Traditions de Noël dans le monde - Allemagne, Mexique et France

Traditions de Noël dans le monde - Allemagne, Mexique et France


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Les traditions de Noël du monde entier sont diverses, mais partagent des traits clés qui impliquent souvent des thèmes de lumière, de conifères et d'espoir. Probablement la fête la plus célébrée au monde, notre Noël moderne est le produit de centaines d'années de traditions séculaires et religieuses du monde entier, dont beaucoup sont centrées sur le solstice d'hiver. Découvrez les origines des traditions de Noël du monde entier comme la bûche de Noël, les chants de Noël et les cannes en bonbon et apprenez comment Noël est célébré « Down Under ».

Suède : « Dieu Jul ! »

La plupart des habitants des pays scandinaves honorent Sainte-Lucie (également connue sous le nom de Sainte-Lucie) chaque année le 13 décembre. La célébration de la fête de Sainte-Lucie a commencé en Suède, mais s'est étendue au Danemark et en Finlande au milieu du XIXe siècle.

Dans ces pays, la fête est considérée comme le début de la saison de Noël et, en tant que telle, est parfois appelée «petit Noël». Traditionnellement, la fille aînée de chaque famille se lève tôt et réveille chacun des membres de sa famille, vêtue d'une longue robe blanche avec une ceinture rouge et portant une couronne faite de brindilles avec neuf bougies allumées. Pour la journée, elle s'appelle "Lussi" ou "Lussibruden” (Lucy mariée). La famille prend ensuite le petit déjeuner dans une pièce éclairée à la bougie.

Toute prise de vue ou pêche effectuée le jour de la Sainte-Lucie se faisait aux flambeaux et les gens illuminaient leurs maisons. La nuit, hommes, femmes et enfants portaient des torches lors d'un défilé. La nuit se terminait lorsque tout le monde jetait ses torches sur un gros tas de paille, créant un immense feu de joie. En Finlande aujourd'hui, une fille est choisie pour servir de Lucie nationale et elle est honorée lors d'un défilé au cours duquel elle est entourée de porteurs de flambeau.

La lumière est un thème principal de la fête de Sainte-Lucie comme son nom, qui est dérivé du mot latin lux, signifie lumière. Son jour de fête est célébré près du jour le plus court de l'année, lorsque la lumière du soleil recommence à se renforcer. Lucia a vécu à Syracuse au IVe siècle, lorsque la persécution des chrétiens était courante. Malheureusement, la plupart de son histoire a été perdue au fil des ans. Selon une légende commune, Lucia a perdu ses yeux en étant torturée par un Dioclétien pour ses croyances chrétiennes. D'autres disent qu'elle s'est peut-être arraché les yeux pour protester contre le mauvais traitement des chrétiens. Lucie est la patronne des aveugles.

Finlande : « Hyvää Joulua ! »

De nombreux Finlandais visitent le sauna la veille de Noël. Les familles se rassemblent et écoutent l'émission de radio nationale « La paix de Noël ». Il est de coutume de visiter les tombes des membres de la famille décédés.

Norvège : « Gledelig Jul ! »

La Norvège est le berceau de la bûche de Noël. Les anciens Scandinaves utilisaient la bûche de Noël pour célébrer le retour du soleil au solstice d'hiver. "Yule" vient du mot nordique hweol, signifiant roue. Les Nordiques croyaient que le soleil était une grande roue de feu qui roulait vers puis s'éloignait de la terre. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi la cheminée familiale est un élément si central de la scène typique de Noël ? Cette tradition remonte à la bûche de Noël nordique. Il est probablement aussi responsable de la popularité du fromage en forme de bûche, des gâteaux et des desserts pendant les vacances.

Allemagne : « Froehliche Weihnachten ! »

La tradition de la décoration des sapins de Noël vient d'Allemagne. La décoration des arbres à feuilles persistantes a toujours fait partie de la tradition allemande du solstice d'hiver. Les premiers « sapins de Noël » explicitement décorés et nommés d'après la fête chrétienne sont apparus à Strasbourg (partie de l'Alsace) au début du XVIIe siècle. Après 1750, les arbres de Noël ont commencé à apparaître dans d'autres régions d'Allemagne, et encore plus après 1771, lorsque Johann Wolfgang von Goethe a visité Strasbourg et a rapidement inclus un arbre de Noël dans son roman, La souffrance du jeune Werther.

Mexique : « Feliz Navidad ! »

En 1828, le ministre américain au Mexique, Joel R. Poinsett, a apporté une plante rouge et verte du Mexique en Amérique. Comme sa coloration semblait parfaite pour la nouvelle fête, les plantes, qui s'appelaient poinsettias après Poinsett, ont commencé à apparaître dans les serres dès 1830. En 1870, les magasins de New York ont ​​commencé à les vendre à Noël. En 1900, ils étaient un symbole universel de la fête.

Au Mexique, des sculptures en papier mâché appelées piñatas sont remplis de bonbons et de pièces de monnaie et suspendus au plafond. Les enfants frappent ensuite à tour de rôle le piñata jusqu'à ce qu'il se brise, envoyant une pluie de friandises sur le sol. Les enfants courent pour ramasser autant de butin qu'ils le peuvent.

Angleterre : « Joyeux Noël ! »

Les cartes de Noël remontent à l'Angleterre. Un Anglais du nom de John Calcott Horsley a contribué à populariser la tradition de l'envoi de cartes de vœux de Noël lorsqu'il a commencé à produire de petites cartes présentant des scènes de fête et une salutation de vacances pré-écrite à la fin des années 1830. Les bureaux de poste nouvellement efficaces en Angleterre et aux États-Unis ont fait sensations presque du jour au lendemain. À peu près à la même époque, des cartes similaires étaient fabriquées par R.H. Pease, le premier fabricant de cartes américain, à Albany, New York, et Louis Prang, un Allemand qui a immigré en Amérique en 1850.

Les peuples celtes et teutoniques considéraient depuis longtemps que le gui avait des pouvoirs magiques. On disait qu'il avait la capacité de guérir les blessures et d'augmenter la fertilité. Les Celtes accrochaient du gui dans leurs maisons afin de se porter chance et d'éloigner les mauvais esprits. Pendant les vacances à l'époque victorienne, les Anglais accrochaient des brins de gui aux plafonds et aux portes. Si quelqu'un était trouvé debout sous le gui, il serait embrassé par quelqu'un d'autre dans la pièce, comportement qui n'est généralement pas démontré dans la société victorienne.

