Centre médical du nord-ouest du comté de Benton

Centre médical du nord-ouest du comté de Benton

Le Northwest Medical Center du comté de Benton est l'hôpital le plus récent et le plus moderne situé à Bentonville, dans l'Arkansas. L'établissement de soins tertiaires fait partie du Northwest Health System et offre une gamme complète de services de santé aux communautés du nord-ouest de l'Arkansas, du sud-ouest du Missouri et du nord-est de l'Oklahoma. Le Northwest Medical Center a été ouvert en 2003 en tant qu'hôpital de remplacement pour le Bates Medical Center, qui a été créé en 1942 en tant que premier hôpital du comté de Benton. Les services clés de la nouvelle installation de 125 lits comprennent les services cardiaques, le cathétérisme cardiaque, la réadaptation cardiaque, la chirurgie à cœur ouvert, la neurochirurgie, l'imagerie numérique, l'orthopédie, les soins aux femmes et aux enfants et les services aux personnes âgées. L'hôpital comprend le premier service d'imagerie entièrement numérique de l'Arkansas. . Un centre de diagnostic féminin distinct sur place propose des tests de mammographie numérique, de densité osseuse et d'échographie. Ouvert en 2004, il abrite le centre de chirurgie ambulatoire ambulatoire et une variété de cabinets médicaux et de cliniques. En plus de leurs cours d'accouchement, le centre médical propose des programmes aquatiques, des exercices de musculation et des programmes de bénévolat. Le Northwest Medical Center du comté de Benton est accrédité par le Commission mixte sur l'accréditation des organisations de soins de santé (JCAHO).


Un juge ordonne une évaluation mentale dans l'affaire du meurtre de Springdale

Joshua Lee Anderson, 25 ans, Garfield, comté de Benton, meurtre qualifié

BENTONVILLE -- Un juge a ordonné mardi une évaluation mentale d'un homme de Garfield accusé d'avoir tué une fillette de 2 ans.

Joshua Lee Anderson, 25 ans, est accusé de meurtre qualifié et, s'il est reconnu coupable, risque la réclusion à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle d'une peine de mort.

Il est accusé d'avoir tué Sephylia Fuls, qui, selon les procureurs, est décédée le 4 septembre 2018 d'un traumatisme contondant. Il a plaidé non coupable à l'accusation.

Les avocats de la défense ont déposé une requête la semaine dernière demandant une évaluation mentale. Le juge du circuit du comté de Benton, Brad Karren, a accédé à la demande.

L'évaluation aura lieu à l'Arkansas State Hospital de Little Rock. L'évaluation déterminera si Anderson est pénalement responsable dans l'affaire et s'il est mentalement apte à subir son procès.

Une audience sur l'état mental est prévue à 13 h 30. 10 novembre.

Anderson était le petit ami de la mère de Sephylia.

La police de Springdale a été appelée à 20 h 44. Le 4 septembre 2018, aux appartements Chapel Ridge par les pompiers après que la jeune fille ne réagissait pas, selon un communiqué de la police après le rapport initial de la mort de la jeune fille.

Elle a été déclarée morte au Northwest Medical Center-Springdale.

La mère de l'enfant, Veronica McCoy, a déclaré à la police qu'elle était revenue à l'appartement après un voyage dans un dépanneur et qu'elle avait trouvé Anderson tenant le frère de Sephylia, âgé de 5 ans, et accusant le garçon de l'avoir frappée, selon un affidavit de cause probable.

Anderson a raconté aux enquêteurs une histoire différente, notamment le frère a poussé la fille. Les deux frères de Sephylia - l'autre avait 3 ans - ont été interviewés au Children's Advocacy Centre du comté de Benton. Ces entretiens impliquaient Anderson, selon l'affidavit.

Un pédiatre spécialiste de la maltraitance des enfants à l'hôpital pour enfants de l'Arkansas a déterminé que la jeune fille était décédée des suites de violences physiques, selon l'affidavit.

Anderson est également accusé dans une autre affaire de voies de fait graves, de coups et blessures, de résistance à l'arrestation et d'entrave aux opérations gouvernementales. Anderson est accusé d'avoir eu une machette et d'avoir poursuivi un autre homme, selon des documents judiciaires.

Anderson est détenu sans caution dans la prison du comté de Benton.

Tracy M. Neal est joignable par e-mail à l'adresse [email protected] ou Twitter @NWATracy.


Industrie

L'agriculture et l'industrie laitière, l'exploitation forestière, l'exploitation forestière, les carrières de granit et la fabrication ont été des industries actives dans le passé. Les réserves de bois et de granit ont été épuisées, de sorte que les industries du bois et du granit ont disparu. L'économie a été basée principalement sur l'agriculture et l'élevage laitier pendant de nombreuses années. Ces dernières années, des parcs industriels ont été créés à Sauk Rapids, Foley et Rice pour attirer l'industrie dans le comté. Un grand projet d'agrandissement est en cours à l'usine de papier St. Regis à Sartell.


Le Centre de défense des enfants du comté de Benton (CAC) a ouvert ses portes le 10 janvier 2000 pour offrir un endroit sûr pour servir les enfants victimes de violence sexuelle et physique dans un environnement favorable aux enfants. Au CAC, les enfants maltraités et leurs familles peuvent recevoir le soutien nécessaire pour faire face à l'abus. Nous sommes disponibles pour servir toutes les victimes de maltraitance d'enfants du comté de Benton de moins de 18 ans après qu'un rapport a été fait à la hotline de maltraitance d'enfants.

  • Un environnement adapté aux enfants et non menaçant
  • Intervieweurs judiciaires formés (services bilingues disponibles)
  • Infirmière examinatrice spécialisée en agression sexuelle et salle d'examen médical sur place
  • Défenseurs des enfants pour évaluer les besoins de la famille et fournir des services de suivi, de soutien et d'aiguillage
  • Des conseillers sur place sont disponibles pour rencontrer l'enfant et les membres de la famille non agresseurs
  • Tous les services sans frais pour la famille

Selon la National Children’s Alliance : “L'approche collaborative centrée sur l'enfant d'un centre de défense des enfants garantit que les enfants ne sont pas davantage victimisés par les systèmes destinés à les protéger.”


