Noël Georges

Noël Georges



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Frank (Noel) George est né à Lichfield le 28 décembre 1897. Gardien de but, il a joué au football local avant de rejoindre Wolverhampton Wanderers en 1920. Cependant, la saison suivante, ils ont terminé à la dernière place et ont été relégués en troisième division.

Les loups ont remporté le championnat de troisième division (Nord) lors de la saison 1923-24. Cependant, au cours des deux saisons suivantes, ils n'étaient qu'une équipe moyenne de deuxième division. En mai 1927, le major Frank Buckley est devenu le nouveau manager. Au fil des ans, Buckley a constitué un réseau de dépisteurs de football qui ont tenté de découvrir de jeunes joueurs talentueux. En 1927, il acheta Dai Richards à Merthyr Town. Viennent ensuite Reg Hollingsworth, un demi-centre de Sutton Junction et Billy Hartill, un avant-centre qui jouait pour la Royal Horse Artillery et Charlie Phillips d'Ebbw Vale.

Noel George a été diagnostiqué comme étant en phase terminale d'une maladie des gencives et est décédé en 1929. Il avait joué dans 292 matchs pour les Wolves. Son manager, Frank Buckley, était convaincu que la mort de George était due à un dentier mal ajusté. À partir de ce moment-là, il s'est assuré que tous ses joueurs qui portaient des prothèses dentaires étaient examinés par un dentiste tous les six mois.


L'histoire derrière "Wonderwall" d'Oasis vous fera encore plus aimer

Le hit Britpop "Wonderwall" est généralement réservé ces jours-ci aux karaokés de fin de soirée et aux soirées amateurs à micro ouvert. Lorsque Oasis a sorti la chanson en 1995, c'était l'une des chansons britanniques les plus importantes et les plus réussies de tous les temps – et certainement l'une des plus reconnaissables. Au fil des années, la chanson a été impitoyablement surjouée et presque étranglée à mort par une radio alternative. En fait, même Liam Gallagher, le chanteur principal d'Oasis, méprise la chanson.

"Je ne peux pas supporter cette putain de chanson", a-t-il dit, selon MTV Royaume-Uni. "Chaque fois que je dois la chanter, j'ai envie de bâillonner. Le problème, c'est que c'était un gros morceau pour nous. Vous allez en Amérique et ils vous disent : « Êtes-vous M. Wonderwall ? Vous voulez mentonner quelqu'un."

Maintenant, alors que des rumeurs tourbillonnent autour d'une éventuelle réunion d'Oasis, cela vaut la peine de revisiter "Wonderwall" et de reconnaître, 20 ans plus tard, à quel point c'est vraiment incroyable.

En Grande-Bretagne en 1995, Britpop – une réaction au rock alternatif du début des années 90 – a fusionné une musique intelligente avec un succès retentissant. Des groupes à la mode comme Blur, Pulp et Suede ont émergé avec le son régnant du milieu des années 90. Une chose similaire s'est produite aux États-Unis, avec des groupes comme Nirvana, Green Day et No Doubt qui sont passés de scènes autrefois cloîtrées aux sommets de la gloire.

Au milieu de cette scène musicale, Oasis, basé à Manchester, est entré en studio pour enregistrer son deuxième album. L'auteur-compositeur principal Noel Gallagher a écrit "Wonderwall" aux Rockfield Studios au Pays de Galles un mardi soir pluvieux. Noel, le show-runner du groupe, a dit à son frère et chanteur principal d'Oasis, Liam, que Liam pourrait chanter le rôle principal sur "Wonderwall" ou "Don't Look Back In Anger", et Liam a choisi le premier - à contrecœur.

Le producteur du groupe, Owen Morris, a déclaré qu'avec la voix de Liam, "Wonderwall" sonnait comme du "blues cinglant, comme s'il avait fumé 100 cigarettes". Lorsque Tournoyer magazine a demandé à Noel en 2008, "Quelles grandes chansons d'Oasis n'ont pas été écrites sur la drogue?" Noel a répondu: "Aucune. Avant 1997, je n'avais pas écrit de chanson sans l'aide du vieil équipement de marche colombien.»

C'était une stratégie qui semble avoir fonctionné. Le titre de la chanson, "Wonderwall", était un subtil coup de chapeau aux prédécesseurs d'Oasis, les Beatles. En 1968, George Harrison sort son premier album post-Beatles, Musique du mur des merveilles, qui était aussi la bande originale du film Mur des merveilles de cette même année. Oasis cite les Beatles comme l'une de leurs influences les plus importantes.

"Les Beatles sont, pour moi, l'alpha et l'oméga", a déclaré Noel en 1995, selon NME. "Où ça commence et où ça se termine."

Les influences de la chanson sont claires à partir de son son, la signification de la chanson, cependant, est beaucoup moins claire. En 1996, Noël a dit NME que la chanson parlait de sa petite amie d'alors. Mais en 2002, Noel est revenu sur cette déclaration, déclarant à la BBC : "Le sens de cette chanson m'a été enlevé par les médias qui ont sauté dessus".

« Un mur des merveilles peut être n'importe quoi », a déclaré Liam Pierre roulante dans un article de 1996 intitulé "Ruling Asses." "C'est juste un beau mot. C'est comme chercher ce ticket de bus, et tu essayes de le trouver, putain, ce salaud, et tu le trouves enfin et tu le sors, 'Putain de méga, c'est moi le mur des merveilles.'"

"Et comment dites-vous à votre Mme qu'il ne s'agit pas d'elle une fois qu'elle l'a lu?", A-t-il ajouté.

C'est en fait l'une de ses observations les plus convaincantes.

Mais quelque chose dans la chanson a pris feu. Oasis a d'abord joué "Wonderwall" dans les coulisses de Glastonbury à l'été 1995, puis a sorti l'album sur lequel il apparaît, (Quelle est l'histoire) Gloire du matin ? en octobre 1995. Selon Panneau d'affichage, "l'album est devenu le numéro 1 en Angleterre, devenant l'album le plus vendu au Royaume-Uni depuis Michael Jackson Mauvais." En 1996, gloire du matin est devenu le deuxième album britannique le plus vendu de tous les temps.

Sa réception aux États-Unis était tout aussi impressionnante pour un groupe international. Avec l'aide de "Wonderwall", gloire du matin est allé quintuple platine l'album a atteint le n ° 4 sur le Panneau d'affichage 200 et "Wonderwall" ont culminé au n ° 2 sur le Panneau d'affichage Hot 100. "Wonderwall" a également reçu deux nominations aux Grammy Awards.

Le véritable témoignage de son influence, cependant, réside dans les artistes qu'il a inspirés. "Wonderwall" a survécu dans les années à venir alors que des dizaines de musiciens de premier plan ont repris la chanson, de Cat Power à Jay Z (dont la couverture intentionnellement misérable était le produit d'une querelle avec Oasis, allez comprendre). La reprise de Ryan Adams est la version la plus célèbre, et peut-être sa plus grande chanson : sur Spotify, son "Wonderwall" est écouté à 17,4 millions d'écoutes, ce qui en fait de loin sa plus populaire. Et même Oasis considérait la version d'Adams meilleure que la leur.

"Je pense que Ryan Adams est la seule personne qui ait jamais bien compris cette chanson", a déclaré Noel Tournoyer. "J'adorerais faire la version Ryan Adams, mais devant 60 000 fans d'Oasis ce ne serait pas possible."


Qui sommes-nous aujourd'hui

bocaux et couvercles de batterie au plomb

Nous sommes le leader du marché des bocaux et couvercles pour batteries au plomb. Nous produisons plus de huit millions de conteneurs de batteries, étuis et bocaux par an !

SLI : DEMARRAGE, ECLAIRAGE, ALLUMAGE

Pensez à l'automobile, aux gros camions, à la marine, aux CHARIOTS DE GOLF

PUISSANCE MOTIVE

Pensez à une source d'énergie qui se déplace (chariot élévateur, camions, locomotives)

PUISSANCE STATIONNAIRE EN VEILLE

Pensez à la batterie de secours (tours cellulaires, éclairage de secours, serveurs)


Blog sur l'histoire de la ville de Ray

En tant que jeune homme, le juge William Daniel "Jack" Knight faisait partie des athlètes de la ville natale de Ray City, en Géorgie. Il était fils d'Elias M. « Hun » Knight et de Gladys Daniel Knight.

Jack Knight a grandi à Ray City, en Géorgie, où il a fréquenté les écoles publiques de Ray City. Son père a construit le Mayhaw Lake Resort en 1914 et était un agriculteur et un homme d'affaires de Ray City. Jack a obtenu son diplôme avec la classe Ray City High School de 1951. Il a poursuivi ses études au Valdosta State College. Il a excellé dans les sports au lycée et au collège, il a été le meilleur buteur de l'équipe de basket-ball Ray City Beavers et a été membre de la première équipe de baseball jamais alignée par le Valdosta State College.

Jack Knight avec les Beavers 1950-51, équipe de basket-ball de garçons Ray City School, Ray City, GA. Les coéquipiers de Ray City comprenaient Billy Moore, Wendell Clements, Curtis Skinner, James Walter Temples, Jimmy Gaskins, Murray Comer, Thomas Studstill, Charles Scarboro, Robert Conner Jimmy Grissett, Talton Rouse et Junior Cornelius.

Jack est diplômé de VSC avec un baccalauréat ès sciences et a poursuivi ses études à la faculté de droit de l'Université de Géorgie où il a obtenu son diplôme de L. L. B.. Il a pratiqué le droit à Nashville, en Géorgie. Il a été conseiller municipal de Ray, représentant de l'État et juge des cours supérieures du circuit judiciaire d'Alapaha, 1977-1996.

Jack Knight a joué dans l'équipe de baseball du Valdosta State College en 1955. Les VSC Rebel Diamondmen comprenaient Jack Knight et Murray Comer de Ray City, GA, Sam McGowen, Buck Pafford, Ashley Hill, Jack Bates, Ed Deaton, John Mobley, Gene Gray, Robert McElvey, Milton Blaine, Bob Green, Noel George, Coach Cottingham.

L'équipe de baseball du Valdosta State College, sous la direction de Walter Cottingham, s'est très bien montrée sous le feu l'an dernier. VSC entame sa deuxième année de compétition de baseball intercollégial et s'est affilié à la Georgia Intercollegiate Baseball Conference. Au total, dix-huit matchs sont programmés cette saison. La victoire n'est peut-être pas certaine, mais l'excitation l'est ! – 1955 VSC pomme de pin

De nombreuses histoires sportives intéressantes sont révélées alors que la Berrien County Historical Foundation se prépare pour une exposition sur les équipes de la ville natale, une exposition Smithsonian. L'exposition Hometown Teams ouvre ses portes du 13 août au 24 septembre 2016 au Nashville Community Center, Nashville, GA.


Noel Neill, le Lois Lane du "Superman" de George Reeves, décède à 95 ans

Noel Neill, la petite actrice de cinéma et de télévision qui a joué Lois Lane dans les séries télévisées "Superman" des années 1940 et à la télévision dans les années 1950, est décédée dimanche à son domicile de Tucson. Elle avait 95 ans.

Sa mort a été confirmée par son biographe, Larry Ward.

Mme Neill avait 28 ans et une vétéran d'une quarantaine de films lorsqu'elle a été appelée pour la première fois à jouer Lois, la jeune journaliste joviale du Daily Planet qui méprise son collègue aux manières douces Clark Kent mais soupçonne la vérité : qu'il est en fait Superman , le fougueux défenseur de la vérité, de la justice et de la voie américaine.

En 1948, Mme Neill a été choisie pour faire face à Kirk Alyn dans 15 épisodes de la série de films "Superman", basée sur les bandes dessinées et l'émission de radio. Deux ans plus tard, elle a repris le rôle dans la série "Atom Man vs. Superman".

En 1952, lorsque "Adventures of Superman" a été créé pour la télévision, une autre actrice, Phyllis Coates, a été choisie pour incarner Lois, avec George Reeves pour Superman. Mais après une saison, Mme Coates a quitté la série et Mme Neill est entrée dans le rôle, où elle est restée jusqu'à ce que la série ne soit plus diffusée en 1958. Il était prévu de ramener la série, mais ils se sont arrêtés en 1959. avec la mort de Reeves, qui a finalement été considérée comme un suicide.

Lois de Mme Neill se rendait normalement au bureau et en mission vêtue de costumes appropriés, de petits chapeaux et de perles, malgré la probabilité qu'elle finisse la journée attachée aux voies ferrées, piégée dans une grotte ou sous une autre forme de danger mortel, jusqu'à ce qu'elle a été sauvée par son héros.

Les "Aventures de Superman" à petit budget, un succès lors de sa première diffusion, sont devenus un favori des rediffusions et Mme Neill est devenue une héroïne.

La distinction d'être la Lois originale appartient à Joanne Siegel, qui, adolescente au milieu des années 1930, a posé pour le dessinateur Joe Shuster lorsqu'il développait pour la première fois la bande dessinée Superman avec l'écrivain Jerry Siegel. Mme Siegel est décédée en 2011. Mais en 2010, lorsqu'une statue en bronze grandeur nature de Lois Lane a été dévoilée à Metropolis, dans l'Illinois, une petite ville qui abrite également un musée Superman (peut-être parce qu'il porte le même nom que la ville fictive où vit et travaille Superman), il s'inspire de Mme Neill. Elle a assisté à la dédicace de la statue.

Image

Noel Neill est née à Minneapolis le 25 novembre 1920, fille de David Neill, un journaliste devenu rédacteur en chef de ce qui est maintenant le Minneapolis Star-Tribune, et de sa femme, LaVere, ancienne danseuse et chanteuse.

Bien que Noel ait chanté et joué du banjo dans les foires lorsqu'elle était enfant, elle avait prévu de suivre les traces de son père en tant que journaliste. Quand elle avait 17 ans, cependant, un long voyage d'été avec sa mère a changé ses plans. Se retrouvant dans le sud de la Californie, Mme Neill a auditionné et obtenu un poste de chanteuse à l'hippodrome de Del Mar. L'un des propriétaires de la piste, Bing Crosby, l'a remarquée et l'a présentée à son frère Larry, un agent de théâtre.

En commençant par un petit rôle d'adolescente dans "Mad Youth" (1940), Mme Neill est apparue dans une demi-douzaine de films en moyenne par an au cours de la décennie suivante, souvent dans des rôles non crédités. Ils comprenaient "The Blue Dahlia" (1946), dans lequel elle était une fille au chapeau, le mystère de Charlie Chan "The Sky Dragon" (1949), "Henry Aldrich's Little Secret" (1944) et "Junior Prom" (1946). Elle a également eu de petits rôles dans « Un Américain à Paris » (1951) et « Le plus grand spectacle sur terre » (1952).

Après l'annulation de "Adventures of Superman", Mme Neill a largement renoncé à jouer. Finalement, elle s'est lancée dans les relations publiques et a travaillé dans le département de télévision de United Artists, où l'une de ses tâches consistait à gérer le courrier des fans de Tom Selleck.

Dans les années 1970, cependant, elle a été redécouverte par de jeunes fans des rediffusions de "Superman", et elle a commencé à apparaître lors de conventions de fans. Elle a fait une apparition dans "Superman" (1978), les débuts de Christopher Reeve dans le rôle-titre, en tant que mère d'une Lois Lane d'âge scolaire.

Elle est également apparue dans un épisode de 1991 de la série télévisée "Les aventures de Superboy", dans la parodie de film de super-héros "Surge of Power" (2004) et, en tant que femme mourante, dans "Superman Returns" (2006).

Le bref mariage de Mme Neill en 1943 avec Hal Lierley, une maquilleuse, a été annulé. Ses deux autres mariages — avec William Behrens (1953-62) et Joel Taylor (1963-71) — se sont soldés par un divorce. Elle ne laisse aucun survivant immédiat.

Les femmes ont souvent dit à Mme Neill qu'elles avaient été inspirées à se lancer dans le journalisme en voyant son personnage travailler sur un pied d'égalité avec les journalistes, mais Mme Neill considérait sa Lois comme douce, un reflet des préféministes des années 1950.

"C'était un monde d'hommes, et vous ne vouliez pas être trop grincheux", a-t-elle déclaré au Knoxville News-Sentinel dans une interview en 2002. "Quand je la jouais, je pouvais mieux m'identifier à elle si elle n'était pas autoritaire."


Noel George Butlin, professeur fondateur d'histoire économique à l'Institut de 1962 à 1986, est décédé aux premières heures du mardi 2 avril. Avec sa mort, l'ANU a perdu l'un de ses universitaires les plus accomplis.

Né le 19 décembre 1921, Noel Butlin a fait ses études au Maitland Boys' High School et à l'Université de Sydney où il a obtenu un baccalauréat spécialisé en économie et a reçu la médaille de l'Université en 1942. Entre 1942 et 1946, il a été employé par le Fonction publique fédérale dans une variété de fonctions stimulantes, y compris les postes de conseiller économique adjoint auprès du haut-commissaire australien à Londres en 1943 et 1944, et d'assistant du président par intérim de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture à Washington DC en 1944 et 1945. Cela a été suivi d'un cours d'histoire économique à l'Université de Sydney de 1946 à 1949, et de deux années supplémentaires en tant que boursier Rockefeller à l'Université de Harvard. Avec l'acceptation d'une bourse de recherche senior en économie à l'ANU en 1951, il a commencé une association de quarante ans avec cette université au cours de laquelle il est devenu lecteur en économie (1954 à 1962), professeur d'histoire économique (1962 à 1986), Université Fellow, et enfin chercheur invité en économie. Ses principales contributions à l'ANU comprenaient la création d'une chaire dotée d'histoire économique, les Archives of Business and Labour et le système informatique RSSS. Pendant ce temps, il a également occupé les postes d'associé de recherche, Département d'économie appliquée, Cambridge (1961) Irving Fisher Professeur d'économie, Yale (1967/68) Directeur, Botany Bay Project (1974 à 1975) Professeur d'études australiennes, Harvard ( 1979/80). Il était membre de l'Académie des sciences sociales d'Australie et de l'Académie britannique.

Noel était l'un des sociologues australiens les plus remarquables de sa génération et l'une des figures internationales majeures de l'histoire économique. Son impact sur l'érudition historique en Australie a été profond. Avant la publication de son livre majeur Investissement dans le développement économique australien (1964), les historiens ont vu le passé de l'Australie presque uniquement en termes de développement rural. Noël a cependant pu montrer que, dès la seconde moitié du XIXe siècle, les investissements étaient plus importants en milieu urbain qu'en milieu rural, et que le secteur public était un acteur majeur de ce processus. Ce faisant, il démontra que le développement économique australien n'était pas simplement une réponse passive aux forces étrangères, mais qu'il devait beaucoup aux décisions prises en Australie par les Australiens : il nous voyait jouer un rôle plus indépendant dans les affaires économiques mondiales que d'autres ne l'avaient reconnu. Avec l'adoption généralisée des conclusions de Noel par d'autres spécialistes des sciences sociales, il est apparu dans les années 1960 et 1970 un sens plus fort de l'identité économique australienne. Du milieu des années 1960 jusqu'au début des années 1980, Noel a été activement impliqué dans le développement d'un certain nombre de thèmes importants qui avaient émergé dans ses premiers travaux, et dans l'application de ces thèmes, en particulier le rôle du secteur public (Gouvernement et capitalisme, 1982)—à d'autres périodes.