Le Christmas Pudding, également connu sous le nom de « figgy pudding » ou plum pudding, est un plat anglais datant du Moyen Âge. Le suif, la farine, le sucre, les raisins secs, les noix et les épices sont attachés sans serrer dans un tissu et bouillis jusqu'à ce que les ingrédients soient «prunes», ce qui signifie qu'ils ont suffisamment grossi pour remplir le tissu. Il est ensuite déballé, tranché comme un gâteau et nappé de crème.

Caroling a également commencé en Angleterre. Des musiciens errants voyageaient de ville en ville pour visiter les châteaux et les maisons des riches. En échange de leur prestation, les musiciens espéraient recevoir un repas chaud ou de l'argent.

Aux États-Unis et en Angleterre, les enfants accrochent des bas sur leur lit ou près d'une cheminée la veille de Noël, en espérant qu'elle sera remplie de friandises pendant leur sommeil. En Scandinavie, des enfants aux vues similaires laissent leurs chaussures sur le foyer. Cette tradition peut être attribuée aux légendes sur Saint-Nicolas. Une légende raconte que trois sœurs pauvres ne pouvaient pas se marier parce qu'elles n'avaient pas d'argent pour une dot. Pour les sauver d'être vendus par leur père, St. Nick a laissé à chacune des trois sœurs des cadeaux de pièces d'or. L'un est descendu par la cheminée et a atterri dans une paire de chaussures qui avait été laissée sur le foyer. Un autre est entré dans une fenêtre et dans une paire de bas laissés sécher près du feu.

France : « Joyeux Noël ! »

En France, Noël s'appelle Noël. Cela vient de la phrase française les bonnes nouvelles, qui signifie « la bonne nouvelle » et fait référence à l'évangile.

Dans le sud de la France, certaines personnes brûlent une bûche chez elles du réveillon de Noël jusqu'au jour de l'An. Cela découle d'une ancienne tradition dans laquelle les agriculteurs utilisaient une partie de la bûche pour assurer la bonne chance pour la récolte de l'année suivante.

Italie : « Buon Natale ! »

Les Italiens appellent Noël Il Natale, signifiant « l'anniversaire ».

Australie

En Australie, les vacances arrivent au milieu de l'été et il n'est pas rare que certaines parties de l'Australie atteignent 100 degrés Farenheit le jour de Noël.

Pendant la saison chaude et ensoleillée de Noël australien, la plage et les barbecues en plein air sont courants. Les célébrations traditionnelles du jour de Noël comprennent des réunions de famille, des échanges de cadeaux et un repas chaud avec du jambon, de la dinde, du porc ou des fruits de mer ou des barbecues.

Ukraine : « Srozhdestvom Kristovym !

Les Ukrainiens préparent un repas traditionnel de douze plats. Le plus jeune enfant d'une famille regarde par la fenêtre l'apparition de l'étoile du soir, signe que le festin peut commencer.

Canada

La plupart des traditions de Noël canadiennes sont très similaires à celles pratiquées aux États-Unis. Dans l'extrême nord du pays, les Inuits autochtones célèbrent un festival d'hiver appelé Sinck Tuck, qui propose des fêtes avec danse et échange de cadeaux.

Grèce : « Kala Christouyenna !

En Grèce, beaucoup de gens croient en kallikantzeri, des gobelins qui semblent causer des méfaits pendant les 12 jours de Noël. Les cadeaux sont généralement échangés le 1er janvier, jour de la Saint-Basile.

Amérique centrale

Une crèche est la décoration principale dans la plupart des pays d'Europe du Sud, d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud. Saint François d'Assise a créé la première crèche vivante en 1224 pour aider à expliquer la naissance de Jésus à ses disciples.

Jamestown, Virginie

Selon les rapports du capitaine John Smith, le premier lait de poule fabriqué aux États-Unis a été consommé dans sa colonie de Jamestown en 1607. Nog vient du mot grog, qui désigne toute boisson à base de rhum.

LIRE LA SUITE : À quoi ressemblait Noël dans les colonies ?

GALERIES DE PHOTOS

















Noël à la Maison Blanche









Vacances : un échantillonneur du monde entier

De l'Amérique à la Scandinavie en passant par l'Extrême-Orient, les gens célèbrent les vacances avec des rituels et des festivités spéciaux. Faites un tour rapide de certaines traditions de vacances tout au long de l'année.

Les vacances sont une partie essentielle du programme d'études de tout enseignant. C'est un moyen attrayant de présenter à vos étudiants diverses cultures, de leur donner une perspective globale et de les aider à établir des liens entre l'ELA et les études sociales. Pour une année d'activités pratiques, des reproductibles prêts à l'emploi, des faits rapides à lire à haute voix et plus encore à intégrer de manière transparente dans vos leçons, consultez Le grand livre scolaire des vacances autour de l'année et lisez la suite pour un rapide regardez plus de célébrations multiculturelles pour chaque saison.

L'hiver

Hanoukka
Pendant huit jours chaque novembre ou décembre, les Juifs allument un bougeoir spécial appelé menorah. Ils le font pour se souvenir d'un ancien miracle au cours duquel une journée d'huile a brûlé pendant huit jours dans leur temple. À Hanoukka, de nombreux Juifs mangent également des galettes de pommes de terre spéciales appelées latkes, chantent des chansons et font tourner une toupie appelée dreidel pour gagner des pièces de chocolat, des noix ou des raisins secs. Vos élèves peuvent utiliser ce projet artistique pour créer leur propre menorah et en savoir plus sur les vacances avec ces 13 livres Hannukah pour votre classe.

Jour de Sainte-Lucie
Pour honorer ce saint du troisième siècle le 13 décembre, de nombreuses filles en Suède se déguisent en « épouses Lucia » dans de longues robes blanches avec des ceintures rouges et une couronne de bougies allumées sur la tête. Ils réveillent leurs familles en chantant des chansons et en leur apportant du café et des petits pains au safran torsadés appelés "chats Lucia". Vos élèves peuvent en apprendre davantage sur la tradition dans cette leçon de vacances d'hiver prête à imprimer.

