313e groupe de transport de troupes

313e groupe de transport de troupes


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

313e groupe de transport de troupes

Histoire - Livres - Aéronefs - Chronologie - Commandants - Bases principales - Unités composantes - Affecté à

Histoire

Le 313th Troop Carrier Group (USAAF) était une unité de transport qui a participé à l'invasion de la Sicile, au débarquement de Salerne, au débarquement du jour J, à l'opération Market Garden et à la traversée du Rhin.

Le groupe a été activé aux États-Unis en Mach 1942 et entraîné avec un mélange de C-47 Skytrains et de C-53 Skytroopers. Il s'installe en Afrique du Nord en avril-mai 1943, trop tard pour la campagne de Tunisie. Au lieu de cela, il a commencé à s'entraîner pour la prochaine invasion de la Sicile.

Les débuts au combat du groupe ont eu lieu le 9 juillet 1943 lorsque le groupe a largué des parachutistes près de Gela. Il a reçu une Distinguished Unit Citation pour avoir continué à travers des tirs amis lors d'une deuxième mission le 11 juillet. Après ces premiers débarquements, le groupe a été utilisé pour évacuer les blessés de Sicile.

En septembre, les Alliés débarquent à Salerne sur le continent italien. Les Allemands ont monté une contre-attaque déterminée contre la tête de pont de Salerne. Le 13 septembre, le 313th participe à l'opération Giant, larguant une partie du 504th Paratroop Regiment, US 82nd Airborne Division, dans une zone de largage juste au sud de la rivière Sele. Le groupe a effectué une mission similaire le lendemain, puis a repris des tâches de transport plus normales.

En février 1944, le groupe quitte la Méditerranée et rejoint la Ninth Air Force en Grande-Bretagne, prêt à participer à la campagne du jour J. Le jour J, il largue des parachutistes à Picauville et envoie des renforts dans la même zone le 7 juin. Le groupe a reçu une deuxième mention d'unité distinguée pour son rôle dans l'invasion.

Le groupe a participé à l'opération Market Garden, larguant des parachutistes à Arnhem et Nijmegen le 17 septembre. Il a ensuite envoyé des renforts dans la bataille les 18 et 23 septembre.

En février 1945, le groupe déménage en France, où il se convertit en Curtiss C-46 Commando. Il utilise son nouvel appareil lors de la traversée du Rhin en mars 1945, larguant des parachutistes près de Wesel le 24 mars.

Le groupe est retourné aux États-Unis en août-septembre 1945 et a été dissous le 15 novembre 1945.

Livres

En attente

Avion

1942-45 : Douglas C-47 Skytrain et Douglas C-53 Skytrooper
1945 : Commando Curtiss C-46

Chronologie

28 janvier 1942Constitué en 313e Groupe de transport
mars 1942Activé
juillet 1942Redésigné 313e Troop Carrier Group
avril-mai 1943Vers l'Afrique du Nord et la Douzième Armée de l'Air
9 juillet 1943Débuts au combat
Février 1944Vers la Grande-Bretagne et la neuvième armée de l'air
août-septembre 1945Aux États-Unis
15 novembre 1945Inactivé

Commandants (avec date de nomination)

Capt Fred W Nelson : 7 mars 1942
Col James J Roberts Jr : 26 juin 1942
Lt Col William A Filer : 18 mars 1945
Lieutenant-colonel Paul W Stephens : 26 mars 1945
Lieutenant-colonel Carl W Campbell : v. août-15 novembre 1945

Bases principales

Daniel Field, Géorgie : 2 mars 1942
Bowman Field, Ky : 21 juin 1942
Florence, SC : 4 août 1942
Maxton, Caroline du Nord : 13 décembre 1942-3 avril 1943
Oujda, Maroc français : 9 mai 1943
Kairouan, Tunisie : 16 juin 1943
Sciacca, Sicile : 23 août 1943
Aérodrome de Trapani/Milo, Sicile : 3 octobre 1943
Folkingham, Angleterre : 4 février 1944
Achiet, France : 28 février-5 août 1945
Baer Field,Ind : 14 septembre-15 novembre 1945.

Unités composantes

29 : 1942-1945
47e : 1942-1945
48e : 1942-1945
49e : 1942-1945

Assigné à

1942 : 52e escadre de transport de troupes
1942 : 53e escadre de transport de troupes
1942-avril 1943 : 52e escadre de transport de troupes ; Basé aux États-Unis
avril 1943-février 1944 : 52nd Troop Carrier Wing ; Douzième Armée de l'Air
1944-45 : 52e escadre de transport de troupes ; IX Troop Carrier Command ; Neuvième Armée de l'Air


IX Troop Carrier Command

Les IX Troop Carrier Command était une unité de l'armée de l'air des États-Unis. Sa dernière affectation était avec la Ninth Air Force, basée à Greenville Army Air Base, en Caroline du Sud. Il a été inactivé le 31 mars 1946. En tant que commandement d'élément de la Ninth Air Force, basé au Royaume-Uni.


Histoire[modifier | modifier la source]

Lignage[modifier | modifier la source]

  • Établi en tant que 313e escadre de transport de troupes le 28 juillet 1947
  • Redésigné 313e escadre de transport de troupes, lourde et activé le 23 août 1948
  • Redésigné 313e escadre de transport de troupes, moyenne le 26 novembre 1952
  • Activé le 15 juin 1964

Devoirs[modifier | modifier la source]

    , 15 août 1947 – 26 août 1948 23 août 1948 , 25 octobre 1948 , 5 novembre 1948
  • 1st Air Lift Task Force, 18 novembre 1948 – 20 janvier 1949, 1 février-25 août 1953

Gares[modifier | modifier la source]

    , Texas, 15 août 1947 – 22 octobre 1948 , Allemagne, 9 novembre 1948 – 20 janvier 1949 , New York, 1er février – 25 août 1953 , Kansas, 1er octobre 1964 – 30 septembre 1973.

Composants[modifier | modifier la source]

  • 313th Tactical Airlift Group : 15 août 1947 - 26 août 1948 23 août 1948 - 20 janvier 1949 1er février-25 août 1953
    : 1er octobre 1964 – 1er février 1966
  • 38th Tactical Airlift Squadron : 1er juillet 1969 – 15 novembre 1971 (non opérationnel, 1er juillet-31 décembre 1969 détaché 4 novembre 1970-12 janvier 1971 et 9 septembre-15 novembre 1971) : 1er octobre 1964 – 6 juillet 1973 (détaché 26 juillet -19 novembre 1965, 25 janvier—vers 23 juin 1966, 2 septembre—vers novembre 1966, vers janvier-25 mars 1967, 27 septembre-4 décembre 1969, 16 février-19 mars 1970, 5 juin-11 août 1970 , 3 mai-12 juillet 1971, 6 décembre 1971 – 14 février 1972, 3 août-20 octobre 1972, 31 décembre 1972-11 février 1973)
  • 48e Escadron de transport aérien tactique : 1er janvier 1965 – 25 juin 1967 (détaché vers le 17 novembre 1965 – vers le 28 janvier 1966, vers le 23 juin – septembre 1966, vers le novembre 1966 – vers le janvier 1967) 15 novembre 1971 – 6 août 1973 ( détachés du 3 avril au 28 juin 1972 et du 3 octobre au 30 décembre 1972).

Aéronefs[modifier | modifier la source]

Historique des opérations[modifier | modifier la source]

Activé en Autriche le 30 septembre 1946. Affecté aux Forces aériennes des États-Unis en Europe et équipé d'avions C-47 et C-54.

Transféré, sans personnel ni équipement, aux États-Unis le 25 juin 1947 et affecté au Tactical Air Command. Formé avec des planeurs et des C-82. Redésigné 313th Troop Carrier Group, (Heavy) en juillet 1948.