Les recherches de Noel dans les années 1980 se sont concentrées sur l'économie australienne depuis les premières migrations aborigènes jusqu'au milieu du XIXe siècle. Ce travail a fait surface au cours de la dernière décennie dans une série de documents de travail, d'articles et de monographies (Notre agression originelle, 1983) et, au moment de sa mort, était en train d'être retravaillé par Noel pour former une histoire économique en deux volumes de l'Australie avant 1850. Un thème central de cette histoire est le contraste entre deux systèmes économiques - l'un ancien, peut-être 60 000 environ ans et l'autre jeune, sans doute le plus récent d'Europe, ainsi que le processus par lequel le contrôle économique de l'Australie est passé des mains des Aborigènes aux mains des Européens. Ce manuscrit, sur lequel Noel a travaillé jusqu'au jour de sa mort (il a tenu à emmener son ordinateur à l'hôpital), sera publié l'année prochaine.Cet exercice intellectuel magistral aura sans aucun doute un impact profond sur l'érudition pendant des années. C'est peut-être la fin d'une époque dans la profession australienne de l'histoire économique, mais ce n'est pas la fin de l'influence intellectuelle de Noel George Butlin.


Noël George - Histoire

Si vous souhaitez votre ligne sur ces pages, envoyez-la à : DN

N'oubliez pas que <Ctrl Home> dans votre navigateur reviendra en haut de la page.


Barbara NOEL née en 1818 a épousé Abraham KIME le 15 septembre 1836 à Hilltown, PA. De cette union, ils ont eu onze enfants. Jennie [email protected]>

Cincinnatus F. Graves a épousé Rachel St Clair. Rachel était la fille de Thomas Ives St Clair et de Massey Feurt Noel. Ohio [email protected]>

Etta Allred Noel était de confession congrégationaliste (son père, le révérend Renne Allred, était pasteur. Mes ancêtres Noel qui venaient de l'Ohio avant 1820 à 1890 Mon ggggrand-père était David Noel qui a épousé Mary. Leur fils, John Calvin Noel, a épousé Sarah Elizabeth James en 1885 dans le comté de Wayne, IA. On pense que John Calvin est né dans le comté de Wayne, IA. et que lui et son père, David, ont travaillé dans les mines de charbon. Les fils de John et Sarah s'appelaient Claube Bert Noel, Sr. et il est né en 1887 à Wayne County, IA. Claude Bert Noel Sr. et Etta Noel se sont mariés le 02-06-1907 à Russell, Wayne County, IA. Ils ont eu sept enfants, leur cinquième était ma grand-mère, Betty Elizabeth Noel. Etta Allred Noel était de confession congrégationaliste (son père, le révérend Renne Allred, était pasteur. Dana Foster Waters [email protected]>

Henry Clay Noel était marié à Sarah Ann McClary. Ohio Rebecca Stapleton [email protected]>

James Noel Né : 24 novembre 1867 Melmore Ohio Élevé : Star City Indiana Parents : William Percival Noel
Caroline (Graves) Noel >De Virginia No Offsprng - Mariée 3 fois (Humphrey, Madison, Downing)
Mon père m'a dit que son côté était de la région de Tiffin Ohio. La mère de William P. Noel était peut-être une DeVilbiss. Il a dit qu'ils étaient d'origine méthodiste. [email protected]

John Henry Noel né en 1844 en Prusse. Il s'installa à St Louis, Mo et épousa Amelia Franke en 1867. Ils eurent 1 enfant Harry né en 1870. Harry avait une fille Louisa. Bruce Willstaedt [email protected]>

Joseph Noel qui est né en Pennsylvanie, a épousé Mary Cooper et est décédé à White County, Indiana, en 1848 ? Son fils, James Noel, a eu six enfants, dont Alfred Cooper Noel, qui a épousé Clara Tice Melinda Noel [email protected]

1Philip Noel né le 1er février 1817 à Adams Co. PA Décédé en 1873 à Whitewater, Walworth, WI Marié : 1841
+ Polly Laurinda Webb née le 25 mai 1818 décédée le 20 novembre 1908
2 *Albert Messenger né vers 1838 en IL
2 *James Messenger né vers 184O en IL
* Albert et James étaient les fils du premier mariage de Polly Laurinda Webb avec M. Messenger of Ohio
2 Harriet Noel née le 11 juin 1842 dans le Wisconsin décédée le 03 septembre 1893 à Minneapolis, MN Mariée : 1862
+Henry D. Stevenson
3 Adda Stevenson née env. 1867 + Will Crisler
3 Ella C. Stevenson née le 5 septembre 1867 à Jefferson Co, WI décédée le 17 juin 1958
Marié : 15 juin 1885 + Ernest Elmer Cadwell
4 Phillip Earl Cadwell né le 07 oct. 1886 décédé le 14 avril 1966 +Mabel Louise Sjordal
3 Eva Rena Stevenson née le 11 novembre 1870 + M. Wood
2 John Noel né le 14 avril 1848 à Koskonong, WI décédé le 09 janvier 1897 à Whitewater, WI
2 William Noel né le 24 septembre 1849 Jefferson Co, WI décédé le 16 octobre 1933 à Fort Atkinson, Jefferson Co., WI
Marié : 28 juillet 1867 à Koskonong, Jefferson Co., WI
+Harriet Louisa De Grodt née le 07 mai 1850 décédée le 04 janvier 1927
3 Della Louisa Noel née le 5 novembre 1876 +Waldo Warren Hibbard
4 Gail Hibbard née le 15 novembre 1900
+ M. Wilkie
3 Emma Honnok Noel née le 23 avril 1882 décédée en 1964
+Rush L. Chapman né le 31 octobre 1880
4 Russel Chapman né le 12 mars 1900
3 Eva Laurinda Noel née le 5 janvier 1869 + Peter Ferguson Daven
4 Hazel Daven née le 25 octobre 1887
+Harry Wilson Farr né le 17 août 1887 +(2e mari d'Eva Laurinda Noel) E.F. Wilson
3 Ira Philip Noel né le 23 mai 1874 décédé en 1937 +Etta Harrison né le 5 février 1885 décédé en 1949
4 Harriet L. Noël
4 Richard Noel + Virginie
4 William Ira Noel né le 9 janvier 1910 à Fort
Atkinson, WI est décédé le 28 juin 1983 à Ellensberg, WA
Marié le 01 juillet 1933 à Fort Atkinson, WI Marie Floerke
4 Grace Noël née en 1911
2 George Washington Noel né le 22 février 1850 à Koskonong, WI est décédé
25 mai 1935 à Whitewater, Walworth, WI
Marié : 13 avril 1875
+ Sarah Margaret Rutherford née le 07 novembre 1852 à Bellville, Danois
Co., WI est décédé le 11 octobre 1950 à Whitewater, WI
3 Anna Noel née le 22 mai 1882 à Koskonong, WI est décédée le sept.
né le 22 juin 1960 à Whitewater, WI
Marié : 01 juin 1904 à Whitewater, WI +Edward Winn né le 06 décembre 1879 à Whitewater, WI décédé
09 juillet 1938 à Whitewater, WI
4 Noel Edward Winn né le 25 octobre 1906 à Whitewater, WI décédé le 13 avril 1967 à Madison, Dane Co., WI
+ Janet Elizabeth Clark
3. Sanie Elizabeth Noel née le 17 octobre 1884 décédée le 9 juillet 1935 à Waukesha, WI
+Gordon W. Johnson né le 05 mars 1886 décédé le 07 février 1950
3. Harriet Polly Noel née le 13 décembre 1892 à Koskonong, WI décédée le 17 mars 1968 résidait à Whitewater, WI
+ Dr. William Henry Fritsche né le 20 mars 1895 décédé le 24 janvier 1923 à New Ulm, MN
4 Margaret Louise Fritsche 13 décembre 1918 décédée le 13 avril 1922
4 Amalia Fritsche née le 04 novembre 1920 décédée le 04 octobre 1922
2 Louisa Noel née le 29 novembre 1853 décédée en 1931 + M. Crittenden
2 Philip H. Noel né le 11 juillet 1855 à Koskonong, WI décédé le 28 février 1926 à Whitewater, WI
Marié : 1879 +Lulu Krebs né le 13 février 1857 à Fort Atkinson, WI décédé à Madison, WI
3 Noel bébé
Deb Konietzki < [email protected] >

Jacob Noel Jr. épousa Grace Leonard le 24 février 1842 dans le comté de Trumbull, OH. Son père était Jacob NOEL, Sr. et a épousé Susanna _____. Je n'ai pas son nom de jeune fille. Il est né vers 1787 quelque part en Pennsylvanie Rosemary West [email protected]>

NOEL, Anna Marie née Westmoreland County PA décédée Glen Connel le 4 mars 1857 à l'âge de 64 ans 6
Mois Il n'y a aucune indication si elle a épousé un Noël ou si elle était célibataire. John Joseph Weakland a épousé Anna Elisabeth Noel (1846-1882) mon 2e arrière grand-oncle Anthony Anstead était marié à Catherine Noel (fille de Phillip Noel 1821-1895) ma 2e arrière grand-tante Louisa Glasser Bauman était mariée à Joseph Schwab dont la mère était Mary Magdalen Noel (née en 1812) a épousé Aloysius Swope (Schwab). Patti [email protected]>

Henry Wilkens NOEL n. le 4 novembre 1811 à St. Peters Port, île de Guernesey, îles anglo-normandes fils de Jean NOEL et Elizabeth Wilkens. Il y avait un frère aîné nommé Jean. Jean NOEL et Elizabeth Wilkens étaient originaires de l'île de Jersey. J'aimerais de l'aide pour toute information sur les parents ou les frères et sœurs. Henry W. NOEL était à la Nouvelle-Orléans en 1845. Je n'ai aucune information sur les années entre 1811 et 1845. Henry W. NOEL est né vers 1815 sur l'île de Guernesey. Il mourut en mars 1858 à Cincinnati, OH. Je crois qu'il est le mari de Louisa TURNER NOEL (n'ai pas pu prouver un mariage qui a probablement eu lieu à la Nouvelle-Orléans à la fin des années 1830 ou au début des années 1840) mère de William Henry né à la Nouvelle-Orléans en mars 1845, Joseph né dans l'Ohio vers 1849 , John né dans l'Ohio en 1856, et peut-être Henry NOEL né en Ohio à l'automne 1858. Henry serait né après la mort de Henry W. NOEL. Impossible de trouver l'enterrement ou toute autre information sur Louisa NOEL et ne peut pas prouver le lien pour le moment.
Ruth Matuch email [email protected]

Sylvester (Silvester) Noel fils de Blasius Noel. Il vit à Salem Cross Roads à Penn Borough, dans le comté de Westmoreland, en Pennsylvanie en 1870. Il a environ 30 ans. Il a deux jeunes femmes qui vivent avec lui, Sarah et Susanna McCleland, dont l'une est sa femme de ménage. Sylvester est mort d'une maladie contractée pendant la guerre civile.

Robert Bentley Noel, Né vers 1865, il est décédé à Chadds Ford Pennsylvanie en 1932 à l'âge de 67 ans. Il était marié, avait des enfants et sa femme est décédée (je ne connais pas non plus le nom de sa première femme) puis il a épousé ma grand-mère, Gertrude Moore Swartley. Ils avaient un fils, mon père, Robert Bentley Noel, Jr. Mon était d'origine française.
Roherta Lee [email protected]>

James et Joanne Noel qui étaient du comté de Marion KY. Quant aux dates de naissance, nous ne les connaissons pas à l'heure actuelle. Mes grands-parents sont Clyde (décédé) et Ruby Noel qui sont originaires du comté de Marion KY. mais j'ai déménagé à Danville KY à la fin des années 50, c'est par là que je dois commencer.
Joseph & Stephenie Noel [email protected]>

James T. NOEL n. Années 1870 marié à Nora HUNTER. Ils ont eu 3 filles : Catherine, Lillian et Mae Elizabeth. (Mae était ma grand-mère.) James était le fils de Benjamin NOEL et Amelia ?, et est né à Westminster, MD. James avait aussi une sœur nommée Rachel b. vers 1869. Benjamin était le fils de George NOEL et Rachel ?. Banjamin avait également 2 frères George NOEL et William Francis NOEL b vers 1854. Je crois que tous sont nés en Pennsylvanie. Allan J. Rosenberger [email protected]>

Lewis Noel qui a épousé une Sally Amy McCammon le 24 novembre 1800 à KY. Les parents de Sally sont Matthew et Martha Trimble McCammon. D'après ce que je peux trouver, Lewis et Sally vivaient à Rockville, IN et étaient enterrés à Rockville Cem. Robert I. McCammon [email protected]>

Michelle < [email protected]>

Edouard Noël
b. 7 juin 1894 Cecil, Washington, Pennsylvanie
ré. 27 janvier 1919 Écluse 4, Washington, Pennsylvanie
m. 12 juillet 1916 Wellsburg, Brooke, Virginie-Occidentale à Eva McKinley
Eva McKinley
b. 13 août 1894 Bridgeport, Montgomery, Pennsylvanie
ré. 29 avril 1953 Belle Vernon, Fayette, Pennsylvanie
ch. Merle Louise Noël
b. 1917 Écluse 4, Washington, Pennsylvanie
ré. Août 1931 Charleroi, Washington, Pennsylvanie
ch. Edward Wetzel Noël
b. 25 mai 1919 Écluse 4, Washington, Pennsylvanie
ré. 16 déc. 1983 Carroll Township, Washington, Pennsylvanie
m. 3 juillet 1943 Little Redstone Manse, Fayette, Pennsylvanie à Kathleen Bernice Hewitt

Nos noms de famille de ce côté de l'arbre sont NOEL, HEWITT, STIMMEL, THOMPSON et WRIGHT. La plupart des membres de la famille immédiate sont nés à Perryopolis, Belle Vernon et Charleroi (Nord), PA.

Mathias Noel est né : (Sur un recensement, il s'écrit Noeal) 11 nov. 1822/21 déc. 1821 - La date qui me semble la plus exacte est le 11 nov. 1822 en Alsace-Lorraine, France Marié : vers 1848/49 en France, Allemagne, Prusse Décès : 24 juillet 1887 à Utica, Nebr. of Lung Disease (Avoir nécrologie) Inhumé : St. Patrick's Catholic Cem. à Utica, Neb. Anna Marie Friedrick/Friedrich d/o Marie (Haus)Friedrich B-22 février 1832 à Coblenz, Allemagne D-14 juin 1884 à May Township, Lee Co., Illinois Enterré - St. Mary's Catholic Cem. , canton de mai, Lee Co., Ill. Gail K Barnes [email protected]>

Les deux Philip Noel et Polly Webb sont des personnes différentes. Mes parents avaient la nécrologie de Philip Noel (né en 1817) et son certificat de naissance peint à la main d'Adams Co., PA. Polly Webb a été mariée une fois auparavant à un M. Messenger et a eu deux garçons de lui.. ils sont répertoriés dans le recensement de Jefferson Co., WI comme étant nés dans l'Illinois. Polly a ensuite épousé Philip. Mes parents ont aussi le testament de Philip (il est mort en 1893). Les prénoms de mes enfants Philip et Polly sont complètement différents de ceux de vos Philip et Polly.

Philip Noel et Polly Laurinda Webbs Enfants :
Albert Messenger né env. 1838
James Messenger né env. 1840
Harriet Noël née en 1842
William Ira Noel né en 1845 (prisonnier à Andersonville, GA et a survécu)
Jean Noël né en 1848
George Washington Noel né en 1850 (mon grand-père gg)
Louisa Noël née en 1853
Philip H. Noël né en 1855

Deb Konietzki [email protected]>

John P Noel a épousé Eliza J. JAMISON. Sa fille Mary Catherine a épousé David Filmore SMITH. Et sa seconde épouse était Sarah Jane MANSFIELD - les deux étaient peut-être sœurs.
Karen Booth [email protected]>

J'ai pu connecter votre Noels (Ligonier, PA) au Nicelys de ma femme.
Bob Hayden < [email protected]>

John Noel a épousé Sarah Taylor en 1866. Ma grand-mère était une Margaret Noel qui a épousé Henry Williams. Ils venaient certainement des PRES du comté de Westmoreland (toute la partie Taylor/Williams/Grove/Croft de ma famille était des comtés de Cambria, Blair, Huntingdon ou Bedford. Je n'ai pas d'années précises pour eux, mais ma gggrand-mère, Ann Williams (qui a épousé George Washington Taylor) est né en 1843 et aurait été leur premier enfant.
Lee Taylor < [email protected]>

Mes parents NOEL sont des régions de Latrobe, Derry et Ligonier, PA. John P. NOEL (né en 1814) dont la fille Mary Catherine NOEL (15 avril 1848 - 5 octobre 1925) épousa David Filmore SMITH (16 août 1842 - 23 février 1916). le père de David
et sa mère étaient William SMITH (né en 1791) d'Allemagne et Mary WADSWORTH (née en 1805)
Karen Booth [email protected]>
-
Voici ce que j'ai sur John et Mary Burk Noel. Il était le fils de Nicolas
et Elizabeth Kuhns Noel qui a vécu d'abord à Adams puis à Cambria Co., PA.

Descendants de John Noel Génération n°1

1. JOHN4 NOEL (NICHOLAS3, PETER2, JOSEPH1) est né en mai 1792 à Adams
Co., PA1. Il épousa MARY BURKE le 18 juillet 1820 à Loretto, Allegheny Twp.,
Cambria Co., PA2, fille d'EDWARD BURKE et PRUDENCE NOEL.

Notes pour JEAN NOEL :
Parents nommés dans l'acte de mariage.
1850 Washington Twp., Cambria Co., PA John 58 agriculteur Mary 56 Rachel 25
ouvrier Jean 22

Notes pour MARY BURKE :
Parents nommés dans l'acte de mariage.
Mary Burke, dau. d'Edward et Naty Burke est né à Baltimore, MD
11/12/1893 (Anciens registres de l'Église catholique par Mary et Stanley Piet.)

Les enfants de JOHN NOEL et MARY BURKE sont :
je. REBECCA5 NOEL, b. 12 février 1821, Loretto, Cambria Co., PA3.
ii. RACHEL APPOLONIA NOEL, b. Juin 1826, Loretto, Cambria Co., PA4.