Noël
Les gens célèbrent cette fête chrétienne en allant à l'église, en offrant des cadeaux et en partageant la journée avec leur famille. Dans certaines parties de l'Europe, les "chanteurs vedettes" chantent des chants de Noël — en chantant des chansons spéciales de Noël — alors qu'ils marchent derrière une énorme étoile sur un poteau. Ajoutez ces livres à votre bibliothèque de classe pour donner à vos élèves une chance d'en savoir plus sur les différentes traditions de Noël peut aider vos élèves

Kwanzaa
Kwanzaa, qui signifie « Premiers fruits », est basé sur les anciennes fêtes africaines des récoltes et célèbre des idéaux tels que la vie de famille et l'unité. Au cours de cette fête spirituelle, célébrée du 26 décembre au 1er janvier, des millions d'Afro-Américains s'habillent de vêtements spéciaux, décorent leur maison avec des fruits et des légumes et allument un bougeoir appelé kinara. Aidez vos élèves à approfondir l'histoire des vacances avec ce plan de cours Kwanzaa prêt à l'emploi et les livres captivants de Kwanzaa de cette liste.

Nouvelle année
En Equateur, les familles habillent un homme de paille de vieux vêtements le 31 décembre. L'homme de paille représente la vieille année. Les membres de la famille font un testament pour l'homme de paille qui énumère tous leurs défauts. A minuit, ils brûlent l'homme de paille, dans l'espoir que leurs fautes disparaissent avec lui. Découvrez ce réveillon du Nouvel An: Idées de vacances imprimables pour plus d'idées d'activités rapides pour vos élèves.

Nouvelle année lunaire
Le Nouvel An lunaire est observé dans de nombreux pays qui suivent des calendriers lunaires, notamment à Taïwan, au Vietnam, à Singapour, en Chine, en Malaisie, etc. Le Nouvel An lunaire peut être célébré en janvier, février, mars, avril, septembre ou novembre, selon le calendrier lunaire, mais février et avril sont les périodes les plus courantes. Les traditions du Nouvel An lunaire varient d'une culture à l'autre. Certains exemples incluent l'échange d'enveloppes rouges ou de pochettes en soie contenant de l'argent, le déclenchement de feux d'artifice, les jeux, la consommation de plats traditionnels, le nettoyage de la maison et l'organisation de défilés avec des costumes colorés. Ces livres du Nouvel An lunaire sont d'excellentes ressources en classe pour en savoir plus sur les traditions chinoises associées à la fête.

mardi Gras
Le temps du Carême est un temps de réflexion solennel pour les chrétiens, donc le mardi avant le début du Carême est un temps de réjouissance pour de nombreuses personnes à travers le monde. À la Nouvelle-Orléans, les gens portent des costumes et assistent à d'immenses défilés pour la fête du Mardi Gras. Le carnaval du Brésil propose également des défilés, des costumes et de la musique. Ce jour est également connu sous le nom de mardi gras. En Angleterre, certaines villes organisent des concours de crêpes dans lesquels les femmes font une course en retournant une crêpe au moins trois fois. Pour une façon amusante de présenter les vacances aux jeunes apprenants, essayez ces quatre activités de Mardi Gras pour les classes PreK-K.

Printemps

Basanth
Au Pakistan, les garçons célèbrent le premier jour du printemps dans le calendrier musulman avec des concours de cerfs-volants passionnants. Après avoir mis du verre poudré sur leurs cordes, ils utilisent les cordes pour essayer de se couper les cerfs-volants les uns des autres. Celui qui garde son cerf-volant le plus longtemps gagne.

Holi
Pour cette fête du printemps hindou, les gens s'habillent en vert. Les enfants s'aspergent ensuite avec des pistolets à eau remplis de liquide jaune ou rouge. Ils soufflent également de la poudre colorée les uns sur les autres à travers des tuyaux de bambou. Tout le monde est trempé - et coloré - pour célébrer le printemps.

Songkran
En Thaïlande, un festival spécial de l'eau de trois jours du 13 au 15 avril marque Songkran, la célébration bouddhiste de la nouvelle année. Les défilés présentent d'énormes statues de Bouddha qui pulvérisent de l'eau sur les passants. Dans les petits villages, les jeunes se jettent de l'eau pour s'amuser. Les gens relâchent également des poissons dans les rivières en guise d'acte de bonté.

Aboakyere
Le peuple Effutu du Ghana fait une offre spéciale au dieu Panche Otu chaque printemps avec le festival de chasse au cerf. Deux équipes d'hommes et de garçons, vêtus de costumes lumineux, s'affrontent pour être les premiers à ramener un cerf vivant à présenter au chef. Puis ils dansent tous ensemble.

Pâques
A Pâques, les chrétiens célèbrent la résurrection de Jésus-Christ. Les gens vont à l'église et apprécient également différentes coutumes de Pâques. En Allemagne, les gens fabriquent des « arbres à œufs » qui sont décorés comme des arbres de Noël. En Hongrie, les garçons aspergent les filles d'eau parfumée — et en retour, les filles leur préparent un dîner de fête. Partagez ces histoires festives de Pâques avec des étudiants curieux d'en savoir plus sur l'histoire et les célébrations modernes.

Pâque
Le point culminant de cette grande fête juive est le seder de la Pâque. Au cours de ces deux dîners spéciaux, les familles ont lu un livre intitulé la Haggadah sur l'exode des anciens Israélites, ou leur fuite, d'Égypte il y a plus de 3 000 ans. En honorant leurs ancêtres, les Juifs réaffirment l'importance de la liberté. Essayez ces idées rapides pour présenter aux élèves l'histoire de la Pâque et ajoutez des histoires de la Pâque à votre bibliothèque de classe pour permettre aux élèves d'en apprendre davantage.

Au secours
Pour célébrer le retour du printemps, les enfants en Angleterre dansent autour de grands poteaux décorés de rubans, appelés mâts de mai. Leur danse enroule étroitement les rubans autour du poteau. Vous pouvez même impliquer vos élèves dans leur propre célébration du 1er mai avec ce plan de cours prêt à l'emploi pour le 1er mai.

L'été

Jour d'été
Le soleil continue de briller bien après minuit en Scandinavie lorsque la Saint-Jean est célébrée fin juin. Pour célébrer, les villageois suédois décorent un tronc d'épinette - appelé najstang - comme un mât de mai. En Norvège, les familles allument des feux de joie le long des fjords.

O-Bon
Les Japonais gardent le souvenir de leurs ancêtres vivant avec un festival organisé pendant l'été appelé O-Bon. Les gens mettent des bougies allumées dans des lanternes et les font flotter sur les rivières et les mers. Ils visitent et nettoient également les tombes de ceux qui sont morts. Dans l'ancienne ville de Kyoto, les gens allument des feux de joie géants.

