif du comté de Graham. Il a été abattu en 1911 lors d'un hold-up de saloon.

En 1899, un an après avoir acheté le Drew Ranch, Johnny Boyett a pris la relève en tant que contremaître des opérations de Hooker à Hot Springs. Pendant son séjour à Sierra Bonita, Johnny Boyett avait travaillé avec Warren Earp, un autre des cow-boys de Hooker et le plus jeune des frères Earp de la renommée de Tombstone. Leur relation était mauvaise. Boyett a une réputation calme et réservée et était respecté par la plupart de ceux qui l'ont connu. Earp a été décrit comme « querelleur, surtout lorsqu'il est ivre, et la sobriété n'était pas l'une de ses vertus ».

En 1900, le 4 juillet, tous les cow-boys des ranchs Sierra Bonita Ranch et Hooker's Hot Springs sont venus à Willcox pour la célébration. Le lendemain soir, dans le quartier général Saloon, Johnny Boyett a tué Warren Earp dans une fusillade, mettant fin à la tristement célèbre histoire des frères Earp en Arizona. Des accusations ont été déposées, presque immédiatement rejetées, et Warren Earp a été enterré le lendemain dans le cimetière de Willcox. Boyett est retourné à Bass Canyon et a tenu le ranch pendant une autre décennie.

En 1930, le Drew/Boyett Ranch et plusieurs propriétés adjacentes avaient été annexés aux possessions originales du colonel Hooker de Glendy King et rebaptisés Muleshoe. En 1935, la Muleshoe a été achetée par Mme Jessica MacMurray, récemment séparée de son mari et recherchant l'isolement.

Plusieurs années plus tard, alors que Mme MacMurray parcourait l'Italie un été, elle a reçu une demande de son amie, Mme Patterson, pour construire un petit chalet sur la propriété. À son retour, elle a été horrifiée de trouver l'imposant pavillon de pierre à plusieurs niveaux de 10 pièces dominant maintenant la colline adjacente au quartier général. Les bains à remous privés au niveau inférieur s'ouvraient sur une immense piscine en béton, dotée d'un plongeoir.

De toute évidence consternée par ce qu'elle a dû considérer comme une grave rupture de leur amitié, Mme MacMurray a ordonné à Mme Patterson de quitter le ranch. Elle a dédommagé son compagnon de longue date pour ce bâtiment "indésirable" en lui cédant la propriété adjacente appartenant à l'origine à la famille Drew. Ironiquement, comme dans l'incident King, le terrain comprenant et entourant Bass Canyon a de nouveau été retiré du ranch « maison » dans un autre différend sur les droits de propriété.

Mme Patterson n'a jamais vécu sur la propriété de Bass Canyon, mais elle l'a conservée et en 1984, The Nature Conservancy en a acheté 3 340 acres à son fils à Chicago.

C'était un achat important pour nous. Les eaux de Bass Canyon sont pérennes et coulent sous une magnifique forêt galerie de peupliers et de sycomores. Le fond du canyon est un monde luxuriant de poissons indigènes et de plantes rares, une oasis de parois de canyon escarpées drapées d'ancolie jaune et de fleur de singe rouge, une concentration de faucons à queue zonée.

Un peu comme les autres propriétés qui ont été regroupées dans le Muleshoe, cette parcelle de terre relativement petite a une valeur écologique et un intérêt historique hors de proportion avec sa taille. C'est une propriété digne, à tous égards, de la conservation que nous lui avons donnée.


Pourquoi Warren Earp est-il à peine mentionné dans les films ?

Pourquoi Warren Earp est-il à peine mentionné dans les films ?

Warren était le plus jeune frère d'Earp et a joué un rôle mineur dans les exploits légendaires des Earp dans le comté de Cochise en Arizona (il n'était pas avec ses frères lors de la tristement célèbre fusillade d'O.K. Corral). Mais Warren a acquis son surnom de « Tigre » parce que, comme ses frères, lui aussi était un jeu. "C'est un homme carré", a rapporté un journal, "mais il se battra si nécessaire - C'est une terreur sacrée quand il commence."