Bienvenue dans le comté de Benton, Indiana Histoire et généalogie


Palais de justice du comté de Benton à Fowler, Indiana

Ce site est disponible pour adoption

HISTOIRE DU COMTÉ DE BENTON

Ce comté a été nommé en l'honneur de Thomas H. Benton, un sénateur du Missouri.

La surface du comté peut être décrite en disant que c'est une grande prairie continue, étant une extension de la grande prairie de l'Illinois. Le sol est extrêmement fertile. De nombreuses parties étaient à l'origine très humides mais un système de drainage a été adopté qui aboutira finalement à mettre presque toute la surface en culture. Pine Creek est le seul ruisseau digne de mention. Il coule vers le sud et se jette dans la rivière Wabash.

La partie nord du comté est arrosée par les affluents de la rivière Iroquois. L'élevage est l'une des principales industries du comté.

Le comté est parfaitement adapté au pâturage, et certains des meilleurs troupeaux de bétail produits dans l'ouest sont expédiés chaque année de ce comté vers les marchés de l'est.

Oxford, autrefois le siège du comté, est situé dans la partie sud-est du comté, et sur une haute proéminence surplombant le pays environnant. Bien que n'étant pas une très grande ville, elle se développe rapidement et deviendra bientôt un important centre commercial. Ses écoles sont bien pourvues en bâtiments convenables et en maîtres efficaces, et sont dans un état de prospérité. Les écoles du comté, pour la plupart, sont égales à la moyenne. Oxford a de bons débouchés ferroviaires, étant situé sur le chemin de fer LaFayette, Muncie et Bloomington, et est à moins de deux milles de la jonction de cette route avec le C. L & 0. Railroad, pour Chicago et Cincinnati.

Fowler, le siège actuel du comté, a été aménagé pour la première fois en février 1872 par Moses Fowler et Adams Earl, Esqrs., de LaFayette. Couvrant à l'origine un carré plat d'un demi-mile, il a depuis été augmenté à un mile carré. Il est situé exactement au centre du comté, et sur le chemin de fer de Cincinnati, LaFayette et Chicago, ou ce qu'on appelle populairement la route Kankakee. Le siège du comté a été retiré d'Oxford et situé ici en 1874, après un litige juridique amer avec l'ancien lieu.

Le premier tribunal a eu lieu en décembre 1874, dans le nouveau et élégant palais de justice, principalement construit par des moyens privés et des entreprises. La ville s'améliore rapidement et possède déjà un certain nombre d'entreprises commerciales de premier plan, une banque faisant des affaires florissantes, un bel hôtel, un journal, un grand et spacieux bâtiment scolaire classé et deux édifices religieux.

Earl Park, situé au nord-ouest de Fowler, sur la même route, est une autre ville à croissance rapide. Cette ville a été aménagée par Adams Earl et AD Raub, Esqrs., et offre juste de prendre rang avec les principales villes de cette section de l'État. Les rues sont magnifiquement cachées et classées, elles mesurent 80 pieds de large et ont une rangée de ligne d'arbres d'ombrage bordant de chaque côté et à travers le centre, une caractéristique rarement rencontrée à l'ouest, et qui finira par rendre ces rues belles et agréables au-delà de toute description.

Le comté de Benton est divisé en 11 cantons civils comme suit :
Bolivar, Center, Gilboa, Grant, Hickory Grove, Oak Grove, Parish Grove, Pine, Richland, Union et York.

Le comté de Benton a été organisé le 18 février 1840. Fowler n'a pas toujours été le siège du comté. En mai 1843, un siège du comté a été sélectionné et appelé Milroy en l'honneur de l'un des premiers commissaires, mais l'Indiana avait déjà une ville de ce nom. Le siège du comté a donc été renommé Oxford, qui a été colonisé pour la première fois en 1847 par H. T. Howard. En 1871, la ville de Fowler a été aménagée et le 20 mars 1873, le palais de justice d'Oxford a été condamné, précipitant une bataille entre les deux villes.

Le 10 juillet 1874, le siège du comté a été transféré à Fowler, qui détient la distinction depuis.

DONNÉES EN LIGNE

Notre objectif est de vous aider à suivre vos ancêtres à travers le temps en transcrivant des données généalogiques et historiques pour le libre usage de tous les chercheurs.
RECHERCHEZ NOS SITES
Si vous avez un amour pour l'histoire, un désir d'aider les autres et des compétences de base en création Web, pensez à nous rejoindre ! Obtenez les détails sur notre Volontariat

Vérifiez vos greniers ! Dépoussiérez vos albums de famille !
Nous recherchons des DATA pour ce site.
Si vous souhaitez ajouter les nécrologies, les nouvelles et autres données historiques de vos familles sur ce site Web, Envoyez-nous un email.

Nous regrettons de ne pouvoir effectuer des recherches personnelles.

Soumettez-nous une nécrologie pour l'un de nos sites de comté.

Ne manquez pas une mise à jour !
abonnez-vous à tout ou partie de nos listes de diffusion


Comté de Benton

L'Assemblée générale du Tennessee a créé le comté de Benton le 19 décembre 1835, à partir de portions des comtés de Humphreys et Henry. Les fonctionnaires ont organisé le comté en février 1836 dans une petite cabane en rondins sur le site d'un bureau de poste local dans ce qui est maintenant West Camden. Initialement, le nom du comté honorait Thomas Hart Benton, un démocrate jacksonien de premier plan, mais en 1852, la législature de l'État a approuvé une loi qui conservait le nom d'origine mais honorait David Benton, un citoyen ancien et respecté du comté.

