Le mystère de Stonehenge, les pétroglyphes anciens et les agroglyphes

Le mystère de Stonehenge, les pétroglyphes anciens et les agroglyphes



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Il existe de nombreuses théories sur les origines et les fonctions de Stonehenge. Ce n'est qu'en explorant la signification de l'univers électromagnétique que nous commençons à comprendre les implications de ce grand mégalithe de pierre. Des révélations sont apparues via un autre grand mystère, les crop circles mais dans une formation si obtuse qu'elle a été largement contournée.

En 2009 à Manton, Wiltshire, Royaume-Uni, un modèle autonome est apparu. D'une conception austère particulière, il attirait peu d'analyses largement inexplorées.

Cependant, c'est une clé majeure pour beaucoup d'images et de sens des crop circles; que la vie sur Terre est affectée et effectuée par les champs électromagnétiques cosmiques.

De curieuses images « abstraites » sculptées dans le monde entier sur des pierres par nos ancêtres néolithiques, d'un « homme accroupi », apparaissent d'Arizona, d'Arménie, de Guyane, du Nouveau-Mexique, d'Espagne, du Tyrol, du Moyen-Orient, d'Italie, du Venezuela et plus loin. L'Homme accroupi ou ses dérivés apparaissent dans pratiquement toutes les cultures sur Terre, de Maya, Hopi, Celtique, Védique, Dogon, San (Bushman sud-africain) Méditerranéen, Polynésien, il est présent partout sous de nombreux déguisements. Comparez les ressemblances de Manton 2009 avec le pétroglyphe Squatting Man et un plasma de laboratoire ci-dessous. Manton 2009 est un schéma d'images à la fois de plasma et de roche.

Pourquoi nos ancêtres ont-ils enregistré l'Homme accroupi ? Pourquoi est-il réapparu dans un crop circle ?

Après des recherches exhaustives, le scientifique du plasma Anthony Perrat de Los Alamos Labs, Nouveau-Mexique, a réalisé que les anciens avaient été témoins d'un événement cosmique dévastateur ; une tempête de plasma à grande échelle. Ce type d'orage, une instabilité du plasma, se produit lorsque les gaz ne peuvent plus retenir leur charge électrique et s'effondrent, créant une variété de formes et de formes chargées. Le gaz électrifié est du plasma. L'Homme accroupi était une colonne de plasma avec plusieurs tores empilés qui auraient tourné, vacillé et déformé vers le haut et vers le bas au fur et à mesure de la diffusion de sa charge. En tant qu'événement méga multi ampères, il aurait été terrifiant, magnifique, mortel et beau car il exsudait un rayonnement gamma. Jusqu'à la découverte de Peratt, l'image de l'homme accroupi était décrite comme un symbole de fertilité ou de chasse, mais la vérité est bien plus convaincante. Le plasma peut être réduit ; ce que les anciens ont vu a été recréé. dans le laboratoire.

Encore plus remarquable fut la découverte que les plasmas créent des symétries. Certaines colonnes de plasma en coupe transversale ont des symétries de 56/28 fois. Formé sur une plaque de métal en laboratoire, une empreinte familière s'est formée ; exactement la même symétrie observée dans les mégalithes de pierre, le plus célèbre étant bien sûr Stonehenge. Les 56 trous d'Aubrey ou fosses de craie de Stonehenge marquent l'empreinte d'une colonne de plasma spécifique, un accord cosmique d'énergie ou "fohat" tel que décrit par les anciens Tibétains, signifiant la force cosmique vitale.

Dans la littérature védique, le mot sanskrit « sutratma » signifie littéralement « âme de fil » ou ce qui lie toutes choses ensemble. C'est « lui qui imprègne tout ». Le sutratma est l'accord qui transmet la force vitale ou prana dans un corps. La Terre a été injectée par un sutratma de plasma massif. L'immense flux doit avoir voyagé de Stonehenge à travers le monde via des voies telluriques.

Le cercle de pierres d'Avebury montre une empreinte énergétique similaire d'une section transversale de colonne de plasma qui est également parfaitement représentée dans le crop circle "Owl" de Woodborough Hill 2009. Des caractéristiques similaires apparaissent à Chankillo, au Pérou, et dans l'art rupestre aborigène australien.

Wandijna : créateur sacré aborigène

L'image aborigène australienne de Wandijna, décrit une source d'énergie. "Les gens de Kimberley croient que les Wandjina ont entrepris des voyages créatifs qui ont laissé la terre et toute matière vivante sous sa forme actuelle."

Les crop circles de l'Homme accroupi et de la Chouette représentent des phénomènes électromagnétiques. De nombreux autres glyphes de cultures indiquent les champs électromagnétiques comme des phénomènes d'ordre sur Terre. Les comparaisons des détails des crop circles et de la conduction électromagnétique au niveau subatomique révèlent les mêmes schémas. Ces schémas se retrouvent dans toute la nature, tout comme les substances qui les conduisent, comme le fer dans le sang et le noyau de fer de la Terre. L'événement plasmatique de l'homme accroupi de l'âge néolithique a peut-être créé un champ magnétique spécifique pour que la Terre et sa cargaison de vie restent magnétisées et donc réceptives à l'influence cosmique à l'avenir.