Warren a rejoint Wyatt après l'assassinat de leur frère Morgan en mars 1882 et était présent au meurtre de Frank Stilwell (voir Fusillades classiques, mai 2005) et Florentino Cruz. Il est allé avec Wyatt dans le Colorado, mais est ensuite retourné dans le comté de Cochise, où il a travaillé comme vacher au Sierra Bonita Ranch et comme cocher. Il a été tué le 6 juillet 1900, lors d'un combat de saloon à Willcox. Bien qu'il soit exclu des livres et des films précédents, Warren figure plus en évidence dans des films récents comme Pierre tombale et le livre de Casey Tefertiller Wyatt Earp.

En 2000, Michael Hickey a écrit La mort de Warren Baxter Earp, qui fait plus de 700 pages et devrait aider à compenser l'encre et le film qu'il n'a pas eu plus tôt.

Marshall Trimble est l'historien officiel de l'Arizona.

Ses livres comprennent La trilogie de l'Arizona et La loi des armes à feu.

Si vous avez une question, écrivez : Demandez au maréchal,

PO Box 8008, Cave Creek, AZ 85327 ou envoyez-lui un e-mail à [email protected]

Articles Similaires

Plus de 40 acteurs ont interprété Wyatt Earp, mais peu lui ont même légèrement ressemblé.&hellip

Harrison Ford aime apparemment ses bottes et ses selles, car, après Cowboys & Aliens, Ford a l'intention & hellip

De notre point de vue aujourd'hui, il est difficile de croire qu'Hollywood n'a pas filmé le Wyatt&hellip


Pourquoi Warren Earp est-il à peine mentionné dans les films ?

Pourquoi Warren Earp est-il à peine mentionné dans les films ?

Warren était le plus jeune frère d'Earp et a joué un rôle mineur dans les exploits légendaires des Earp dans le comté de Cochise en Arizona (il n'était pas avec ses frères lors de la tristement célèbre fusillade d'O.K. Corral). Mais Warren a acquis son surnom de « Tigre » parce que, comme ses frères, lui aussi était un jeu. "C'est un homme carré", a rapporté un journal, "mais il se battra si nécessaire - C'est une terreur sacrée quand il commence."

Warren a rejoint Wyatt après l'assassinat de leur frère Morgan en mars 1882 et était présent au meurtre de Frank Stilwell (voir Fusillades classiques, mai 2005) et Florentino Cruz. Il est allé avec Wyatt dans le Colorado, mais est ensuite retourné dans le comté de Cochise, où il a travaillé comme vacher au Sierra Bonita Ranch et comme cocher. Il a été tué le 6 juillet 1900, lors d'un combat de saloon à Willcox. Bien qu'il soit exclu des livres et des films précédents, Warren figure plus en évidence dans des films récents comme Pierre tombale et le livre de Casey Tefertiller Wyatt Earp.

En 2000, Michael Hickey a écrit La mort de Warren Baxter Earp, qui fait plus de 700 pages et devrait aider à compenser l'encre et le film qu'il n'a pas eu plus tôt.

Marshall Trimble est l'historien officiel de l'Arizona.

Ses livres comprennent La trilogie de l'Arizona et La loi des armes à feu.

Si vous avez une question, écrivez : Demandez au maréchal,

PO Box 8008, Cave Creek, AZ 85327 ou envoyez-lui un e-mail à [email protected]

Articles Similaires

Plus de 40 acteurs ont interprété Wyatt Earp, mais peu lui ont même légèrement ressemblé.&hellip

La prochaine saison de History Detectives présente plusieurs épisodes d'intérêt pour les lecteurs de True West.&hellip

Le frère cadet de Wyatt Earp, Warren, travaillait autour de Willcox en tant que barman, conducteur de diligence et élevage et hélicoptère


Hommage à une oreille déchue

Les films occidentaux ne le mentionnent jamais, mais il y avait un autre frère Earp impliqué dans l'histoire de l'Arizona. Son nom était Warren et, contrairement à ses trois frères plus célèbres, il n'a pas survécu à sa fusillade.