Le comté se situe en partie dans la vallée ouest de la rivière Tennessee et en partie sur le plateau de l'ouest du Tennessee. Sa limite orientale est la rivière Tennessee, dont le rivage comprend une partie du lac Kentucky. La partie la plus septentrionale du comté est vallonnée, avec de larges et profondes vallées, de nombreuses falaises escarpées surplombent la rivière. Près du village d'Eva se trouve Pilot Knob, l'une des plus hautes altitudes de l'ouest du Tennessee, à environ 650 pieds au-dessus du niveau de la mer. Sinon, le comté est topographiquement vallonné et fortement boisé.

Le comté a une préhistoire considérable à l'époque de sa première colonisation par les Noirs et les Blancs, les Chickasaws revendiquaient la région comme terrain de chasse et entretenaient quelques habitations dispersées. Après l'achat de Jackson, des colons de Virginie, des Carolines et d'autres États de l'Est sont arrivés. Les colons noirs sont généralement venus en tant qu'esclaves des blancs, bien que plusieurs noirs libres aient vécu dans le comté pendant la période d'avant-guerre.

Le comté de Benton reste essentiellement une entité rurale avec plusieurs petites villes et villages. Nommé d'après Camden, en Caroline du Sud, le site d'une bataille de la guerre d'Indépendance, le siège du comté de Camden a été établi en 1836 sur les hauteurs au-dessus de Cane Creek, un affluent de la rivière Tennessee. Le palais de justice occupe le centre de la place publique, bien que ces dernières années, les entreprises se soient déplacées vers les sections ouest et nord-ouest de la ville. La première institution bancaire du comté de Benton, la Camden Bank and Trust Company, a ouvert ses portes en 1889. Le comté de Benton abrite deux stations de radio et un aéroport, et Camden possède plusieurs églises, usines et institutions financières. L'U.S. Highway 70 et U.S. 641 fournissent des liaisons de transport pour Camden et le comté de Benton. Située à trente kilomètres au sud de la ville, l'Interstate 40 est accessible via la US 641.

Big Sandy, du nom de la rivière qui la borde, doit son existence au développement du chemin de fer local à partir de 1860 environ. Son incorporation actuelle date de 1903. Cette ville rurale prospère a connu une croissance considérable grâce au tourisme intensif de la région. Dans un rayon de quarante milles, il y a trente-cinq stations balnéaires, restaurants et quais pour bateaux.

Eva, un village nommé pour Eva Steele, était à l'origine connu sous le nom de Bartlett's Switch et a commencé à la suite du développement du chemin de fer. Eva fait face au lac Kentucky et propose un petit débarquement fluvial et un parc. Ces attractions, ainsi que la proximité de la ville avec la zone historique d'État de Nathan B. Forrest et avec Lakeshore, le terrain de camping méthodiste unie, la rendent attrayante pour les touristes et les citoyens locaux.

Enfermé dans les collines du nord du comté de Benton, le village de Faxon a été créé en 1881 et porte le nom de son maître de poste, George B. Faxon. Il est situé sur Bass Bay Road, à sept miles à l'est de Big Sandy, plusieurs installations de pêche sont situées à proximité.

Holladay, un village à quinze miles au sud de Camden dans le paysage vallonné de Birdsong Valley, a commencé comme une petite colonie dans les années 1840, mais a vu le jour en 1887 avec la création d'un bureau de poste honorant le principal marchand du village, John M. Holladay. L'une des écoles les plus remarquables du comté, la Holladay Independent Normal, y fonctionnait.

La loyauté principale du comté reposait sur la Confédération pendant la guerre civile, bien qu'un élément unioniste ferme mais modéré existait dans le comté. Les troupes du général Nathan Bedford Forrest ont détruit le grand dépôt d'approvisionnement de Johnsonville, de l'autre côté de la rivière depuis Pilot Knob, en novembre 1864 lors d'un engagement notable. Dans les années 1930, le Civilian Conservation Corps a élargi un ancien parc historique local à Pilot Knob pour créer le Nathan B. Forrest State Park.

Le Tennessee a joué un rôle de premier plan parmi les États du sud dans l'adoption du suffrage féminin lorsque la législature de l'État a promulgué un projet de loi sur le suffrage limité le 17 avril 1919. Cinq jours plus tard, Mary Cordelia Beasley-Hudson du comté de Benton a voté pour la première fois dans l'État. aux élections municipales de Camden.

Politiquement, le comté a été majoritairement démocrate tout au long de son histoire. C'était le lieu de naissance de Thomas C. Rye, gouverneur du Tennessee, 1914-18.

La Tennessee Valley Authority (TVA) a modifié le paysage oriental du comté et amélioré la vie culturelle. La TVA a attiré un petit, mais cohérent, développement industriel et a stimulé l'économie locale. L'électricité est distribuée par le Benton County Board of Public Utilities à Camden.

Le comté de Benton a toujours eu un fort engagement religieux. La première congrégation a organisé l'église baptiste de Cypress Creek en novembre 1821. Les dénominations du comté incluent baptiste, méthodiste unie, église du Christ, pentecôtiste et catholique romaine.

Le Camden Chronicle, créé en 1890, incarne les meilleures traditions des journaux locaux, rapportant les événements du comté et stimulant le développement économique. La bibliothèque du comté de Benton organisée en 1942. Dirigée pendant trois décennies par Ruth Priestley Lockhart, la bibliothèque est devenue l'une des plus petites bibliothèques de l'État. La Benton County Genealogical Society, créée en juillet 1986, a été active dans la préservation du patrimoine du comté et de ses archives publiques et privées. Le comté est bien desservi par un hôpital général à Camden et plusieurs médecins. Sa population en 2000 était de 16 537.