De nombreux modèles de crop circles montrent la géométrie hexagonale du carbone, l'échafaudage de la vie terrestre. Les recherches de la source lumineuse avancée du Lawrence Berkley Lab et de l'Institut de physique expérimentale de Leipzig ont montré que le carbone peut être magnétisé en permanence à température ambiante via l'application d'un faisceau de photons. Puisqu'un photon n'est qu'une unité de lumière ou d'émanation électromagnétique, des événements célestes tels que des colonnes de plasma ou "la foudre des dieux" impactant la Terre seront conduits du macrocosme au microcosme en parfaite adéquation avec la nature du récepteur. Travaux de scientifiques russes Gariaev et Poponine a montré que l'ADN est un conducteur et un stockeur de lumière. Notre propre corps contient un système de flux en spirale d'électricité essentielle ou kundalini, la « shushumna ». Cette énergie s'écoule de l'emplacement correspondant le plus élevé de la glande pinéale vers la cellule. A l'échelle céleste, cet « éclair » est dramatique ! Nous sommes conçus pour le recevoir.

La mythologie universelle regorge de dieux qui portaient des armes du tonnerre et de la foudre d'en haut ; Indra, Marduk, Zeus, Jupiter, Thor, Perun, Aplu, Lei Gong, Tialoc, Chaac, Set, Sango, Mamaragan en sont quelques-uns. L'arme d'Indra, le Vajra ou coup de foudre a une forme spécifique qui est également vue en laboratoire comme une étape d'instabilité du plasma.

Les deux images du haut sont des coupes transversales de plasma créé en laboratoire et ci-dessous divers styles d'armes Vajra ou de foudre vus dans l'art/sculpture antique.

Au fur et à mesure que le plasma s'estompe, il révèle également la forme du calice ou le Saint Graal. Un symbole d'une grande importance.

Est-il possible que la formation des cultures Manton Squatting Man nous dise à la fois quelque chose sur notre histoire évolutive ? Qu'un autre homme accroupi puisse revenir ? Il y a un autre sutratma à venir ? Les signes continuent d'apparaître.

La belle formation serpentine de West Woodhaye, Wilts, Royaume-Uni en 2011 nous montre l'objet Herbig Haro 111 à Orion, une constellation profondément importante dans la cosmologie et la religion égyptiennes antiques. Le jet de plasma dans cet objet a une longueur de douze années-lumière. La constellation d'Orion est l'endroit où les anciens Égyptiens ont vécu la renaissance et la vie après la mort. Pourquoi l'image d'un jet de plasma serpentin nous est-elle apparue maintenant, à l'époque où les scientifiques

sont capables de créer des versions à l'échelle d'événements cosmiques ? Rappelle-t-elle la force cosmique fondamentale, la kundalini céleste qui revient au fil des grandes époques pour animer la planète et ses habitants ?

(Image de gauche : centre West Woodhaye 2011 www.cropcircleconnector.com)

(Image de droite : http://www.thunderbolts.info/wp/2012/02/26/essential-guide-to-the-eu-chapter-9/)

Par G. J. Leale

Liens connexes

Livres liés

Vidéos connexes


Stonehenge Stone Circle Nouvelles et informations

Cela ressemble-t-il à un vaisseau extraterrestre ? ‘Soucoupe volante’ Un OVNI est capturé en vol stationnaire au-dessus de Stonehenge, affirment les théoriciens du complot

Bien qu'il soit facile pour la plupart d'une persuasion critique de rejeter ou même de se moquer d'un exemple de la crédulité de certaines personnes au même titre que la Flat Earth Society, l'association mérite d'être discutée pour le fait même qu'elle existe comme une étoile dans un toute une constellation de théories que le site de renommée mondiale a attiré. La théorie extraterrestre est née d'une combinaison de facteurs :

  • La rareté des documents écrits sur le but de Stonehenge, originaire comme il l'a fait en 3 phases sur une période de 1500 ans de 3100 à 1600 avant notre ère au néolithique.
  • L'association de monolithes et de cercles de pierres avec la vie extraterrestre dans la culture populaire (par exemple, le capitaine Kirk et sa compagnie sautant à travers un Men-an-Tol surdimensionné dans l'épisode Star Trek de 1967, "La ville au bord de l'éternité", le mystérieux monolithe dans le film de Stanley Kubrick d'Arthur C. Clarke 2001 : L'Odyssée de l'Espace, qui s'avère être un portail galactique le cercle de pierres de « Milbury » - filmé et basé sur le site jumeau de Stonehenge, Avebury - dans la série télévisée classique pour enfants des années 70, Enfants des pierres, qui s'avère être un conduit pour de sinistres intelligences extraterrestres au-delà d'un trou noir).
  • La théorie des « anciens astronautes » perpétuée par Eric Von Daniken dans son livre culte de 1968, Le char des dieux, et par des auteurs d'"histoire alternative" tels que Graham Hancock depuis. En un mot, l'hypothèse de Von Daniken est basée sur des interprétations erronées de l'iconographie maya et sur des points de repère « mystérieux » sélectifs à travers le monde (par exemple, les lignes de Nazca) dans un exemple classique de biais de confirmation.

En augmentant ce ragoût déjà puissant, nous avons également pris en compte le fait historique que la plaine de Salisbury a connu plus d'un siècle d'aviation expérimentale précoce - certains des premiers vols d'essai ayant eu lieu (parfois avec des conséquences catastrophiques, comme le mémorial de deux morts tragiquement tôt aviateurs par le Stonehenge Visitor Center en attestent). Un escadron de la Royal Air Force embryonnaire, le Royal Flying Corps, était basé près de Stonehenge - en fait si près, qu'à un moment donné, la traction vers le bas des pierres emblématiques a été proposée car elles étaient considérées comme un danger de vol pour les avions volant à basse altitude et de faible puissance. Une grande partie de la plaine de Salisbury appartient au ministère de la Défense. Il est traversé par un réseau de pistes de chars, et des sections de celui-ci sont encore parfois fermées pour les exercices de tir. Non loin de Stonehenge se trouve Porton Down, qui abrite un centre de tests biologiques. Le village abandonné d'Imber, évacué par le MOD pour être utilisé en vue du jour J, est devenu une unité de guerre urbaine - l'accès n'est autorisé qu'une fois par an pour un service spécial dans l'église, mais les villageois n'ont jamais été autorisés à revenir. Il n'est donc pas surprenant qu'avec des opérations militaires secrètes, des villages fantômes et des rapports fréquents de lumières inexpliquées dans le ciel, la zone autour de Stonehenge soit en fait une zone britannique.Zone 51’.