Danse du soleil arapaho
Une fête religieuse centrée sur la danse du soleil a lieu pendant l'été dans le Wyoming. Cheyenne, Arapaho, Shoshone et des membres d'autres tribus d'Indiens des Plaines dansent autour d'un mât surmonté d'une tête de buffle. Le buffle est un symbole d'abondance et les danseurs souhaitent bonne fortune pour l'année à venir.

Ramadan
Pendant ce temps sacré, le neuvième mois de l'année civile islamique, les musulmans ne mangent pas, ne boivent pas et ne fument pas du lever au coucher du soleil pendant un mois entier. Au lieu de cela, ils passent leurs journées à adorer, à prier dans les mosquées. À la fin du Ramadan, les gens célèbrent avec un festival connu sous le nom d'Eid-al-Fitr. Associez ce livre Rookie Read About Ramadan à une leçon de Ramadan prête à l'emploi pour aider vos élèves à en apprendre davantage sur l'histoire de la fête.

Automne

Roch Hachana et Yom Kippour
En septembre ou octobre, les Juifs croient que Dieu ouvre le Livre de la vie pendant dix jours, en commençant par Roch Hachana (Nouvel an juif) et se terminant par Yom Kippour (le Jour des Expiations). Pendant ces jours, les plus saints de l'année juive, les Juifs essaient d'expier tout acte répréhensible et de pardonner aux autres. Une trompette en corne de bélier, connue sous le nom de shofar, est sonnée avant et pendant Roch Hachana et à la fin de Yom Kippour. Aidez vos élèves de la 2e et de la 2e année à établir des liens avec d'autres célébrations du Nouvel An dans le monde à l'aide de ce mini-livre de non-fiction imprimable.

Fête du travail
Dans 66 pays, les contributions des travailleurs sont honorées le jour de la fête du Travail. En Nouvelle-Zélande, la fête du Travail est célébrée le quatrième lundi d'octobre et célèbre la campagne pour la journée de travail de huit heures. Désormais, les Néo-Zélandais ont un jour de repos supplémentaire du travail – et un week-end de trois jours pour les pique-niques et autres activités.

Le jour des morts
Le 1er novembre – appelé Día de los Muertos – les Mexicains se souviennent de leurs proches décédés en leur rendant visite et en prenant un repas dans le cimetière. Les magasins vendent des coffrets de bonbons, des pains décorés de formes "d'os" et des squelettes de jouets. Pour plus de livres et d'idées pour aider vos élèves à comprendre les traditions, consultez les conseils de cet enseignant pour discuter de Día de los Muertos dans votre classe.


20 traditions de Noël dans le monde qui pourraient vous surprendre

Il y a tellement de traditions de Noël aux États-Unis : tailler votre sapin de Noël, faire des biscuits de Noël et ouvrir des cadeaux de Noël, pour n'en nommer que quelques-unes. Mais à quoi ressemblent les traditions de Noël dans le monde ? Vous découvrirez bientôt que de nombreux pays célèbrent la fête différemment des États-Unis. Non seulement certaines populations mangent des aliments de Noël différents, mais vous verrez également que Noël n'est même pas célébré le 25 décembre à certains endroits.

Bien que vous puissiez constater que certains rituels de Noël restent les mêmes, comme chanter des chants de Noël, décorer un sapin de Noël, faire des calendriers de l'Avent et se régaler de beaucoup de jambon de Noël, nous pensons que les traditions de Noël suivantes à travers le monde peuvent vous surprendre. Vous souhaiterez peut-être même que nous célébrions de la même manière ici (qui ne voudrait pas visiter le magnifique marché de Noël traditionnel sur la place du marché historique de Goslar, en Allemagne, illustré ici ?). Et si vous vous réveilliez pour trouver des patates pourries laissées dans vos chaussures par un père Noël espiègle ? Ou Kentucky Fried Chicken pour votre dîner de Noël ? Croyez-le ou non, ce sont de vraies traditions de Noël dans le monde entier.

De Noël au bord de la plage avec des fruits de mer frais en Nouvelle-Zélande au porridge chaud qui garde les familles au chaud pendant le froid hiver finlandais, vous découvrirez à quel point ces traditions de vacances mondiales sont différentes. De plus, nous pensons que vous épaterez votre famille lors de votre fête de Noël avec toutes les anecdotes de Noël intéressantes suivantes.

La chèvre de Noël est un symbole de Noël suédois qui remonte aux anciennes fêtes païennes. Cependant, en 1966, la tradition a connu une toute nouvelle vie après que quelqu'un eut l'idée de fabriquer une chèvre de paille géante, maintenant appelée la chèvre Gävle. Selon le site officiel, la chèvre mesure plus de 42 pieds de haut, 23 pieds de large et pèse 3,6 tonnes. Chaque année, la chèvre massive est construite au même endroit. Les fans peuvent même regarder une diffusion en direct du premier dimanche de l'Avent jusqu'après le Nouvel An, lorsqu'elle est supprimée.

Si vous pensiez que les États-Unis ont tout fait pour les décorations de Noël, vous devriez voir ce que font les Philippines. Chaque année, la ville de San Fernando organise Ligligan Parul (ou Fête des Lanternes Géantes) mettant en vedette éblouissante paroles (lanternes) qui symbolisent l'étoile de Bethléem. Chaque parole se compose de milliers de lumières tournantes qui illuminent le ciel nocturne. Le festival a fait de San Fernando la "capitale de Noël des Philippines".

Bien que Noël ne soit pas une fête nationale au Japon (on estime qu'un pour cent de la population est chrétienne, selon Le magazine Smithsonian), ses citoyens trouvent toujours une façon intéressante et délicieuse de célébrer. Plutôt que de se rassembler autour d'une table pour un dîner de dinde, les familles se dirigent vers leur Kentucky Fried Chicken local. La tradition a commencé en 1974 après une campagne de marketing très réussie appelée "Kurisumasu ni wa kentakkii !" ou "Kentucky pour Noël!" La chaîne de restauration rapide a maintenu sa popularité de Noël, obligeant certaines personnes à commander leurs boîtes des mois à l'avance ou à faire la queue pendant deux heures pour obtenir leur "bon lécher les doigts".

Semblable aux 12 jours de Noël aux États-Unis, l'Islande en fête 13. Chaque nuit avant Noël, les enfants islandais reçoivent la visite des 13 Yule Lads. Après avoir posé leurs chaussures près de la fenêtre, les petits monteront se coucher. Le matin, ils auront soit reçu des bonbons (s'ils sont bons), soit seront accueillis avec des chaussures pleines de pommes de terre pourries s'ils sont mauvais. Et vous pensiez que le charbon était un cadeau terrible !