Société historique du comté de Benton

La Benton County Historical Society (BCHS) est une organisation à but non lucratif dédiée à la promotion, à la publication et à la préservation et à la diffusion de l'histoire du comté de Benton. Le BCHS est né d'une réunion, le 22 juin 1954, de vingt-six personnes au Masonic Youth Centre de Rogers (comté de Benton). Les dossiers conservés au fil des ans montrent que les participants venaient de tous les cantons du comté. Lors de cette réunion, les dirigeants temporaires du groupe sans nom ont été élus comme suit : J. Wesley Sampier (président), Ray Henry et Louise Plank (vice-présidents) et Huey Huhn (secrétaire/trésorier). Ces officiers temporaires devaient nommer une liste d'officiers et rédiger une constitution et des statuts. Le bouche à oreille et les annonces dans les journaux ont favorisé la première réunion publique, qui a eu lieu le 5 octobre 1954, au palais de justice du comté de Benton. Les premiers dirigeants élus permanents comprenaient Alvin Seamster (président), Vera Key (vice-présidente), Sabra Davis (deuxième vice-président) et Huey Huhn (secrétaire/trésorier).

En septembre 1955, le premier numéro du Pionnier du comté de Benton a été publié. La vie des premiers colons a été préservée dans les histoires familiales, mais l'accent a rapidement été élargi pour inclure les événements survenus jusqu'à présent. Une autre préoccupation des premiers BCHS était de placer des marqueurs aux emplacements d'événements historiques importants. En 1956, le président Dwight D. Eisenhower a signé le projet de loi établissant ce qui est maintenant le parc militaire national de Pea Ridge, et le BCHS a parrainé la Pea Ridge Memorial Association en janvier 1961 afin de collecter des fonds pour les services commémoratifs chaque année à l'anniversaire de la bataille. de Pea Ridge. Les autres sites historiques marqués dans le comté de Benton comprennent Old Telegraph Road, Dunagin's Farm, Eagle Hotel, Potts' Hill, Camp Walker, McKissick's Springs, Camp Stephens, Elm Springs, War Eagle Mills, Cross Hollows, le site de l'escarmouche à Maysville et Moulins à Osage.

Les revenus provenant de la vente de publications autres que le Pionnier, ainsi que les frais d'adhésion, ont financé les autres activités de BCHS, y compris le programme d'édition de la société. Les Avis de décès du comté de Benton, Arkansas par Barbara P. Easley et Verla P. McAnelly sont des best-sellers BCHS. D'autres publications populaires sont des réimpressions telles que le 1962 Pionnier numéro consacré à la bataille de Pea Ridge et L'histoire de Goodspeed du comté de Benton, Arkansas, ainsi que de nouvelles publications telles que Escarmouches autour de Bentonville et Sugar Creek.

Suite à la première réunion publique en octobre 1954, BCHS a commencé une ère de plusieurs décennies de réunions à différents endroits. Le 2 décembre 1991, le conseil d'administration du BCHS a accepté une offre d'avoir un domicile permanent au Peel Mansion Museum. Le déménagement effectif vers le nouvel emplacement a eu lieu en mai 1994. Deux groupes ont finalement utilisé l'installation : la Northwest Arkansas Genealogical Society et BCHS. Quelques années plus tard, le Benton County Cemetery Preservation Group emménagea dans le même bâtiment. BCHS a quitté le Peel Mansion Museum en 2005 pour s'installer au niveau inférieur du centre de conférence de Compton Gardens. À la fin de 2008, une structure que l'on croit être l'école de 1866 à Bentonville (comté de Benton) a été découverte enfermée dans une maison devant être démolie. La Fondation Peel/Compton a acheté la propriété et en a fait don au BCHS pour un foyer permanent.

Pour plus d'informations :
Histoire du comté de Benton. Rogers : Comité du patrimoine du comté de Benton, 1991.

Directeur, Don. "Célébrer un demi-siècle de préservation de l'histoire du comté de Benton." Pionnier du comté de Benton 49 (troisième trimestre 2004) : 17, 19.


Comté de Benton, Mississippi

Le comté de Benton est un comté situé dans l'État du Mississippi. D'après le recensement de 2010, la population était de 8 729 habitants. Son siège du comté est Ashland. La tradition locale veut que les résidents aient convaincu le gouvernement de reconstruction après la guerre de Sécession que le comté de Benton devait être nommé en l'honneur du sénateur américain Thomas Hart Benton, mais le nom honorait en fait le général de brigade confédéré Samuel Benton de Holly Springs, à proximité.

Le comté de Benton est inclus dans la zone statistique métropolitaine de Memphis, TN-MS-AR.

Étymologie - Origine du nom du comté de Benton

Benton est nommé en l'honneur du sénateur américain du Missouri Thomas Hart Benton. Thomas Hart Benton, surnommé "Old Bullion" (14 mars 1782 - 10 avril 1858), était un sénateur américain du Missouri et un ardent défenseur de l'expansion des États-Unis vers l'ouest. Il a siégé au Sénat de 1821 à 1851, devenant le premier membre de ce corps à remplir cinq mandats. Benton était un architecte et un champion de l'expansion vers l'ouest des États-Unis, une cause connue sous le nom de Manifest Destiny.

Démographie :

Histoire du comté de Benton

Le comté de Benton est un autre comté du Mississippi organisé pendant les temps de reconstruction, organisé à partir de parties des comtés de Marshall et Tippah, le 15 juillet 1870, pendant l'administration du gouverneur Alcorn. Son nom honore la mémoire du général Samuel Benton, qui a été tué dans la guerre pour l'indépendance du Sud à la bataille d'Ezra Church, près d'Atlanta, le 28 juillet 1864. Ses premières annales sont identiques à celles de la région à partir de laquelle son territoire a été sculpté .


Ashland, le siège du comté, est situé au centre du comté et est un petit village incorporé de 200 habitants, du nom de la maison d'Henry Clay. Outre Ashland, il existe un certain nombre d'autres petites villes du comté, dont les plus importantes sont Lamar et Michigan City sur le chemin de fer central de l'Illinois et Hickory Flat et Winborn sur Kansas City, Memphis & Birmingham division de la San Francisco & St Système Louis. La ligne Illinois Central traverse le coin nord-ouest du comté de Benton, et ce dernier chemin de fer traverse son coin sud-ouest. Ashland, le siège du comté, n'a aucune connexion ferroviaire.