Un ovni photographié planant au-dessus de Stonehenge en train d'être sondé par des enquêteurs extraterrestres

Le phénomène des lumières étranges observé sur les sites antiques - les cercles de pierres en particulier - est bien documenté par Paul Deveraux, qui suggère que ces « lumières de terre » sont le résultat de pressions géomagnétiques pour lesquelles les monuments de pierre de l'ancien ont été expressément conçus pour canal en quelque sorte. Quiconque a photographié de tels endroits uniquement pour trouver leurs clichés peuplés d'orbes distinctifs serait sans aucun doute d'accord pour dire qu'il existe quelque chose là-bas. Il est tentant de penser que ces lumières ont peut-être été à un moment donné la cause du folklore et des contes populaires sur les soi-disant « petits gens » que l'on croit généralement liés à ces lieux liminaires, et avec un changement dans le paradigme technologique de au 20ème siècle, ceux-ci ont été recadrés en tant que «petits hommes verts», en particulier après l'avènement d'après-guerre des tests atomiques et l'explosion d'observations d'ovnis dans les hauteurs de la paranoïa de la guerre froide. Lorsque l'on examine le paysage de Stonehenge et que l'on voit des tumulus « soucoupes » et des lignes énigmatiques dans le pays (par exemple, le Cursus de 3 km de long), il est trop facile de se laisser emporter. Ce n'est peut-être pas un hasard si l'usage intensif de psychédéliques à Stonehenge, en particulier pendant la douzaine d'années du Festival gratuit de Stonehenge, a aidé à graver dans la conscience de nombreux pèlerins lapidés la possibilité d'une présence étrangère ou même d'un but derrière le monument immémorial. Pour ces derniers, les sarsens sont devenus des portails interstellaires et, comme un astronaute influencé par la lysergie, il serait facile de s'exclamer avec un certain sérieux : « Mon Dieu, c'est plein d'étoiles ».

Quels que soient les divers facteurs qui ont conduit au mythe selon lequel des "extraterrestres ont construit Stonehenge", ou qu'il s'agit d'une sorte de porte des étoiles, et aussi fantaisistes que ces notions puissent paraître, nous ne pouvons pas exclure entièrement la possibilité de l'existence d'une vie extraterrestre – car dans un univers infini tout est possible. Verrouiller le numineux, le magique et le mystérieux avec un empirisme réducteur, c'est passer à côté de l'intérêt de tels sites – qui ont sûrement été conçus avec le souhait de susciter l'admiration et l'émerveillement de leurs spectateurs. Rien de ce qui a pris 1500 ans à construire ne sera purement pratique. C'était un acte de foi sur plusieurs générations. Et, comme l'a dit Shakespeare : "Il y a plus de choses au Ciel et sur Terre... qu'on n'en rêve dans votre philosophie."

BLOGUE INVITÉ : Dr Kevan Manwaring est auteur, conférencier et guide touristique spécialisé. Ses livres incluent The Long Woman (un roman mettant en vedette Stonehenge et Avebury), Lost Islands, Turning the Wheel : saisonnier Grande-Bretagne sur deux roues, Desiring Dragons, Oxfordshire Folk Tales, Northamptonshire Folk Tales, et plus encore. C'est un grand marcheur et il adore explorer les paysages antiques du Wiltshire, où il vit avec son partenaire archéologue.


Crop Circle apparaît près de Stonehenge

Stonehenge a toujours été l'un de ces sites incroyables qui ont inspiré les gens depuis des générations à continuer d'avancer dans leur développement spirituel. Il est perçu comme une sorte de lieu de pèlerinage pour certains druides pratiquants ainsi que d'autres comme eux qui s'intéressent à l'histoire ancienne des Celtes. Et maintenant, ils font équipe avec des observateurs d'ovnis et des passionnés de crop circles qui enquêtent sur l'étrange crop circle qui est apparu juste à l'extérieur du site antique plus tôt ce mois-ci.

Stonehenge fait partie de ces monuments qui respirent le mystère. Au moment où vous vous en approchez, la majesté des pierres et le pur mystère de l'histoire qui se cache derrière sont presque trop difficiles à traiter. Et pourtant, après une longue enquête s'étalant sur plusieurs générations, peu de réponses ont définitivement surgi. Et maintenant, un autre mystère a été jeté dans le mélange. Qu'est-ce qui a fait qu'un crop circle de 200 pieds est soudainement apparu de nulle part juste de l'autre côté de la route ? Comme pour les autres crop circles du passé, ce dernier a son lot de théories pour l'accompagner.