Notes pour RACHEL APPOLONIA NOEL :
1850 Washington Twp., Cambria Co., PA Jean 58 Marie 56 Rachel 25 Jean 22

iii. JEAN NOEL, b. 1er avril 1828, Loretto, Cambria Co., PA5 d. 29 août
1885, Cambria Co., PA6.

Notes pour JEAN NOEL :
1850 Washington Twp., Cambria Co., PA Jean 58 Marie 56 Rachel 25 Jean 22

iv. CATHERINE NOEL, b. 18337.

Notes pour CATHERINE NOEL :
1850 Loretto, Allegheny Twp., Cambria Co., PA a Catherine Noel 16 vivant
avec William et Barbara Weaklin.

Brenda Wallace [email protected]>


Trouvé sur le CD du cimetière Hamilton Co Ohio Gen Soc : Union Baptist African American Cemetery NOEL, Melvin né le 23 novembre 1902 d le 31 mai 1928 Kindred Henry NOEL
Ruth Matuch [email protected]

jeu, 25 mars 1999 23:58:41 -0800
[email protected] (Anthony Bentivegna)

J'ai un intérêt pour les premières familles de Loretto, ayant grandi là-bas. J'ai examiné votre page Web Noel et je me demandais si l'un des premiers Noels était allé à Loretto. Il existe plusieurs familles de Noël parmi les baptêmes et les mariages du prince Gallitzin.

A Blase Noel a épousé une Sophia Bukre à Loretto en 1826. Une Sophia Burke se trouve dans les archives de Sportman's Hall en 1819.

Un Isaac Noel a épousé une Mary Magdalen Roudebush à Loretto en 1829. Cet Isaac était peut-être le fils de Peter et Margaret Noel de Sportman's Hall.

Un Henry Noel a épousé une Mary Ann Plunkett et a eu des enfants à Loretto entre 1834-38.

L'un des premiers Noel est Abraham (1788-1876), marié à Mary Ann ou Magdalen, a eu des enfants de 1816 à 1838.

Un Simon Noel a épousé une Mary Andressin à Sportman's Hall en 1812, mais leurs enfants sont nés à Loretto.

Mais le plus ancien de tous est Nicholas Noel (1758-1858) qui a épousé Elizabeth Coons dans le comté de York en 1789. Il semble que certains de leurs enfants se soient installés à Loretto.

Recherche McGUIRE, BENDER, FARABAUGH


25 mars 1999 [email protected]

Je cherchais un George William Noel, né le 23 décembre 1845. Le recensement indique que son lieu de naissance est MD. Le père était, je crois, Jacob Noel (Noell, Noles, Noels, etc.). Le recensement de 1850 indique également que son lieu de naissance est MD, bien que je n'aie jamais pu trouver de trace de cette famille avant 1850. Le recensement MD dans lequel j'ai trouvé ces personnes était le comté de Washington, juste en face de la frontière d'Adams Co., PA où il y avait beaucoup d'autres Noels. Je dois croire qu'à un moment donné, mes Noels sont venus de PA.

La famille de George William "s'est fiancée" à la génération suivante. Sa fille, Carlotta, était ma grand-mère.

George avait deux frères - Andrew né vers 1839 et Jacob L. né vers 1849. Ces frères se sont présentés, vivant avec leurs parents, au recensement de 1860. Mais ils ont disparu après ça et je n'ai jamais su où ils sont allés ni s'ils sont morts avant le prochain recensement.

Le George W. dans la ligne que vous avez postée m'a intrigué. Avez-vous d'autres infos sur lui ? Où résidait-il ? Avez-vous une trace d'Andrew ou de Jacob L. ?


Mars 1999 "Betty Allured" [email protected]>
Toujours à la recherche d'informations sur Maude B.Noel née le 10 novembre l877 a épousé Harry Reynolds le 2 juillet l902. décédé le l8 février l905. En sa possession se trouvait une décharge de guerre civile pour Charles R. Noel, ll5th Reg Co. B Indiana Volunteers. Il a été enrôlé dans Parke Co., Indianna en l863 et démobilisé 6 mois plus tard. Commandant William D Mull. Charles avait 18 ans au moment de l'enrôlement. Quelle était sa relation avec Maude ? Toute information grandement appréciée.

24 mars 1999 "Michael J. Godshalk" [email protected]>
Descendance de Joseph NOEL

1 Joseph NOEL Né : 1680 en Allemagne Décédé : 1753
.2 John NOEL I Né : env. 1722 en Allemagne Mort : 1765 au Paradis
Canton, comté de York, Pennsylvanie
. +Margaret NOEL .
. 3 Andrew NOEL Né : 1753 dans le comté de York, Pennsylvanie Décédé : 1817 dans le comté d'Adams, Pennsylvanie
. +Thérèse NOEL .
. 3 Jean NOEL II Né : Env. 1755 dans le canton de Paradise, comté de York, Pennsylvanie. 1826 dans le comté de Frederick, Virginie
. +Marie NOEL . Né : 1787 en Virginie Décédé : Pari. 1860 - 1870
. 4 Marie NOEL
. +Daniel OATES
. 4 Jean NOEL III
. +Letitia WHITACRE Marié le 10 octobre 1826 dans le comté de Hampshire, Virginie
. *2ème épouse de Jean NOEL III :
. +Phoebe WHITACRE Marié : 18 avril 1838 dans le comté de Hampshire, Virginie
. 4 Nicholas NOEL Né : le 19 janvier 1809 dans le Hampshire, Virginie
Décédé : 17 juin 1893 à Leesburg, Indiana
. +Nancy KERNS Naissance : Env. 1812 à Hampshire, Virginie Décédé : à Leesburg, Indiana Marié : 9 avril 1830 à Frederick, Virginie
Père : Nathaniel KERNS Mère : Sarah WHITACRE
. 4 Elizabeth NOEL
. +Thomas KERNS Né : 1808 Décédé : 1868
. 4 Catherine NOEL
. +Nathan KERNS, Jr. Marié : 1832 Père : Nathan
KERNS,
Sr.
. 4 Joseph "Henry" Henry NOEL Né le 2 juillet 1812 à Fredrick
Comté de Virginie Décédé le 25 juin 1878 à Leesburg, canton de Turkey Creek,
Comté de Kosciusko, Indiana (66 ans)
. +Lydia FARMER Née : 20 décembre 1806 en Virginie Décédée : 1
décembre 1890 à Leesburg, canton de Turkey Creek, comté de Kosciusko,
Indiana (84 ans) Marié : 13 septembre 1833 dans le comté de Frederick,
Virginie
. 4 Elizabeth NOEL
. +Nathan KERNS Marié : 1821 Père : Jacob KERNS
. 3 Peter NOEL Né : env. 1756 dans le comté de York, Pennsylvanie
1841 dans le comté de Scioto, Ohio
. +Sophia GOOD Naissance : 1756 Décès : 1825
. 4 13_Enfants NOEL
. 3 Jacob NULL Né : env. 1757 dans le comté de York, Pennsylvanie
1842 dans le comté de Frederick, Virginie
. +Lucy OHLER
. 3 Nicholas NOEL Né : Env. 1758 Décès : 1805 dans l'Ohio
. +Marie POLLOCK Marié : 1777
. 4 13_Enfants NOEL
. 3 Casper NOEL Né : Env. 1760 dans le comté de York, Pennsylvanie
. 3 Philip NOEL Né : 1er décembre 1764 dans le comté de York, Pennsylvanie
Décédé : 12 avril 1849 dans le comté de Scioto, Ohio
. +Susannah PUTNAM Marié : 1785 dans le comté de Hampshire, Virginie


24 mars 1999 Mary Wiley Campbell [email protected]>
Je suis toujours à la recherche de parents et descendants de Martha Noel, née vers 1760 prob. à Caswell County, NC, épouse Alexander Wiley 1779 Caswell County, NC, décédé en 1839 à Anderson County, TN. Marie Campbell

24 mars 1999 "Jeffrey Norris" [email protected]>
Recherche NOEL à Wyandot Co., OH.

Michael NOEL, Frederick Co., MD marr. Anastasia ARNOLD a déménagé à Wyandot Co.

Fils probable George Joseph b. ca 1830 est décédé 1881 Wyandot Co.

Jeff Norris LE PLUS RECHERCHÉ :
Lemasters : ?-->Knox Co., OH
Davis/Jenkins : Loudoun Co., Virginie-->Knox Co., OH
Murphy : ? MD ?-->Wyandot Co., OH
Woolf/Kirkwood : ?-->Seneca Co., OH
Boulanger : Knox Co., OH
Morrison : PA-->Knox Co., OH
Cuthbertson : Écossais-->Wash. Co. PA-->Wayne Co. OH


Mer. 24 mars 1999 13:47:53 -0800 (PST)
James Noel né Bet. 1817 - 1824 à TN ou LA est décédé marié à Sarah Ann Johnson née c. 1817-1814 en Virginie

Les enfants de James Noel et Sarah Johnson sont :

Susan Noël
né en août 1841 en VA ou MS
décédé à l'arrière. 1920 à , , TX.
marié le 29 décembre 1859 San Augustine Co., Texas
Matthieu Calhoun Franklin
né le 3 mars 1836 Macon, Géorgie
décédé 1880-1900

Amy Ann Noël
né en mars 1839 MS
marié le 9 décembre 1958 San Augustine Co., Texas
Thomas Monroe Chumley

Samantha Noël
né en octobre 1843

Pam Johnson [email protected]


24 mars 1999 "Clifford C. Trimble" [email protected]>
Mary Noel est née en 1829 et décédée le 31 août 1889 dans le comté d'Adams, en Pennsylvanie. Elle a épousé un David Clapsadle. Ils ont eu 14 enfants que je connais. Toute information serait appréciée.

24 mars 1999 [email protected]
Je cherche, cherche, cherche Sarah NOEL, b. Août 1845 dans ou autour de Westmoreland Co, PA. Je n'ai aucune idée de sa famille NOEL, mais elle appartient à quelqu'un là-bas. Sarah a épousé John G. Glass, très probablement en
Pennsylvanie et ils ont ensuite migré avec les parents de John, William A.Glass et Margaret Miller à Howard Co, Iowa au début des années 1860. William A. Glass était un fils de Christopher Glass qui vivait à Westmoreland Co, PA et à Green Township, Indiana Co, PA. Christopher Glass était l'un des douze enfants de Jacob Glass décédé en 1821 à Cambria Co, PA.

N'importe quelle aide ou directions pour trouver « mes » ancêtres ou frères et sœurs de Sarah NOEL serait appréciée.


24 mars 1999 "Dan H" [email protected]>
1 Martin Noël b : Env. 1845
+Caroline (Noel) b: Abt. 1845
2 William Henry Noel Né le 8 février 1865 à Harbour Grace, Terre-Neuve
+Marion "Mirium" Higgans b: Env. 1865 à Terre-Neuve, Canada
3 Jean Noël b : Env. 1895 à Terre-Neuve, Canada
+Lily Gertrude Eva Hannah b: Env. 1895 à Montréal, Canada
3 Ralph Noël b : Env. 1895
3 Lillian Noel b : Env. 1895
3 Ronald Noël b : Env. 1895
3 Charles Noël b : Env. 1895
2 Jessie Noel né : 18 février 1863
2 Ann Eliza Noel née : 30 mai 1867
2 Ancien Noël

Dan Harrison http://www.angelfire.com/ca/dansdata


24 mars 1999 Ruth Matuch [email protected]>
Je suis toujours à la recherche de la famille d'Henry NOEL marié à Louisa TURNER. Fils William, John, Joesph et peut-être Henry à Cincinnati Hamilton Co Ohio.

J'ai trouvé Henry W. NOEL b. 1815 à l'île de Guernesey d. 1858 à Cincinnati (Ohio). Essayer de prouver son lien avec Louisa TURNER NOEL et ses fils. Avoir de nombreux descendants du premier fils de William NOEL né en 1845 à New Orleans LA.


MICHAEL & WILLIAM NOEL/WYANDOT CO.
26 février 1999 "Jeffrey Norris" [email protected]>
Des sources indiquent que Michael et William étaient les premiers colons de Tymochtee Twp., Wyandot Co., ensemble, venus du sud de l'Ohio. Michael a épousé Anastasia ARNOLD. J'ai un ancêtre, Clément NOEL, qui est né à Tymochtee. Son père était George Joseph NOEL, marié à Margaret MURPHY. Je ne trouve rien sur leur ascendance/origine. William peut être une clé. Toute information serait grandement appréciée.

17 février 1999 "Nora Noel, Ph.D." [email protected]>
Joseph S. Noel était mon arrière arrière grand-père. Lui et Adaline étaient tous deux catholiques et avaient de nombreux enfants, dont Francis Augustus Noel. "Gus" Noel avait Carl Nicholas, Sr (mon grand-père), qui avait Carl Nicholas, Jr. (mon père). Tous ont eu beaucoup d'enfants (5 à 10 ans), donc il y a encore beaucoup de Noels dans South Central PA qui sont ses descendants. Ce serait
intéressant de faire le lien avec votre famille, car je suis sûr qu'il y en a une. Les descendants de Joseph S. Noel regorgent de Josephs, Nicholas, Johns, Georges, Andrews, Marys et Elizabeths, tout comme les personnages du livre de Charles Noel. Un autre indice que j'ai est que Francis Augustus Noel et sa femme possédaient des terres et des maisons sur le ruisseau Codorus près de York, PA
Au début des années 1900. J'ai eu le sentiment d'après les vieilles histoires que cette propriété était "dans la famille" depuis longtemps.

Jacob Noel, Jr., comté de Trumbull, OH
17 février 1999 Rosemary [email protected]
Jacob Noël, Jr., b. 1817 quelque part (où ?) en PA, d. 14 septembre 1879, Berlin Center, comté de Mahoning, OH. Marié : Grace LEONARD le 24 février 1842 dans le comté de Trumbull, OH. Ses parents étaient Samuel LEONARD et Margaret SMITH.
1. Parents de Jacob : Jacob NOEL, Sr. né env. 1787 (correct ?)
quelque part (où ?) en PA. et Suzanne ________? Quelqu'un a-t-il des infos supplémentaires ?
2. Quelqu'un a-t-il appris quelque chose sur Samuel Leonard et Margaret Smith ? Je suis dans l'impasse sur celui-ci.

15 août 1999 Leora M Rabuck [email protected]>
Catholic Vital records of Central PA Vol. 1 page 150 Record #3136 Loretto Church Records !
Burke, Edward s/o omis & Prudence/veuve marié 5/14/1822 Catharine Noel d/o Nicholas & Elizabeth. (Bien sûr, il s'agit du s/o Edward & Prudence (Maguire) Burke. Son père est décédé en 1805. Ce mariage se trouve également dans History of Cambria Co. par Storys Vol. I pg. 555. Terme de septembre Cambria Co. tribunal des orphelins. 5 septembre 1809 Edward Burk comparut devant le tribunal
et nommé avec l'approbation de la cour Peter McGuire sur sa peraon & Estate. De votre arbre généalogique 1979. (Son père est décédé en 1805). Catherine (Noel) Burke est née. 14/05/201822 et sont décédés le 03/02/1828.. Leurs enfants :
Susan Prudence Burke b. 11/08/1823
Nicholas Augustine Burke b. 12/12/1824 m. 22/08/1857 Charlotte Catherine
Clark. Augustin d. 1885 bu. Saint-Aloysius Cem. Sommet, près de Cresson
Cambria Co. PA
William James Burke b. 18/06/1826
Catherine Burke b. 2/3/1828
Après la mort de Catherine (Noel) Burke, Edward s'est remarié avec Ellen Keefer et leur
les enfants étaient :
Edward Burke b. Californie. 1836
Mary Jane Burke b. 22/09/1839
Ellen Burke b. 3/5/1842
James M. Burke b. 4/4/1845
George Washington Burke b. 01/11/1847 m. 1/11/1893 Anna Mathilde Cramer.
George W. est décédé en 1919 et est enterré à St. Bartholomew Cem, Wilmore, PA
Edward Burke h/o Catherine Noel d. Jour de Noël 1864 à Fort. La prison de Mifflin.
Il n'avait rien fait de mal. (article de journal).
Comme vous pouvez le voir, il me manque beaucoup d'informations sur cette famille.
http://dl.www.juno.com/dynoget/tagj.

30 juillet 1997 Sondra Brown - [email protected]
Je pense que ma lignée va de : Joseph Noel - du Palatin en 1736 [email protected] 1680 mort en 1753 ou 1754
Peter Noel - du Palatin b. 1720 marié à une Marguerite ? Il est décédé en octobre 1771
Mary Noel a épousé Anthony Sell à York Co. Pa. le 19 avril 1759
Je ne connais pas sa date de décès. Des indices ? J'aimerais aussi trouver les noms des femmes de Joseph et Peter.

29 juillet 1997
Linda [email protected]
Je suis un descendant de :
(1) Nicolas NOEL (OH)
(2) David NOEL (OH>IA)
(3) Albert NOEL (IA)
(4) Ralph NOEL, Sr. (IA>MO>IL)
(5) Ralph NOEL, Jr. (MO>IA)
(6) Linda NOEL Slycord (C'est moi-) (IA>MO)

J'ai des informations sur tous les enfants d'Albert et certains de ses petits-enfants. J'aimerais partager des informations.


29 juillet 1997
Tom [email protected]

(1) Johannes (John) NOEL (Palatin & gtPA)
(2) Peter NOEL (AP>VA>OH)
(3) Philippe NOEL(VA>OH)
(4) Henry Clay NOEL (OH)
(5) John Philip NOEL (OH)
(6) Edna Mae NOEL Stamm (OH)
(7) Juanita STAMM Housley (Ohio)
(8) Tom Housley (OH) - moi :)


30 juillet 1997 [email protected]
Ma ligne :
Joseph Noël - PA - 1771 à 1839
Adam P. Noël - PA/IA - 1800-1872
John Thomas Noël - IA - 1838-1914
Clara Neoma Noel - IA/WA - 1876-1925
Margaret Thelma Benshoof - WA - 1906-
Rita Anne Seeley - WA - 1944- ME

6 août 1997
Lynn fier [email protected]>
Appel:
Oscar NOEL b: 19-mai-1884 lieu inconnu
d: 11-Dec-1963 Inhumé: Cimetière St.Catherines, Dubuque, IA
ÉPOUSE:
Angeline B. GREENWALD née: 16-Sep-1891
m: 30-janvier-1912
d : 03-août-1973
Inhumé : Cimetière Sainte-Catherine, Dubuque, IA
fille de : Charles Greenwald et Mary Heer

Oscar descend probablement en quelque sorte de cet homme : Jean-Baptiste NOEL, né le 20 août 1794 à Medingen (LUX),
émigré en 1837 aux États-Unis. Il résidait alors à St Donatus, IA, anciennement appelé Têtes des Morts. St. Donatus est juste à côté de St. Catherines, au sud de Dubuque, IA.