Géographie : Terre et eau

Tel que rapporté par le Census Bureau, le comté a une superficie totale de 409 miles carrés (1 058 km 2 ), dont 407 miles carrés (1 054 km 2 ) de terre et 2 miles carrés (5 km 2 ) de celui-ci ( 0,46%) est de l'eau.

Le cours supérieur de la rivière Wolf serpente et se faufile vers le nord et l'ouest à travers le nord du comté de Benton depuis Baker's Pond, la source de la rivière (origine la plus élevée du débit continu) dans la forêt nationale de Holly Springs à environ 1 mile au sud-ouest de l'endroit où la US Highway 72 passe dans Comté de Tippah, Mississippi. Le loup passe dans le comté de Fayette, Tennessee, entre Michigan City (du côté du Mississippi) et La Grange, Tennessee.


HistoryLink.org

Le comté de Benton est situé dans la partie sud-est de l'État de Washington, au confluent des rivières Columbia, Snake et Yakima. La terre, qui fait partie du bassin semi-aride du Columbia, se trouve à l'ombre des cascades et est naturellement sèche. Mais le sol est fertile et supporte des plantes indigènes telles que les graminées en grappe et l'armoise. Cette végétation abritait à son tour les cerfs et les wapitis que les Amérindiens chassaient, et plus tard, les bovins et les moutons des colons non indiens. L'irrigation a commencé dans les années 1890 avec de l'eau puisée dans le fleuve Columbia. Les cultures agricoles ont alors prospéré, notamment le blé, la luzerne, les raisins, les fraises et les pommes de terre. Ce même fleuve Columbia a été l'un des facteurs qui ont poussé le gouvernement fédéral à choisir le comté de Benton pour une usine secrète en temps de guerre, Hanford Works, qui développerait du plutonium pour la bombe atomique. Après la guerre, le Congrès a créé la Commission de l'énergie atomique, qui a repris l'exploitation de la réserve atomique de Hanford de 600 milles carrés, et les travaux se sont poursuivis sur des projets gouvernementaux qui comprenaient l'utilisation de l'énergie nucléaire pour produire de l'électricité. Aujourd'hui, les deux principales industries du comté sont l'énergie nucléaire et l'agriculture. Les vignobles prennent de plus en plus d'importance.

Afflux de colons

Les premiers habitants étaient les Yakamas, les Umatillas, les Klickitats et les Wallulas. Ces peuples autochtones pêchaient le saumon et la truite arc-en-ciel dans les rivières, chassaient le wapiti et le cerf dans les collines et cueillaient des graines, des racines et des baies. Les "guerres indiennes" des années 1850 ont impliqué certaines de ces tribus, mais les combats ont eu lieu dans d'autres parties de l'État. Une fois les guerres terminées et les tribus commencées à s'installer dans des réserves, une colonisation à plus grande échelle par des non-Indiens a commencé.

En 1858, une ruée vers l'or en Colombie-Britannique a amené le premier afflux de nouveaux colons, alors que les rushers se dirigeaient vers le nord. Un service de traversier s'est développé à l'extrémité nord du comté dans la région qui serait connue sous le nom de White Bluffs. Dans les années 1870, les éleveurs occupaient des espaces autrefois vides avec de grands troupeaux de bovins. Ben Rosencrance possédait l'un des premiers ranchs près de l'embouchure de la rivière Yakima où la future ville de Richland se développerait. John B. Schwitzler et Jade Schwitzler ont élevé de grands troupeaux de chevaux dans le sud du comté.

Au cours des années 1880, des bateaux à vapeur et des chemins de fer reliaient ce qui allait devenir Kennewick aux autres colonies le long du fleuve Columbia. Le Pacifique Nord a construit une nouvelle station dans la partie ouest du comté au futur Kiona, en 1888. Maintenant que les agriculteurs pouvaient obtenir leurs produits sur le marché (les principales cultures étaient le maïs, le blé, la luzerne, les pommes de terre et les fruits, en particulier les pommes) , d'autres ont été encouragés à s'installer dans la région. Le colonel William F. Prosser et son épouse Flora se sont installés dans la partie ouest du comté. Lewis Hinzerling a construit un moulin à farine à proximité. En 1905, le comté de Benton a été découpé dans les parties orientales des comtés de Yakima et de Klickitat. La nouvelle ville qui s'était développée autour du moulin de Hinzerling, Prosser, fut choisie comme chef-lieu.

Arroser une terre sèche

Le comté de Benton a très peu de précipitations et certains agriculteurs ont réussi à cultiver des terres arides. L'irrigation est arrivée dans le comté dans les années 1890 et a apporté de nombreux changements. La Yakima Irrigating and Improvement Company a construit le premier canal dans les années 1890. Le canal transportait l'eau de la rivière Yakima à Kiona. La Northern Pacific Irrigation Company a installé des pompes et des fossés pour irriguer les hautes terres de Kennewick, afin de fournir de l'eau aux vergers, dans les années 1900. En 1905, la Benton Water Company acheva un canal de la rivière Yakima au nord de Richland. Pacific Power & Light était la société qui fournissait l'électricité pour les pompes d'irrigation.

Autrefois, il y avait une source d'eau fiable, des vergers et des vignobles ont surgi partout dans la région de Kennewick. Les fraises ont été une autre culture fructueuse. Les canaux alimentaient également Richland et White Bluffs. Lorsque l'électricité est arrivée dans les années 1910, l'irrigation s'est encore améliorée car des pompes électriques remplissaient les canaux.

En 1906, la Hanford Irrigation and Power Company a été créée. La ville de Hanford s'élevait à sept milles en aval de White Bluffs. En 1910, un incendie détruisit le quartier des affaires mais la ville rebondit aussitôt avec plus de commerces et de fermes.