Au fil des ans, plusieurs ont dit que ces étranges formations sont l'œuvre d'extraterrestres intéressés par la communication. On dit qu'ils créent les crop circles soit à distance, soit en les survolant, en projetant des éclairs d'énergie qui impactent et transforment les tiges individuelles des cultures elles-mêmes. Les symboles impliqués ont en effet semblé trahir un message jusqu'à présent non décodé laissé par de mystérieux visiteurs extraterrestres - apparaissant souvent comme des brins d'ADN presque humain, mais sensiblement altéré, les réponses à des énigmes mathématiques de longue date, et même des images pixélisées de visiteurs extraterrestres eux-mêmes. . Actuellement, la théorie selon laquelle des extraterrestres pourraient être à l'origine du phénomène des crop circles est largement répandue dans la communauté des ovnis.

Mais il existe également d'autres théories, notamment la possibilité que les cultures proviennent d'un phénomène météorologique naturel jusqu'à présent inexpliqué, tel que l'influence du champ magnétique terrestre ou éventuellement de perturbations géologiques. La partie la plus étrange de cette théorie est qu'elle suggère apparemment que soit ces forces ont un esprit conscient et même un sens de l'humour ou de la tromperie, soit que les crop circles impliquant une intelligence extraterrestre et des réponses mathématiques sont l'une des plus grandes coïncidences de l'histoire de la monde. Ou ceux-ci sont simplement des canulars.

Mais quelle qu'en soit la cause, le crop circle près de Stonehenge génère sa juste part de regards perplexes et beaucoup d'attention de la part des médias britanniques. Le crop circle est composé de trois cercles différents entourés de douze sections disposées dans un cercle plus grand et d'un anneau qui l'entoure. Les trois cercles sont divisés en demi-cercles et pourraient éventuellement faire référence aux phases de la lune, aux saisons ou à autre chose. En 2012, la plupart des sources suggèrent que nous verrons plus de crop circles liés au calendrier maya, quelle que soit la source, car les cercles dans le passé ont été organisés de manière à répondre aux événements terrestres dans la conscience de l'humanité.


7. Arkaïm

Connu sous le nom de Stonehenge russe, Arkaim est un site impressionnant datant de 2000 à 3000 ans avant notre ère et est situé dans le sud de l'Oural du pays. On pense qu'il s'agissait d'une forteresse, avec une disposition très similaire à la ville de Troie. Le site est entouré d'un fossé et est composé de deux murs circulaires d'un diamètre extérieur de 160 mètres. Entre autres choses découvertes à propos d'Arkaim, citons un système d'approvisionnement en eau et de drainage, un système de mines, de poteries, ainsi que des vestiges et artefacts rituels.

La forteresse a prospéré pendant près de 200 ans avant que ses occupants ne l'abandonnent. Le plus grand mystère qui l'entoure est de savoir qui habitait ses vastes salles et maisons ? Bien qu'il n'y ait pas de vraie réponse à cette question, certains archéologues pensent que la forteresse était occupée par un ancien peuple indo-européen, comme les Aryens.


Crop Circles : l'art du canular

Lorsque Doug Bower et son co-conspirateur Dave Chorley ont créé pour la première fois une représentation d'un "nid de soucoupe volante" dans un champ de blé dans le Wiltshire, en Angleterre, en 1976, ils n'auraient pas pu prévoir que leur travail deviendrait un phénomène culturel.

Contenu connexe

Presque aussitôt que les crop circles sont devenus de notoriété publique, ils ont attiré une ribambelle d'experts autoproclamés. Une efflorescence de pensée mystique et magique, de recherches scientifiques et pseudo-scientifiques, de théories du complot et de pandémonium général a éclaté. Les motifs estampés dans les champs ont été traités comme une lentille à travers laquelle les initiés pouvaient être témoins de l'activité des énergies terrestres et des esprits anciens, de l'angoisse de la Terre Mère face à une catastrophe écologique imminente, et des preuves d'essais d'armes secrètes et, bien sûr, d'extraterrestres. . Aujourd'hui, l'une des idées les plus vigoureusement promues est qu'il s'agit de messages, enfouis dans des codes numérologiques complexes, concernant un Grand Changement lié au calendrier maya précolombien et devant se produire en 2012.

Pour apprécier comment ces réponses exotiques sont apparues, nous devons plonger un peu dans l'histoire. Avant que les fabricants de cercles d'aujourd'hui n'entrent en scène, il y avait eu des rapports dispersés sur des motifs étranges apparaissant dans les cultures, allant de brochures du 17ème siècle à un compte rendu de 1880 dans La nature à une lettre de l'astronome Patrick Moore imprimée en 1963 en Nouveau scientifique. En Australie, du milieu à la fin des années 1960, des rapports occasionnels de cercles dans les cultures ont été signalés, et ils ont souvent été attribués à des atterrissages d'ovnis. À peu près à la même époque en Angleterre, la ville de Warminster dans le Wiltshire est devenue un centre de « montres du ciel » à la recherche d'OVNI et a donné naissance à ses propres rumeurs de crop circles, ou « nids de soucoupes ». malheureusement, a été photographié.

C'était de telles légendes que Bower avait en tête quand, autour d'un verre un soir de 1976, il a suggéré à son copain Chorley : « Allons là-bas et faisons comme si une soucoupe volante avait atterri. » C'était le temps, pensa Doug, de voir un nid de soucoupes par lui-même.

Depuis lors, des crop circles ont été signalés dans le monde entier dans une multitude de cultures. Dans le sud de l'Angleterre, qui connaît le plus d'activité, les fabricants de cercles ont tendance à se concentrer sur le canola, l'orge et le blé. Ceux-ci poussent et sont récoltés selon une progression qui se chevauche : le canola d'avril à mai, l'orge de mai à juin et le blé de juin à début septembre. Ces dernières années, le modèle rudimentaire occasionnel a été trouvé dans le maïs, prolongeant la saison des crop circles jusqu'en octobre. Depuis que les cercles de Bower et Chorley sont apparus, les dessins géométriques ont augmenté en échelle et en complexité, car chaque année des équipes de fabricants de cercles anonymes posent des pièges à miel pour les touristes New Age.