A déménagé en Allemagne, d'octobre à novembre 1948, et a rejoint les forces aériennes des États-Unis en Europe pour participer au pont aérien de Berlin. Transporté des marchandises telles que du charbon, de la nourriture et des médicaments à Berlin-Ouest de novembre 1948 à septembre 1949. Redésigné 313th Troop Carrier Group (Special) en février 1949. Inactivé en Allemagne le 18 septembre 1949.

Formé aux opérations de transport de troupes, 1953. Formé pour devenir compétent et maintenir la préparation au combat dans les opérations de transport aérien tactique, 1964-1973. Des escadrons tactiques fréquemment déployés ou des segments de ceux-ci à l'échelle mondiale pour répondre aux besoins de transport aérien des commandements étrangers. Participé à des exercices tactiques et des secours en cas de catastrophe sur une base régulière. Dernier C-130 transféré le 6 août 1973. Par la suite, jusqu'à l'inactivation, l'aile a aidé à la fermeture de Forbes AFB.


313e Escadron de transport aérien

Le 313e Escadron de transport aérien est situé à la base aérienne McChord, à Washington. Il fait partie de la 446th Airlift Wing et vole opérationnellement le C-17 Globemaster jet transport. La mission du 313 AS comprend le transport aérien, la livraison aérienne et le ravitaillement aérien à l'échelle mondiale. La majorité de la mission de transport aérien est menée dans le Pacifique et en Alaska, mais des missions sont également effectuées en Europe, en Afrique et en Amérique du Sud.

Constitué sous le nom de 313th Troop Carrier Squadron le 23 octobre 1943 à Sedalia Army Air Field, Missouri, l'escadron a été activé le 1er novembre 1943.

Faisant partie du 349th Troop Carrier Group, l'escadron a rapidement été transféré sur le théâtre européen. Le 313 TCS était situé à Barkston, en Angleterre, et plus tard à Roye Army Airfield, en France, où il a participé au transport aérien en pilotant les C-53 et C-47.

Après la Seconde Guerre mondiale, l'unité a été désactivée en septembre 1946. Elle a été activée dans la réserve en 1949.

Après un bref rappel au service actif en 1951, l'escadron a été redésigné comme le 313e Escadron de chasseurs-bombardiers le 26 mai 1952. Le 313 FBS était situé à Hamilton AFB, Californie, et a volé le T-6, F-51, T -28, T-33 et F-80 dans le cadre du 349th Fighter Bomber Group.

Redésigné sous le nom de 313th Troop Carrier Squadron le 1er septembre 1957, l'unité a été transférée à l'aéroport international de Portland, dans l'Oregon. L'escadron a piloté le C-46 et le Flying Boxcar C-119 et, en septembre 1958, a effectué la première mission de réserve en dehors des États-Unis continentaux en emmenant un moteur R-33 à Elmendorf AFB, en Alaska. L'escadron a été ordonné au service actif pendant un mois en 1962 pendant la crise des missiles cubains. Il fait partie du 939th Troop Carrier Group en 1963 et est rebaptisé 313th Tactical Airlift Squadron le 1er juillet 1967.

Le 25 juillet 1968, l'escadron est transféré à McChord AFB, Washington, où il est rebaptisé 313th Military Airlift Squadron dans le cadre du 939th Military Airlift Group. À McChord, il a piloté le C-141A Starlifter et avec une mission stratégique mondiale, le 313e équipage a vu de nombreux services fournir un transport aérien vers l'Asie du Sud-Est.

Le 313e Escadron de transport aérien militaire a reçu le prix de l'unité exceptionnelle de l'armée de l'air en juin 1970 et la Croix de galanterie de la République du Vietnam avec palme en janvier 1973. Un deuxième prix de l'unité exceptionnelle de l'armée de l'air a été décerné en juin 1974 à la suite de sa participation à l'opération Nickel Grass pour la défense d'Israël. . Il fait partie de la 446e escadre de transport aérien militaire en juillet 1973.

Le 313th Airlift Squadron a également reçu de nombreux prix de sécurité et a récemment terminé 39 ans et plus de 168 000 heures de vol sans accident.

Lignée: Constitué sous le nom de 313 Troop Carrier Squadron le 23 octobre 1943. Activé le 1er novembre 1943. Inactivé le 7 septembre 1946. Redésigné 313 Troop Carrier Squadron, Medium le 10 mai 1949. Activé dans la Réserve le 27 juin 1949. Commandé au service actif le 1 avril 1951. Désactivé le 2 avril 1951. Redésigné 313e Escadron de chasseurs-bombardiers le 26 mai 1952. Activé dans la Réserve le 13 juin 1952. Redésigné 313e Escadron de transport de troupes, moyen le 1er septembre 1957. Commandé au service actif le 28 octobre 1962. Relevé du service actif le 28 novembre 1962. Rebaptisé : 313e Escadron de transport aérien tactique le 1er juillet 1967 313e Escadron de transport aérien militaire (Associé) le 25 juillet 1968 313e Escadron de transport aérien (Associé) le 1er février 1992 313e Escadron de transport aérien le 1er octobre 1994.

Missions : 349 Troop Carrier Group, 1er novembre 1943-7 septembre 1946. 349 Troop Carrier Group, 27 juin 1949-2 avril 1951. 349 Fighter-Bomber (plus tard, 349 Troop Carrier) Group, 13 juin 1952 349 Troop Carrier Wing, 14 avril 1959 939 Troop Carrier (plus tard, 939 Tactical Airlift 939 Military Airlift) Group, 11 février 1963 446 Military Airlift (plus tard, 446 Airlift) Wing, 1er juillet 1973 446 Operations Group, 1er août 1992-.

Gares : Sedalia AAFld, MO, 1er novembre 1943 Alliance AAFld, NE, 20 janvier 1944 Pope Field, NC, 11 mars 1944 Baer Field, IN, 7-15 mars 1945 Barkston, Angleterre, 3 avril 1945 Roye/Amy Airfield, France, 18 avril -13 juillet 1945 Bergstrom Field, Texas, 17 septembre 1945-7 septembre 1946. Hamilton AFB, CA, 27 juin 1949-2 avril 1951. Hamilton AFB, CA, 13 juin 1952 Hill AFB, UT, 14 octobre 1955 Portland Intl Aprt, OU, 16 novembre 1957 McChord AFB, WA, 25 juillet 1968-.

Commandants : 1Lt Mathieu T. Slater, 1er décembre 1943 Capt William H. Corwin, 4 décembre 1943-1945 Inconnu, oct. 1945-7 sept. 1946. Inconnu, 27 juin 1949-2 avril 1951. Inconnu, 13 juin 1952-juin 1955 Lt Col Henry L. Knoll, avant juin 1955 Lt Col Benton M. Clay, avant décembre 1955 Lt Col Gilbert G. Tipton, avant décembre 1957 Col Vernon E. Acker, avant juin 1959 Lt Col Leonard E. Ranton, avant juin 1963 Lt Col Herbert F Mellor, avant décembre 1963 Lt Col Edmund G. Hepner, 18 octobre 1970 Lt Col Donald G. Turner, avant septembre 1971 Lt Col Howard H. Bauer, avant le 1 juillet 1973 Lt Col Lawrence D. Luedke, avant juin 1975 Lt Col Nile E. Woltman, 15 octobre 1975 Lt Col Lawrence D. Luedke, avant décembre 1977 Lt Col Theodore M. Tochterman, 14 décembre 1981 Lt Col Ronald P. Huffman, 5 juillet 1983 Lt Col George H. Suter, 4 février 1985 Lt Col Robert A. Stewart, 1er mai 1986 Lieutenant-colonel William E. Thomlinson, 18 novembre 1989 Lieutenant-colonel Charles P. Little, 17 août 1992 Lieutenant-colonel Bruce K. McRae, 16 octobre 1993 Lieutenant-colonel Roger S. Parsons, 30 juin 1997 -Lt inconnu Col Eric Newhouse, 1er janvier 2006 Lt Col Richard O. Grayson, mai 2008 Lt Col Tony Angello, octobre 2011-. (Besoin d'aide pour compléter la liste. )-

Avion. Principalement C-53, 1943-1944 C-47, 1944, 1945-1946 C-46, 1944-1946. C-46, 1949-1951 T-7, 1949-1951 T-11, 1949-1951. T-6, 1952-1954 F-51, 1952-1954 T-33, 1953-1956 F-80, 1954-1956 F-84, 1956-1957 C-46, 1957-1958 C-119, 1958-1968 C -141, 1968-1999 C-17, 1999 -.