Le matin de Noël, les familles finlandaises mangent traditionnellement une bouillie à base de riz et de lait garnie de cannelle, de lait ou de beurre. Celui qui trouve l'amande placée dans l'un des puddings "gagne" mais certaines familles trichent et cachent quelques amandes pour que les enfants ne s'énervent pas. En fin de journée, il est de coutume de se réchauffer ensemble dans un sauna.

Parce que l'été tombe pendant la période de Noël pour les Kiwis, un certain nombre de leurs traditions se concentrent autour d'un barbie ou d'un grill, où les familles et les amis se réunissent pour un barbecue décontracté de fruits de mer frais, de viande et de légumes de saison. L'arbre de Noël néo-zélandais est le Pohutukawa, une espèce côtière qui fleurit d'un rouge vif en décembre, fournissant de l'ombre pendant les jours ensoleillés alors qu'ils chantent des chants de Noël en anglais et en maori.

Avant l'arrivée du christianisme aux Danois, le jour de Noël était une célébration de jours meilleurs, j&ocutel, comme cela s'est produit juste avant le solstice d'hiver. Aujourd'hui, les maisons sont décorées de personnages superstitieux appelés nisser qui sont censés fournir une protection. Le soir du 24 décembre, des familles danoises placent leur sapin de Noël au milieu de la pièce et dansent autour en chantant des chants de Noël.

Dans l'île des Caraïbes françaises de la Martinique, la ribote est une tradition de longue date où les familles rendent visite à leurs voisins pendant l'Avent et le jour de l'An en apportant des aliments de vacances comme des ignames, crééole boudin, p&acités salés, et ragoût de porc. Ils chantent ensemble des chants de Noël jusqu'au petit matin, ajoutant leurs propres vers créoles aux paroles traditionnelles.

En Norvège, la saison de Noël, appelée julebord, commence le 3 décembre, remplissant les bars et restaurants locaux tout au long du mois . Les familles célèbrent le Petit Noël le 23 décembre chacune ont leur propre rituel pour la journée qui peut inclure la décoration du sapin, la fabrication d'une maison en pain d'épice et le repas. risengrynsgrøt (riz au lait chaud).

Les Irlandais laissent une grande bougie rouge dans une fenêtre de devant pendant la nuit, un symbole accueillant de chaleur et d'abri pour la saison des vacances. Les plats de Noël traditionnels en Irlande comprennent souvent de l'oie rôtie maison, des légumes, des canneberges et des pommes de terre.

Une table de Noël à la Barbade n'est pas complète sans un jambon cuit au four décoré de glaçages à l'ananas et à l'oseille, un gâteau au rhum et Jug Jug, un plat inspiré de l'influence écossaise de l'île combinant pois cajan, farine de maïs de Guinée, herbes et sel Viande.

La veille de Noël en Pologne, de nombreuses familles partagent oplatek (une galette religieuse sans levain), chaque personne rompant un morceau en se souhaitant Joyeux Noël. Le dîner peut ne pas commencer avant que la première étoile n'apparaisse dans le ciel nocturne et, traditionnellement, un cadre supplémentaire est laissé à table si quelqu'un se présente sans y être invité.

Sinterklaas est le nom hollandais de Saint Nicolas, l'homme reconnu par les enfants par sa longue barbe blanche, sa cape rouge et sa mitre rouge. Les enfants mettent une chaussure près de la cheminée ou de la porte arrière et se réveillent le matin de Noël pour trouver des friandises comme des bonhommes en pain d'épice, du massepain et des lettres en chocolat à l'intérieur.

Les familles brésiliennes et portugaises se réunissent la veille de Noël pour dîner jusqu'à 22 heures. Puis, à minuit exactement, ils échangent des cadeaux, trinquent et se souhaitent un joyeux Noël. Messe de minuit, Missa do Galo (messe du coq), est l'occasion de rencontrer les voisins et la famille élargie pour leur souhaiter de bonnes fêtes de fin d'année. Le service est souvent suivi d'un feu d'artifice sur la place de la ville. Sur la photo : Place de la Cathédrale de Mariana, Minas Gerais, Brésil

Les pays alpins comme l'Autriche ont une légende selon laquelle une créature semblable à un diable appelée Krampus se joint à leurs festivités de la Saint-Nicolas le 6 décembre. Les enfants sont invités à fournir une liste de leurs bonnes et mauvaises actions : les bons enfants sont récompensés par des bonbons, des pommes et des noix, et les mauvais enfants s'inquiètent de ce que Krampus pourrait apporter le matin de Noël.

Alors que les traditions en Afrique du Sud varient selon la région et la culture, la plupart des familles se réunissent pour un barbecue, appelé braaing sur les vacances. Des steaks marinés et des saucisses boerewors servent de plat principal, suivis d'un dessert habituel de pudding de malva (photo) servi avec une crème anglaise. Les sapins de Noël traditionnels sont décorés avec une variété de boules, y compris des ornements africains perlés à la main.

Les chrétiens orthodoxes représentent près de 49% de la population ukrainienne. Ils célèbrent le jour de Noël le 7 janvier en s'habillant de vêtements traditionnels et en se promenant dans la ville en chantant des chants de Noël. Un plat appelé kutia, à base de blé cuit mélangé avec du miel, des graines de pavot moulues et parfois des noix, est un régal populaire pour le réveillon de Noël. Certaines familles jettent une cuillerée de kutya au plafond : Si ça colle, il y aura une bonne récolte dans la nouvelle année .

Partout au Mexique, des membres de l'Église ont joué des Pastorelas (pièces de berger) pour raconter l'histoire de Noël. La saison de Noël mexicaine commence début décembre avec Las Posadas, une marche religieuse qui reconstitue le voyage de Marie et Joseph. Les fleurs de poinsettia rouge vif sont également utilisées dans les arrangements de vacances pour la décoration dans tout le pays. Sur la photo : un défilé traditionnel de Noël et du Nouvel An à Chilpancingo, dans l'État de Guerrero, au Mexique.

Les familles suisses créent leurs propres calendriers de l'avent pour les fêtes de fin d'année. Ces calendriers sont soit offerts aux enfants comme une surprise, soit réalisés ensemble comme une activité amusante. Le sac de chaque jour révèle une nouvelle surprise ou une nouvelle friandise, avec le plus gros cadeau le soir de Noël.