James Stahl [email protected]>
Mon intérêt pour NOEL réside dans ABRAM NOEL et sa femme MARY A.? qui étaient les parents de ma grand-mère GG, MATILDA NOEL, née vers 1821 à Clearfield Twp., Cambria Co., PA. Elle a épousé DANIEL KLINE né vers 1822. Ils se sont mariés le 28 août 1845 à St. Josephs Ch. [Harts Sleeping Place] près de Carrolltown. Les indications sont que Matilda avait des sœurs nommées Susan et Elizabeth.

Je n'ai tout simplement rien trouvé de plus sur Abram ou Mary A.encore. Votre Abram POURRAIT ÊTRE le seul, MAIS ?


15 août 1999 [email protected]
Avez-vous quelque chose sur un Willaim Leake qui est décédé dans le comté d'Esex en 1700 et a épousé la veuve Mary Harper, son testament semble montrer un filleul William Noeal, Noel ?

17 février 1999 "Jeffrey Norris" [email protected]>
Vous cherchez des informations sur Clement O. Noel, b. 1862 est décédé 1919 Hancock Co., OH. Marié Harriet Kear.

17 février 1999 "Nora Noel, Ph.D." [email protected]>
Je recherche des informations sur Joseph S. Noel, né le 16 juin 1833 en Pennsylvanie ou Maryland, marié à Adaline Helfrock (Helfrich?) le 5 juin 1860 à Paradise Township, PA, et décédé le 29 novembre 1881. Informations sur les parents Les noms, frères et sœurs et lieu de naissance seraient grandement appréciés.

Michael Fisher [email protected]>
J'ai reçu du comté de Berks une copie de l'entrée pour le mandat d'Ineas Noel dans le canton de Longswamp du comté de Berks en date du 12 juin 1753. Il a été vendu en trois parties en 1810, 1828 et 1875. Ineas Noel est arrivé sur le Princess Augusta en 1736 Je crois que ineas est le même qu'IgnathiasNoel du comté de Berks, PA.

Noel Gene C MSgt [email protected]>
L'histoire des croquis des pionniers du comté de Scioto Auteur : inconnu Lieu : Bibliothèque publique de Portsmouth pp.794

Aaron Noël
Est né dans le comté de Scioto, Ohio, le 13 juillet 1807. Son père était Philip Noel, originaire de Pennsylvanie, et le nom de jeune fille de sa mère était Susannah Putnam, originaire de Virginie. Ses parents ont eu treize enfants, Aaron étant le plus jeune. Son père a émigré de Virginie en 1798, avec sa femme et plusieurs enfants, Peter, John, Philip et Jacob P., Mary, Solomon et Catherine. Après son emplacement dans le Territoire du Nord-Ouest, Isaac, David, Margaret, Aaron et Elijah sont nés. Philip Noel est venu à Wheeling par voie terrestre et de là à la ville de Jackson, de là il s'est rendu à Oldtown. C'était un tisserand de métier et un grand chasseur. Il mourut en 1849, à l'âge de quatre-vingt-cinq ans, et sa femme mourut le 11 octobre 1851. Les quatre frères d'Aaron, Peter, John, Philip et Jacob P., faisaient partie de la Captain Roup's Company, pendant la guerre de 1812. , et ont été rendus par Hull à Détroit. Aaron a travaillé à la ferme jusqu'à sa majorité, et il a également appris le métier de boulanger
et y a travaillé pour son frère, Jacob P., à Portsmouth, Ohio pendant huit ans. Aaron Noel n'a jamais vu une vitre avant l'âge de cinq ans. La maison de son père jusque-là avait du papier graissé pour les lumières. En 1814, son père a construit une maison à ossature, où vit maintenant Michael J. Noel et qui a servi d'auberge pendant trente-huit ans. En 1831, il faisait du commerce sur un bateau sur les fleuves Ohio et Mississippi, vendant des marchandises sèches, des produits d'épicerie, etc. De 1832 à 1835, il dirigeait un magasin de marchandises sèches à Portsmouth, dans l'Ohio. Après cela, il est retourné à l'agriculture. Le 15 août 1844, il était membre du comité central whig. Le 8 octobre 1867, il est élu trésorier du comté sur la liste démocrate et il remplit un mandat. Le vote était Charles A. Barton, 2 344 Aaron Noel, 2 503 majorité de Noel, 159. En octobre 1869, il était de nouveau candidat au poste de trésorier du comté, mais a été défait. Il a obtenu 2 078 voix contre 2 530 pour son adversaire, Charles Slavens, son gendre, à la majorité de 452. Il a été administrateur du canton de Clay à plusieurs reprises. En 1886, il possédait 600 acres de terre à moins de quatre milles de Portsmouth, tous très améliorés. Il s'est marié le 3 juin 1832 à Catherine Ann Orm. Elle mourut le 25 février 1864. Ils eurent onze enfants. Son fils, Nathan Milton s'est noyé dans la rivière Scioto en novembre 1855, à l'âge de vingt-deux ans, trois semaines après son mariage. Ses enfants plus âgés étaient Josiah O., Ann Eliza, mariés à Henry Briggs, John Philip, Elizabeth S., Aaron T., Mary C., mariés à Charles Slavens, Jacob S., Oscar B., Maggie J. et Sarah M. He était un Whig pendant le maintien de ce parti, puis est devenu un démocrate. M. Noël est décédé le 1er avril 1895, dans la même ferme où il est né. C'était un homme très généreux et hospitalier. Il était ferme dans ses convictions et pas facilement ému. Il pouvait être conduit mais pas conduit. Il était remarquablement charitable envers les pauvres. Il n'a jamais été anti-esclavagiste dans ses opinions et ce fait l'a amené à rejoindre le parti démocrate lorsque le parti Whig a été dissous. C'était un homme d'un grand esprit public et partisan des améliorations publiques. Il a donné au chemin de fer de la vallée de Scioto le droit de passage à travers ses terres, sur une distance de trois quarts de mille. M. Noël était un compagnon très agréable et était toujours disposé à tirer le meilleur parti de chaque situation. Il a accumulé beaucoup de richesses en terres et en argent et en était très libéral envers ses enfants, la charité et les entreprises publiques. Il était le dernier survivant des premiers agriculteurs de la vallée du Scioto, une race robuste qui a conquis la forêt et a donné à leurs descendants un bon domaine.


30 janvier 1999 [email protected]
Je m'appelle Robert Noel (11-16-68) et j'ai grandi à Butler, PA. Mon père est A.K. (Allison Keith) Patrick Noel (10-31-31) et y a également grandi. Mon grand-père était un Frank E. Noel (né en 1892).

28 décembre 1998 Deb K. [email protected]
En cherchant une autre lignée familiale, je suis tombé sur les informations suivantes d'un recensement de 1850. Cette information a été prise le 28 août 1850 dans l'État du Wisconsin, comté de Portage, canton de Grand Rapids (près de Wisconsin Rapids, WI).

Enos NOELL 29 ans Homme Ouvrier né au Canada N° de bobine M432-100 N° de page 8B


10 novembre 1998 Ruth Matuch e-mail [email protected]
Eh bien tout le monde, j'ai finalement obtenu le certificat de décès de Joseph C. NOEL de KY.
Maintenant, j'ai un mystère encore plus grand. Le père de Joseph était John NOEL né en
L'Angleterre et sa mère était ? Milton de l'île de Mann.

Premier mystère : Joesph C. NOEL est né à Zanesville Ohio le 11 mars 1856. Est
il est un cousin de Henry William NOEL alias William NOEL né à la Nouvelle-Orléans en mars
1845. Enrôlé à Fort Denison et combattu dans la guerre civile. Marié Marie Estelle
CASHMAN à Cincinnati. Mort à Cincinnati en novembre 1914.

Deuxième mystère : John NOEL est-il père de Joesph le frère d'Henry NOEL père
de Henry William NOEL. Époux de Louisa TURNER né en Angleterre ?


31 octobre 1998 "Margaret E. Noel" [email protected]>
Salut - J'ai reçu l'info, mais pas encore de connexion avec Aaron Noel.
Peut-être quelque part plus tard. J'ai lu dans un exemplaire de "The Belguim
Migration vers le Nord" qu'il fut l'un des premiers Belguim à migrer
ici. Jusqu'à présent, n'ont pas été en mesure d'établir une connexion.
Toujours à la recherche de Mary Margaret Sawyer Taylor Noel. Elle est morte à Marinette
Co. WI 1896, mais ne peut pas retracer sa famille Sawyer. S'ils étaient enterrés dans
le cimetière de Wausauke, les archives ont été brûlées il y a de nombreuses années. Était là
cet été et il n'y a pas non plus de pierres tombales pour eux. J'espère que quelqu'un
peut s'accrocher à celui-ci - ce que j'ai trouvé était dans la région de Manitowoc Co. WI.

09 octobre 98
FICHE GÉNÉALOGIQUE - HISTOIRE DE LA FAMILLE STRAUSBAUGH

Préparé par : Donald D Osborn 24 avril 1984

Personne : Nicholas Noel Place Copie : Public Library
Objet : Résumé de l'acte Dallas, Texas
Date de l'événement : 1760 Source des données : York Co Deeds

409 5 mai 1760 - Nicholas Noel de Paradise Twp. à Caspar Rowland de Barwick
Twp. pour - 150 Pds - 100 a. - L'étendue de terre qui m'a été concédée par les propriétaires
Mandat daté du 10 septembre 1750 situé dans le canton de Barwick. Jouxtant le
terres de John Abbott et Peter Polly - Sous réserve du résidu de l'achat
Intérêts monétaires et loyer de renonciation aux propriétaires de Penn.

Wts: Peter wolf Nicholas (+) Noel
Thos. Armure

Reçu de Caspar Rowland 150 Pds dans son intégralité du 5 mai 1760 ci-dessus.
Poids : Thos. Armure Nicolas (+) Noel

Nicholas Noel a reconnu ce qui précède, Instrument en tant qu'acte et acte du 5 mai 1760.

Copie comparée à l'original à York le 13 mai 1760 Geo. Stevenson, flûte à bec

L'acte précédent montre que Nicholas Noel, fils de Joseph Noel et frère de Peter Noel, avait garanti des terres sur le futur site d'Abbotstown dès 1750 et y avait probablement vécu encore plus tôt. Ça le montre aussi. il avait depuis traversé Beaver Creek dans le canton de Paradise. Son frère Peter était également un résident du canton de Paradise.On pense également que leur père Joseph Noel s'était installé dans le canton de Paradise, à l'est de l'emplacement actuel d'Abbottstown. Joseph était mort vers 1754. Nicolas avait peut-être acquis une partie des terres de son père et avait déménagé au paradis pour cette raison. En 1760 son
le beau-frère Nicholas Strasbach Jr vivait également à Paradise non loin d'Abbottstown.

John Abbott fut plus tard le fondateur d'Abbottstown et son terrain dans le canton de Berwick était le site de la future ville. Abbott possédait également des terres de l'autre côté du ruisseau Beaver dans le canton de Paradise, près de l'emplacement des terres de Nicholas Strasbach.
Voir Acte page 443-444, Nicholas Firestone.


[email protected] (Barbara O'Keefe)
Quatre Peter Noels se sont mariés dans les années 1830 selon les archives de la chapelle Conewago, Adams Co, PA. Plusieurs sont nés vers 1810. Deux, dans la vieillesse, sont morts à deux semaines d'intervalle. Un médecin de Floride pense que Peter, né de Nicholas en 1810, est son ancêtre, mais n'a pas pu le prouver. Son ancêtre a épousé Cath. Mayer et est enterré à Gettysburg. Un testament de Nicolas pourrait
aider. Un Peter a épousé Barbara Doll puis la fille de Nicholas Noel tandis qu'un autre Peter a épousé Eliz. Doll and one a épousé un Klunk et est enterré à l'ouest ? Cela laisse celui marié à Mayer et a vécu dans Butler Twp. Les deux fois mariés Peter ont eu un fils Peter, tout comme Nicolas. AIDER!

06 sept. 98
Johnstown Daily Tribune, 26 mai 1898

Susan, relique de Daniel O. Skelly, est décédée d'une pneumonie à sa résidence du canton de Portage, ce comté, mercredi matin de la semaine dernière, à l'âge de quatre-vingt-quatre ans.

Mme Skelly, dont le nom de jeune fille était Noel, est née à Mullen's Hill, dans le canton de Munster, dans une ferme appartenant maintenant à Daniel Kearney, où résidaient ses parents, le nom de son père étant Nicholas Noel depuis son mariage, elle résidait dans la ferme où elle est décédée. . Son mari est décédé en 1870. Parmi ses enfants, Nicholas, Luke, Mme Margaret Melloy - mère d'Ed Melloy et ingénieur sur le Bell's Gap Railraod - Philip D., et Susan sont décédés. James et Ellen, qui vit à la ferme Mme Frank
Mullen, également du canton de Portage, et William, de Gallitzin, survivent.

Mme Skelly était une tante de Mme Jose[h Rainey et Mme George Risban, de Lilly MM. James F. Skelly, James H. McConnell et Mlle Kate McConnell de Summerhill Township Surveyor William T. McConnell, de Summerhill, et Francis et Augustine McConnell de Lilly Mme John McIntosh, de Freedom, comté de Blair Mlle Jane Leckey, d'Ehrenfeld Mme.
James McClarren, de South Fork Mme David McKinney, de Morrellville Mme Francis Leckey, de Johnstown Mme Charles Kennedy et Mme Sullivan, de Pittsburgh, et Mme Flanagan, d'Altoona.

La défunte était justement estimée dans la communauté où elle vivait comme une personne des plus exemplaire dans toutes ses relations avec sa famille et avec la société. Elle était un membre fervent de l'Église catholique, et le vendredi ses restes ont été inhumés, après une grand-messe de requiem et un sermon approprié par le révérend Père Ryan, dans l'église Saint-Barthélemy, Wilmore, dans l'ancien cimetière de la congrégation où reposent les membres décédés de sa famille. De nombreux parents et amis étaient en
présence aux funérailles.

Notes : Catholic Vital Records répertorie à la fois une Lucinda et un Luke, nés le même jour en 1845, décédés le même jour (1854 ?) l'un enterré à St.Bartholomew's, l'autre à St. Michael's. J'ai toujours cru qu'ils étaient la même personne, la nécrologie mentionne le fils décédé Luke.


5 sept. 1998 janv. [email protected]>
Quelqu'un a-t-il des informations sur les NOEL de PA>MD>IN ?

George NOEL est né en Pennsylvanie au début des années 1800, a épousé Rachael __ et a vécu à >PA.
Enfants : Benjamin I. NOEL b.

1852
William Francis NOEL n.

1846 à PA marié Amelia E. __, a vécu à PA Enfants :
Rachel NOEL b. 1869
James T. NOEL n. mars 1870 à Westminster, Maryland

James T. NOEL épousa Nora Mae HUNTER (née en 1872 à Westminster MD) mariée à Westminster, MD.
Enfants : Catherine NOEL
Lillian NOEL Cangany
Mae Elizabeth NOEL Lotz b. 21 juin 1901
**Nora Mae (mère) est décédée lorsque les enfants étaient très jeunes. Père s'est remarié.
Les filles ont été envoyées dans un orphelinat à Dayton, Ohio et ont finalement déménagé à
Indiana à l'âge adulte.

Ligne HUNTER trouvée à Baltimore, MD mais peu d'informations.


28 août 1998 "pat collins" [email protected]>

J'ai travaillé sur un vieux cimetière ici dans le comté de Howell. À une époque, il y avait une ville de Siloam Springs, mais maintenant tout ce qui reste est le cimetière et il est de retour sur une ancienne route en rondins. Il y a un marqueur plat qui, je pense, est probablement un marqueur familial, mais il n'y a pas de prénoms ni de dates sur les tombes à proximité. Dans et autour de la ville à la fin des années 1800 et au début des années 1900, les Noels suivants sont nommés dans un livre sur tous les petits cantons de cette région, ceux-ci vivaient à Siloé. Albert, Bert, ET, Ed,
Edwin, Ella, Ida, J. Noel, Jacob, James et une Mme A.J. Noël. Pat Collins


26 août 1998 V. Lovell [email protected]>

À la recherche du major Noel, qui était le frère de Caleb Noel. Major a recueilli la fille de Caleb, Francis Noel, après la mort de Caleb.
Connaissez-vous ces gens?


26 août 1998 Martin Meadows [email protected]>
Est-ce que quelqu'un sait quelque chose sur une dame nommée Polly Noel ? Elle est née en Virginie, probablement à la fin des années 1700 ou au début des années 1800. Elle a épousé un homme nommé F.V. Salle. Ensemble, je sais qu'ils ont eu un fils nommé Benjamin Hall le 1/10/1826. Il était le 7e enfant d'une famille de 12 personnes. Ils ont déménagé dans le comté de Monroe, dans l'Indiana, vers 1820.

24 août 1998 Ron Pierce [email protected]>
Avez-vous des informations concernant Martha Adeline NOEL, née vers 1859, décédée en juin 1920. Elle était mariée à James Sylvester Pierce/Pearce. Ils résidaient dans l'Indiana Co, non loin de Derry Twp. Je n'ai pas pu trouver d'ancêtre à cette dame.

29 juillet 1998 "Paul Noël" [email protected]>
Un g-oncle, James Armstrong Noel était un docteur en médecine diplômé de "l'école de médecine de St. Louis" pratiqué à Sweet Springs, MO b. 29 mai 1862, Benton Co, MO d. 18 août 1939, Sweet Springs, MO.

Recherche d'informations sur la faculté de médecine de St. Louis, telles que les années d'activité, l'emplacement des dossiers, le cas échéant (en particulier la demande d'admission). Également une demande de licence d'État pour pratiquer la médecine.


14 juillet 1998 ary Lu Keef [email protected]>
Je n'ai toujours pas trouvé l'origine de mon Henry Noel, mais je pense qu'il est mort à Perry Co. PA en 1883.

Dim 28 juin 1998 Mary Rosenberger [email protected]>
Je ne sais pas si ce sont les bons membres de la famille ou non, mais voilà. J'ai un George NOEL m. Rachel ?, enfants :
Benjamin b.1846 PA, George b.1852, & William b. 1854.

Benjamin m. Amélie ? enfants : Rachel NOEL b. 1869 et James T. NOEL b. 1870, Westminster MD.

James T. NOEL m. Nora Mae HUNTER, enfants : Catherine NOEL, LIllian NOEL et Mae Elizabeth NOEL n. 21/06/1901.