Un indice crucial de l'attrait des cercles réside dans leur contexte géographique. Le Wiltshire abrite Stonehenge et un cercle de pierres encore plus étendu dans le village d'Avebury. Les collines sont parsemées de tumulus et de menhirs solitaires, que beaucoup pensent être reliés par un vaste réseau de « vieux chemins » ou de chemins d'énergie reliant ces sites enchantés à d'autres à travers le pays. On dit que ce vaste réseau se superpose sous la forme de « géométries sacrées ». La région a également donné naissance à un riche folklore de chiens noirs spectraux, de cochers sans tête et de maisons hantées.

Les crop circles sont une lentille à travers laquelle nous pouvons explorer la nature et l'attrait des canulars. Les contrefaçons, les contrefaçons et les contrefaçons sont partout dans le monde de tous les jours, des billets de 50 $ aux faux Picasso. Les motivations des gens pour considérer l'irréel comme réel sont faciles à discerner : nous faisons confiance à notre devise, et beaucoup de gens aimeraient posséder un Picasso. Le monde nébuleux de l'anormal et du paranormal est un sol encore plus riche pour les canulars. Une grande partie de la population croit aux fantômes, aux anges, aux ovnis et aux visites extraterrestres, aux fées, à la psychokinésie et à d'autres phénomènes étranges. Ces croyances échappent à l'examen et à la preuve scientifiques. Et c'est une telle preuve que le farceur apporte à ceux qui ont faim de preuves que leurs croyances ne sont pas trompées.

Les qualités labyrinthiques des crop circles agissent comme des aimants pour le tourisme mystique. (Rob Irving) Les crop circles sont vus par beaucoup pour enchanter un paysage mystique : ici, un motif de cercle de 2009, 200 pieds de large, dans un champ de blé du Wiltshire. (Rob Irving) Les créateurs de crop circles Doug Bower (à droite) et Dave Chorley planifient leur soirée de divertissement dans le studio de Doug, 1991. (Rob Irving) Doug Bower, 2008. Comme les cercles ont augmenté en taille, il en va de même des outils nécessaires pour les faire. (Rob Irving) Les crop circles ont toujours attiré les scientifiques et, peut-être plus révélateur, les sociologues de la science. Ici, la foule est retenue tandis qu'un nouveau cercle est enquêté. (Rob Irving) Aujourd'hui, les crop circles brouillent les frontières entre l'art d'avant-garde et le paranormal, et sont largement utilisés dans la publicité. Ici, deux membres du collectif d'artistes connu sous le nom de circlemakers.org travaillant dans un domaine italien pour un fabricant de chaussures de sport. (Rob Irving)

Les fausses preuves destinées à corroborer une légende existante sont connues des folkloristes sous le nom d'"ostension".s'étend la légende. Car, même si les preuves sont finalement exposées comme fausses, elles auront affecté la perception des gens du phénomène qu'elles étaient censées représenter. Les fausses photographies d'ovnis, de monstres et de fantômes du Loch Ness relèvent généralement de l'ostension. Un autre exemple est la série de photographies de fées prises par Elsie Wright et Frances Griffiths à Cottingley, Yorkshire, entre 1917 et 1920. Celles-ci montrent que le motif de produire de telles preuves peut provenir de la croyance, plutôt que d'un désir d'induire en erreur ou de jouer des farces. . L'une des filles a insisté jusqu'à sa mort sur le fait qu'elle avait vraiment vu des fées et que les images fabriquées étaient un souvenir de sa véritable expérience. Et les photos ont été prises avec autant d'authenticité par des sommités telles que Sir Arthur Conan Doyle, le grand représentant de la logique dans ses histoires de Sherlock Holmes.

Le désir de promouvoir les preuves d'événements anormaux et paranormaux comme de véritables ressorts des aspirations humaines profondes. L'un est un geste vers le rationalisme - la notion que rien n'est tout à fait réel à moins qu'il ne soit approuvé par un argument raisonné, et soutenu par des preuves plus ou moins scientifiques. Mais l'âme humaine aspire à l'enchantement. Ceux qui ne trouvent pas leur sens instinctif du numineux satisfait par l'art, la littérature ou la musique, sans parler des découvertes de la science elle-même, peuvent bien se tourner vers le paranormal pour satisfaire une intuition que le mystère réside au cœur de l'existence. De telles personnes sont parfaitement placées pour accepter comme réelles les preuves falsifiées de pouvoirs et d'entités inexpliqués.

Et ainsi, l'apparition annuelle de motifs de plus en plus complexes dans les champs de blé du sud de l'Angleterre est prise par les « cultivés » les fidèles qui regardent au-delà de toute solution prosaïque pour des explications plus approfondies comme des signes, des merveilles et des prophéties. Les croppies, cependant, acceptent que certaines personnes, de temps en temps, fassent certaines des formations. Ils considèrent ces faiseurs de cercles humains comme des nuisances, des contaminateurs des « preuves » et les dénoncent comme des « canulars ». Le terme est bien choisi, car il implique une déviance sociale. Et c'est là que réside le rebondissement de l'histoire.

Dans la culture croppy, le langage courant est renversé. Le mot "authentique" implique généralement que quelque chose a une origine unique, identifiable, de provenance établie. Pour le croppy, cela signifie le contraire : un « vrai cercle » est de provenance inconnue, ou n'est pas un mystère créé par l'homme, en d'autres termes. Il s'ensuit que le cercle créé par l'homme est un "canular".