Pierre tombale de Warren Earp. Crédit photo : Sam Lowe

Warren Earp a été tué par balle en 1900 au quartier général Saloon au centre-ville de Willcox. Selon les historiens de la région, il a travaillé dans un ranch local et a eu une altercation avec Johnny Boyette, un vacher avec la même tenue. L'histoire raconte qu'Earp a intimidé son collègue dans la fusillade qui s'est terminée par sa mort. À la fin, les autorités ont découvert qu'Earp ne portait pas d'arme, seulement un couteau. Mais parce que la victime avait le couteau à la main à l'époque, Boyette a été acquitté au motif qu'il s'agissait de légitime défense.

Warren’s brothers, Wyatt and Virgil, allegedly showed up in Willcox a short time later and Boyette mysteriously disappeared about the same time. Nobody in Willcox says the brothers had anything to do with the disappearance, but “draw your own conclusions” is a common response to inquiries into the matter. And, although he never made it as a great historical figure, Warren Earp does have a legacy called Warren Earp Days, an annual convention for Western writers held in Willcox every July. Also, a plaque commemorates the shooting at the former saloon (now a clothing store) and a welded steel marker has been erected at his grave site in the Old Cemetery south of the city.


Wyatt Earp Shot Frank Stilwell.

Wyatt Earp joined his four brothers in the silver-boom town of Tombstone in 1879 where brother Virgil was deputy U.S. marshal. Wyatt was a sometimes-lawman himself, and hoped to become sheriff of the newly formed Cochise County in 1881. He withdrew from the race when the other candidate, John Behan, promised to make him chief deputy.

Behan was associated with a rowdy element known as the 'cowboys,' who were involved in periodic rustling forays, robberies and similar unscrupulous pursuits.

Behan reneged on his promise to Earp, causing hard feelings between the two, a situation made worse when Earp stole Behan's girlfriend, 18-year-old Josephine Sarah Marcus.

Hostility between Behan and his supporters and the 'Earp crowd,' which included John H. 'Doc' Holliday – a tubercular, hot-tempered dentist and gambler – reached a flash-point Oct. 26, 1881 with the infamous shootout near OK Corral that left three of the cowboys dead.

In the weeks that followed, ambush attacks left Virgil Earp crippled and Morgan Earp dead. Thereafter, the Earp group is believed to have systematically extracted revenge on about a dozen of their enemies including Frank Stilwell. Stilwell was shot at the Tucson Depot on March 20, 1882.
__________
Espa ol:
Wyatt

Earp se reuni con sus cuatro hermanos en 1879 en Tombstone, ciudad del auge de la plata en donde el hermano Virgil era comisario federal adjunto. Wyatt mismo fue por un tiempo representante de la ley y esperaba llegar a ser sheriff del reci n formado Condado de Cochise en 1881. Se retir de la contienda cuando el otro candidato, John Behan, prometi nombrarlo jefe de comisarios.

Behan estaba vinculado a un elemento revoltoso conocido como las “vaqueros”, que se involucraban peri dicamente en abigeato, atracos y otras actividades inescrupulosas.

Behan se hizo atr s de su promesa a Earp, creando un resentimiento entre ambos que empeor cuando Earp se qued con la novia de Behan, Josephine Sarah Marcus, de 18 a os de edad.

Las hostilidades entre Behan y sus partidarios y la “gente de Earp”, que inclu a a John H. Doc Holliday – un dentista y jugador de apuestas tuberculoso e irascible – llegaron a su punto de inflamaci n el 26 de octubre, 1881, con el famoso tiroteo cerca del OK Corral, que dej muertos a tres de los vaqueros.

En las semanas siguientes, ataques de emboscada dejaron a Virgil Earp lisiado y a Morgan Earp muerto. Posteriormente, seg n se cree, el grupo Earp se cobr venganza sistem tica en cerca de una docena de sus enemigos, incluyendo a Frank Stilwell. Stilwell fue baleado en la Estaci n

de Tucson el 20 de marzo, 1882.