24 juin 1998 Ruth Matuch [email protected]>
Je fais des recherches sur la famille NOEL. Mes NOEL étaient à LA en 1845 et à OH au milieu des années 1850. Mon Henri NOEL disparaît mystérieusement après 1845 bien que je pense qu'il était vivant au milieu des années 1850 en tant que fils John NOEL est né dans l'Ohio en 1856. Henri NOEL est marié à Louisa TURNER. Le premier fils est Henry William NOEL né en mars 1845 à la Nouvelle-Orléans. Joseph né en 1849 et John NOEL né en 1856 sont répertoriés comme étant nés en OHIO. Henri NOEL a travaillé sur des bateaux fluviaux. Dans les années 1860, Louisa est veuve
vivant avec trois fils à Cincinnati. Je crois que John a déménagé à KY et a travaillé sur un journal.

William Noel (Henry William) a épousé Estelle CASHMAN à Cincinnati en 1874 à la cathédrale Saint-Paul. Ils ont eu 12 enfants Harry, Louise (épouse NOLTE), Joesph, Estelle, William, Albert, Pearl (épouse James Egelston), Ralph (épouse Marie MURPHY), Blanch, Laura (épouse Bielifeld) Frank et Ruth (épouse WRIGHT). .

Un Joesph C. NOEL est répertorié dans les papiers de pension de guerre civile de Henry William NOEL en tant que témoin dit qu'il connaissait Henry William NOEL pendant 25 ans. Joesph C. NOEL dans les années 1890 vit à Bellevue KY.


20 mai 1998 Dominic [email protected]>
L'épouse de John Noel, Mary M. G. Storm a été léguée (datée de < 1804) un intérêt foncier dans le comté de Huntingdon par son père qui vit dans la région de Tanneytown, MD. John y vivait à Derry, Westmoreland et ses fils sont enterrés à St Vincents, Latrobe près de mon grand-père, Jacob Noel. Nous essayons de lier le père de Jacob, Joseph Noel avec John comme frères.

Joan [email protected]>
Les premiers enregistrements de la chapelle de Conewago ont été perdus. Cependant, les archives de 1791 à 1800 sont incluses dans le livre Adams County Church Records of the 18th Century publié par Family Line Publications. Il y a BEAUCOUP de références à la famille Noel dans ce livre. Seules deux entrées dans le livre incluent la mention de Blasius et Maria Noel. Le 19 août 1792, ils sont les marraines du baptême d'Anna Rhine, fille de Thomas et Eleonora Rhine. Le 21 février 1794 Caty Noel, fille de Blasius et Caty Noel fut baptisée. Elle est née le 7 février 1794 et ses parrains étaient Joseph Crisimer et Polly Strasbach. Il y a pas mal d'autres références au nom de famille Noel, Noll, Nohl dans ce livre.

28 avril 1998 [email protected]
Je cherche une Sarah NOEL qui est probablement née dans les comtés de Westmoreland ou de Cambria, PA en 1845. Je ne connais pas les noms de ses parents, mais notant que la liste de famille que vous avez publiée avait une Sarah NOEL, b. 1819 et connaissant l'habitude des familles de cette époque d'utiliser les mêmes noms encore et encore, je pense qu'il doit y avoir un lien.

Ce que je sais de ma Sarah NOEL, c'est qu'elle est née le 14/08/1845. Elle épousa vers 1860-64 John G. GLASS, probablement à Carrolltown, Cambria, PA. Le père de John G. GLASS était John William GLASS, né à Westmoreland Co et
marié à Mary MILLER GLASS (elle est née à Munster, Cambria Co, PA vers 1808). John William et Mary (Miller) GLASS avaient tous deux des parents qui ont immigré en Pennsylvanie depuis l'Alsace/Lorraine. En 1864, John William GLASS et sa femme
ainsi que tous leurs enfants, y compris le mari de Sarah NOEL, John G. GLASS, ont déménagé à Cresco, Howard Co, IA. Je sais que Sarah (NOEL) GLASS est décédée à Cresco. Je suppose que Sarah et John G. se sont mariés en Pennsylvanie, mais il se pourrait que certains NOEL aient fait le même déménagement dans l'Iowa et que Sarah et John se soient rencontrés et se soient mariés là-bas. Je ne sais pas quel scénario est vrai.

Je suis très intéressé à trouver la famille de Sarah NOEL en Pennsylvanie. Avoir des informations à partager sur tous ses descendants. John G. et Sarah (NOEL) étaient mes arrière-grands-parents et j'aimerais la relier à son histoire. Même si vous pensez que ma Sarah ne correspond pas aux NOEL dont vous parlez, j'apprécierais toute information et/ou orientation que vous pourriez fournir. Elle
s'intègre sans aucun doute dans une certaine famille NOEL dans ce domaine.


28 avril 1998 "Terry" [email protected]>
Je m'appelle Terry K. Noel. Mon père est Francis G. Noël. Mon grand-père était Jacob S. Noel. Il est décédé il y a presque un an. Mon fils de 6 ans est Jacob S. Noel. (S est pour Stephen). Nous vivons tous à Latrobe, PA

20 avril 1998 Jeff Noel [email protected]>
Je cherche des infos sur un Thomas Noel né vers 1774/75 en Pennsylvanie. Je n'ai aucune info sur ses parents. Il a épousé Magdalena Noel, fille d'Andrew et de Theresa Noel. Ma lignée vient de leur fils Thomas Jerome b. 1821 d. 1898.

Je suppose que Thomas était un cousin de Magdalena mais quant à savoir qui étaient ses parents, je ne peux trouver aucun lien.


Elizabeth COONS est née à Berks Co Pa le 10 juillet 1771. Elizabeth est décédée en 1805 à Loretto, Cambria Co Pa, à 33 ans
ans. Elle épousa Nicholas NOEL dans la région de Conewago Pa, vers 1789. Le plus jeune enfant, Margaret Eckenrode,
date de naissance provient de son acte de décès dans Catholic Vital Records. Peut-être qu'Elizabeth est venue à Cambria et y est morte. Orphelin
Courts, York Co., PA 12 décembre 1784 OC/E p. 213. Elizabeth obtient Sebastian Obold comme tuteur. Elle est répertoriée comme 14 ans.
OC/F p. 191 Elizabeth Noel a Nicholas Noel nommé tuteur.


20 mars 1998 Vanessa Kime [email protected]>
Je suis en train de retracer mon arbre généalogique Kime/Keim du comté d'Adams et je suis tombé sur une requête que vous avez posée sur rootweb concernant Noel. Je me demandais si vous aviez entendu parler d'une Barbara Noel b. vers 1818 d. 1904 qui épousa Abraham Keim b. 1815 d. 1902 ? Si vous savez quelque chose sur ce couple ou même simplement sur Barbara, j'aimerais beaucoup vous entendre.

12 mars 1998 "Dell Noel" [email protected]>
Je recherche des informations sur William N. Noel (BEF 1830) et a épousé Narcissa Lawson (née ABT 1832), à Washington Co. Ky le 25 décembre 1848. Ils ont très probablement eu d'autres enfants en plus de James Thomas Noel.
Et qui étaient le père et la mère de William ?

William N. Noel + Narcissa Lawson
1) James Thomas Noel + Amanda Jane Long - Né en 1874
1) Daniel Franklin Noel + Zula Pearl Thornton
2) Viola Noël
3) Austin Noël
4) David Noël


Martha Bernhardt [email protected]>
La date du mariage de William MANSFIELD et Grace NOEL est le 7 mars 1809 à Fluvanna en Virginie.

"Dave Schubert [email protected]
Anna NOEL a épousé Andrew SHORB. Elle était originaire de PA et est décédée après 1790.
Barbara NOEL épousa Joseph NEIKIRK. Elle est peut-être morte jeune. Son mari est né en 1806 à Hagerstown, Washington Co., MD et l'a épousée avant 1830. Il s'est ensuite remarié après 1830.

"Florence Jensen" < [email protected] >
William Bazel NOEL, n. 1762 en Angleterre, possédait des navires à Baltimore, dans le Maryland, mais les perdit dans une tempête. Il était marié et avait des enfants, mais sa première femme et ses enfants sont morts dans une épidémie dans le Maryland. Les archives de la ville de Baltimore en 1781 répertorient Bazil NOALL nommé mesureur de grain &c. "Kentucky Marriage Records" a un enregistrement du mariage de Bazel NOEL et Mary GREGG à Shelby Co. en octobre 1794. Le mariage est également noté dans "Marriages of Some Virginia Residents". Un avis dans "The Kentucky Gazette" 1787-1800, déclare le 1er septembre 1795 que Basil NOEL, vivant au coin de Main
et Cross Streets, a une maison à louer. Basil NOEL est répertorié dans "Ohio Source Records" en tant qu'électeur à Champaign Co., Oh. le 8 octobre 1811 avec John NOEL et Daniel NOEL. Une fille de Mary et William Bazel NOEL, Mary NOEL, B. 1811, épousa d'abord Isaac KITCHEN à Greene Co, Oh. Ils ont eu 13 enfants. Après sa mort, elle épousa James HATFIELD à Clark Co., Oh. Ils eurent un fils, Isaac HATFIELD. Mary Gregg NOEL est décédée au domicile de sa fille, Adelia NOEL. Un descendant de William et Mary NOEL a un échantillonneur brodé par 'Delia NOEL avec son nom brodé dessus. Mary NOEL KITCHEN HATFIELD est décédée en 1886 à Syracuse, Ks.
--Je viens de lire mon e-mail que j'ai écrit au sujet du sampler que j'ai fait par Delia Noel et j'ai remarqué que j'avais fait une erreur dans un nom. Delia était une nièce ou une cousine de Mary Noel Kitchen Hatfield (pas Gregg). La mère de ce dernier était Mary Gregg Noel.---
------------
8 déc 1997 Jean-Marie Noel [email protected]>
1 Pierre Noël : né vers 1617, marié en France vers 1638 à Elisabeth Augustin. Ils habitaient Chiray ou Chire-en-Montreil, évêché de Poitiers, anciennement province du Poitou. Chire-en-Montreuil faisait partie de
l'ancien département de la Vienne situé à L'Auzance et Vandelaigne aux environs de Poitiers. à environ 180 milles au sud-ouest de Paris et à dix milles à l'ouest de la Vienne.

11 François Noël : Né en 1646, marié le 22 octobre 1669 à Nicole Legrand dans la province de Québec, CANADA.
111 Philippe Noël : Né le 28 décembre 1670 à Ste.-Famille, Ile d'Orléans, il s'est marié le 05 novembre 1692 à Madeleine Marie Rondeau, à St.Pierre, Ile d'Orléans.

1117 Philippe Noël : Né le 15 mars 1705 marié le 15 novembre 1729 à Geneviève Leclerc, St.Pierre, Ile d'Orléans. Le nom Leclerc est également épelé sur le dossier comme : Leclaire.

111772 Pierre Noël : Né le ( )marié le 30 juillet 1816 à Françoise Leroux, à St-Laurent, Ile d'Orléans. Enfants : 04 : Marguerite, Olive, Pierre-David, Marie.

1117723 Pierre-David No l : Né le ( )marié le 17 juillet 1843 à Esther Giguère à Sainte-Marie de Beauce. Ils ont eu sept enfants. Son second mariage fut avec Adele Granier le 15 juillet 1861 à Stratford, en Ontario, deux autres enfants.
Enfants : 09 : Marie, Pierre, Léon, Adèle, David, Délima, Joseph, Théodule, Philomène.

11177235 David No l : Né en 1858 marié le 22 août 1876 à Virginie Lussier, à Weedon, comté de Wolfe. Elle est née en septembre 1852. Elle était la fille de Cyrille et Hermaine (Girard) Lussier de Weedon.

111772356 Albert Joseph Noël : Né le 14 janvier 1886 à Woburn, comté de Frontenac, marié le 28 septembre 1903 à Regina Marie Chauvin, à Woburn.

1117723561 Ernest Antoine No l : Né le 21 juillet 1904 à Woburn, comté de Frontenac, Québec, et a déménagé avec la famille en Alberta en 1908. Il a été agriculteur toute sa vie.


02 sept. 1997 Constance Mayo [email protected]>
DUFF, John. Originaire du comté de Dublin, Irlande. Sujet de la reine Victoria. Arrivé à New York vers mai 1849. Classé DI le 23 août 1854. Maintenant âgé d'environ 27 ans et vivant dans le canton de Derry. Admis comme citoyen le 24 août 1855. Garanti par Conrad HENRY et Blasius NOEL.

NOEL, Thomas. Originaire du comté de Kilkiney, en Irlande. sujet de la reine Victoria. Arrivé à New York vers le 04 avril 1849. Classé DI le 01 juin 1853. Maintenant âgé d'environ 32 ans et vivant à Derry Twp. Admis comme citoyen le 24 août 1855. Garanti par Conrad HENRY et Blonus NOEL.
___________________
VIEUX WESTMORELAND, Vol. III Num 4, mai 1983 pp. 32-33 Sud-Ouest
Services généalogiques de Pennsylvanie, P.O.Box 253, Laughlintown, PA 15655.
http://www.geocities.com/Heartland/Ranch/1612/Index.html
----------------------
30 juillet 1997 [email protected]
En examinant le "Recensement fédéral de la population 1820 - Ohio Index copyright Ohio Library Foundation, 1964, Columbus, OH", j'ai trouvé les NOELs suivants.

Dernier, premier, MI Page Cty Twp

Noel, Abraham E 130 Sci Uni
Noel, Casper 195A Sta Tus
Noel, Jacob RP 115 Sci Way
Noel, John 116 Sci Way
Noel, Peter 131 Sci Uni
Noel, Peter, Jr 132 Sci Uni
Noel, Philip 131 Sci Uni
---------------
30 juillet 1997 [email protected]
Mariages de certains résidents de Virginie, 1607 - 1800 compilés et publiés par Dorothy Ford Wufeck, 51 Park Ave., Naugatuck, Connecticut 06770 Series 1, Volume 5. p. 115

____ m. Judith Bowie, fils. de John et Judith (Catlett). Caroline, p.388.
Bazel m. 8 octobre 1794, Mary Gregg. Shelby Co., Ky. Mar. Record.
E. m. Guillaume Arnold.
James m. 9 mars 1797, Judith Bowie. Caroline Cie 23V198
James m. bef. 1756, Elizabeth Taylor, dau. de William, dont la volonté de ce
date, Essex Co., le prouve.
Jean m. 23 octobre 1775, Mary Smith, dau. de Robert Cumberland Co. Mar. Record
Richard C. m. bef. 1789, Mary Crutchfield., dau. de Stapleton, dont la volonté de
cette date nommée " fille Mary Noel " et " gendre Richard Noel ". Un acte,
1792, montre qu'il était "Richard C. Noel".
Taylor m. 6 septembre 1798, Aggathy Woolfolk. Caroline Cie 23V199.
Vérand m. James Newman.


20 juillet 1997 [email protected] (Fred Roisum)
Je recherche des informations sur ma femme tante MAUD BENT b. 1860 ? à Granville Nova Scotia, épouse ALBERT NOEL. On pense avoir vécu à Lynn Mass. Enfants Edward, Thelma, Arlene et Bernard.

20 juillet 1997 [email protected]
J'ai trouvé Jacob Noel (également orthographié Noels et Nole) dans les recensements de 1850 et 1860 de Washington Co., MD. Jusqu'à présent, je n'ai pas pu le localiser avant 1850. Quelqu'un a une idée de l'endroit où il aurait pu être. Il serait né 1820 - 1825.

La famille scuttlebut dit que lui, ou peut-être ses ancêtres, étaient originaires d'Alsace Loraine. Je n'ai aucune preuve de cela.

Jacob avait trois fils - Andrew J. (né en 1839), George W. (né en 1845) et Jacob L. (né en 1849). George était mon arrière-grand-père et j'ai des informations sur ses enfants, si quelqu'un est intéressé. Quelqu'un sait ce qui est arrivé à Andrew et Jacob L. ?


20 juillet 1997 [email protected]
Descendance de Louis NOEL
1 Louis NOEL b : Env. 1840 en Ohio +Elsie GUY b : en Virginie
. 2 Louretta NOEL née le 24 septembre 1870 près de Syracuse, Indiana (Dewart Lake)
d : 19 juin 1958 à Waterford, Indiana (87 ans)
. +Joseph "Joe" Harvey GODSHLK Né : 2 juillet 1869 en Ohio Né : 16 octobre 1953 à Milford, Indiana
(84 ans) m : 3 mai 1893 à Varsovie, Indiana
. 3 Pearl Maude GODSHALK Née le 8 janvier 1894 à Syracuse, Indiana
. +Arthur "Artie" William HUMMEL né : 25 octobre 1892 à Milford, Indiana né : 7 mai 1957 à Oswego, Indiana (64 ans) m : 29 janvier 1914 à Varsovie, Indiana
. 3 Ruby Belle GODSHALK Né le 26 mars 1897 à Syracuse,
Indiana d : 19 novembre 1979 à Syracuse, Indiana (82 ans)
. +Doris HUMMEL née le 18 septembre 1894 à Goshen,
Indiana d : 14 juin 1958 à Syracuse, Indiana (63 ans) m : 31 mai 1916 à
Varsovie, Indiana
. 3 Fred Isaac GODSHALK Né le 4 juillet 1899 à Syracuse,
Indiana d : 4 avril 1983 à Columbia City, Indiana (83 ans
. +Arrvilla Irene BEATTY née : 11 août 1899 à près
Van Wert Co, Ohio né : 26 mars 1975 à Columbia City, Indiana (75 ans) m :
né le 2 juillet 1929 à Kosc Co, Varsovie, Indiana
. 3 Charles "Charlie" Allan GODSHALK Né le 1er mai 1901 à
Syracuse, Indiana d : 10 juin 1986 à Varsovie, Indiana (85 ans)
. +Eva L. YODER Née : 16 avril 1908 dans le proche Nord
Webster, Indiana d : 1er septembre 1993 à Milford, Indiana (85 ans) m : 8
Mai 1928 à Syracuse, Indiana
. 3 Ted Everett GODSHALK né le 14 mars 1903 à
Comté de Kosciusko. Syracuse, Indiana d : 1er janvier 1991 à Granger,
Indiana (87 ans)
. +Eda Mary HARTLEB Né le 9 février 1907 dans le comté de Shelbyville, Ridgeville Township, Illinois né le 28 mars 1988 à
Granger, Indiana (81 ans) m : 18 juin 1927 à Syracuse, Indiana
. 3 Ralph Simon GODSHLK né le 29 juillet 1905 en Turquie
Creek Township, Kosc Co, Indiana né le 15 novembre 1977 à Syracuse, Indiana (72 ans)
. +Elizabeth Louise HUFFER née le 9 août 1911 à
Kosc Co, Indiana m : 18 janvier 1935 à Varsovie, Indiana
. 3 Henry John GODSHLK Né le 25 avril 1908 à Syracuse, Indiana
. +Marjorie Helen NEELY Née le 2 janvier 1914 à
Leesburg, Indiana m : 7 février 1933 à Jefferson, Ohio
. 3 Joseph "Ray" Ray GODSHALK Né le 24 août 1910 à
Kosc Co, Indiana né le 9 décembre 1983 à Goshen, Indiana (73 ans)
. +Edith Allegra DEWART née le 27 février 1915 à
Milford, Indiana d : 24 septembre 1995 à Kosc Co, Indiana (80 ans) m : 9
décembre 1933
. 2 alto NOEL
. +Christian "Frank" Frank STARNER Né le 25 juillet 1876 à Kosc
County, Indiana d : 2 décembre 1932 m : 26 octobre 1898
. 3 Lucy May STARNER née : 29 décembre 1899 à Leesburg,
Indiana d : 3 juin 1991 à Leesburg, Indiana
. +George Dewey HUMMEL n : 17 mai 1899 n : 19
Janvier 1946 à Indianapolis, Indiana m : 24 septembre 1919
. 3 Cecil STARNER d: Bef. 1979
. 3 Roberta "Rilla" STARNER b: dans Lives in Goshen,
Indiana d : À l'arrière. 1979
. +Everett MATTHEWS
. 3 Hazel STARNER Née le 16 janvier 1906 à Leesburg,
Indiana d : 14 mai 1979 à Leesburg, Indiana
. +Max MILLER d : Arrière. 1979 m : 8 juin 1929
. 3 Pauline STARNER b: dans Lives in Melbourne, Floride
d : à l'arrière. 1979
. +Mr_MINEUR
. 3 Mary STARNER d: Bef. 1979
. 3 Florence STARNER b: dans Lives in Warsaw, Indiana
d : à l'arrière. 1979
. +George VAN CUREN
. 3 Fille STARNER
. 2 Oscar NOEL
. 2 Obesa NOEL
. +M_SUTTON

William Bazel Noël
19 juillet 1997 "Florence M. Jensen" [email protected]
Mes grands-parents gg étaient William Bazel Noel et Mary Gregg Kitchen Noel. Les archives familiales indiquent qu'il est né en 1762 en Angleterre et qu'elle est née à Dublin, en Irlande. J'ai trouvé un acte de leur mariage le 8 octobre 1794 à Shelby Co., Ky dans "Kentucky Marriage Records". Ma mère a dit qu'il était armateur à Baltimore, qu'il avait été assez riche mais qu'il avait perdu sa
navires dans une tempête. La première femme et les enfants de William Bazel Noel seraient morts dans une épidémie. Quelqu'un aurait épousé sa sœur pour son argent. Une note suggère même que son mari l'a peut-être "supprimée".