Les faiseurs de cercles qui sont prêts à commenter ce renversement sémantique le font avec un certain amusement. En ce qui les concerne, ils créent de l'art dans les champs. Dans la lignée de la pensée New Age, c'est en se dissociant de la tradition scientifique que les faiseurs de cercles ramènent l'art à une fonction plus unifiée, où les images et les objets sont investis de pouvoirs particuliers.

Cet art se veut provocateur, collectif et rituel entreprise. Et en tant que tel, il est souvent intrinsèquement ambigu et sujet à interprétation. Pour le faiseur de cercles, plus la gamme d'interprétations inspirées par le public est large, mieux c'est. Les fabricants et les interprètes ont intérêt à ce que les cercles soient perçus comme magiques, ce qui implique leur accord tacite pour éviter les questions de paternité. C'est essentiellement pourquoi les croppies considèrent les cercles "faits par l'homme" comme une distraction, une "contamination".

Paradoxalement, et contrairement à presque toutes les autres formes d'art modernes, le potentiel d'enchantement d'un crop circle est animé et dynamisé par l'anonymat de son ou ses auteurs. Doug Bower dit maintenant à ses amis qu'il aurait aimé rester silencieux et continuer ses escapades nocturnes en secret. Les faiseurs de cercles et les croppies sont vraiment engagés dans une sorte de jeu, dont le seul but est de faire durer le jeu, de prolonger le mystère. Après tout, qui parcourrait des milliers de kilomètres et traverserait un champ boueux pour voir du blé aplati s'il l'était ?ne pas« imprégné d'une mystique d'un autre monde ?

Dans l'état actuel des choses, la relation entre les faiseurs de cercles et ceux qui interprètent leur travail est devenue une curieuse symbiose d'art et d'artifice, de tromperie et de croyance. Tout cela soulève la question : qui trompe qui ?


Le mystère de Stonehenge, les pétroglyphes anciens et les agroglyphes - Histoire


Un spectaculaire d'un Crop Circle 'Julia Set' multiple près du Wiltshire, en Angleterre. 85% de tous les crop circles apparaissent en Angleterre dans une zone concentrée à environ 20 miles de Stonehenge.

Cercles de culture
Les Crop Circles sont des motifs élaborés formés dans les champs de blé et de céréales. Les tiges du grain ont été posées à plat, généralement selon un motif circulaire ou fluide.

Quatre-vingt-cinq pour cent de tous les crop circles apparaissent en Angleterre dans une zone concentrée à environ vingt miles de Stonehenge. Cependant, ils apparaissent chaque année partout dans le monde, même à proximité des villes fortement peuplées. Les premiers crop circles saisonniers de 1996 ont été trouvés à Laguna Beach, en Californie. De nombreux crop circles dramatiques sont apparus au Canada, en Allemagne, en Australie, au Brésil, au Japon et aux États-Unis.


Les crop circles présentent souvent des conceptions très complexes réalisées à grande échelle.

Un peu d'histoire
Les crop circles ont commencé à apparaître dans les champs de céréales en Angleterre en 1975. En 1990, les conceptions de ces cercles sont devenues de plus en plus complexes.


Les dessins
Les formations de crop circles sont absolument étonnantes dans leur conception, leur complexité et leurs mesures précises. Beaucoup d'entre eux sont immenses, couvrant l'espace de dix terrains de football. Lorsqu'elles sont soigneusement mesurées, les conceptions géométriques sont précises au huitième de pouce près ! C'est vrai même si la formation fait mille pieds de long ! (C'est la hauteur d'un bâtiment de cent étages.) Par exemple, un cercle de cent pieds aura un rayon précis et identique de tous les côtés à l'épaisseur d'une seule tige de grain.



Pictogramme Crop Circle

Pictogrammes et insectogrammes
Certaines des conceptions les plus complexes sont appelées pictogrammes. Les insectogrammes sont des dessins qui ressemblent à des insectes, bien qu'il n'y ait aucune relation apparente entre les crop circles et les insectes. C'est juste un nom.

Changements cellulaires
Les graminées impliquées dans les crop circles présentent toutes des changements cellulaires. N'importe qui, avec peu ou pas de formation et utilisant simplement l'œil nu, peut prendre une tige de grain d'un agroglyphe et la comparer à une autre tige du même champ qui ne faisait pas partie de l'agroglyphe et voir clairement la différence. L'herbe de crop-circle a des nœuds élargis et les tiges seront pliées jusqu'à un angle de 90 degrés sans se casser.

Vous pouvez voir l'expansion et le changement de chaque cellule de l'herbe crop circle avec un microscope de base pour l'école élémentaire. Bien que beaucoup aient essayé, personne n'a découvert de processus sur terre qui puisse reproduire ces changements cellulaires.


Ce crop circle en Angleterre couvre plusieurs hectares.

Champs magnétiques et radioactivité
Les crop circles ont un fort champ magnétique à l'intérieur et autour d'eux, qui est mesurable. De nombreux crop circles présentent également d'étranges modèles de radioactivité dans lesquels le niveau de radioactivité à un endroit donné fluctue de haut en bas. Selon nos lois de la physique, cela est considéré comme impossible car la radioactivité est constante. C'est pourquoi il est utilisé pour la datation au carbone d'artefacts anciens.


Photo en gros plan prise depuis l'intérieur d'un crop circle. Notez les motifs d'herbe tourbillonnante.