Les pays d'Amérique centrale comme El Salvador portent un toast à Noël avec des feux d'artifice les 24 et 25 décembre. Les enfants célèbrent avec des pétards plus petits appelés volcans (petits volcans) et estrellitas (petites étoiles) tandis que ceux qui sont un peu plus âgés ont tendance à préférer les variétés plus grosses et les bougies romaines. Sur la photo : un arbre de Noël devant le Palais national dans le centre historique de San Salvador, Le Salvador.


Gobelins de Noël (Grèce)

Les Kallikantzaros sont des gobelins maléfiques qui viennent du noyau de la Terre, et leur travail consiste à scier l'arbre du monde pour terroriser les maisons pendant les 12 jours de Noël. Il n'y a pas deux régions de Grèce qui décrivent ces gobelins de la même manière. Parfois ils sont petits, parfois ils sont grands, mais ils sont généralement noirs et poilus et ont des caractéristiques d'animaux. À Noël, ils remontent à la surface de la Terre et causent des méfaits pendant la nuit pendant toute la période de Noël. Ils disparaissent le 6 janvier, rentrant chez eux.


Noël est principalement célébré le 24 décembre, lorsque les familles vont à la messe le soir, puis organisent un énorme dîner de Noël avec leur famille élargie. Les aliments courants à Mexico incluent pavo (Turquie), lomo relleno (filet de porc farci), romeritos (un type d'herbe dans une sauce mole), bacalao (morue séchée cuite dans une sauce tomate), et la boisson chaude typique de ponché (fruits tropicaux bouillis à la cannelle, piloncillo, et tamarin).

Lors de la fête de famille à Noche Buena, les enfants jouent avec luces de bengala (des cierges magiques !) La famille échange des cadeaux (à ce moment-là, il peut être 3 heures du matin !) et le matin, le Père Noël peut laisser des cadeaux aux enfants.

J'espère que vous avez apprécié ces traditions de Noël au Mexique ! Si vous souhaitez en savoir plus, consultez cette excellente liste de livres sur Noël au Mexique. Découvrez également les traditions de nombreux autres pays du monde ici sur Kid World Citizen, ainsi que les 24 pays de la série Multicultural Kid Blogs.


El Dia de Los Tres Reyes

Le temps des Fêtes se termine le 6 janvier pendant El Dia de Los Tres Reyes (Jour des Trois Rois), qui célèbre l'arrivée des Rois Mages avec des cadeaux pour l'enfant Jésus. Dans certaines régions du Mexique, les enfants laissent une chaussure la veille, dans l'espoir que les Sages leur laissent aussi quelque chose ! Le lendemain, il y a des cadeaux et rosco, un gâteau rond sucré aux fruits confits que petits et grands adorent.


Dates des fêtes de Noël

Non seulement les traditions de Noël en France varient des autres pays, mais elles célèbrent également différemment dans chaque région spécifique du pays lui-même.

Certaines régions célèbrent même d'autres festivals liés à Noël tout au long du mois de décembre, pas seulement le 25. Un exemple en vient des régions de l'Est et du Nord, où la fête de Saint Nicolas commence le 6 décembre et marque le début de la saison de Noël. Cette célébration est généralement centrée sur la tournée de Saint Nicolas, parfois substituée par un traditionnel Père Noël, qui va de maison en maison distribuant des friandises et du pain aux enfants sages et courtois.

Il y a une autre figure, celle du Croquemitaine, qui accompagne saint Nicolas et distribuerait des bâtons aux enfants imprudents et généralement mal élevés.

La région lyonnaise, dans le centre-est du pays, détient une Fête des Lumières (fête des lumières) du 6 au 9 décembre de chaque année. The tradition dictates that each home in the area place candles outside the windows to show their gratitude for the Virgin Mary. In addition to the townsfolk putting lights in the windows, the Basilica of Fourvière is lit up in many different colors, and the Place des Terreaux hosts a different light show each year.

Christmas trees in Paris are a regular sight during the holidays.

Alex Proimos, CC-BY, via Flickr


Feliz Navidad! The History of Mexican Christmas Traditions

First, a short history lesson: The Spanish conquistadors first arrived in Mexico in 1517 closely followed by Catholic missionaries, who first arrived in 1524. In order to convert the Aztecs and other indigenous peoples to Catholicism, missionaries found ways to incorporate existing native traditions into Catholic customs and holiday celebrations. Missionaries noticed the Aztecs celebrated the birth of the sun god, Huitzlipochtli , in an extended holiday from Dec. 7 through Dec. 26. During this period, people decorated their homes and trees with paper flags, had special processions, dances, and songs, and held human sacrifices. This Aztec holiday called Panquetzaliztli was ultimately subsumed into the Christian celebration of Advent and Christmas.

Because of the interactions between indigenous customs and the Catholic missionaries, the celebration of Christmas in Mexico is totally unique. Here are some of the traditions that make it so special:

Les AguinaldoMasses — In Mexico and other Catholic countries with Spanish or Portuguese origins, Christmas isn’t just celebrated on Christmas Eve or Christmas Day. Instead, the religious ceremonies begin a full nine days before Christmas, when people come to church every morning for additional masses. In Mexico, they’re called the Misa de Aguinaldo (meaning “gift” or “bonus”), because they are extra masses in addition to the Christmas Eve mass, although some say they are called Aguinaldo masses because originally attendees would also receive food.

In other countries, these masses are referred to as the Misa de Gallo (“Rooster’s Mass”) or Misa de los Pastores (“Shepherd’s Mass”) because they are usually held very early in the morning, around 4 a.m., originally as a way of accommodating those who had to get up early to work in the fields.

La première aguinaldo masses are believed to have been held in Mexico in 1586, when Friar Diego de Soria, the prior of the Augustinian friars of San Agustin de Acolman, near Mexico City, petitioned the pope to hold “bonus” masses between Dec. 16 and 24.

According to MexConnect , an online magazine about Mexico, after these masses, people sang villancicos (popular folk songs), broke piñatas and watched pastorelas , dramatic representations of the birth of Christ.

Même si aguinaldo masses are still held today in many Catholic countries (especially in the Philippines), they are no longer common in Mexico.

Posadas — Each evening after the Aguinaldo masses, the church would organize posadas , which are recreations of the journey that Mary and Joseph took to Bethlehem. Aujourd'hui, posadas are usually done in people’s homes. A procession, led by two people dressed as Mary and Joseph, travel to someone’s house and then they sing a song asking for shelter until the “innkeeper” agrees to let them inside. Once in the home, there is usually a Bible reading and prayer, followed by food and breaking of piñatas.