Un enregistrement de novembre 1781 à Baltimore cite Bazil Noall comme mesureur de grain nommé. Pub "Ohio Source Records". par Généal. Pub. Co répertorie un Basil Noel ainsi que John et Daniel Noel comme étant électeurs dans Champaign Co. La fille de William Bazel Noel et Mary Gregg Noel, Mary Noel Kitchen Hatfiled s'est retrouvée à Green and Clark Co. Ohio. Une personne âgée
cousin de ma mère a dit que les Noel étaient de l'Indiana, près de la ligne Ohio. "Early Kentucky Tax Records" montrait Basel Noel ayant 3 chevaux et 12 bovins à Shelby Co. en 1795 et un autre record le montre ayant une maison à louer à Shelbyville.

Quelqu'un peut-il lier ces informations à sa ligne Noel ? Il semble y avoir des Noels à Md, Ky, Oh, In et Pa., mais je ne sais pas si l'un d'entre eux est de la même lignée. Peut-être que Mary Noel était le seul enfant de William Bazel Noel et Mary Gregg Noel puisqu'il avait une famille précédente.


17 juillet 1997 John Kays [email protected]>
Cette information a été trouvée dans "The Lincoln County, Kentucky Records".

" Cautionnement de John MANNION pour épouser Nancy NOEL, avec Archer NOEL comme caution le 10 mars 1796. Consentement de Drusilla NOEL pour sa fille, 15 mars 1796, en présence d'Archer NOEL, John NOEL et Berry NOEL "

Drusilla était mariée à Thomas NOEL et ce sont mes grands-parents gx4. Je ne sais pas qui sont Archer, John et Berry NOEL !

" Cautionnement de Joël NOEL pour épouser Judith MOODY, avec Thomas BUFORD comme caution, 2 novembre 1796. Consentement de William BUFORD pour la mariée, même date." Je ne sais pas qui sont ces NOEL !!


17 juillet 1997 [email protected]

J'ai transcrit ce qui suit du recensement américain de 1840. Rouleau de microfilm n° 425. Il s'agissait de l'État de l'Ohio, comté de Scioto, canton du Nil.

Nom du chef de famille : Matthias NOEL

Hommes blancs libres :
Moins de 5 ans : 1
10 et moins de 15 ans : 1
20 & moins de 30 : 1

Femmes blanches libres :
20 et moins de 30 ans : 1

Nombre de personnes dans chaque famille employées dans les manufactures et les métiers : 2


17 juillet 1997 [email protected]

J'ai transcrit ce qui suit du recensement américain de 1840. Rouleau de microfilm
N° 425. C'était de l'État de l'Ohio, comté de Scioto, canton du Nil.

Nom du chef de famille : Nicholas NOEL

Hommes blancs libres (y compris le chef de famille) :
Moins de 5 ans : 1
10 & moins de 15 : 1
20 & moins de 30 : 1

Femmes blanches libres (y compris chef de famille) :
5 et moins de 10 : 1
10 et moins de 15 ans : 2
30 et moins de 40 : 1

Nombre de personnes dans chaque famille employées dans l'agriculture : 2


17 juillet 1997 [email protected]

J'ai transcrit ce qui suit du recensement américain de 1830. Rouleau de microfilm
n° 140 et page n° 110 (ligne 2). C'était de l'État de l'Ohio, Scioto
Comté.

Nom du chef de famille : Nicholas NOEL

Hommes blancs libres (y compris les chefs de famille) :
Moins de 5 ans : 1
5 et moins de 10 : 1
15 et moins de 20 : 1
40 et moins de 50 : 1

Femmes blanches libres (y compris les chefs de famille) :
Moins de 5 ans : 2
15 et moins de 20 : 1
40 et moins de 50 : 1


17 juillet 1997 [email protected]
J'ai transcrit ce qui suit du recensement de 1820. Rouleau de microfilm n° 95
et page n° 131. C'était de l'État de l'Ohio, comté de Scioto, Union
Canton.

Nom du chef de famille : Nicholas NOEL

Hommes blancs libres :
Moins de dix ans : 3
De vingt-six & moins de quarante-cinq ans, dont chef de famille : 1

Femmes blanches libres :
Moins de dix ans : 1
De vingt-six & moins de quarante-cinq ans, dont chef de famille : 1

Nombre de personnes engagées dans l'agriculture : 1


Je serais heureux de partager des informations sur ma famille "NOLL" de
Hummelstown, PA et Mount Joy, Lancaster Co., PA John Riser Noll est né
1852 à Hummelstown Son père était John Noll qui a épousé un ____ Riser et ils ont eu John Riser
Noll. John Riser Noll a épousé Elizabeth Shuh Page et ils sont allés à Dickinson Co,
Abilene, Kansas en 1879 avec les frères de la rivière. Ils sont allés avec Samuel Page,
le père d'Élisabeth. [email protected]>com

16 juillet 1997 [email protected]

Ci-dessous une biographie de P. W. NOEL trouvée dans le livre "History of Lower Scioto
Valley, Ohio" publié par Inter-State Publishing Co, à Chicago, en 1884.

P.W. NOEL est né dans le comté de Scioto, le 16 septembre 1824. Son père, Solomon NOEL, est né dans le même comté en 1797 et a épousé en 1821 Mary M. HUSTON, décédée le 31 juillet 1858. Le décès de M. Noel est survenu en juin 30, 1842.

Notre sujet a été élevé dans l'ancienne ferme et a fréquenté l'école du district environ deux mois par hiver. Il s'est marié le 3 janvier 1850 à Harriet, fille du juge William OLDFIELD. Elle est décédée le 13 février 1851, laissant un fils - John F. le 3 avril 1861, il était marié à Sophia, fille du révérend E. B. CHASE du comté de Delaware, Ohio. De cette union, il a trois filles - Jannette C., Annie S. et Elsie C.

M. NOEL a suivi l'agriculture jusqu'en 1859, date à laquelle il a été élu trésorier du comté de Scioto, et en 1861 a été réélu. Après avoir pris sa retraite, il a été élu vérificateur du comté en 1864 et a exercé deux mandats, après quoi il s'est engagé dans l'agriculture. Il possède trente-trois acres de terre à un mille de la ville de Portsmouth et est un grand producteur de blé et de maïs sur des terres louées.


16 juillet 1997 [email protected]

Ci-dessous se trouve une biographie de Michael J. NOEL trouvée dans le livre "History of Lower Scioto Valley, Ohio" publié par Inter-State Publishing Co., Chicago, 1884. p. 338

Michael J. NOEL est né le 22 février 1843 dans le comté de Scioto, Ohio, fils de David et Nancy (MORGAN) NOEL. Il a vécu à la ferme jusqu'à ce qu'il atteigne l'âge adulte, quand il est allé à Portsmouth et s'est engagé dans le trafic de drogue pendant deux ans, et
retourna en 1875 à la ferme où son grand-père, Phillip NOEL, tint l'hôtel plusieurs années. Il était marié à Alice C. CRAINE. Ils ont deux enfants - David L. et Clarence F. M. NOEL appartient à la fraternité maçonnique depuis 1868 et a été directeur principal de la loge pendant trois ans, après quoi il a été maître pendant un an. Lui et sa femme sont membres de la Valley Chapel Methodist Episcopal Church.

Son père, David NOEL, est né dans le comté de Scioto, où il a atteint l'âge adulte. Il a appris le métier de chapelier à Portsmouth, où il a travaillé sept ans, après quoi il s'est engagé dans l'agriculture jusqu'à sa mort en 1868. La mère de notre sujet était originaire de Morgantown, en Virginie, et quand un enfant est venu en Ohio. Elle est décédée en août 1868. Ils ont élevé une famille de neuf enfants dont trois sont vivants - Mary E., Rachel S. et notre sujet.


16 juillet 1997 [email protected]

Ci-dessous, une biographie du livre "History of Lower Scioto Valley, Ohio"
publié par Inter-State Publishing Co., 1884. p. 337 - 338

Aaron NOEL est né le 13 juillet 1807 dans le comté d'Adams, Ohio, et après avoir atteint sa majorité est allé à Portsmouth, où il a appris le métier de boulanger, après quoi il a vendu des marchandises pour son frère, Jacob P., sur la rivière Ohio, et après un certain temps, il devint l'associé de son frère Isaac dans le commerce de marchandises sèches et d'épicerie, à Portsmouth.

Sa première épouse était Catherine ORM, qu'il épousa le 3 juin 1832. Elle mourut le 25 février 1864, laissant sept enfants, dont six sont encore vivants. Il s'est de nouveau marié le 30 décembre 1875 à Rhoda P., fille d'Absalom SEVERNS. Ils eurent un enfant, né le 1er mars 1877 et décédé le 19 mai de la même année. En 1846, il déménagea dans sa ferme actuelle, qui comprenait maintenant entre 500 et 600 acres de belles terres, à trois milles au nord de Portsmouth. M. NOEL a servi comme agent de police de Portsmouth, et en 1867, il a été élu trésorier du comté de Scioto, occupant le poste pendant deux ans.

Son père, Phillip NOEL, est né en 1765 en Pennsylvanie, et est décédé à l'âge de quatre-vingt-quatre ans et quatre mois, le 12 avril 1849. Son épouse Susannah PUTMAN, est née en Virginie en 1767 et est décédée le 11 octobre 1851. dans sa quatre-vingt-cinquième année. Ils sont arrivés dans la vallée du Scioto en 1798, où il s'est engagé dans l'agriculture. Il garda également l'hôtel Noël pendant trente-quatre ans. ils ont élevé
une famille de treize enfants - Peter, John, Philip, Jacob P., Mary, Solomon, Catherine, Issac, David, Absalom, Margaret, Aaron et Elijah, tous décédés sauf notre sujet.


16 juillet 1997 [email protected]

Vous trouverez ci-dessous un enregistrement Soundex du recensement de 1920.

État : Iowa
Comté : Wayne
Ville : Seymour
Rue : N. 6e
Numéro de maison : 329

Chef de famille : William E. NOEL
Couleur blanche
Âge : 43
Lieu de naissance : Iowa

Nom : Edna NOEL
Relation : épouse
Âge : 39
Lieu de naissance : Iowa

Nom : Burdette NOEL
Relation : Fils
Âge : 18 ans
Lieu de naissance : Iowa


30 mars 1997 08:47:27 -0800
Dominique [email protected]>

Du Père Peter Helbrons Registre de Greensburg (PA)

DANIEL NOEL, s/o Abraham & Mary 12-3-1816 SP- Peter Noel & Margaret
MARY BARBARA d/o Abrham & Magdalen NOEL 1-30-1820 (Barbara Ruffner)
* ADAM NOEL s/o Joseph & Margaret née Griffin 6-11-1800 (George &
Marguerite Ruffner)
* GEORGE NOEL s.o Joseph & Margaret Noel 3-16-1802 (Patrick & Margaret
Griffy/Greavey) (ma note ! Patrick Griffin ?)
JACOB NOEL parrain d'un enfant de Frederick & Catherine Septer/Sceptre

* JOHN NOEL s/o Joseph & Margaret Noel 11-26-1811 (Edward & Mary
toner)
MICHAEL NOELL s/o Peter & Marg 4-4-1807
(Adam Kuhn & Mary Andress/jeune fille)

* JOSEPH NOEL s/o Joseph & Margaret Noel 8-3-1806 (Joseph Schmidt &
Elizabeth/jeune fille)
ISAIS NOEL s/o Peter & Margaret Noell 11-10-1804 (John & Martha
Magoy/Mccoy)
MARIAGES========
SIMON NOELL 8-12-1812 à Marie Andressin
ALOYSIUS NOEL m. CHRISTINA BUCKHOLDER tous deux de Derry 19-19-1844
JOHN P NOEL m. SARAH JANE MANSFIELD Unity twp. 23-11-1865


29 mars 1997 [email protected]
Ce qui suit est la liste des NOELS qui se sont mariés dans le comté de Scioto en Ohio, entre 1803 et 1860. J'espère que vous le trouverez utile. J'ai des informations d'index si vous le souhaitez, envoyez-moi un e-mail directement, et je serai heureux de les transmettre.

La liste est alphabétique - et réservée aux hommes. Je n'ai pas eu l'occasion de lever les yeux
les mariées de Noël. Désolé!

Noel, Aaron, & Catharine Orm 30 juin 1832
Noel, Abraham G. & Mary Glaze 5 octobre 1815, par Benjamin Feert
Noel, Absolam & Mary Goldsberry 11 septembre 1855
Noel, Absolim & Susanah Noel 4 janvier 1827
Noel, Andrew & Sarah Pollock 25 mars 1827 ("montre son nom Veach")
Noel, Andrew & Laurette Coppage 6 novembre 1842
Noel, Andrew & Sarah Crain 30 décembre 1845
Noel, David & Sarah Landers 16 octobre 1823
Noel, David & Nancy Morgan 12 janvier 1828
Noel, David & May Jane Zornes 6 avril 1848
Noel, Ezra H. & Louisa Barber 8 janvier 1846
Noel, Francis Volney & Angeline Huston 3 juillet 1859
Noel, George & Eliza Landers (Landry) Son père Adam Landry contre., w/ David
Noël,
9 avril 1826
Noel, Isaac & Maryann Orm 30 janvier 1823
Noel, Isaac & Harriet Johnson 27 septembre 1832
Noel, Jacob & Lucretia Hitchcock 7 avril 1807
Noel, Jacob & Anna Glover 5 septembre 1815
Noel, James & Elizabeth T. Cody (Hody) 27 octobre 1833
Noel, John & Margaret (Peggy) Lowery 2 avril 1815
Noel, John F. & Olive Kelly 16 février 1853
Noel, John H. & Sarah Ann Hayward 1er août 1852
Noel, John P. & Hannah V. Powers W.H. Noël att. âges, 24 juin 1860
Noel, Joseph & Polly Pollock 4 décembre 1828
Noel, Joseph O. & Mary Jane Finton 1er janvier 1856 (1857)
Noel, Mathias & Elizabeth Wright 18 mars 1838
Noel, N.M. & Margaret Miller 18 octobre 1855
Noel, Nicholas & Nancy Frizel 21 septembre 1812
Noel, Peter et Susannah Feurt. Marey Feurt contre., avec. Gabriel Feurt,
Benjamin
Feurt. 23 octobre 1806
Noel, Peter & Maria Hogue 25 janvier 1827
Noel, Peter Jr. & Mary Ellen Goolsberry (Goldsberry) 12 août 1838
Noel, Philip & Massie Feurt. Son père Peter Noel Sr. cons., att. Pierre Noël
Jr.
6 avril 1812. (**Phillip est mon ancêtre**))
Noel, Philip & Elizabeth Thomas 11 avril 1837
Noel, Soloman Jr. & Fanny Johnson 23 mars 1821
Noel, Solomon & Mary Huston 10 avril 1812
Noel, Telemachus P. & Rebecca Briggs Joseph H. Cole att. 27 décembre 1860
Noel, William D. & Nancy Ann Prior Il a 20 ans, né Pike Co., OH, res. Morgan
Twp.
fils d'Aseraim & Mary Noel. 26 mars 1856 ?
Noel, William H. & Mary Huston 29 août 1860
Noël, Zeblin M.V. & Elizabeth Newman 24 avril 1856
Noell, Chesley & Amanda Pond 11 août 1853


27 mars 1997 [email protected]

Wayne Co, IA Mariages 1851-1902

Wayne Co, IA Mariages 15 juillet 1880 - 1 octobre 1891
Registre de mariage Livre 1
date des pages
53 492 30 avril 85 John C. NOEL 29 Sarah E. JAMES 19
55 526 29 octobre 85 Edward JAMISON 29 Clara A. NOEL 21

Wayne Co, IA Mariages - Livre 8
15 juillet 1898 - 10 juillet 1902

N° 2338 1842
Date de mariage 8 janvier 1902 21 décembre 1898
Marié Bert NOEL W.E. NOEL
21 ans 23 ans
Mariée Maud OTTOE Edna PARKER
21 ans 18 ans
Père du marié Albert R. NOEL Wesley NOEL
La mère du marié Inez NEFF Martha WILLIAMS
Le père de la mariée J.J. POTTE Harry PARKER
Mère de la mariée Elizabeth WARREN Alice HARLOW


John NOEL (1722-1765) GER>PA
27 mars 1997 [email protected]
Plus d'informations reçues de Susan Smith.

