Brève biographie de l'astronome Camille Flammarion

Brève biographie de l'astronome Camille Flammarion

Camille Flammarion était un astronome français né à Montigny-le-Roi le 26 février 1842, et mourut à Juvisy-sur-Orge le 3 juin 1925. En 1858, il entra à l'Observatoire de Paris, en plus de travailler pendant quatre ans à l'Office des Longitudes et, successivement, dirigea Cosmos.

Il fonde le mensuel L'Astronomie (1882) et possède un observatoire privé à Juvisy, près de Paris. Pour le grand public, Flammarion était surtout connu comme un brillant vulgarisateur de l'astronomie, l'un des plus traduits et populaires.

En même temps, a fondé la Société astronomique de France en 1887.

Il a été la première personne à suggérer des noms actuels pour Triton, lune de Neptune, et de Amalthée, La lune de Jupiter, bien qu'ils aient été acceptés plusieurs décennies plus tard.

En son honneur, nous avons trouvé son nom dans un cratère sur Mars (en raison de ses nombreuses observations sur cette planète), et le célèbre Cratère Flammarion de notre lune.

Œuvres de Camille Flammarion:

La Pluralité des mondes habités (1862)
Les Mondes imaginaires et les mondes réels (1865)
Études et lectures sur l’astronomie (9 volumes, 1866-1880)
Dieu dans la nature (1869)
Contemplations scientifiques (1870)
L'Atmosphère (1871)
Récits de l’infini (1872)
Lumen, histoire d'une comète (1872)
Dans l’infini (1872)
Les Terres du ciel (1877)
Atlas céleste (1877)
Cartes de la Lune et de la planète Mars (1878)
Catalogue des étoiles doubles en mouvement (1878)
Astronomie Sidérale (1879)
Astronomie populaire (1880), son œuvre la plus connue.
Le Monde avant la création de l’homme (1885)
Les Comètes, les étoiles et les planètes (1886)
Uranie (1889)
Centralization et discussion de toutes les observations faites sur Mars (2 volumes, 1892-1902)
La Fin du monde (1894)
Les Imperfections du calendrier (1901)
Les Phénomènes de la foudre (1905)
L'Atmosphère et les grands phénomènes de la nature (1905)
L'Inconnu et les problèmes psychiques (1917)
La Mort et son mystère (1917)


Vidéo: A Carta do astrônomo Camille Flammarion para D. Pedro II