Orientation de l'herbe
Les vrais crop circles ont souvent plusieurs couches d'herbe dans la conception. Souvent, les couches inférieures d'herbe s'écoulent dans une direction, tandis qu'une autre couche supérieure s'écoule dans la direction complètement opposée. L'herbe a même été trouvée délicatement tressée ensemble.


Certains crop circles semblent correspondre
aux équations compliquées développées par
Le mathématicien français Gaston Julia. Ces récoltes
les cercles sont devenus connus sous le nom de « Julia Sets ». Julia a perdu
son nez au combat pendant la Première Guerre mondiale et portait
un masque de protection.

Disques métalliques
Souvent, des disques métalliques minces de la taille d'un quart se trouvent dans les crop circles. Ils ont également été trouvés à proximité de mutilations de bétail. Lorsque ces disques ont été analysés par les laboratoires de métallurgie de l'Université du Michigan et du MIT, ils se sont avérés être composés d'une combinaison de titane, de silicone et d'oxygène. Les deux laboratoires ont conclu qu'aucune correspondance industrielle ne peut être trouvée sur cette planète.

Non seulement cela, mais lorsque les disques ont été touchés par un objet métallique tel qu'une pince à épiler ou un stylo, ils se sont immédiatement transformés en un liquide clair. Les laboratoires ont émis l'hypothèse que les disques avaient en quelque sorte été chargés électriquement, la charge maintenant la structure moléculaire du disque. Lorsqu'elle est touchée avec du métal, la charge est mise à la terre et dissipée, ce qui permet au « métal » de reprendre sa véritable forme liquide.


Serait-ce un graphique montrant des planètes en orbite ?

Pourquoi les gens associent-ils les crop circles aux ovnis ?
1. Les crop circles apparaissent souvent dans des zones peu de temps après qu'il y ait eu des observations d'OVNI.

2. Parce que personne sur terre n'a été capable de dupliquer un vrai crop circle, certainement pas au niveau cellulaire, l'hypothèse est faite qu'il doit donc être d'origine extraterrestre.


Many people experience strange sensations and have psychic visions while standing or meditating inside of a crop circle.

Some Amazing Correlations
Most crop circles in England appear near the ancient structure known as Stonehenge. Many of the formations accurately reproduce the dimensions and configurations of Stonehenge to within a few centimeters.

Based on mathematical relationships and the theories of Euclidean geometry, the measurements of various crop circles appear to demonstrate many universal laws. Their measurements have been shown to correspond exactly to:

* Notes of the musical scale.

* DNA strands and genetic relationships.

* Sacred geometry/hyper-dimensional physics.

* Ancient symbols found only in such places as the pyramids of Egypt,
Stonehenge, and Mayan and Aztec temples.

* Solar systems and asteroid trajectories.

Ironically, this list is an almost exact duplicate of the items the U.S. space program put onto the Voyager spacecraft in an effort to contact other life forms.


Crop circles often exhibit geometrical shapes

THREE DIMENSIONAL FORMS
The crop circles appear to be footprints of an actual three dimensional form, much like a CAT scan. A CAT scan is a picture of a slice of a three dimensional object. For example, a CAT scan of your brain shows different regions from a slice of your brain, which is a three dimensional object.



Birds often fly around crop circle air space

Birds Fly Around Them
If we had the proper device, we might see that the crop circle is a slice of an invisible three dimensional form that surrounds it. In fact, when a flock of birds approaches a crop circle, it splits ranks to avoid flying above the formation (just as if a building or a solid object were there) and then reforms after passing the crop circle.

People who stand inside a crop circle often experience a dramatic rush of emotions and increased perceptual abilities.


Most crop circles are so large, they must be photographed from the air.

What About Hoaxes?
Two farmers in England, both over the age of sixty-five when they announced themselves, claimed they were responsible for making crop circles by using wooden boards and string. Doug Bower and Dave Chorley claimed the crop circles were a hoax they perpetrated. These infamous jokers are now known simply as "Doug and Dave."


Those two old jokers, Dave Chorley (Left) and Dave Bowers (Right)

As the crop circles began to get more publicity, they attracted thousands of sight-seers trampling across private crops and farm land. The claim by the farmers is well known to be an attempt by locals to stop this trespassing and loss in revenue from damaged crops.



Crop Circle formation near Stonehenge

Some Key Points:
When asked to demonstrate how they made the circles, the farmers pushed down a few feet of grass with a board, but refused to create an entire formation.

Many crop circles have appeared on the same night, often hundreds of miles apart. Crop circles have also appeared in Canada on the same nights as these farmers claimed to have created circles in England.

The two farmers have been unable to recreate the cellular changes in the grain or the accompanying magnetic and radioactive fields. They also could not duplicate the 90-degree bends without breaking the grasses. And lastly, they could not get the grasses to flow all in the same direction.

Dave Chorley has since died and crop circles have continued to appear every year.


Crop circles have appeared in many countries around the world,
including England, United States, Canada, Germany, Australia,
Brazil, Japan and Germany.

Eyewitnesses
A number of eyewitnesses claim to have seen crop circles created within a matter of seconds. The formations were so complex that it would have taken an army of people many hours just to attempt to create it by hand.

On July 8, 1996 three people all witnessed the formation of an elaborate crop circle. A groundskeeper and a security officer had walked by a wheat field at about 5:30 p.m. The field was completely normal. At the same time a pilot flew his plane over the field and stated that the field was normal. Less than an hour later the pilot flew back over the field and discovered a huge crop circle. He was so excited by his discovery he radioed it in to the Thruxton Airport. The security officer and groundskeeper were also shocked when they returned within the hour and found the crop circle.