Streamers de service : Seconde Guerre mondiale : Théâtre américain EAME Theater.

Diffuseurs de campagne : Asie du Sud-Ouest : défense de la libération de l'Arabie saoudite et défense du Koweït.

Banderoles expéditionnaires des forces armées : Rien.

Décorations : Récompenses d'unité exceptionnelle de l'armée de l'air : 23 décembre 1964-22 janvier 1965 1er juillet 1969-30 juin 1970 1er juillet 1973-30 juin 1974 1er septembre 1982-31 août 1984 1er août 1990-31 juillet 1992. Croix de galanterie de la République du Vietnam avec palme : 25 juillet 1969-28 janvier 1973.


313e groupe de transport de troupes

Le personnel se prépare à monter à bord d'un C-47 Skytrain (numéro de série 42-100646) du 313e Troop Carrier Group à Nordholz. Image par John Quincy.

Un C-46 Commando (N3-A, numéro de série 44-77541) du 313e Troop Carrier Group avec un B-17 Flying Fortress. Photo de l'armée de l'air américaine. Écrit sur le boîtier de la diapositive : 'Thurliegh.'

Un C-47 Skytrain (numéro de série 42-100646) du 313e Troop Carrier Group, décolle de Nordholz. Image de Stan Wyglendowski.

Les Skytrains C-47 du 313th Troop Carrier Group s'alignent pour décoller à Folkingham. Légende manuscrite au verso : 'C-47s, 313 TCG, Folkingham, septembre 1944. D. Benfield. Air 9e Endpapers.'

Un C-46 Commando du 313th Troop Carrier Group à Folkingham. Légende manuscrite au verso : 'C-46, 313 TCG, Folkingham. D. Benfield.'

Planeurs CG-4A Waco du 313th Troop Carrier Group à Folkingham. Légende manuscrite au verso : 'D. Photo de Benfield. CG-4A. Folkingham. 313TCG.'

Un C-46 Commando (N3-A, numéro de série 44-77541) du 313e Troop Carrier Group avec un B-17 Flying Fortress. Photo de l'armée de l'air américaine. Écrit sur le boîtier de la diapositive : 'Thurliegh.'

Extrait du dossier individuel du personnel décédé (IDPF) du 2e lieutenant James F Claussen du 313e Troop Carrier Group recherché par l'historien Bill Beigel. Le dossier contient des copies de documents primaires qui traitent du retour des effets personnels, des circonstances et des causes du décès, et de la commémoration de l'aviateur tombé au combat. Si vous avez besoin d'accéder au fichier complet et non édité, veuillez contacter Bill Beigel via son site Web, www.ww2research.com, ou l'équipe AAM à [email protected]

Équipage du Lady Katy - Mai 1944

Constitué en tant que 313th Transport Group le 28 janvier 1942. Activé le 2 mars 1942. Redésigné 313th Troop Carrier Group en juillet 1942. Formé pour le service outre-mer avec des C-47 et C-53.

Déplacé en Afrique du Nord, avril-mai 1943, et affecté à la douzième AF. Formé pour l'invasion de la Sicile et entré au combat dans la nuit du 9 juillet 1943 en larguant des parachutistes près de Gela. Bien qu'attaqué par des forces terrestres et navales alors qu'il transportait des renforts en Sicile dans la nuit du 11 juillet, le groupe a terminé la mission et a reçu un DUC pour la performance. Transporté des fournitures et évacué des blessés dans la région méditerranéenne jusqu'à la fin du mois d'août lorsque le groupe s'est déplacé en Sicile pour l'invasion de l'Italie. Largue des parachutistes de la 82e division aéroportée au sud de Salerne dans la nuit du 13 septembre 1943 et effectue une mission de renfort la nuit suivante.

Reprise des activités de transport dans le théâtre jusqu'en février 1944, puis rejoint la Ninth AF en Angleterre. Préparés pour l'invasion de la France et le jour J 1944, les parachutistes libérés près de Picauville larguent des renforts sur la même zone le 7 juin, recevant le deuxième DUC pour sa part dans l'invasion.

Largué des parachutistes près d'Arnheim et de Nimègue le 17 septembre lors de l'attaque aéroportée contre la Hollande et libéré des planeurs transportant des renforts dans cette région les 18 et 23 septembre. Déménagé en France, février-mars 1945, et reçu des G 46 pour l'assaut aéroporté à travers Le Rhin largue des parachutistes de la 17e division aéroportée près de Wesel le 24 mars.

Lorsqu'il n'était pas engagé dans des opérations aéroportées, le groupe évacuait le personnel blessé et les ex-prisonniers de guerre, et transportait également des marchandises telles que des munitions, de l'essence, des fournitures médicales et de la nourriture jusqu'après le jour V-E. Retourné aux États-Unis, août-septembre 1945. Inactivé le 15 novembre 1945


Activé à la fin de 1943 en tant qu'escadron de transport de troupes C-47 Skytrain, entraîné sous le I Troop Carrier Command aux États-Unis. N'a pas été déployé avant le printemps 1945 en Angleterre, étant affecté au IX Troop Carrier Command, Ninth Air Force. N'a pas été utilisé dans des opérations de combat, mais a transporté des fournitures et de l'équipement aux forces terrestres de première ligne principalement en Allemagne et a évacué les victimes vers les zones arrière. Retourné aux États-Unis en septembre 1945 et était un escadron de transport pour les forces aériennes continentales jusqu'à son inactivation en septembre 1946.

Redésigné sous le nom de 313th Troop Carrier Squadron le 1er septembre 1957, l'unité a été transférée à l'aéroport international de Portland, dans l'Oregon. L'escadron a piloté le C-46 et le Flying Boxcar C-119 et, en septembre 1958, a effectué la première mission de réserve en dehors des États-Unis continentaux en emmenant un moteur R-33 à Elmendorf AFB, en Alaska. L'escadron a été ordonné au service actif pendant un mois en 1962 pendant la crise des missiles cubains. Il fait partie du 939th Troop Carrier Group en 1963 et est rebaptisé 313th Tactical Airlift Squadron le 1er juillet 1967.

Le 25 juillet 1968, l'escadron est transféré à McChord AFB, Washington, où il est rebaptisé 313th Military Airlift Squadron dans le cadre du 939th Military Airlift Group. À McChord, il a piloté le C-141A Starlifter et avec une mission stratégique mondiale, le 313e équipage a vu de nombreux services fournir un transport aérien vers l'Asie du Sud-Est.

Le 313e Escadron de transport aérien militaire a reçu le prix de l'unité exceptionnelle de l'armée de l'air en juin 1970 et la Croix de galanterie de la République du Vietnam avec palme en janvier 1973. Un deuxième prix de l'unité exceptionnelle de l'armée de l'air a été décerné en juin 1974 à la suite de sa participation à l'opération Nickel Grass pour la défense d'Israël. . Il fait partie de la 446e escadre de transport aérien militaire en juillet 1973.

Le 313th Airlift Squadron a également reçu de nombreux prix de sécurité et a récemment terminé 39 ans et plus de 168 000 heures de vol sans accident.