John NOEL b. 1722 en Palatin, Allemagne d. 1765/1766 à Paradise Twp, York Co., PA
Conjoint : Margaret Son testament a été signé Johannes NOEL

Enfants:
1. André NOEL b. 1754 à Paradise Twp., York Co., PA, d. 1817.
Conjoint - Theresa, mariée avant 1770
2. Jean NOEL b. 1755 à Paradise Twp, York Co, PA
3. Pierre NOEL n. 1756 à Paradise Twp., York Co., PA d. en 1838 à Scioto
Co, OH
Conjoint - Sophia GOOD, mariée à PA
4. Jacob NOEL b. 1757 à Paradise Twp, York Co., PA
5. Nicolas NOEL n. 1758 à Paradise Twp, York Co, PA, d. en 1804 à Scioto
Co, OH
Conjoint - Marie POLLOCK
6. Casper NOEL b. 1760 à Paradise Twp, York Co, Pennsylvanie
7. Philippe NOEL b.1er décembre 1764 à Paradise Twp, York Co, PA, d. 12 avril 1849 à
Argile
Twp, Scioto Co., OH, enterré au cimetière NOEL, Clay Twp, Scioto Co., OH
Conjoint - Susanna PUTNAM, mariée vers 1785 en Virginie


Joseph NOEL (1680-1753), GER>PA
27 mars 1997 [email protected]

Joseph NOEL n. 1680 à Palatine, Allemagne et mort vers 1753 à York, Co., PA.

(Cette famille est arrivée à Philadelphie le 16 septembre 1736 en provenance de Rotterdam, aux Pays-Bas, à bord du Princess Augustus. Un Enos NOEL également à bord du navire --- je ne sais pas qui il est.)

Enfants:
1. Pierre NOEL n. 1720 à Palatine, Allemagne et décédé en octobre 1771 à York, Co. PA. Conjoint - Marguerite
2. Jean NOEL b. 1722 à Palatine, Allemagne et mort vers 1765 à York, Co., PA
Conjoint - Marguerite
3. Nicolas NOEL n. 1723 en Palatin, Allemagne
4. Philippe NOEL b. 1724 à Palatine, Allemagne et décédé vers 1785 à York, Co.,
Pennsylvanie
5. Jacob NOEL b. ?? en Palatin, Allemagne et mort en 1826
6. André NOEL b. ?? en Palatin, Allemagne
7. Daniel NOEL b. ?? en Palatin, Allemagne
8. Joseph NOEL b. décédé le 25 décembre 1739 à Paradise Twp., York Co., PA


22 mars 1997 [email protected]

David Noel a épousé Mary Jane Zornes le 6 avril 1848 à Scioto Co., Ohio. David est né vers 1824 à Sciotio Co. Mary Jane née vers 1828 dans l'Ohio. Le recensement de 1850 les montre avec un fils de 4 mois - initiales L. P. La famille a déménagé dans l'Iowa. David fils de Nicholas Noel & Nancy Frizel marié 21 sept. 1812 Scioto Co. Frères et sœurs(tous nés Scioto Co):Mathias b vers 1817 m Elizabeth Wright 18 mars 1838 Andrew né 5 févr. 1820 m Sarah Crain 30 déc. 1845 d 21 juil. 1873 Sophia Tabitha né le 12 mai 1826 m Lyman Perry le 17 décembre 1846 d le 12 septembre 1852 à Agency, Iowa Eliza né vers 1829 m Morgan Worley le 15 mars 1849 vivant dans l'Iowa
en 1884. Nicholas Noel b 1788 Hampshire Co, Va fils de Nicholas Noel & Mary Pollack . Nicholas Sr b 1758 Pa d 1804 Scioto Co. Nicholas fils de John Noel & Margaret. Autre ch de John & Margaret : Andrew, John, Peter (ma lignée), Jacob, Casper, Phillip. John Noel né en 1722, fils de Joseph Noel. Famille originaire du Palatin, Allemagne. Si vous pensez que c'est la bonne famille et que vous voulez m'envoyer une adresse postale, j'enverrai des copies de ce que j'ai. [email protected] island.com


15 février 1997 [email protected]

Mon grand-père GG était Henry Clay NOEL (né en 1838 date inconnue marié le 18 juillet 1863 à Sarah Ann McCLARY décédée en 1920, date inconnue). Il a vécu et est né dans la région du comté de Scioto en Ohio. Le grand mystère est celui-ci : qui étaient ses
parents?

J'ai vu des dossiers familiaux contradictoires qui disent que son père était soit Peter Noel, soit le frère de Peter, Philip Noel (tous deux fils de Philip Noel, né Paradise Twp. York Co PA est décédé en 1841 Scioto Co Ohio) et que sa mère était Catherine HIBBS (absolument pas informations sur elle, ou son mariage avec Noel.)

AIDER! Toute aide est très appréciée - je suis également intéressé par les informations sur la naissance et la mort de Henry Clay Noel, si quelqu'un l'a, et quoi que ce soit sur Catherine Hibbs.

Disposé à partager toute autre information de Noel que j'ai. Cette famille avait la mauvaise habitude d'avoir un Peter & un Philip Noel dans chaque branche de la famille, & cela rend les choses très difficiles.


15 février 1997 [email protected]
Ci-dessous, une biographie du livre "History of Lower Scioto Valley, Ohio"
publié par Inter-State Publishing Co. en 1884, à Chicago.

Ezra H. NOEL est né dans le comté de Scioto, Ohio, en 1822, fils de Solomon et Mary (HUESTON) NOEL. Son père était le fils de Philip et Susan (PUTNAM) NOEL, venus de Virginie en Ohio en 1794. Sur ses dix enfants, six sont toujours
vivant - Ezra H., P.W., J.H., Telemadius P., Solomon D. et Isaac H., tous sauf Ezra résidents du canton de Clay. Joseph P., Eliza J., Jacob P. et Josephus S. sont décédés. M. Noël mourut en 1841, âgé de quarante-sept ans. Sa femme mourut en 1858, âgée de cinquante-huit ans. Notre sujet a été élevé dans une ferme, recevant une éducation limitée, devant souvent marcher deux et trois milles
d'aller à l'école. Il est resté avec sa mère quatre ans après la mort de son père, aidant à régler les dettes de la ferme. Il s'est marié en 1846 à Louisa, fille d'Uriah et de Rachel (BEARD) BARBER. Deux enfants leur naquirent : Winfield Scott et Oscar A., ​​ce dernier étant décédé. Mme Noël est décédée le 18 avril 1864. En 1871, il épousa Lou HUTTON. Ils ont deux enfants : Blanch et Edith. M. et Mme NOEL sont membres de l'église méthodiste. Politiquement, il est républicain. Il possède une ferme de 328 acres, tous bien cultivés.


15 février 1997 [email protected]

Vous trouverez ci-dessous une biographie d'Andrew NOEL tirée du livre "History of Lower Scioto
Valley, Ohio" publié par Inter-State Publishing Co. en 1884 à Chicago.

Andrew NOEL, décédé, est né dans le comté de Scioto, Ohio, en 1820, un fils de Nicholas et Nancy NOEL, qui ont émigré de Pennsylvanie en Ohio à une date précoce. Ils avaient une famille de six enfants-Mathias, Andrew, David, Sophia,
Tabitha et Élisa. David et Eliza sont maintenant dans l'Iowa où leur père est parti et est décédé. Andrew s'est marié en 1845 à Sarah, fille d'Ora et de Lydia CRANINE, et originaire de ce canton, née en 1822. Ils se sont installés dans le canton de Nile, mais un an plus tard, ils ont déménagé dans le canton de Washington. En 1862, ils se rendirent dans l'Indiana, revinrent en 1873 et s'installèrent sur la ferme où vit maintenant Mme Noel. À eux sont nés six enfants--Orson D. (décédé), Laura, Oliver H. (décédé), Florence W., Rhoda et Lydia. M. Noel a occupé les postes de trésorier du canton, de syndic et de greffier. Il mourut en 1873.

Vous trouverez ci-dessous la liste du nom de famille NOEL dans l'index du recensement de 1840 pour l'état de l'OHIO. Il n'y a pas de variantes orthographiques dans cette liste, donc seuls les prénoms sont indiqués ci-dessous. Les colonnes sont : (1) nom (2) comté - les 4 premières lettres du nom du comté (3) numéro de page (4) canton.

J'énumère le nom complet du comté au bas de la page.

Aaron - SCIO - 076 - Argile
Abrhama G. - SCIO - 102 - Syndicat
Absalom - SCIO - 100 - Morgan
Albert - LICK - 341 - Saint-Alban
André - SCIO - 102 - Syndicat
André - PREB - 225 - Palmyre
Anna - SCIO - 096 - Argile
Daniel - SCIO - 076 - Argile
David - SCIO - 076 - Argile
Eliphey - SCIO - 076 - Argile
George - TUSC - 298 - Nouveau Phil
Henry A. - COLU - 219 - Elkrun
Jacob - SCIO - 097 - Portsmou
Jacob - TRUM - 235 - Berlin
Jacques - SCIO - 102 - Syndicat
John - LOGA - 070 - Rush Cre
John - JACK - 056 - Lécher
John - JEFF - 144 - Warren
John - SENE - 132 - Adams
John P. - STAR - 105 - New Berl
Joseph - SCIO - 104 - Syndicat
Lucretia - SCIO - 076 - Argile
Marie - SCIO - 076 - Argile
Mary - TUSC - 365 - Sucre Cr
Mary Ann - SCIO - 076 - Argile
Mathias - SCIO - 085 - Nil
Michael - CRAW - 052 - Tymochte
Nicolas - SCIO - 085 - Nil
Nicholas - TUSC - 365 - Sucre Cr
Peter - SCIO - 076 - Argile
Pierre SCIO - 102 - Syndicat
Philippe - SCIO - 104 -Union
Philippe - SCIO - 076 - Argile
Phillip - JACK - 058 - Jackson
Sarah - STAR - 155 - Laurent
Salomon - SCIO - 075 - Argile

SCIO - Scioto
LÉCHER - Lécher
PREB - Préble
TUSC - Tuscarowas
COLU - Columbiana
TRUM - Trumbull
LOGA - Logan
JACK - Jackson
JEFF - Jefferson
SENE - Sénèque
ÉTOILE - Stark
CRAW - Crawford


15 février 1997 [email protected]

Vous trouverez ci-dessous une liste du nom de famille NOEL (ou variante orthographique NOELL) trouvé dans l'index du recensement de 1860 pour l'Iowa. Les colonnes sont (1) nom (2) comté (3) numéro de page et (4) canton. Malheureusement, je n'y ai pas trouvé les membres de ma famille. mais je pensais que quelqu'un d'autre le pourrait. Bonne chance! (PS - si je ne liste pas le nom de famille, c'est l'orthographe NOEL)

Alvin - Madison - 666 - Madson
Barthélemy - Davis - 790 - Union
Charles - Madison - 666 - Madson
Cole - Dallas - 651 - Adel
Elisabeth - Wapello - 888 - Agréable
Emily - Davis - 791 - Union
Françoise - Washington - 268 - Washington
Frank - Dubuque - 789 - Mosalem
George W. - Dallas - 593 - Union
Ézéchias - Marion - 582 - Sommet
James - Mahaska - 59 - Richland
James P. - Madison - 820 - Couvert d'hiver
Jean - Dubuque - 482 - Dubuque
John - Scott - 463 - Davenport
Jean - Dubuque - 781 - Mosalem
John - Scott - 30 - Winfield
John F. - Dubuque - 665 - Dubuque
Joseph - Dubuque - 566 - Dubuque
Joseph - Buchanan - 533 - Liberté
Margaret - Scott - 463 - Davenport
Martha - Clinton - 356 - Lyon
Marie - Mahaska - 61 - Richland
Nicolas - Dubuque - 482 - Dubuque
Peter Y. - Davis - 749 - Salt Creek
Samuel - Mahaska - 191 - Cèdre

NOELL, John F. - Louisa - 997 - Grand View


Registre du recensement de 1880 - David NOEL
15 février 1997 [email protected]
État : Iowa
Comté : Wayne
Ville : Ville de Seymour
Dénombrement : 7 juillet 1880

Chef de famille : David NOEL
Couleur blanche
Sexe masculin
Âge : 56
Marié
Agriculteur
Lieu de naissance : Ohio
Lieu de naissance du père : Pennsylvanie
Lieu de naissance de la mère : Ohio

Nom : Mary J. NOEL
Couleur blanche
Sexe: Femelle
Âge : 52 ans
Relation : épouse
Marié
Profession : tenir la maison
Lieu de naissance : Ohio
Lieu de naissance du père : Pennsylvanie
Lieu de naissance de la mère : Ohio

Nom : Sarah-Alice
Couleur blanche
Sexe: Femelle
Âge : 14 ans
Relation: Fille
Seul
Profession : tenir la maison
Lieu de naissance : Iowa
Lieu de naissance du père : Ohio
Lieu de naissance de la mère : Ohio


NOEL, Thomas et Ida - Pierre tombale
15 février 1997 [email protected]

Ce qui suit est une inscription sur une pierre tombale à Trenton, Missouri.


NOEL, Albert Clinton - 1920 Soundex
Sam, 15 février 1997 08:59:42 -0500 (HNE)
[email protected]

Ci-dessous se trouve le record Soundex pour le recensement de 1920.

État : Iowa
Comté : Wayne
Ville : Seymour
Rue : N. 2nd St.
Numéro de maison : 123

Chef de famille : Albert Clinton NOEL
Couleur blanche
Âge : 32 ans
Lieu de naissance : Kansas

Nom : Florence NOEL
Relation : épouse
Âge : 33
Lieu de naissance : Missouri

Nom : Reva Elaine NOEL
Relation: Fille
Âge : 1 an 3 mois
Lieu de naissance : Iowa


Recensement de 1880 - William NOEL
15 février 1997 [email protected]

Ci-dessous se trouve un compte rendu du recensement de 1880 pour William W. NOEL.

État : Iowa
Comté : Wayne
Canton: Noyer
Ville : Seymour
Dénombrement : 7 juillet 1880

William W. NOEL - blanc - homme - 29 ans - chef de famille - marié - ouvrier
- lieu de naissance - Ohio lieu de naissance du père - Ohio lieu de naissance du
mère - Ohio

Martha A. NOEL - blanche - femme - 26 ans - épouse - mariée - femme de ménage -
lieu de naissance - Iowa lieu de naissance du père - Kentucky lieu de naissance de
mère - Kentucky

William E. NOEL - blanc - homme - 4 ans - fils - célibataire - à la maison - lieu de
naissance - Iowa lieu de naissance du père - Ohio lieu de naissance de la mère -
Iowa

John C. NOEL - blanc - homme - 23 ans - frère - célibataire - ouvrier - lieu de
naissance - Iowa lieu de naissance du père - Ohio lieu de naissance de la mère - Ohio


NOEL, William E. - Recensement de 1920
15 février 1997 [email protected]

Ci-dessous se trouve l'enregistrement Soundex du recensement de 1920.

État : Iowa
Comté : Wayne
Ville : Seymour
Rue : N. 6e
Numéro de maison : 329

Chef de famille : William E. NOEL
Couleur blanche
Âge : 43
Lieu de naissance : Iowa

Nom : Edna NOEL
Relation : épouse
Âge : 39
Lieu de naissance : Iowa

Nom : Burdette NOEL
Relation : Fils
Âge : 18 ans
Lieu de naissance : Iowa


15 février 1997 [email protected]

Voici une nécrologie de Ralph Raymond NOEL, Sr.

Ralph R. NOEL, 79 ans, de 2201 18th St., East Moline, est décédé dimanche à Roosevelt Square, Silvis.

Les services auront lieu mercredi à 10 h 30 à la morgue de Schroder, Silvis, avec le révérend Francis J. Ryan, de l'église catholique St. Anne, East Moline, officiant. L'inhumation aura lieu au cimetière St. Mary, East Moline.

Les visites sont de 14h à 17h. Mardi.

M. NOEL est né à Seymour, Iowa, a épousé Clara MARTENS en novembre 1942 à Unionville, Mo. Il a été employé comme aiguilleur pour Rock Island Lines, Silvis Shops pendant 42 ans, avant de prendre sa retraite en 1965.
Il était membre du East End Club. Les survivants comprennent sa veuve une fille, Mme Johnnie LATHRUM, St. Charles,
Iowa un fils, Ralph, Norwalk, Iowa cinq petits-enfants et un arrière-petit-enfant.


27 février 1999 "Earl A. Noel" [email protected]>

Je suis un descendant direct de Joseph Noel, qui est venu à Philadelphie via la princesse Augusta en 1736. La lignée est Joseph, Johannes, Peter, Jacob, Alpheous, Austin, Earl Alpheous, Sr. & Me, Earl A. Jr.

L'histoire orale de ma famille revendique un lien avec les frères Wright, mais dans toutes mes recherches, je n'ai pas pu trouver de lien, tout comme j'ai essayé de trouver des preuves de mes Noëls dans la Révolution. Je ne pouvais pas les placer dans ma famille. Dans l'Index des demandes de pension de guerre révolutionnaire, il y a 2 Thomas Noel, VA S31278 et Taylor Noel, VA S1240. Un familier ?

Voici ce que j'ai, bien qu'il n'y ait aucune mention de leurs régiments : Il y a quelque temps, dans le DAR Patriot Index, j'ai trouvé ces NOEL :
Elisée, Sgt. NY, b.7-17-1736, décédé avant 1790, m.Elizabeth Granger
Jacob, Ens. PA, b. c1742, d.1784, m. Anna Catherine Reis
Jacob, Pvt, PA, b.8-13-1765, d.3-6-1835, m.Susanna Schull
John Y., Ens. VA, b.------, d.5-18-1782, m. Sally Estes
Richard, lieutenant, VA, b.1759/1760, d.1-16-1800, m.Mary Crutchfield
Septimus, PS MD, b. c1735, d.5-10-1794, m.Ruth------.
Theodorick Chp, Virginie, b. c1753, d.1812, m. -----Sulivan
William, 2e lieutenant, Caroline du Nord, n. vers 1750, d 1820, m. Sarah Simmons


Canada Noel's 25 mars 1999 Dave Stephens [email protected]

James Noel vers 1818 né en Angleterre a épousé Mary Ann inconnue. (Marié en
Canada ou en route ou juste avant de quitter le Royaume-Uni)
7 enfants
1. Robert vers 1839
2. Sarah Anne vers 1843
3. Henri 1846
4. Jean R 1846
marié Julia Marie Purdy pas d'enfants
marié Caroline Neff 2 enfants (femelle)
marié Elsie Freeman, 2 enfants Edwin Noel et Mary Noel
5. Stephen James Noel le 3 juillet 1849 a épousé Caroline Amanda Laur
6. George W 1855
7. Suzanne 1857 a épousé James Kilmer


27 juin 1999 Betty Matteson Rhodes [email protected]

Je recherche la lignée familiale du Noel suivant :
Thomas Noel né en 1775 en PA - épouse Mary née en 1766. Ils pourraient être les parents de Thomas Noel né en 1815 en PA marié à Sally, avec des enfants : George, William, James, Mary Jane, Samuel, John. Thomas Sr & Mary Noel est peut-être aussi les parents de ma 2e arrière-grand-mère, Susan Noel née en 1820 et mariée à William Reynolds. Tous les Noels ci-dessus vivaient à Cherry Tree twp, comté de Venango, Pennsylvanie en 1850. Toute aide sur cette ligne serait appréciée.