The crop circle that the three witnesses found was the design of a very complicated mathematical equation which had been discovered by French mathematicians in the early 1900s, a calculation known as a Julia Set. The crop circle was comprised of 149 circles stretching over a square acre.


Large "Julia Set" crop circle comprised of 96 perfectly formed circles
based on the geometry of French mathematician Gaston Julia.
(Photo courtesy of Linda Moulton Howe)

Videotape
Recently, a videotape surfaced which purported to show the actual creation of a crop circle. The video shows a ball of light descending from the sky. It rapidly circles a grain field, creating a crop circle and then shoots off into space at a high rate of speed. It all looks pretty impressive, except the guy who showed up with it is known to be a special effects whiz on the computer. So, odds are it's a fake.


'Mandelbrot Fractal' crop circle formation near Wiltshire, England

Phone Home
Crop circles are a mind-boggling phenomenon. Their implications are dramatic, and they are studied very seriously by other countries in the world. Unfortunately, in the United States they are relegated to the front page of tabloids and to television shows like "Unsolved Mysteries." The momentary claim of a hoax is all the American public is likely to hear about. These circles appear to be literal and congruent responses to the signals we sent out to the universe in the name of science.

It may be that someone has returned our call!


This crop circle known as an 'Insectogram' is over one thousnd feet long.

Theories About Crop Circles
There are about as many theories about what crop circles are or what they mean as there are people on this planet. However, there is one theory that I feel stands head and shoulders above the rest, and here's why:

1. It is the only theory into which virtually every crop circle ever created seems to fit. In fact, according to this theory, every crop circle is needed, like pieces of a giant puzzle.

2. The person who discovered this applied a simple but logical approach and came up with an all-encompassing concept.

3. This theory seems to work and I have not seen a better, more thoroughly researched explanation.

4. This is really self-serving, but I like this theory because it ties in perfectly to this book.

Flying Saucer Theory
This is essentially what the theory says, that crop circles are really telling us how to construct our very own flying saucer. A former Air Force and commercial airline pilot for twenty-four years, Doug Ruby decided to take a simple approach in his investigation of crop circles: Why not treat them like schematics?


Were Aliens and Flying Saucers involved with building Stonehenge?

Blueprints
Ruby approached each crop circle as if it were a flat, two-dimensional schematic of a three-dimensional item, just like a blueprint is for a building. He started with the least complicated crop-circle designs first. Then, he simply built the item.

After he built the first items, they didn't look like much. They looked like some partially constructed toy from a child's Tinker-toy set. Then Ruby had an intuitive thought: Why not spin the item, put it in motion? Voila! When the objects were spun they literally took on a whole other dimension. For example, it became apparent that one part that merely looked like a ball stuck on a pole was representing an energy field that could only be seen when it was spun. Without spinning the model these energy fields would have remained invisible.

A Logical Progression
Ruby also discovered that each crop circle builds on the other ones. Fortunately he started out with photos or diagrams of almost all the major crop circles that had ever been created, which gave him, essentially, a full set of blueprints when he started, allowing him to actually "see ahead" as he constructed each model, just like an engineer or architect.

A Working Model
When scale models are built from these blueprints and they are all put together the crop circles tell us exactly how flying saucers are built, how they work, what powers them, and why they are shaped like saucers. The crop circles are an amazing presentation of a technical puzzle and Ruby's work ends up being sheer genius.

Ruby has had confirmation of his theories and models from nuclear physicists and engineers. The crop circles even diagram the power source and tell how it works.

Adamski Beamships
When Ruby assembled models of the spacecraft from the crop circle schematics, the models look exactly like the type of flying saucer commonly referred to as the "Adamski beamships." Ruby's description of how the ships work confirms the statements of many people over the years about the rotating rings on the saucers as well as the interference with electrical devices.

Key Element
There is, however, one little problem, one that would prevent our scientists from building one of these craft to spec right now. The crop circles identify an atomic particle which has no charge as being the key particle in powering the ship. Our scientists say that's impossible. Of course, we now know that nothing is impossible!


Crop Circle formation. Like this one, many are a thousand feet or more in length. (Photo courtesy of Linda Moulton Howe)

Those Two Farmers
Remember those two old farmers I mentioned earlier? Well, they almost fouled up the whole works. After the farmers lied and said they were responsible for creating the crop circles, the next batch of circles appearing in 1991 and 1992 were pretty much ignored. People thought these two geezers were up to their old tricks, so these circles almost got lost forever. Fortunately some people took and kept some photos of them. Without these photos, Ruby might not have been able to complete the puzzle.


Often crop circles reflect the discovery of 'Fractal'
equation geometry developed by mathematician
Benoit Mandelbrot seen in the 2007 photo above

Equations
In addition to crop circles appearing in grain fields, large sets of numbers have appeared as well. In one instance, the following equation appeared in a Kansas grain field in 1991:

It appears to refer to Element 97 on the periodic chart of atomic elements. Element 97 is berkelium which has an atomic weight of 247. It is the element thought to be used to power flying saucers.

The Government
Shortly after this equation appeared it was eradicated by agents from the U.S. government, or people who said they were from the government. Anyway, it was a clear indication that someone doesn't want the crop circles deciphered.

Art or Engineering?
Whether you appreciate the crop circles as art or engineering, there is no doubt we are being communicated with by an amazing intelligence. It is clear this information is being given to all humanity out of love and caring. You think some people bent on evil intent would spend their time doing this? You're lucky to be here, right now.

If you have any interest in crop circles at all, whether as art or engineering, I highly recommend Doug Ruby's book. The title of Ruby's book ('The Gift') tells exactly what the crop circles are: a gift!