Contenu

La Seconde Guerre mondiale

Formé pour le service outre-mer avec des C-47 et des C-53. A déménagé en Afrique du Nord, d'avril à mai 1943, et affecté à la Douzième Force aérienne.

Formé pour l'invasion de la Sicile et entré au combat dans la nuit du 9 juillet 1943 en larguant des parachutistes près de Gela. Bien qu'attaqué par des forces terrestres et navales alors qu'il transportait des renforts en Sicile dans la nuit du 2 juillet, le groupe a terminé la mission et a reçu un DUC pour la performance. Transporté des fournitures et évacué des blessés dans la région méditerranéenne jusqu'à la fin du mois d'août lorsque le groupe s'est déplacé en Sicile pour l'invasion de l'Italie. Largue des parachutistes de la 82e division aéroportée au sud de Salerne dans la nuit du 13 septembre 1943 et effectue une mission de renfort la nuit suivante.

Reprise des activités de transport sur le théâtre jusqu'en février 1944, puis rejoint la Ninth Air Force en Angleterre. Préparés pour l'invasion de la France et le jour J 1944, les parachutistes libérés près de Picauville larguent des renforts sur la même zone le 7 juin, recevant le deuxième DUC pour sa part dans l'invasion.

Largué des parachutistes près d'Arnhem et de Nimègue le 17 septembre lors de l'attaque aéroportée contre les Pays-Bas et lâché des planeurs transportant des renforts dans cette région les 18 et 23 septembre Déménagé en France, de février à mars 1945, et reçu des C-46 pour l'assaut aéroporté de l'autre côté du Rhin largué des parachutistes de la 17e division aéroportée près de Wesel le 24 mars dans le cadre de l'opération Varsity.

Lorsqu'il n'était pas engagé dans des opérations aéroportées, le groupe évacuait le personnel blessé et les ex-prisonniers de guerre, et transportait également des marchandises telles que des munitions, de l'essence, des fournitures médicales et de la nourriture jusqu'après le jour V-E.

Retourné aux États-Unis, août-septembre 1945. Inactivé le 15 novembre 1945.

Guerre froide

Activé en Autriche le 30 septembre 1946. Affecté aux Forces aériennes des États-Unis en Europe, l'Armée d'occupation et équipée d'avions C-47 et C-54 a été affectée à la base aérienne de Tulln, devenant l'unité hôte.

Transféré, sans personnel ni équipement, aux États-Unis le 25 juin 1947 et affecté au Tactical Air Command. Formé avec des planeurs et des C-82. Redésigné 313th Troop Carrier Group, (Heavy) en juillet 1948. A déménagé en Allemagne, d'octobre à novembre 1948, et a rejoint les Forces aériennes des États-Unis en Europe pour participer au pont aérien de Berlin. Transporté des marchandises telles que du charbon, de la nourriture et des médicaments à Berlin-Ouest de novembre 1948 à septembre 1949. Redésigné 313th Troop Carrier Group (Special) en février 1949. Inactivé en Allemagne le 18 septembre 1949.

Redésigné 313th Troop Carrier Group (Medium), activé aux États-Unis en février 1953. Affecté au Tactical Air Command. Formé avec des C-119. Inactivé le 8 juin 1955 lorsque le 313th Troop Carrier Wing s'est converti en organisation Tri-Deputate et a affecté tous les composants opérationnels directement à l'escadre.

Réactivé en 1978 à la RAF Mildenhall, en Angleterre, pour gérer les activités du Military Airlift Command au port aérien, exploitant un terminal qui gérait les vols C-5 Galaxy et C-141 Starlifter à destination et en provenance des États-Unis. A également accueilli l'escadron "Bravo" à Mildenhall qui a exploité 16 transports Hercules C-130E/H sur une base de rotation depuis les États-Unis. Inactivé en 1992 dans le cadre de l'inactivation de MAC, mission reprise par l'USAFE.

Lignée

  • Constitué comme 313ème Groupe de Transport le 28 janvier 1942
  • Activé le 30 septembre 1946
  • Re-désigné 313th Troop Carrier Group (Moyen) et activé le 1er février 1953
  • re-désigné 313e groupe de transport aérien tactique et activé le 15 juin 1964
  • Re-désigné 313e groupe de transport aérien tactique et activé le 15 septembre 1978

Devoirs

    , 2 mars 1942 – 24 avril 1943
    , 9 mai 1943 , 4 février 1944 - 5 août 1945 , 14 septembre - 15 novembre 1945
    , 25 juin 1947 , 28 juillet 1947 – 18 septembre 1949 1er février 1953 , 25 août 1953 – 8 juin 1955 , 15 septembre 1978 – 1er février 1992

Gares

    , Géorgie, 2 mars 1942 , Kentucky, 21 juin 1942 , Caroline du Sud, 4 août 1942 , Caroline du Nord, 13 décembre 1942 – 24 avril 1943 , Maroc français, 9 mai 1943 , Tunisie, 16 juin 1943
  • Aérodrome de Sciacca, Sicile, 23 août 1943
  • Aérodrome de Trapani/Milo, Sicile, 3 octobre 1943 (AAF-484), Angleterre, 4 février 1944
  • Achiet Airfield (B-54), France, 28 février - 5 août 1945 , Indiana, 14 septembre - 15 novembre 1945 , Autriche, 30 septembre 1946 - 25 juin 1947 , Virginie, 25 juin 1947 , Texas, 15 juillet 1947 - 22 octobre 1948 , Allemagne, 9 novembre 1948 – 18 septembre 1949 , New York, 1er février 1953 , Tennessee, 2 octobre 1953 – 8 juin 1955 , Angleterre, 15 septembre 1978 – 1er février 1992

Composants

    (27), 2 mars 1942 – 22 septembre 1945 30 septembre 1946 – 18 septembre 1949 1er février 1953 – 8 juin 1955 (N3), 2 mars 1942 – 22 septembre 1945 30 septembre 1946 – 18 septembre 1949 1er février 1953 – 8 juin 1955 (5X), 2 mars 1942 – 22 septembre 1945 30 septembre 1946 – 18 septembre 1949 1er février 1953 – 8 juin 1955 (H2), 2 mars 1942 – 22 septembre 1945 30 septembre 1946 – 18 septembre 1949 1er février 1953 – 8 juin 1955

Avion


Les héros du jour J ont bravé la Flak pour assurer la victoire des alliés

"Dans la nuit": l'illustration de Matt Hall montre des Douglas C-47 du IX Troop Carrier Command larguant des parachutistes des 82e et 101e divisions aéroportées au-dessus de la Normandie à 1 heure du matin le jour J, le 6 juin 1944.

Le Troop Carrier Command a joué un rôle vital en Normandie et au-delà, mettant rapidement des bottes au sol derrière les lignes ennemies avec des ponts aériens massifs.

À la veille du jour J, il y a 75 ans, deux colonels de l'armée américaine ont fait un pari. Le lieutenant-colonel Charles Young, 39 ans, commandant du 439th Troop Carrier Group de la Ninth Air Force, était persuadé qu'il pourrait placer les parachutistes de son "ascenseur" à moins de 300 mètres de la zone d'atterrissage souhaitée en Normandie. Le colonel Robert Sink, qui dirigeait le 506th Parachute Infantry Regiment (PIR) de la 101st Airborne Division, était sceptique. Il a pris le pari : cinq livres sterling.

Cet échange lors du briefing final de l'opération Overlord représentait la relation intime entre le commandement des transporteurs de troupes de l'armée de l'air et les soldats aéroportés que le TCC a livrés aux zones de largage du monde entier.