Les sujets. This historical marker is listed in these topic lists: Government & Politics &bull Law Enforcement. A significant historical date for this entry is March 20, 1882.

Emplacement. 32° 13.425′ N, 110° 58.033′ W. Marker is in Tucson, Arizona, in Pima County. Marker can be reached from North Toole Avenue near East Pennington Street. Marker is on the grounds of the Southern Arizona Transportation Museum. Touchez pour la carte. Marker is at or near this postal address: 414 North Toole Avenue, Tucson AZ 85701, United States of America. Touchez pour les directions.

Autres marqueurs à proximité. Au moins 8 autres marqueurs sont à distance de marche de ce marqueur. Locomotive 1673 (within shouting distance of this marker) Southern Pacific Railroad (about 300 feet away, measured in a direct line) Toole Avenue (about 400 feet away) Historic Fourth Avenue Underpass (about 500 feet away) Fourth Avenue Underpass (about 500 feet away) Hotel Congress (about 600 feet away) Congress Street (about 600 feet away) Coronado Hotel (about 600 feet away). Touch for a list and map of all markers in Tucson.

Also see . . .
1. Wikipedia entry for Frank Stilwell. “Frank C. Stilwell (1856 – 1882) was an outlaw Cowboy who killed at least two men in Cochise County during 1877󈞾. Both killings were considered to have been self-defense. For four months he was a deputy sheriff in Tombstone, Arizona Territory for Cochise County Sheriff Johnny Behan. He was closely involved in the events

Map drawn by Wyatt Earp showing where he killed Frank Stilwell a short distance northwest of the Tucson railroad station

Mapa dibujado por Wyatt Earp que muestra d nde mat a Frank Stilwell, una corta distancia al noroeste de la estaci n del ferrocarril en Tucson.

Diagram by W.S.E., writing by J.H.F., Jr. showing station trains, in Tucson, Arizona at time Frank Stilwell was killed.
Over!

leading up to and following the Gunfight at the O.K. Corral on October 26, 1881, and was suspected in the murder of Morgan Earp on March 18, 1882. Two days after Morgan's death, Frank Stilwell was killed by Deputy U.S. Marshal Wyatt Earp in a Tucson train yard. Arrest warrants were issued for Earp and four others in his gang suspected of murdering Stilwell. Murder indictments were issued at Pima County for Wyatt Earp, Doc Holliday, Warren Earp, Sherman McMaster and John Johnson. Earp agreed to turn himself in but instead fled the Arizona Territory for Colorado. Wyatt Earp admitted late in his life to killing Stilwell at close range with a shotgun.” (Submitted on March 16, 2019.)

2. Wikipedia entry for Cochise County Cowboys. “The Cochise County Cowboys were a loosely associated group of outlaw cowboys in Pima and Cochise County, Arizona Territory in the late 19th century. The term cowboy had only begun to come into wider usage during the 1870s, and in the place and time, Cowboy was synonymous with rustler. Cattle thieves frequently rode across the border into Mexico and stole cattle from Mexican ranches, which they drove back across the border and sold in the United States. Some modern writers consider them to be one of the first and earliest forms of organized crime syndicates in American history.”


Warren Earp death site (1900), 100 N Railroad Ave, Willcox, AZ, USA

Marker: It was at this location the Headquarters Saloon stood from the 1890's until it burned down in 1940. Warren Earp was shot and killed at the Saloon on July 6, 1900. • Warren was youngest of 6 Earp brothers • Railroad Avenue Historic District, National Register #87000751, 1987

Arizona Range News, July 11, 1900: Warren Earp was shot and killed by John Boyett at 1:30 Friday morning at the Headquarter saloon. It was the culmination of an ill feeling which had existed between the two men for a number of years. From evidence given at the preliminary hearing last Saturday it developed that their last quarrel began in the restaurant in the rear of the saloon. Both men came into the saloon and Earp told Boyett that he (Boyett) had been offered $100 or $150 by parties in town here to kill him. Boyett denied this and told Earp he did not want any trouble, but added that if he had to fight him that he was not afraid. Earp told Boyett to go get his gun, and said that he was fixed.