Aller d'ici à là

Le transport par eau permettait le passage régulier du courrier et l'expédition des marchandises vers le marché. Un service de traversier régulier reliait White Bluffs au reste de l'État. Un service de traversier reliait également la région de Plymouth à Umatilla et à d'autres communautés de l'Oregon de l'autre côté du fleuve Columbia.

Les chemins de fer ont apporté plus de changements au comté. En 1908, le Spokane, Portland & Seattle Railway acheva un chemin de fer le long de la rive nord du fleuve Columbia, dans la partie sud du comté, près de la ville qui allait devenir Plymouth. Plusieurs miles en aval de la rivière, la petite ville de Paterson s'est développée autour de la gare sur le même itinéraire. L'Oregon-Washington Railroad and Navigation Company a décidé de construire un nouveau chemin de fer sur la rivière Yakima à partir de Kiona en 1907. La nouvelle communauté de Benton City s'est développée autour d'elle. Le chemin de fer est arrivé à White Bluffs en 1912 et à Hanford en 1913.

Herbert A. Hover, président de la Kennewick Land Company, a commencé à promouvoir les acres de terre au sud-est de Kennewick en prévision d'un grand boom. De nombreuses familles ont déménagé dans ce nouveau développement au sud-est de Kennewick, dont George Finley. Les deux hommes auraient des communautés nommées pour eux, alors que les petites villes de Hover et Finley se développaient en prévision d'un grand boom de la construction. Cependant, le chemin de fer a choisi une autre ville pour le terminal. Un nouveau pont a également été construit entre Pasco et Kennewick. Ces deux événements ont mis fin au boom de Hover et de Finley.

Un autre développement a été la découverte de ressources pétrolières dans les Rattlesnake Hills. La plus grande colline de cette chaîne, Rattlesnake Mountain, domine le paysage du comté, son plus haut sommet atteignant quelque 3,560 pieds. Tout au long des années 1910 et 1920, diverses sociétés ont foré dans cette région pour le pétrole et le gaz naturel. Il n'y avait pas de grandes découvertes et la Grande Dépression a mis fin à l'exploration.

Dans la partie ouest du comté, Prosser grandissait. Les champs irrigués ont attiré plus d'agriculteurs dans la région. Au tournant du siècle, il y avait déjà de nombreux bureaux immobiliers, banques et établissements commerciaux. Un palais de justice permanent a été construit en 1926. Prosser se vantait de trois journaux, qui ont été regroupés dans les années 1920 dans le Prosser Record-Bulletin. Les agriculteurs de la région ont produit plusieurs variétés de pommes avec un grand succès.

La croissance dans le comté a été lente mais régulière. Pendant la Grande Dépression, de nombreuses personnes ont perdu leur entreprise. Plymouth est devenue une ville fantôme. Le chemin de fer n'est jamais venu à Benton City et la communauté est passée à une base agricole. L'irrigation a changé les résidents des éleveurs de moutons aux vergers. Les gens avaient du mal à se remettre quand survint la Seconde Guerre mondiale.

La Seconde Guerre mondiale et la réserve de Hanford

Au début des années de guerre, l'armée américaine a choisi Pasco, de l'autre côté de la rivière de Kennewick, pour une nouvelle base aérienne de l'armée. Une importante installation d'expédition et d'entreposage a également été construite. Pasco ne pouvait pas gérer l'afflux de personnes, alors Richland et Kennewick ont ​​fourni un logement. De nombreuses nouvelles entreprises ont également vu le jour pour les soutenir. Dans la partie ouest du comté, les résidents patriotes ont contribué suffisamment d'argent pour construire le nouvel hôpital Prosser Memorial. Mais ce boom s'est avéré n'être que le calme avant la tempête.

En 1942, l'US Army Corps of Engineers, district de Manhattan, a inspecté la partie nord du comté pour un projet gouvernemental secret. In 1943, the government ordered everyone living in the town sites of Hanford and White Bluffs to evacuate. Shortly thereafter, a huge government construction project began, known only as the Manhattan Project. Thousands of people moved to the Eastern Washington desert. No one knew what they were building, just that it would help the war effort. Only when they heard the news of the devastation caused by the atomic bomb dropped on Hiroshima and Nagasaki on August 6, 1945, did the workers know what they had built. "Our bomb clinched it!" read the Richland Villager.

After the war was over, everyone expected that the Hanford Engineer Works, named for the former town, would be shut down. It proved not to be the case. The Cold War demanded the nation develop its nuclear capability. Government contractors at Hanford developed the reduction-oxidation process, a new chemical separation process that saved scarce uranium. Two evaporators were built to reduce the amount of liquid in waste products so that it took up less space. Six new nuclear reactors and the plutonium-uranium extraction (PUREX) plant were completed. Other processes were developed to produce isotopes, especially cesium, strontium, and promethium. During this post-war boom, the small community of West Richland was born on the other side of the Yakima River. The town absorbed many of the new residents moving into the area. A new shopping complex was built in Uptown Richland. A huge trailer park was built in North Richland to help alleviate the housing shortage.

Industrial Growth

Other factors caused a boom in the area too. In the Plymouth area, the U.S. Army Corps of Engineers started building the McNary Dam on the Columbia River in 1947. The dam, dedicated in 1954, brought new waves of workers to the area and added more electricity to the power grid. The reservoir that formed behind it deepened and widened the river channel, providing improved navigation for barge and ship traffic.

The reservoir also covered up most of the land that was known as Hover. Displaced residents moved to Finley and students were absorbed into that school district. Unlike the residents who were forced to leave Hanford and White Bluffs, the residents of Hover were offered fair compensation for their land and received plenty of warning that they had to leave. Residents could also purchase any of the buildings on their property and move them.