Si une unité d'aviation de combat de la Seconde Guerre mondiale reste méconnue à ce jour, c'est le Troop Carrier Command. Alors que le « Black Sheep » du Marine Corps, les Tuskegee Airmen de l'AAF et les Women Airforce Service Pilots continuent de recevoir des éloges, la contribution victorieuse de TCC est largement ignorée. Pourtant, le Troop Carrier Command a mené une guerre véritablement mondiale, et les chiffres sont remarquables : environ 30 opérations de combat majeures menées par 21 800 parachutistes, sans compter les planeurs d'infanterie ou les agents de l'OSS.

Le cheval de bataille de TCC était le Douglas C-47 Skytrain, comprenant environ 380 transports de personnel C-53 Skytrooper. Une charge de combat typique du Skytrain était de 18 à 22 parachutistes, tandis que les C-53 hébergeaient 28 soldats. Dérivé du légendaire avion de ligne DC-3 de 1935, le « Gooney Bird » reste l'un des avions les plus importants de l'histoire.


Des parachutistes montent à bord d'un C-47 le 9 juillet 1943 pour participer à l'invasion alliée de la Sicile. (Keystone/Getty Images)

L'armée américaine a formé une unité d'essai de parachutistes en mai 1940, mais n'a pas établi de TCC pendant deux ans. Bien que distinct du Commandement du transport aérien, le TCC a également transporté des avions et livré des fournitures aux côtés de l'ATC tout au long de la guerre. Néanmoins, le CCT a rapidement développé une doctrine et des méthodes pour envoyer l'infanterie aéroportée derrière les lignes ennemies. Cependant, les parachutistes ne représentaient que la moitié de l'équation, car l'équipement, les procédures et les tactiques de remorquage des planeurs ont également été développés.

Les trois premières opérations aéroportées américaines ont été effectuées en novembre et décembre 1942 au Maroc, en Algérie et en Tunisie, impliquant 938 sauts par le 509th PIR. Les deux premiers largages nord-africains étaient des saisies classiques d'aérodromes aéroportés, tandis que le troisième, impliquant seulement 32 hommes, a fait sauter un pont important. À partir de là, les affectations des transporteurs de troupes ont augmenté en portée et en taille.

En juillet 1943, les Alliés lancent l'opération Husky, l'invasion de la Sicile. Dans la nuit du 9 juillet, des éléments de la 82e division aéroportée à bord de 226 Skytrains ont été lancés depuis la Tunisie pour sécuriser les routes et les hauteurs à l'intérieur des terres depuis le port de Gela. Il s'agissait de la première grande opération aéroportée jamais montée par les forces armées américaines, et les 2 700 soldats ont rencontré de sérieux problèmes. En raison d'erreurs de navigation et de vents violents, les parachutistes ont été dispersés le long de 50 à 60 milles de côtes, et seule une partie d'un bataillon a débarqué près de son objectif. Néanmoins, les soldats du ciel, en infériorité numérique, ont tenu bon jusqu'à ce qu'ils soient soulagés.

Le 10, les marines américaine et royale débarquèrent quelque 170 000 soldats pour s'emparer de l'île vitale dominant la Méditerranée centrale. Les avions de la Luftwaffe attaquèrent la flotte d'invasion, coulant trois navires et mettant les nerfs des marins à rude épreuve. Les artilleurs de la Marine avaient tendance à tirer sur tous les avions en vue, avec un commandement et un contrôle médiocres.

Parce que Gela avait été sécurisé, le largage initialement prévu pour le 10 juillet a été reporté à la nuit du 11 juillet. Les commandants aériens alliés avaient déjà émis des avertissements à leurs homologues navals, alertant les navires du changement d'horaire.

Mais, comme cela semble inévitable dans l'armée, certaines personnes n'ont pas eu le mot. Et pour compliquer les choses, la Luftwaffe a lancé son plus gros effort contre la force opérationnelle peu avant minuit le 11, juste avant les C-47.

En approche cette nuit-là, observant le silence radio tout en pilotant des formations V de neuf avions, 144 C-47 ont navigué à 400 pieds, l'altitude de chute préférée. Les deux premières formations ont suivi le parcours briefé et ont largué leurs soldats comme prévu sur les côtes sud de la Sicile.

Alors que les V suivants approchaient de la plage, un artilleur nerveux ou mal informé a ouvert le feu. L'expression d'aujourd'hui est « contagion par le feu ». Une fois qu'un seul tireur s'ouvre, tout le monde le fait aussi.

Un garde-côte à bord du transport SS Bois Léonard a déclaré: «Nous avons abattu de nombreux avions, mais nous ne savions pas à qui ils appartenaient.» L'histoire officielle de l'AAF concluait : « Les colonnes majestueuses au vol lent… étaient comme des canards assis. Et comme de la volaille ailée, avion après avion crachait des flammes, se désagrégeait et tombait dans l'eau.

Les pilotes ont dû faire face à des décisions drastiques : faire demi-tour, larguer leurs troupes prématurément ou tenter un amerrissage nocturne. Finalement, huit C-47 ont réussi à retourner en Tunisie avec des soldats en toute sécurité à bord.

Au moment où le calcul a été achevé, le bilan effroyable comprenait 23 transports abattus, écrasés ou abandonnés, avec 318 soldats tués ou blessés et 60 aviateurs morts. Plus de la moitié des C-47 survivants ont subi des dommages au combat.

Le rapport du commandant du théâtre, le général Dwight D. Eisenhower, notait : « [L]a trajectoire de vol a suivi le front de bataille sur environ 35 milles et les artilleurs antiaériens sur le navire et à terre avaient été conditionnés par deux jours d'attaque aérienne à tirer à vue. " L'historien de la marine Samuel Eliot Morison a écrit : « Il semblait incroyable que l'armée de l'air effectue un vol si dangereux à basse altitude - au-dessus d'une zone d'assaut fortement engagée au combat, où les raids ennemis avaient été fréquents pendant deux jours - et sans raison valable. . "

Sous la pleine lune dans la nuit du 5 juin 1944, les Skytrains s'éloignent des côtes anglaises, en direction sud vers la Normandie. La force des transporteurs de troupes de la Neuvième Air Force avait considérablement augmenté en six mois : de moins de 250 équipages en janvier 1944 à 1 115 en mai.


Des parachutistes dans un C-47 attendent le décollage dans la nuit du 5 juin 1944. (Archives nationales)

À ses débuts au combat, le IX Troop Carrier Command disposait d'environ 1 200 transports et 1 400 planeurs pour livrer les 82e et 101e divisions aéroportées le jour J. Les haltérophiles représentaient 14 groupes, chacun avec quatre escadrons. Au total, les Américains et les Britanniques ont livré environ 24 000 soldats par transports et planeurs.

La météo était un problème. Les ponts nuageux au-dessus de la Manche et de la France masquaient les points de contrôle et le brouillard côtier bloquait de nombreuses zones de largage. Néanmoins, les équipages du Skytrain ont continué, beaucoup ont été confrontés à une flak mortelle. En approchant de sa DZ, le 435e Groupe a fait exploser trois avions en quelques minutes.

Pendant ce temps, le 506th PIR du colonel Bob Sink a sauté dans la zone de largage C à environ quatre milles à l'intérieur des terres. Le lieutenant-colonel Young et les 14 Skytrains de sa série ont mis presque tous leurs soldats sur la cible – l'un d'eux a accroché un arbre derrière la maison désignée comme poste de commandement de Sink.

L'un des navigateurs de Young, le lieutenant Robert Dains, a rappelé : « Notre groupe a mis en place une formation de 81 navires pour la mission. Nous étions le 79e avion. J'avais une assez bonne vue du spectacle devant moi. Lorsque nous avons traversé la côte française, nous avons rencontré un pont de nuages. Certains avions sont passés au-dessus des nuages. Nous sommes restés en dessous pour que je puisse voir les points de contrôle pour atteindre la zone de largage. Soudain, il y avait des parachutistes dans les airs tout autour de nous. Un avion au-dessus des nuages ​​avait largué ses soldats. Dieu merci, nous n'en avons touché aucun.