Boyett stepped out through the front door of the saloon, walked over to the Willcox House. The proprietor W.R. McComb was in the office reading. Boyett walked behind the bar and helped himself to a couple of guns, and left the room. Mr. McComb called to him to come back and asked him why he took those guns. He replied that he might need them and would return soon. Before Mr. McComb could interfere Boyett had already left the room.

Boyett thereupon went back into the saloon, entering at the front door and wanted to know where Earp was. Earp entered through the rear door and Boyett fired two shots at him, Earp disappeared through the same door he had entered then he went from the restaurant through a side door out on the side walk and in a few minutes he entered the saloon again through a side door. He advanced towards Boyett. Opening his coat he said: "You have the best of this, I have no gun." Boyett told him repeatedly not to advance or he would shoot. Earp still kept advancing and Boyett backed off towards the front door. Finally Boyett again repeated his warning not to advance another inch or he would shoot. Earp not heeding, Boyett fired, and Earp dropped dead.

The officers were notified and Deputy Sheriff Page, George McKittrick and Jim Hardin appeared on the scene. George McKittrick arrested Boyett and placed him in jail. Upon examination a pocket knife half opened was found in Earp's hand but aside from this he was unarmed. The next morning Judge W.E Nichols impaneled a coroner's jury.

Dr. Nicholson made an examination of the dead man and found the bullet had entered the left side two inches below the collar-bone passing from left to right and obliquely downward lodging in the skin under the left shoulder blade passing through the heart in its course.

The jury rendered a verdict that Earp came to his death from a bullet fired by from a gun in the hands of Johnny Boyett. Friday afternoon the remains of Earp were buried in the cemetery.


BIG PIC: Rare Billy the Kid Photo to go on Auction

On the night of Oct. 25, 1881, one of the cowboy leaders, Ike Clanton, got into a heated, drunken argument with Holliday, and the next morning he wandered drunkenly up and down Allen Street, threatening to kill him and the Earps. A series of confrontations steadily escalated until Virgil was informed that a group of armed cowboys had gathered outside Fly’s Boarding House – where Holliday was living – in a vacant lot close to the OK Corral.

Carrying guns inside city limits was a violation of a town ordinance, and it provided Virgil, who was now town marshal, with an opportunity to arrest the cowboys. But there may also have been other considerations at play.

As the self-identified Dr. Jay, who leads historical tours of Tombstone, explains: “Ike Clanton had openly threatened to kill the Earps. And why are they in that alley? Because it’s right outside Fly’s Boarding House. So if you’re Doc Holliday, you show up and here’s a bunch of guys with guns outside your house. You might want to think about, ‘Are they going to get me tomorrow if I don’t get them today?’”

Virgil deputized his brothers and Holliday and they set off for the vacant lot.

“Throw up your hands,” shouted Virgil as they reached the alleyway’s entrance. “I mean to disarm you.”

There was a pause, and the click-click of a gun – or guns – being cocked.

“Hold on, I don’t want that!” shouted Virgil, but it was too late.

There were two shots fired simultaneously – it is uncertain by whom – and then, as Wyatt later testified, “the fight then became general.”

Ironically, Ike Clanton, who had instigated the confrontation, fled the scene, grabbing Wyatt and screaming that he was unarmed.

“The fight has commenced,” snarled Earp. “Get to fighting or get away.” Clanton promptly took off, as did another cowboy, Billy Claiborne.

Within seconds, two of the cowboys – Tom McLaury and Billy Clanton – lay mortally wounded, Virgil Earp had been shot in the calf, and Morgan Earp shot through the shoulder blades. A third cowboy, Frank McLaury, shot in the stomach, staggered into Fremont Street and leveled his gun at Holliday.

“I’ve got you now,” he said, mistakenly believing Holliday was out of ammo.

“Blaze away,” taunted Holliday. “You’re a daisy if you do.”