Manufacturing Comes to Finley

Several new manufacturing businesses developed in the old Finley area (south of Kennewick) during the 1950s and 1960s. Several factors made the area desirable. Abundant cold water was available for industrial purposes. There was access to three transcontinental railroads, a well-developed electrical power grid, and a deep water shoreline on the Columbia. Allied Chemical built a plant in 1953 to produce chemicals for paper mills. California Spray Chemical Company built a fertilizer plant in 1959. In 1969, Collier Carbon and Chemical Company erected a storage and distribution center for different types of organic fertilizers. The firm also installed a large rail yard and dock to accommodate large shipments.

In 1966, Sandvik Special Metals opened its doors in the Finley area. Its initial purpose was to manufacture zirconium tubing for the nuclear industry. Later it expanded to titanium manufacturing, which it has fabricated into special lightweight, accurate, and strong shafts for golf clubs, mountain bikes, pool cues, tennis rackets, and racquetball rackets. Other industries that built in this area include Philips Pacific Chemical Co., Liquid Air Inc., Kerley Chemical, and the Gas Ice Corp.

Nuclear Technology Continuing

Technology played an important role in the continued growth of Richland and Kennewick. The N Reactor was the first dual-purpose nuclear reactor, which could produce weapons-grade plutonium as well as electrical power. The reactor fed electricity into the power grid for the first time in 1966. Battelle Northwest National Laboratories took over the laboratory facilities at Hanford in 1965. Battelle had an international reputation for research and development and was responsible for many innovations. Battelle developed the UPC code that is printed on every package of retail goods.

The Fast Flux Test Facility, a breeder reactor, was another exciting project constructed throughout the 1970s by various U.S. Department of Energy contractors. Its advanced technology allowed it to reuse its own fuel, for continuous production of power, without addition of new fuel. This was all done on the atomic level as atoms of different properties combined with other atoms to form energy. During this time, the Washington Public Power Supply System (WPPSS) built three nuclear power reactors several miles north of Richland. But then the partial melt-down accident at Three-Mile Island in Pennsylvania caused officials to re-think reactor construction. Only one of the three reactors, WPPSS Plant No. 2 (Columbia Generating Station) was ever completed, and it provided approximately 1,100 megawatts of electrical power to the grid.

Though Richland was the site of most of the nuclear-related research, Kennewick would pick up the slack, housing the workers and providing much needed services. Much of the retail business of the area would go to Kennewick, such as the Columbia Center Mall completed in 1969. Most agricultural development is around Kennewick, since Richland is hemmed in on all sides by water and by the Hanford reservation. Potatoes, asparagus, grapes, apples, and especially wheat have been big producers in the Kennewick area.

Recent Developments

In 1987, the U.S. Department of Energy signed what is called the Tri-Party Agreement, a 30-year plan to clean up the legacy of wartime nuclear and chemical waste. Deteriorating fuel rods would be moved from their precarious storage area near the Columbia River. Toxic chemicals will be pumped from leaky storage tanks into more permanent non-permeable storage tanks. New methods of cleaning up and neutralizing toxic waste spills will be studied for incorporation into all manner of industrial complexes.

In 1989, Washington State University expanded an existing facility in Richland to accommodate a full branch campus. Now it was possible for county residents to earn complete bachelor's degrees and master's degrees without leaving the area. The WSU Irrigated Agriculture and Research Extension Center, located 10 miles north of Prosser, is the world's largest irrigated experiment station.

In 1993, the Environmental Molecular Sciences Laboratory opened in north Richland. This new laboratory is part of Battle Northwest Laboratories. Richland continues to promote scientific operations and research.

Most of the county's court trials, jail space, and legal offices are located in Kennewick, since most of the county's population is in the southeast part of the county, but Prosser remains the county seat. The assessor's office and other important government functions are still conducted there. Prosser enjoys a prime location on a major river (the Yakima) and a highway interchange that invites tourists to come and enjoy its growing wine businesses. Columbia Crest, the state's largest winery, is located at Paterson on the Columbia River.

There have been many other little towns and train stations in the county, but most had vanished by the end of the twentieth century. In 2004, there were only five incorporated cities in the county: Richland, Kennewick, West Richland, Benton City, and Prosser. Kiona, Plymouth, and Paterson are unincorporated residential areas with few services. Finley and Hover are now nothing more than the names of school districts in Kennewick. Benton City and West Richland have more substantial populations but remain largely residential areas whose residents commute to Kennewick or Richland for shopping and entertainment.

The county has been through many changes through the decades, but, as it began, its heart remains at Richland and Kennewick.

Wheat field in Horse Heaven Hills, Benton County, 1995

Photo by Elizabeth Gibson

Benton County, Washington

Courtesy U.S. Department of Agriculture

Kennewick residences

Benton County landscape (Hanford townsite)

Courtesy East Benton County Historical Society

West Kennewick (Benton County) landscape, spring 1995

Photo by Elizabeth Gibson

Columbia Generating Station (WPPSS Plant No. 2) (1970), near Hanford, 2000

Courtesy Energy Northwest

Yakama Teepee, Yakima River near Prosser, 1898

Photo by E. E. James, Courtesy Library of Congress (Neg. L93-72.4)

Main Street, Kennewick, 1905

Courtesy East Benton County Historical Society

Benton County Fair, Kennewick, 1907

Main Street, White Bluffs, 1918

Courtesy Hanford Historical Photo Declassification Project

Columbia River railroad bridge between Pasco and Kennewick, March 2003


Northwest Benton County Physician Services LLC

Northwest Benton County Physician Services LLC is a Medical Group that has 14 practice medical offices located in 1 state 5 cities in the USA. There are 36 health care providers, specializing in Family Medicine, Neurology, General Surgery, Internal Medicine, Infectious Disease, Nurse Practitioner, Physical Therapy, Occupational Therapy, Cardiovascular Disease (Cardiology), Pulmonary Disease and more, being reported as members of the medical group. Medical taxonomies which are covered by Northwest Benton County Physician Services LLC include Acute Care, Neurology, Gastroenterology, Adult Health, Interventional Cardiology, Obstetrics & Gynecology, Podiatrist, Family, Pulmonary Disease, Surgery and many more.