« Une position de mitrailleuse directement devant nous a commencé à tirer sur le vol devant nous. Il a heurté l'avion de tête qu'il a cabré, ses phares d'atterrissage clignotant, et est tombé sur l'aile gauche, s'écrasant en boule de feu au sol. Tout ce que je pouvais voir sortir de la boule de feu, c'étaient les extrémités des ailes et l'empennage.

« Ensuite, notre heure est venue de subir le feu de la position de la mitrailleuse. Il tirait des traceurs verts et les ramenait vers notre avion. Ils arrivaient du côté droit de l'avion. Je pensais que nous allions l'obtenir. Le copilote a levé les bras pour se protéger. J'avais un casque anti-aérien et une combinaison anti-aérien. J'ai baissé la tête, attendant l'impact. Les traceurs étaient si proches qu'ils éclairaient le cockpit d'un flux vert, puis s'arrêtaient. We didn’t get a scratch. Another second and the shells would have penetrated the gas tanks. I wouldn’t be here to tell this story.”


C-47A 43-15665 of the 434th Troop Carrier Group, en route to Normandy with parapacks under its wings, later became the first airplane to land on the North Pole, on May 3, 1952. (National Archives)

Eleven of the U.S. TCC groups lost 20 aircraft, including four of Lt. Col. Young’s 439th Group. However, after the 506th Infantry returned to England in July, an officer appeared at the 439th’s field at Upottery. Because most of Sink’s command element had landed within 200 yards of the goal, the paratrooper handed Young a £10 note from Bob Sink—twice the amount of the bet.

Troop carriers also contributed to Operation Dragoon, the Allied invasion of southern France on August 15, 1944. Three TCC wings with 396 planes from Italy delivered some 5,600 troopers into the Riviera, surely the most glamorous venue of the war. The drop included a parachute regiment, two independent battalions and a glider infantry battalion plus artillery and engineers. The Americans also carried the British 2nd Parachute Brigade, with three battalions. Despite overcast and fog, the C-47 crews delivered their cargos accurately. The airborne force subsequently covered Seventh Army’s right flank while driving on Nice, secured at month’s end.

Three months after D-Day, Operation Market Garden was supposed to shorten the European war. But the September 17-25 air-ground assault into Holland encountered one snag after another, resulting in a bitter defeat for British Field Marshal Bernard Montgomery, who had organized the effort.

The First Allied Airborne Army lifted 36 battalions of infantry by 1,274 U.S. and 164 RAF C-47s and Dakotas, plus more than 3,100 gliders. But the transports could only deliver 60 percent of the ground forces in one mission. On the first day 90 percent of the Ninth Air Force planes dropped paratroopers, flipping to 90 percent gliders on the second day.


Operation Market Garden, the airborne assault on Holland and Belgium had over 1,400 C-47s, plus more than 3,100 gliders deliver 36 Battalions of infantry. Unlike the dark of night drops during D-Day, these missions were flown in daylight. (Archives nationales)

Troop Carrier Command delivered nearly 90 percent of its paratroopers within 1,000 yards of their drop zones, and 84 percent of the gliders. That record contrasted vividly with the drop at Nor­mandy, where some troopers landed up to 12 miles off course.

Lieutenant Colonel Lawrence McMurtry of the 15th Troop Carrier Squadron, 61st Group, recounted: “We took off from Barkston Heath at 1150 hours. No difficulties were experienced as all planes easily assumed formation. Weather was excellent on the run in and return home—a factor that measured immeasurably in delivering our troops with minimum of inconvenience to them. Very few cases of sickness in flight were reported, and all airborne troops were dropped.

“The good weather conditions and adequate briefing enabled all planes to reach our DZ on schedule and very effective blue smoke positively identified our DZ. All aircraft—18 C-47s—reported dropping on the DZ.

“Heavy and light flak was experienced at four miles from the DZ. Several planes were hit and one had to be grounded when it reached home base. We suffered no casualties and all our aircraft returned by 1645 hours.

“Several planes experienced difficulties releasing supply bundles and radio silence was broken to inform these planes of their failure to release. One aircraft made a second pass but the bundle would not release. Ten bundles were returned. Cause of the trouble was: inexperience in attachment of bundles on the part of the airborne troops.”

TCC lost 27 C-47s on the first day and 17 on the second, with 21 more lost through the 25th—a total of 65 transports. But those losses were sustainable, and operations continued.

After Overlord and Market Garden, airborne commitments expanded. By 1945 the strength of a troop carrier group’s four squadrons was 80 to 110 aircraft, with 128 crews among 1,837 personnel.

The Rhine was the prize on March 24, 1945, as the Allies launched Operation Varsity, crossing into Germany. Airborne forces were committed to secure bridges and areas on the east bank around Wesel while amphibious units crossed over. However, nine months after D-Day, the Allies still lacked enough airlift. Consequently, the U.S. 13th Airborne Divi­sion was dropped from the plan, and the operation proceeded with the 17th (9,400 men) and the British 6th (7,200 men). The total airlift constituted more than 1,600 transports and 1,300 gliders.


Paratroopers of the 17th Airborne Division get ready to board their new Douglas C-46 planes of the 52nd Troop Carrier Wing for Operation Varsity, March 24, 1945. (National Archives).

The TCC groups operated near Paris, where the 17th Division was camped. Wesel, the target area, lay 270 miles northeast. The 17th was lifted in part by 226 C-47s and 72 new Curtiss C-46 Commandos towing more than 900 gliders, while 750 RAF Dakotas towed another 420 gliders. Coordination was important: Most U.S. serials cruised at 140 mph, passing under Dakotas towing Airspeed Horsa gliders at 115 mph.

Varsity was the first European operation for the C-46, and the last. Though bigger and faster than the C-47, with superior altitude (irrelevant to airborne ops), the Commando was maintenance intensive, with a succession of post-production modifications from the trouble-plagued Curtiss company. Lieutenant Colonel William Filer’s 313th Troop Carrier Group was the only unit to fly C-46s in ETO combat.

Almost 900 U.S. fighters swept the region, establishing air superiority. Meanwhile, observers on the ground noted that the procession extended almost 200 miles, taking 2½ hours to pass overhead.

Unlike most previous airborne operations, in Varsity the troop carriers flew at low level in daylight, within range of German light and medium anti-aircraft guns. Anticipating battle damage, many C-47s were retrofitted with self-sealing fuel tanks, but the C-46s retained standard equipment. That probably accounted for the heavy C-46 losses: 19 of 72 Commandos, more than one in four.

Captain Victor Anderson of the 61st Troop Car­rier Group carried 16 British troopers in his Sky­train. “It was after completing my second pass at the DZ and on my turn to the left…that I received concentrated small arms fire,” he remembered. “One of the shells penetrated the cockpit on the right side and shot out a gauge, releasing hydraulic pressure. The point of penetration was to the right and below the copilot’s seat. Before takeoff, the copilot, 2nd Lt. James A. Oien, and I noticed two extra flak suits in our aircraft. We used them to improvise additional armor by placing them under the seats and the two sides of the cockpit. It was that portion of the flak suit that Lt. Oien placed to the right of his seat and next to the side of the cockpit that ultimately stopped the shell, thus preventing a possible casualty. The shell was recovered and shows to be a German .30-caliber.” Landing in France, Anderson’s crew found hits in the elevator, rudder, belly and creased main gas lines.

In addition to the 19 Commandos lost by the 313th Group, the 315th wrote off seven Skytrains. In all, 30 U.S. transports were lost from nine groups. Varsity remains the largest single-drop airborne operation of all time, delivering 16,600 sky soldiers in transports and gliders.