Pastorelas — Another popular part of the Mexican Christmas tradition are pastorelas , which are plays that recreate the part of the Christmas story where the shepherds follow the Star of Bethlehem to find the baby Jesus. However, in these plays, the shepherds have to confront the Devil on their journey and are defended by the Archangel Michael. According to Inside-Mexico.com , the tradition was started by the Franciscan monks around 1528, who employed professional singers, dancers and actors from the indigenous community to put on elaborately staged productions.

Piñatas — Piñatas had a religious significance, as well . Traditionally, piñatas had seven points on them, signifying the seven deadly sins. Hitting the piñata symbolized fighting off the devil. Instead of candy, piñatas would be filled with seasonal fruits, sugar cane, peanuts and mandarins.

Poinsettias — Instead of evergreen trees, holly, and ivy, the quintessential Mexican Christmas decoration is the bright red poinsettia, which are native to Mexico. During colonial times , the friars in Mexico noticed that these flowers, which bloom in December, resemble the Star of David, and used them to decorate the churches at Christmastime.

To hear the music of the grand 17th-century Mexican convents and beautiful villancicos played by a big band and lots of singers, come to A Mexican Christmas , Dec. 14 to 16. We can’t wait to share this unique program with you!


Contemporary customs in Eastern and Oriental Orthodoxy

Eastern Orthodox churches honour Christmas on December 25. However, for those that continue to use the Julian calendar for their liturgical observances, this date corresponds to January 7 on the Gregorian calendar. The churches of the Oriental Orthodox communion celebrate Christmas variously. For example, in Armenia, the first country to adopt Christianity as its official religion, the church uses its own calendar the Armenian Apostolic Church honours January 6 as Christmas. In Ethiopia, where Christianity has had a home ever since the 4th century, the Ethiopian Orthodox Tewahedo Church celebrates Christmas on January 7. Most of the churches of the Syriac Orthodox Patriarchate of Antioch and All the East celebrate Christmas on December 25 at the Church of the Nativity in Bethlehem, however, the Syriac Orthodox celebrate Christmas on January 6 with the Armenian Apostolic Church. Congregations of the Coptic Orthodox Church of Alexandria follow the date of December 25 on the Julian calendar, which corresponds to Khiak 29 on the ancient Coptic calendar.


Six French Christmas traditions that might surprise you

Up to this point, French Christmas traditions may seem pretty similar to the ones you have in your own country and culture. But here are some French Christmas traditions that might be completely different from what you’re familiar with.

There’s no holiday color-coding.

In some countries, like the United States, we “color code” holidays. For example, for Americans, Christmas colors are red and green and Hanukkah colors are blue and white/silver. But in France, there’s none of that going on at all. It threw me off at first to see the many Christmas trees in shops that are covered in blue and silver ornaments, but ultimately, it allows for more creativity.

Carols and cards aren’t important.

Christmas carols and greeting cards are two essential parts of Christmas for many of us. Not so for the French!

Although there are a few exceptions, notably “Petit Papa Noël”(most famously sung by Tino Rossi) and “Vive le vent” (the French version of “Jingle Bells”), Christmas carols really aren’t a big deal here in France. In stores that want to play on the Christmas spirit (to open potential customers’ wallets, more than their hearts), you might hear some English-language carols over the radio. But for the most part, music just isn’t a part of Christmas in France the way it is in many other places.

The same goes for Christmas cards. Every year in my Franco-American household, the holiday season brings an onslaught of cards. These pretty much all come from the American side of the family.

While sending cards, especially cards with photos of your family/kid(s)/pet(s) on them, is extremely typical in the US and other places, it is not in France. You might get a holiday card from someone from an older generation who’s not going to see you in person, but receiving a glossy photo of a kid on Santa’s lap with the words Joyeux Noël pasted over it is simply not done here.

French Santa Claus is a little different.

Yes, dear reader, there is a Santa in France: Le Père Noël. For the most part, he’s portrayed exactly the way Santa is in most of the world. But there are a few exceptions.

For one thing, in some parts of France, Le Père Noël – or rather, his real, saintly incarnation, Saint Nicholas, visits France à deux reprises in December.

In addition to Christmas, in some parts of France, la Saint-Nicolas, the feast day of Saint Nicholas, is celebrated as a separate holiday. Held on December 6, this holiday is more focused on the traditional representation of St. Nicholas, rather than the red-and-white wearing Santa Claus most of us are familiar with. Saint Nicolas often distributes little gifts and sweets, and is sometimes accompanied by le Père Fouettard (Father Whipper), a hooded, frightening figure who, at worst, whips or kidnaps bad children, and at best gives them things like onions or coal.

That’s another way the French version of Santa Claus (or Saint Nicholas, to be more precise) might differ from the one you know: he has a scary sidekick.

This being said, today, le Père Fouettard isn’t known and feared by most kids in France. In the years I’ve lived in France, I’ve met all kinds of families, from all kinds of backgrounds, and nary a one has ever included le Père Fouettard in its Christmas beliefs.

Still, if the concept of the naughty list ever stops working on my son, I might just tell him about le Père Fouettard one day….

Gifts are typically exchanged on Christmas Eve.

In many countries, families gather and give gifts on Christmas Day. But French people tend to exchange gifts on the night of Christmas Eve (le réveillon (de Noël)), rather than on Christmas Day (Noël/le jour de Noël), although kids do often get their presents from le Pere Noël on Christmas morning.

There’s no connection with Hanukkah

In some countries, very much including the US, the winter holiday period doesn’t just mean Christmas, but Hanukkah as well.

The Jewish community in France does celebrate Hanukkah (la Hanoucca), but it’s actually a relatively minor Jewish holiday — it was amped up in places like the US for commercial and cultural preservation reasons. Because of this, and due to the unfortunate (to put it mildly) history and even current signs of anti-Semitism in France, Hanukkah is much less well-known and popular among the general French population.

That being said, there are Hanukkah celebrations, both in individual homes and in Jewish communities. A few years ago, I even noticed an ad announcing that a menorah (une hanoukkia) lighting would be broadcast live from the Champs-Elysées. But it’s not a big deal or a way to unite Jewish and Christian communities.

Food is the true meaning of French Christmas.

You could say that in France, food is what makes Christmas, Christmas.