In Centerton Arkansas, Northwest Benton County Physician Services LLC has 15 members working at 101 Sun Meadow Dr. Medical taxonomies which are covered by group's doctors and health care providers in the city include Nurse Practitioner/Family, Nurse Practitioner/Adult Health, Allopathic & Osteopathic Physicians/Family Medicine, Student, Health Care/Student in an Organized Health Care Education/Training Program, Allopathic & Osteopathic Physicians/Internal Medicine, Internal Medicine/Geriatric Medicine, Physician Assistant/Medical and more.


Centerton (Benton County)

The city of Centerton, named for its location at the center of Benton County, was first established as a railroad stop and as a processing center for Benton County’s apple industry. The city declined in size by the middle of the twentieth century due to earlier troubles in the apple and railroad industries, but the rapid growth of Benton County brought about by the poultry industry and by Walmart Inc. has made Centerton a successful city in the twenty-first century.

Louisiana Purchase through Early Statehood
Northwest Arkansas was claimed as hunting territory by the Osage, who lived in Missouri, at the time of the Louisiana Purchase. Local historians believe that the Osage regularly visited the McKissick Spring, an early landmark of what is now Centerton. After Indian Removal, the land was acquired by Diacleson Jackson, who received a land grant on March 10, 1843, but may not have ever lived in Benton County. Jackson sold the acreage containing the spring to James McKissick, for whom the spring then was named. McKissick had moved to Fayetteville (Washington County) in 1835. From 1846 until his death in 1848, McKissick served as commissioner to the Cherokee, Chickasaw, Choctaw, Creek (Muscogee), and Seminole tribes who were relocated to what is now Oklahoma.

A Methodist church and a log schoolhouse were built near the spring before the Civil War. Both took the name Center Point because of their location in Benton County. The nearest post office was in Seba, several miles north of the spring.

Civil War through the Gilded Age
Two divisions of Union troops camped at McKissick Spring on March 5, 1862, on their way to the battlefield at Pea Ridge (Benton County). Following the Civil War, the apple orchards that had been planted earlier in the century became established, and growers began exporting their products to a larger area. Distribution of apples was made easier when the Arkansas-Oklahoma Railroad Company created a line from Rogers (Benton County) to Grove, Oklahoma, with a stop at what is now McKissick Spring. The line was completed in 1898, and the city was laid out on January 8, 1900, by surveyor Stephen T. Fair. When the community sought incorporation, citizens learned that the name Center Point was already being used by a city in Howard County, so the name was changed to Centerton.

Early Twentieth Century
Even before the city was incorporated in 1914, it was growing rapidly. A branch of the Bank of Bentonville was established in 1905, and, by 1907, the city had four apple evaporators, a vinegar plant, and several apple storage sheds, as well as two general stores, a blacksmith, a drugstore, a lumberyard, and two doctors. The city rapidly added a cooperage shop producing white oak barrels for storing and shipping apples, two hotels, and a Masonic lodge. The log schoolhouse was replaced with a wood-frame school in 1911 about five years later, that building burned to the ground, but a brick schoolhouse was in place by 1917.

Centerton acquired the nickname “Apple Capital of the World” when its produce won prizes at the World’s Fair in Paris, France, in 1900. Four years later, at the World’s Fair in St. Louis, Missouri, the Coffelt apple (named for the Centerton farmer who had developed the hybrid) won top honors. The Appleby factory in Centerton also built a cannery for tomatoes grown in the central part of Benton County.

Apple diseases led to a decline in the local crop even before the Depression caused a downturn for the city. The Bank of Bentonville branch closed in 1932, and the railroad ceased operating through the city. In 1936, Centerton was surviving as a small village, according to local historian J. Dickson Black. Local farmers sought to diversify during the Depression, branching out into dairy and poultry. Drilling for natural gas began during the 1930s, and electric service and telephone service were established for Centerton. Private wells were supplemented or replaced by water purchased through the city of Bentonville (Benton County), especially after Beaver Lake was completed in the 1960s. A fish hatchery was built by the Arkansas Game and Fish Commission originally named Centerton Fish Hatchery, its name was changed in 1997 to the C. B. “Charlie” Craig State Fish Hatchery.

World War II through the Faubus Era
The economy gradually improved in the Centerton area during and after World War II. The success of the poultry industry in northwest Arkansas, along with the establishment of what is now Walmart Inc. in Bentonville in 1950, brought new jobs into the region. A volunteer fire company was established in Centerton in 1960. To raise funds, the fire department began an annual festival, Centerton Day, which continues to be held the last Saturday of July each year. The Centerton school district was consolidated with Bentonville schools in 1962.

Bemco Incorporated Aircraft Equipment moved to Centerton in 1959. Parts manufactured in this facility were used in Mercury space capsules in the 1960s.

Modern Era
A new city hall was built for Centerton in 1979. The previous year, the Bank of Bentonville reopened its Centerton branch, which had closed during the Depression. On June 7, 1988, the bank was robbed of more than $3,000 by a man carrying a sawed-off shotgun. Jesse Campbell was arrested for the crime the same day, along with his wife Martha and accomplice Jack Beebe. All three were later convicted.

By 1991, most of the business district had moved from downtown Centerton to state Highway 102. Buell’s Greenhouses in Centerton raise poinsettias, geraniums, impatiens, and other plants, many of which are sold through Walmart Inc. Churches in Centerton include Methodist, Baptist, Pentecostal Holiness, Trinity Mission, and the New Life Christian Center. Centerton Gamble Elementary School (part of the Bentonville school system) had 725 students in 2010. Between 1990 and 2010, Centerton’s population grew dramatically, from 491 to 9,515.

Pour plus d'informations :
Benton County Heritage Committee. History of Benton County, Arkansas. Rogers, AR: Benton County Heritage Committee, 1991.

Black, J. Dickson. History of Benton County. Little Rock: International Graphics Institute, 1975.


Voir la vidéo: EXAMEN