Given the island-hopping nature of the Pacific War, airborne operations were essential to supporting Allied amphibious landings. The first Pacific operation of note occurred in New Guinea on September 5, 1943. General Douglas MacArthur provided a battalion of the 503rd PIR to seize Nadzab ahead of an Australian brigade en route to capturing the strategic Markham Valley. The 317th Troop Carrier Group had trained with the 503rd PIR in Australia, forming a strong team. Flying in daylight, the 317th contributed 24 of the 84 aircraft, leading elements of the 375th and 403rd groups. Captain Herbert Waldman, a 24-year-old statistician from New York, reported looking down the runway at Port Moresby and seeing “Skytrains as far as the eye could see—an amazing sight!”

Weather delayed takeoff, but at length the procession crossed the Owen Stanley Range beneath an umbrella of P-38s, P-39s and P-47s, while B-25s and A-20s prepared to suppress Japanese defenses. Douglases droned over the target at 400 feet, slowing from 155 to 100 mph.


Crewmen inspect flak damage to the 317th Troop Carrier Group C-47 ”Jungle Skipper” upon its return from dropping paratroopers over Corregidor Island on February 16, 1945. (U.S. Air Force)

Maintaining tight formations, the aircrews delivered a concentration of 1,700 paratroopers into Nadzab’s tall grass. There was no opposition from enemy aircraft or AA guns. MacArthur observed the drop and messaged, “Gentlemen, that was as fine an example of discipline and training as I have ever witnessed.”

The next significant Pacific airborne op came 10 months later at Noemfoor Island off New Guinea’s northwest coast. On July 3-4, 1944, troop carriers delivered two battalions of the 503rd PIR in Operation Table Tennis, reinforcing amphibious forces already ashore.

Japan had owned the Philippine Islands since May 1942, but the archipelago remained a vital U.S. interest. American forces returned to the Philippines in overwhelming strength in October 1944, with combat lasting into June 1945. A small but important objective was Corregidor Island near the entrance to Manila Bay.

The veteran 317th “Jungle Zippers” delivered troopers into Corregidor’s two square miles, a challenging terrain with ravines and 500-foot cliffs. Planners selected two small drop zones, each assigned two troop carrier squadrons.

Fifty-one Skytrains of the 317th delivered 2,000 troopers in four waves on February 16 and 17, 1945. Owing to the extremely small targets, transports only dropped six to eight troopers per pass to keep them concentrated on the ground. Thus, most planes made three passes through groundfire to complete delivery.

Half the aircraft took hits, and despite the low drops, 12 troopers were killed in their chutes. But the mission succeeded, with Corregidor secured 10 days later.

Troop Carrier Command stood down in late 1945, but airborne assault operations continued in the Korean War. Transport planes flew 19 missions totaling 7,000 jumpers, with two major opera­tions in 1950 and 1951.

During the Cold War the troop carrier mission passed to Air Mobility Command. Today it belongs to Air Combat Command, heir to a historic legacy seven decades old.

Frequent contributor Barrett Tillman is the author of more than 40 books on military history, including D-Day Encyclopedia. Lectures complémentaires : Into the Valley: The Untold Story of USAAF Troop Carrier in World War II, by Col. Charles H. Young and World War II Army Airborne Troop Carriers, by David Polk.

This feature originally appeared in the July 2019 issue of Histoire de l'aviation. Abonnez-vous ici !


Contenu

Lignée

  • Constituted as 313th Transport Group on 28 Jan 1942
  • Activated on 30 Sep 1946
  • Redesignated 313th Troop Carrier Group (Medium) and activated on 1 Feb 1953

Devoirs

    , 2 Mar 1942-24 Apr 1943
    , 9 May 1943 , 4 Feb 1944-5 Aug 1945 , 14 Sep-15 Nov 1945
    , 25 Jun 1947 , 28 Jul 1947-18 Sep 1949 1 Feb 1953 , 25 Aug 1953-8 Jun 1955

Gares

    , Georgia, 2 Mar 1942 , Kentucky, 21 Jun 1942 , South Carolina, 4 Aug 1942 , North Carolina, 13 Dec 1942-24 Apr 1943 , French Morocco, 9 May 1943 , Tunisia, 16 Jun 1943
  • Sciacca Airfield, Sicily, 23 Aug 1943
  • Trapani/Milo Airfield, Sicily, 3 Oct 1943 (AAF-484), England, 4 Feb 1944
  • Achiet Airfield (B-54), France, 28 Feb-5 Aug 1945 , Indiana, 14 Sep-15 Nov 1945 , Austria, 30 Sep 1946-25 Jun 1947 , Virginia, 25 Jun 1947 , Texas, 15 Jul 1947-22 Oct 1948 , Germany, 9 Nov 1948-18 Sep 1949 , New York, 1 Feb 1953 , Tennessee, 2 Oct 1953-8 Jun 1955.

Components

  • 29th Troop Carrier Squadron (27), 2 Mar 1942-22 Sep 1945 30 Sep 1946-18 Sep 1949 1 Feb 1953-8 Jun 1955
  • 47th Troop Carrier Squadron (N3), 2 Mar 1942-22 Sep 1945 30 Sep 1946-18 Sep 1949 1 Feb 1953-8 Jun 1955
  • 48th Troop Carrier Squadron (5X), 2 Mar 1942-22 Sep 1945 30 Sep 1946-18 Sep 1949 1 Feb 1953-8 Jun 1955
  • 49th Troop Carrier Squadron (H2), 2 Mar 1942-22 Sep 1945 30 Sep 1946-18 Sep 1949 1 Feb 1953-8 Jun 1955

Avion

Operations

La Seconde Guerre mondiale

Trained for overseas duty with C-47's and C-53's. Moved to North Africa, Apr-May 1943, and assigned to Twelfth Air Force.

Trained for the invasion of Sicily and entered combat on the night of 9 Jul 1943 by dropping paratroops near Gela. Although attacked by ground and naval forces while carrying reinforcements to Sicily on the night of II Jul, the group completed the mission and received a DUC for the performance. Transported supplies and evacuated wounded in the Mediterranean area until late in Aug when the group moved to Sicily for the invasion of Italy. Dropped paratroops of 82d Airborne Division south of Salerno on the night of 13 Sep 7943 and flew a reinforcement mission the following night.

Resumed transport activities in the theater until Feb 1944, and then joined Ninth Air Force in England. Prepared for the invasion of France and on D-Day 1944, released paratroops near Picauville dropped reinforcements over the same area on 7 Jun, being awarded second DUC for its part in the invasion.

Dropped paratroops near Arnheim and Nijmegen on 17 Sep during the airborne attack on Holland and released gliders carrying reinforcements to that area on 18 and 23 Sep. Moved to France, Feb-Mar 1945, and received C- 46's for the airborne assault across the Rhine dropped paratroops of 17th Airborne Division near Wesel on 24 Mar. When not engaged in airborne operations the group evacuated wounded personnel and ex-prisoners of war, and also transported cargo such as ammunition, gasoline, medical supplies, and food until after V-E Day.

Returned to the US, Aug-Sep 1945. Inactivated on 15 Nov 1945.

Guerre froide

Activated in Austria on 30 Sep 1946. Assigned to United States Air Forces in Europe Army of Occupation and equipped with C-47 and C-54 aircraft was assigned to Tulln Air Base, becoming host unit.

Transferred, without personnel and equipment, to the US on 25 Jun 1947 and assigned to Tactical Air Command. Trained with gliders and C-82's. Redesignated 313th Troop Carrier Group, (Heavy) in Jul 1948. Moved to Germany, Oct-Nov 1948, and joined United States Air Forces in Europe for participation in the Berlin airlift. Transported cargo such as coal, food, and medicine into West Berlin from Nov 1948 to Sep 1949. Redesignated 313th Troop Carrier Group (Special) in Feb 1949. Inactivated in Germany on 18 Sep 1949.