Most Christmas-related ads you’ll see here are glittery catalogue pages, billboards, and TV spots for different luxury foods (usually to be washed down with champagne), especially caviar/fish eggs (pro tip: oeufs de lump (lumpfish eggs) are much cheaper but still super-delicious spread on buttered toast), chocolates, oysters (huîtres), scallops (coquilles Saint Jacques), smoked salmon (saumon fumé), and, of course, foie gras.

This last one is la vedette (the star) of Christmas. Not all French people eat foie gras (although that’s usually simply because they don’t like it, rather than animal rights-related issues), but for most of the population, it’s the essential part of a true holiday celebration. Different surveys show between 80% and 60% of the French consider foie gras a holiday “must”. Look at how, even with only 60% of the vote, it outranks other typical French holiday fare.

Another way food is a part of French Christmas is the go-to French Christmas gift: a box of chocolates. If you have to buy a present for a French person and you don’t know what to get them, chocolates are the answer. Even the smallest corner shop will have a display of several different boxes of chocolates, from the upscale, to the affordable, to kid-friendly brands like Kinder and Milka.

The holiday season in France isn’t just about eating food – it’s also talking about it! There aren’t a lot of French Christmas movies (although people do appreciate some dubbed Anglo-Saxon classics, as well as the cult favorite Le Père Noël est une ordure). But special news reports and entire documentaries about holiday foods are everywhere. You’ll find them on just about every mainstream French TV station.

A typical French Christmas meal involves multiple elaborate appetizers, usually including foie gras as one of the courses. Then there’s the main course, which is often some kind of fowl. That’s followed by a cheese course (an essential part of any French multi-course meal) and then a dessert.

The typical French holiday dessert is la bûche de Noël (Yule log), which is a cake or ice cream cake shaped like a log. There are many different flavor options, and in keeping with the aesthetic aspect of decorating here, you’ll find everything from a basic round log with delicious swirled ingredients, to innovative (often very expensive) versions created by famous pâtissiers (pastry chefs).

A few other French holiday desserts or sugary treats that you’re likely to find throughout France include chocolates (of course), dried dates (dattes), often filled with almond paste, as well as other exotic fruit. Marrons glacés (caramelized chestnuts) are also fairly common.

What do you think about these French Christmas traditions? Have you ever celebrated Christmas in France?

However you celebrate Christmas where you currently are, I hope yours is very merry (and, if possible, as filled with chocolate as a typical French Christmas is!). And if you don’t celebrate Christmas, I hope that the spirit of the season still warms you, especially after this difficult year.

Meilleurs vœux (Seasons Greetings)!


Christmas Traditions In France How do these rankings work?

1. Advent Calendars

Like many other countries, France observes Advent, which is the period of four Sundays leading up to Christmas Day. In modern tradition, this festive period is more about receiving little gifts for each door you open than anything else.

And, you’ll find pretty much every type of commercialised Advent calendar, from Kinder and Frozen to beauty calendars with sample-sized gifts behind each door. Regardless of what kind of Advent calendar you use to countdown the days to Christmas, it’s a pretty fun tradition.

2. Midnight Mass

France is still a largely Catholic country , which means that Midnight Mass on Christmas Eve is still a fairly popular tradition. The tradition actually dates back to the 400s when Roman Catholics began to celebrate the birth of Jesus Christ.

Midnight Mass in France varies from town to town, but generally, there are three masses recited. The first is in honour of the Divine Lord. The second is in honour of the birth of Jesus Christ and the Virgin Mary. And, the third is in remembrance of the event in general.

3. Le Réveillon

Le Réveillon is what the French call the meal they eat on Christmas Eve. In French, the word means to wake up or revive. And, while French Christmas traditions denote that the meal is supposed to be on Christmas Eve, more and more families are beginning to schedule the meal on Christmas Day when it’s easier for everybody to get together.

You’ll find lots of traditional French Christmas food at Le Réveillon. Expect to indulge in foie gras, goose, smoked salmon and oysters, and lots of cooked vegetables. And, of course, you can’t forget about the delicious yule log (la bûche de Noël in French).

4. Le Père Fouettard

Similar to Christmas traditions in Germany, the French have a scary figure like Krampus who goes around with Saint Nicolas to decide who’s been bad or good. And, while Le Père Fouettard isn’t as scary as Krampus, he still goes around dishing out coal or even spankings to the kids who’ve been naughty.

Depending on the region of France you find yourself in, you’ll find different origin stories as to where Father Whipper and the entire tale is from. Regardless of the story, they’re all pretty creepy. So, it’s best just to be good and avoid encountering him altogether.

Image: Le Soir

5. Papillotes

On the sweeter side of Christmas traditions in France, you’ll find the lovely traditions of papillotes. These little chocolates or candies are wrapped in golden sparkling paper and feature little notes inside.

This French Christmas tradition dates back to 19th-century Lyon when a young worker at a chocolate factory fell in love with a woman. He decided to write her poems and wrap them up in the little chocolates. The owner of the factory loved the idea so much that he kept them and began to sell them commercially.

6. French Christmas Markets

French Christmas markets are some of the most dazzling, enchanting Christmas markets in the world. Christkindelsmärik is perhaps the most famous Christmas market in France and it’s also the oldest. It’s located in the super festive city of Strasbourg.

However, there are hundreds of other quality Christmas markets in France as well. You’ll find that these markets are a huge part of Christmas traditions in France as you can purchase artisanal products, indulge in local foods, and sip on mulled wine as you enjoy the decorations and festivities.

7. Les Treize

Les Treize refers to “the thirteen,” which are 13 different kinds of desserts you’ll find at any standard Christmas dinner in France. While this is more of a Provençal French Christmas tradition than anything else, it’s a huge part of Christmas in that region.

The idea behind Les Treize is religious, as the 13 desserts refer to Jesus Christ and his 12 apostles. However, they’re also delicious, ranging from dried grapes and almonds to a delicious cake called pompe à l’huile.

Elizabeth Thorn

Elizabeth has lived and worked in North America, South America, Europe, and Asia, all of which have contributed to her passion for travel writing. When she's not writing, you can find her exploring little hideouts in Colombia or watching photography tutorials on YouTube.


Voir la vidéo: Nicolas Supiot: Meilleur artisan du pain au monde


Commentaires:

  1. Yul

    Oui vraiment. C'était et avec moi. Nous pouvons communiquer sur ce thème.

  2. Eder

    Je suis désolé, mais je pense que vous vous trompez.Je suis sûr. Je peux défendre ma position. Envoyez-moi un courriel à PM, nous en discuterons.

  3. Maughold

    Et j'ai déjà effacé !!!!!



Écrire un message