At that point both Holliday and Morgan Earp fired almost simultaneously bullets from one or both of their guns struck McLaury in the head, killing him.

The entire gunfight lasted approximately 30 seconds.

The following day, the headline in the ‘Tombstone Epitaph’ newspaper read, “Three Men Hurled into Eternity in the Duration of a Moment.” The cowboys’ supporters insisted their men had been killed in cold blood. The Earps and Holliday stood trial for murder,but were cleared.

A hundred and thirty years later, the gunfight has been the focus of numerous motion pictures, and a part of many more – and was even pivotal to an episode in the original series of Star Trek. So we ask again: why has the slaying of three men on a misdemeanor firearms violation endured through history?


Customer reviews

Top reviews from the United States

There was a problem filtering reviews right now. Please try again later.

Warren Earp, by all contemporary accounts a rather unlikable and violent drunk, was killed in a 1900 Arizona saloon brawl, or at least that is the conventional version of history. Michael Hickey tells a very different and impossibly convoluted story. An avowed worshipper of the Earps, he wants his work to be considered the vindicating and definitive "Warren" commission investigation into the death of Wyatt's younger brother. But, unlike the real Commission's investigation into the death of John Kennedy, Hickey presupposes a hidden second gunman, and that the man known to have killed Warren Earp did not actually shoot, but was a willing patsy in a conspiracy that then put the smoking gun in his hand. If that does not stretch the intelligent reader's credulity to the limit, the author tops it by claiming that all the witnesses to Earp's death, as well as the officials investigating it, were involved in the conspiracy. But, wait, there's more. Wyatt Earp and his allies were so clever that they masterfully avenged Warren's death by rubbing out all the "bad" guys, and left not a single trace of their second "vendetta ride."

Don't expect a clear narrative of events around 1900, or even anything of an investigation into the life and character of Warren Earp. Rather, settle down for a long-winded and disjointed assemblage of working notes, correspondence and conversations about Hickey's tortuous quest to prove his theory almost a century later. The gargantuan opus can be something of a page-turner if you can't wait for the next twist of Hickey's fevered imagination as he libelously smears many people who had nothing to do with Earp's death.

This Oliver Stone wannabe is no historian or detective. Violating basic principles of research and logic, Hickey places more importance on belated and uninformed rants of popular writers and on distorted memories of gossip than he does on the testimony of Earp's contemporaries who actually knew something. The sheer amount of data he has accumulated can be misleading. Some assertions are demonstrably wrong while most are quite irrelevant to his thesis. The "evidence" often consists of nothing more than suspects' guilt of association for having been born in the same state. It is no spoiler to cut to the chase on page 694, where Hickey admits he has rushed into print with only "circumstantial evidence." Worse, he fails to locate relevant sources that others before him had little trouble finding, and then amusingly speculates about the probable content and hidden meaning of those untapped sources. Even the author's inability to locate proof for his theories constitutes other peoples' conspiracies to hide the evidence. When one of his researchers has difficulty photographing the grave of one of the suspects, Hickey sees ghosts deliberately hampering his quest for the "truth." This conspiracy theorist evidently does not want to be confused by facts. But even if Hickey's amateur hand obscures important clues that contradict his preconceptions, much of the truth about Earp's death can be found buried in these pages thanks to the author's penchant for reproducing many sources verbatim.

This 824-page self-published personal fantasy masquerading as documented history should have been judiciously edited into 20 pages of fiction. That might then have had the makings of a movie script that would exploit holes in the historical record to tantalize the viewer with a ripping good yarn. On second thought, movies are where most Americans learn "history," and more distortions of reality enrich nobody but the perpetrators.

Hardcore Earpiana addicts will want this hefty tome as coffee table decoration. But, as Clifford Stoll has sagely noted, data is not information, information is not knowledge, knowledge is not understanding, and understanding is not wisdom. Hickey's magnum opus does not even cross the data threshold, so other would-be purchasers should consider a less expensive and more functional doorstop.


Voir la vidéo: The Life and Sad Ending of Curly Bill Brocius, Johnny Ringos friend - Legendary Outlaw