Redesignated 313th Troop Carrier Group (Medium), Activated in the US on Feb 1953. Assigned to Tactical Air Command. Trained with C-119's. Inactivated on 8 Jun 1955 when 313th Troop Carrier Wing converted to Tri-Deputate organization and assigned all operational components directly to the wing.


Contenu

The 29th Weapons Squadron conducts graduate-level instruction in weapons and tactics employment with the Lockheed C-130J Hercules. [5] A detachment of the squadron at Rosecrans Field performs the same mission for Air National Guard and Air Force Reserve C-130H crews. [6]

Seconde Guerre mondiale Modifier

The squadron was activated as the 29th Transport Squadron in March 1942 as the original squadron of the 313th Transport Group. The group was expanded from a headquarters and a single squadron in June, when the 47th, 48th, and 49th Transport Squadrons were activated to fill out the 313th. [7] [8] The 29th trained under Air Transport Command (later I Troop Carrier Command) and equipped with Douglas C-47 Skytrain aircraft and other military models of the Douglas DC-3, including the C-53 Skytrooper in the southeastern United States. [2] [8]

Mediterranean operations Edit

The squadron, now named the 29th Troop Carrier Squadron, moved to Oujda Airfield, French Morocco after the Operation Torch landings. It performed airlift of supplies and personnel to ground forces advancing through Algeria into Tunisia as part of Twelfth Air Force. The unit also evacuated wounded personnel to rear areas. [8]

The 29th, along with the 47th and 48th Squadrons of the 313th Group, took part in Operation Husky, the invasion of Sicily. Although blown far off course on the first airdrops on the island by strong winds, the squadron managed to drop their paratroops near Avola, where they were able to assist British forces in seizing that town. [9] Two days later, 11 July 1943, the squadron was part of a formation of troop carrier units of the 52d Troop Carrier Wing bringing reinforcements, planning to drop paratroops near Gela. Planes of the 313th Group led the stream of troop carriers. However, attacks in the Gela area by enemy aircraft had sunk two ships and forced other ships in the invasion force to disperse. The heaviest enemy attack came at 2150 hours. Fifty minutes later, the first 313th Group aircraft approached the drop zone. The 48th was able to successfully make its drop on Farello Airfield. Mistaking the troop carriers for another enemy attack, ships of the assault force and antiaircraft units ashore began a heavy fire on squadron's C-47s as they departed. Of the 144 planes of the 52d Wing that participated in the mission, 23 were shot down and an additional 37 were heavily damaged. [10] [11] For its completion of this mission the squadron earned its first Distinguished Unit Citation (DUC). [2]

It moved to Sicily for Operation Avalanche, the invasion of Italy. It dropped paratroopers of 82d Airborne Division south of Salerno on the night of 13 September 1943 and flew a reinforcement mission the following night. [8]

Opérations européennes Modifier

In February 1944, the squadron moved to RAF Folkingham, England, where it became part of IX Troop Carrier Command and began training for the assault on the continent of Europe. On D-Day the squadron dropped paratroopers near Picauville, Normandy and dropped reinforcements the following day. The squadron's efforts during Operation Overlord earned it a second DUC. [8]

On 17 September, the squadron participated in Operation Market Garden, the airborne assault on the Netherlands, when it dropped troopers near Arnhem and Nijmegen. In February 1945, the squadron moved to Achiet Airfield in France, where it began converting to Curtiss C-46 Commandos in preparation for Operation Varsity, the airborne assault across the Rhine. On 24 March 1945 it dropped elements of the 17th Airborne Division near Wesel. [8]

The squadron continued to operate from Achiet during 1945, performing transportation of personnel and supplies within Europe. It evacuated wounded and former prisoners of war and brought gasoline, ammunition to forward areas. After V-E Day, it continued to transport medical equipment and other supplies. In September, the squadron's personnel returned to the United States and it was inactivated on arrival at the Port of Embarkation. [2] [8]

In August 1945 the squadron returned to the United States, and was inactivated at the Port of Embarkation in September. [2]

Army of Occupation and Berlin Airlift Edit

The squadron was activated at Capodichino Airport near Naples, Italy at the end of September 1946, absorbing the mission, personnel and equipment of the 305th Troop Carrier Squadron, which was simultaneously inactivated. [12] It once again was equipped with C-47s. The squadron briefly moved to Tulln Air Base, Austria in the spring of 1947. [2]

The squadron transferred without personnel and equipment to the States in June 1947. At Bergstrom Field, Texas it trained with Fairchild C-82 Packets and gliders. The squadron departed Bergstrom for in late October 1948 for Germany, arriving in early November to reinforce airlift units in Operation Vittles, the Berlin airlift as winter approached and the demand for supplies increased. Operating from a Royal Air Force base because of congestion at United States Air Forces Europe bases in Germany, the unit used Douglas C-54 Skymasters to transport cargo including coal, food, and medicine into West Berlin. As airlift forces in Europe were reduced following the lifting of the Soviet blockade, and faced with President Truman’s smaller 1949 defense budget, the Air Force was required to reduce the number of its groups to 48. The squadron was inactivated in September 1949. [8] [13] [14]

Guerre froide Modifier

The squadron was activated at Mitchel Air Force Base, New York in February 1953, assuming the personnel and Fairchild C-119 Flying Boxcars of the 335th Troop Carrier Squadron, an Air Force Reserve unit that had been called to active duty for the Korean War and was transitioning to the C-119 from the Curtiss Commando. [15] The squadron trained to maintain combat readiness in tactical airlift operations. It was inactivated on 8 June 1955. [2]

Vietnam War Edit

The squadron was reactivated at Forbes Air Force Base, Kansas in 1964, flying Lockheed C-130 Hercules. [2] In March 1965, the 29th became the first combat-ready unit of Tactical Air Command at Forbes. It then assumed a commitment to rotate aircraft to the Panama Canal Zone. The squadron frequently deployed to support airlift requirements of overseas commands, participate in tactical exercises and disaster relief. [ citation requise ]

In December 1965 the squadron left Forbes for Clark Air Base, Philippines, arriving in late January 1966 to perform theater airlift in Southeast Asia as part of 315th Air Division. [2] The unit deployed aircraft and crews to provide intra-theater airlift for United States military civic actions, combat support and civic assistance throughout the Republic of Vietnam, particularly from the C-130 operating location at Tan Son Nhut Airport outside Saigon. [ citation requise ] In May 1969, the unit assumed the Commando Vault mission, dropping a 10,000-pound bomb designed to clear helicopter landing zones out of jungle from its cargo bay. [2] The squadron was inactivated in October 1970 [2] and its remaining aircraft and crews were distributed among the 463d Tactical Airlift Wing's other squadrons.

The squadron was reactivated in April 1971 at Langley Air Force Base, Virginia and began training with C-130s. Shortly after becoming combat ready, in November its mission, equipment and personnel were transferred to the 38th Tactical Airlift Squadron and the 29th was inactivated. [2]

Weapons system training Edit

The squadron was redesignated the 29th Weapons Squadron and reactivated in June 2003 at Little Rock Air Force Base, Arkansas as part of the USAF Mobility Weapons School and equipped with C-130 Hercules. The squadron was reassigned to the USAF Weapons School at Nellis Air Force Base, Nevada in 2006. [2] In August 2014 the squadron established a detachment at Rosecrans Field, Missouri to conduct the Weapons Instructor Course for Air National Guard and Air Force Reserve aircrews flying the C-130H. This allowed the elements at Little Rock the ability to focus primarily on the C-130J. [6]


Voir la vidéo: LUnion Européenne offre quelques engins blindés au G5 Sahel Ces 8 blindés sont destinés au transpo


Commentaires:

  1. Darrance

    Harasho

  2. Jeremias

    Tout à fait juste! C'est une bonne idée. C'est prêt pour te soutenir.

  3. Franky

    Créatif!

  4. Baxter

    Le travail inutile.



Écrire un message