13 juin 1998 [email protected] (William E.Whiting)

Je recherche Pierre Joseph Noel, né vers 1793 Paris France. Il était un prisonnier français détenu à Halifax pendant la guerre napoléonienne. Après sa libération, il a vécu dans divers endroits en Nouvelle-Écosse, avant de s'installer à Cocagne, Nouveau-Brunswick. Il s'est marié Mary Hayes, probablement à Tracadie, Nouvelle-Écosse. Avoir les noms de leurs enfants, les noms des parents de Mary, et la date de décès de Mary.

La 2ème épouse de Pierre était Susan Bellinger. J'ai plus d'informations sur cette famille. Je n'ai aucune information sur l'endroit où Pierre est né, à part Paris France, ou qui étaient ses parents.


31 juil. 1999
Il y a des centaines de "Noels" ici. Visitez le lien suivant, choisissez GRENADE, puis recherchez NOELs.
http://www.spiceisle.com/cgi-bin/telnum2.cgi

6 novembre 1998 Mary Henry [email protected]>
Je recherche des informations sur la famille Henry du comté de Westmoreland. PENNSYLVANIE. John Henry était b. 7 mars 1777 et d. 15 mars 1855. Il épousa Marie-Madeleine Noël. John S. Henry était né. en 1816 et d. en 1893. Il épousa Eliza Noel. John M. Henry était né. 11 avril 1862 et décédé le 11 mars 1946. Il a épousé Amelia Thaner. Merci pour toute aide vous
peut me donner.

13 juillet 1999 "L. DeBarea" [email protected]>

Peter Noel est né vers 1860 à ou près de Stigler, Oklahoma et était marié à Lorinda (nom de famille inconnu).

Peter Noel était un Choctaw de sang pur. Sa femme Lorinda était 1/2 Choctaw et 1/2 Chickasaw. On dit que Pierre était
un chef élu des Choctaws. (Je n'ai pas encore prouvé cela.)

Peter et Lorinda ont eu 4 enfants que nous connaissons : Robert Noel né en 1880, Edmund Noel né le 26 août 1889,
Ben Noël et Mary Brown. (Je ne sais pas si Brown est un nom marié ou si elle avait un père différent ou si cela signifie
tout autre chose.)

J'ai une lettre concernant le numéro d'inscription donné au Noel's pour le tableau de la Commission Dawes. Il dit que
Les parents d'Edmund étaient décédés avant qu'il ne soit inscrit au rôle à 14 ans - Robert avait 23 ans. Le rôle d'Edmund
le numéro est 14122 et celui de Robert est 14121. On m'a dit que si une personne avait des sangs mêlés (Choctaw et Chickasaw) cela
l'individu devait choisir une tribu ou l'autre pour s'inscrire et il a été décidé que les enfants de Peter et Lorinda
s'inscrirait en tant que Choctaw.

Sur la carte Choctaw by Blood Census - #5579 - Edmund et Robert sont répertoriés comme étant 1/4 Choctaw. C'est un
Erreur. Edmund et Robert auraient dû être répertoriés comme Choctaw de sang pur. Ben Noel est sur la carte de recensement n° 5437.
Mary Brown est sur la carte de recensement #7463. Ben et Mary sont tous deux répertoriés comme étant des Choctaws de plein sang.

Edmund Noël a épousé Victoria Mathews. Leurs enfants étaient :
Mary F. Noel, Joann Noel, Wanema Noel, Wayne Noel, Lawrence Noel et Leo Noel. (Pas de date de naissance pour ces
personnes)

Mary F. Noel a épousé Dallas S. Horn. Leurs enfants étaient : Vicki Horn, Monty Horn, Lawrence Horn, Gerald
Horn, Brady Horn et Edward Horn. (J'ai des dates de naissance pour ces personnes mais je ne peux pas les donner sans
l'autorisation de chaque individu. J'espère que tu as compris.)


5 novembre 1998 [email protected]
Dossiers du sud-ouest de la Louisiane :
Therese Noel a épousé George Fall tel qu'enregistré dans l'acte de mariage n°58 du palais de justice d'Opelousas, et à l'église catholique St Charles Boromeo à Grand Coteau, LA, tel qu'il est enregistré dans GC Church Records Vol 1, page 142. Ils ont eu deux enfants : William Fall né le 14 janvier 1844 tel qu'enregistré dans GC Church Records Vol 1, page 217 et Marie Louise Fall née le 21 juin 1847 tel qu'enregistré dans GC Church Records Vol 1, page 265.

Malisa [email protected]
Vincent Curt Noël
Date de naissance : 15 juillet 1951
DOD : 7 avril 1981
Lieu de naissance : Illinois
père : Percy Noel, né en Louisiane
mère : Mary Burgo, n. Illinois
lieu de décès : comté de LA
informateur : Ernest J. Noël, frère

06 août 1999 Leila Rispens-Noel < [email protected] >
MAXIMINO JAEN NOEL qui a grandi à Carcar, Cebu Philippines, et né le 29 mai 1879. Ses parents ont eu 11 enfants. Leur fils aîné, VICENTE EMILIANO JAEN NOEL, né le 5 janvier 1873. Tous sont nés et ont grandi à Carcar, Cebu.

Nous recherchons maintenant plus d'informations sur les parents de Maximino Noel. Son père, m'a-t-on dit, était d'origine espagnole et la plupart
probablement un frère espagnol. J'apprécierais beaucoup si quelqu'un pouvait me dire quelque chose sur les Noel d'origine espagnole.


Greg Noel [email protected]>
Apparemment, ma famille était originaire de Belgique (Leige ?) et a émigré au Missouri au milieu des années 1800 et parlait français à la maison. Marshall Noel, mon grand-père peut être enterré à Keiser, AR.Le dernier lien MO vivant est décédé à Moberly, MO il y a environ quatre ans.

16 août 1999 "Bill Noel" < [email protected] >
Vous mentionnez un Michael Noel, savez-vous s'il était un frère de Marcellus E. Noel ou peut-être un père. Marcellus E. Noel avait un fils du même nom et quatre filles, dont nous pensons qu'il s'agissait de Stacey, Emma et Lillian. 4e inconnu.
Michael & ou Marcellus vivaient autrefois à Logonsport Indiana et/ou Cincinnati Ohio

16 août 1999 "Sue Lewman" [email protected]>
Je recherche Thomas Noel, né 1828-1857, à Noel, McDonald Co., Missouri et décédé le 30 janvier 1880 à Shawneetown, Gallatin Co., Illinois. Marié Tabitha Satterly à Shawneetown, Illinois. Enfants:
Estella (Stella) Noel née le 30 janvier 1878 à Shawneetown, Illinois. 2 mars 1930 à Poplar Bluff, Wayne Co., Missouri, épouse James Hower.
Lura "Maw" Bell Noel née le 11 janvier 1879 à Shawneetown, Illinois, décédée le 12 janvier 1968 à Kansas City, Jackson Co., Missouri.

Ci-dessous - Kreitzer - Critzer - Crytzer - Kratzer - Creysher
[email protected]
J'ai pris votre Kreitzer/Critzer des données du Maryland. Nous cherchons peut-être la même famille !! Trois orthographes différentes me parviennent Kreisher/Creysher/Keyser. Il y avait un Simon et Peter Kreisher dans les registres de paie du révérend War. Lorsque deux parents éloignés ont rejoint la S.A.R., la SAR a considéré que Simon Peter était le même homme. Mes dossiers indiquent que Simon Peter Kreisher avait une ferme à cinq kilomètres de Peter Brown, dans le comté d'Adams, sur la frontière de l'État, en Pennsylvanie. celui de Pierre
fils, John Brown, b. 26 juillet 1782, m. Fille de Simon Peter, Susanna/Susan Kreisher, b. 15 janvier 1790. Cette zone peut avoir délimité entre MD et PA. La ligne Mason/Dixon l'a réglé. On m'a dit de chercher à Annapolis les dossiers des fermes car elles n'étaient pas à Harrisburg. Simon Peter est venu en Amérique d'Allemagne, avec ses parents ca. 1765. Simon Pierre m. Susanna/ Susan Keim/Kime, une cousine de Brig. Le général Keim. Il y avait un Sebastian Kreisher, de Berks Co., père de Simon et Peter Kreisher. DAR enregistre Simon b. mai 1743, d. 4 mai 1806, m. Susan Keim. Leurs enfants auraient pu être : Kreisher nom de famille Susan b. 5 janvier 1790 m. John Brown Kate (Catharine) m. Jacob Brown Mary m.
Stough/Strode/Strock Jacob Daniel John, décédé à l'âge de 10 ou 12 ans. Si tout cela vous semble juste, j'aimerais aller plus loin dans cette ligne.

Karen Krugman [email protected]

Bien que mes lignes Kreitzer viennent de PA, je ne peux pas vous aider. Je n'ai pas grand-chose sur les familles PA. La plupart de mes informations sont sur la lignée de la famille KREITZER dans l'Ohio.

Sheila [email protected]

Merci de m'avoir écrit au sujet des Kreitzer. Je viens de commencer moi-même et j'ai peu d'informations. J'ai essayé d'obtenir des informations de Virginie, mais ils m'ont dit que je m'étais trompé de comté. J'essaie de donner suite à cela en ce moment. En ce qui concerne Maria de PA, je n'ai aucune information à son sujet. Comme je l'ai dit, je ne fais que commencer, donc mes informations sont limitées. Le nom de ma grand-mère était Naomi Kreitzer et son père était Charles Kreitzer, tous deux de New Castle, Ohio.


Alana Bauman [email protected]>
J'ai peur de ne pas pouvoir vous aider avec votre ligne Kreitzer. Je n'ai rien trouvé à son sujet dans mes dossiers, et cela ne semble pas non plus être ma ligne.

Stan Ingram [email protected]>
C'est tout ce que j'ai trouvé bonne chance dans ta recherche.

1#..Maria Magdalena Kreitzer
Né..29 mars 1780
Bapt..15 mai 1780
Père..Johannes Kreitzer
Mère..Sara.
Emplacement..Berks Co Pa. Vol-4
.
2#..Andreas Kreitzer
Né..7 juin 1779
Bapt..27 juin 1779
Père..Peter Kreitzer
Mère..Elizabeth.
Commanditaires. Andreas Kreitzer et Anna Maria
Emplacement. Berks Co Pa..Vol 4
.
1#..Anna Maria Meyer
Né..12 mars 1784
Bapt..24 mai 1784
Père..Michael Meyer
Mère.
Emplacement..Berks Co Pa Vol-4

Registres paroissiaux : régions sélectionnées de l'AP, années 1600-1800
Andreas de Peter Kreitzer et Elisabeth, b. 7 juin 1779 bapt. juin
27, 1779. Parrains : Andreas Kreitzer et Anna Maria.
Berks Co Pa vol-4

Registres paroissiaux : régions sélectionnées de l'AP, années 1600-1800
Christina Barbara de Michael Kreitzer et Susanna Maria Lutzin, b.
14 avril 1781 bapt. 29 avril 1781. Commanditaires : Henrich Au et Christina Barbara.


Anne Hawn Smith [email protected]>
Je ne sais rien de mon ancêtre Kreitzer à part qu'elle s'appelait Harriet Kreitzer et vivait en Pennsylvanie. J'aimerais en savoir plus. Je garderai votre nom et partagerai des informations si j'en reçois.

Ed Critzer, Richmond, Virginie [email protected]
J'ai lu votre page sur "Johann Kreitzer/Critzer qui est arrivé avant 1760" Je fais des recherches sur ses descendants depuis plus de vingt ans maintenant et j'ai un dossier assez complet. (Il a eu 9 enfants dont un fils George dont je descends). Je n'ai jamais pu le mettre en contact avec des parents en Pennsylvanie, même si j'ai les mêmes dossiers que vous, qu'il a épousé Susannah à Berks, pas à Bucks, dans le comté. Avez-vous plus d'infos sur lui ? J'apprécierais grandement tout ce que vous avez, et si vous souhaitez plus d'informations sur les Critzers, je serais heureux d'échanger.

Sue Hall [email protected]>
Votre page est des plus intéressantes. Mon ancêtre Henry Weidman a débarqué à Phila en 1737 et a aidé à construire des routes autour d'Easton. Il a obtenu des terres vers 1750 à Upper Mt Bethel Twsp., Northampton Co, Pennsylvanie.

Dans le livre DAR, Adam Emerick (Emery) b 11/11/1728, arrière 1/27/1813 m Catherine Kreitzer. Mon grand-oncle a écrit une fois Henry Weidman m Anna Maria Kreitzer. Je ne sais pas si c'est le nom de famille correct d'Anna Maria. J'essaie de voir si Catherine avait des sœurs. Anna Maria a nommé une fille Catherine.


Christopher D. Anthony [email protected]>
Je suis également intéressé par ces informations sur cette famille. Il y a une possibilité que cela pourrait être lié à moi. J'ai des Crytzer de cette région. Les noms sont orthographiés de tant de façons, qui sait. J'ai vu mes ancêtres avec une orthographe similaire à celle-ci.

Ma ligne de départ est avec David Crytzer, né en 1800. Il a épousé Nancy Stitt et ils ont progressé jusqu'à Kittanning, après avoir vécu à plusieurs endroits en cours de route. Je suis plus intéressé par sa filiation. On dirait que le mari de Crytzer pourrait être un frère peut-être. Par chance, il y a un Joel Crytzer. Il apparaît soudainement de nulle part et il n'est lié à aucun Crytzer dans notre région. Il est enterré au cimetière de Propect à Natrona Heights. Il a vécu dans de nombreux endroits, car les enfants sont enterrés dans plusieurs
différents cimetières.


Sue Hall [email protected]>
Mon Kreitzer de E. Pa - Northampton Co, borde le Delaware R. Le seul ancêtre dont je suis sûr a atterri à Phila en 1737 - un Henry Weidman, né en 1720. Un fils a épousé une Labar, fille des premiers colons (1700) de la région. Ils débarquèrent à Phila et étaient des huguenots français. Je pensais que les huguenots français étaient des protestants qui ont été expulsés de France, sont allés en Angleterre, n'étaient pas
acceptés par les anglicans, ils sont donc venus aux États-Unis. Aidez-moi avec mon histoire! Au moins, j'ai appris qu'ils n'ont pas migré du Québec.

Dans la recherche familiale de mon mari, il vient de Mi Protestant, moi, NJ catholique, nous vivons dans le Wyo. La génération de mon père est la seule à convertir les autres avant lui méthodistes et luthériens. Famille des maris : « L'Église catholique à Detroit », 1850, révérend George
Par Germantown, Pa fondée en 1683, par Pastorius et des milliers d'immigrants allemands sont venus à Pa. De 1710 à 1727, les Allemands sont passés par Pa sur le chemin de l'arrière-pays. La majorité appartenait à diverses confessions protestantes et en 1760, seuls 900 catholiques en Pennsylvanie.

En 1747, Michael Yax, un catholique né en Allemagne, quitta Pa pour la Louisiane. Avec sa femme et son enfant, il était sur l'Ohio R et capturé près de Portsmouth, Ohio, par les Indiens d'Ottawa de Detroit. de Longuell a payé une rançon, et Michael Yak a été soutenu par les gens de Fort Pontchartrain pendant trois ans. En 1751, Québec voulait coloniser Detroit et Michael obtint une ferme sur la Detroit R. Sa femme Catherine Herbiness avait été élevée dans la religion luthérienne. Quelques années après son arrivée, elle est devenue la première convertie au catholicisme dans le Michigan par le père Bocquet à St. Anne of Detroit Erie, 29/04/201754.

L'auteur de la recherche sur la famille de Jim mentionne que de Longuell n'était un commandant qu'en 1743, donc la famille de Michael a probablement capturé cette année-là. Il déclare également que de nombreux experts disent qu'il était impossible d'entrer dans la vallée de l'Ohio avant 1760, donc Michael a probablement été capturé dans l'est de la Pennsylvanie et transporté dans le village Shawnee à l'embouchure de la Scotia R. Également l'aîné des enfants de Michael et Catherine b 2/ 1747 à Fort Pontchartrain.


Karen Ansley Krugman [email protected]>
J'ai pas mal de Kreitzer dans ma base de données. Tous remontent à un Peter Kreitzer qui est venu ici au début des années 1700, passant pas mal de temps en Pennsylvanie, puis certains de ses enfants ont migré vers l'Ohio. J'ai une Maria Kreitzer, elle est née le 23 septembre 1801. Je ne sais pas avec certitude qu'elle est la vôtre, bien qu'elle soit née en Pennyslvanie et qu'elle ait à peu près l'âge de procréer dans les années 1830. Elle est la fille d'Andreas "Andrew" Kreitzer et de sa femme, Catherina. Désolé, je n'en sais pas beaucoup plus sur elle que ce que j'ai ici. J'ai quelques Henry dans ma base de données mais aucun ne s'appelle "Heinrich". Si je peux vous être utile, n'hésitez pas à me contacter !

Linda L Mott [email protected]>
J'aurais aimé avoir des informations sur Maria Kreitzer pour vous. ne pense pas que je fais, mais voici ce que j'ai. Barbara Kreitzer est née le 5 mai 1839 en Allemagne (?). Elle est décédée le 28 avril 1914 à Kenyon, Minnesota. Elle a épousé Ernest (changé en Charles)
Gatzke, le 8 septembre 1960. Barbara est arrivée aux États-Unis en 1849. Comme cela ne lui aurait fait que 10 ans, je suppose qu'elle est venue avec d'autres membres de sa famille. Les notes de la famille indiquaient qu'elle avait deux frères et deux sœurs. Un frère
était le père d'Henry Kreitzer. D'autres notes indiquent que Barbara a passé de 1849 à 1855 à New York. Elle a déménagé au Wisconsin en 1855 et y a vécu jusqu'en 1859. Elle a déménagé à Faribault, Minnesota en 1860. Elle est enterrée au cimetière Old Kenyon, Kenyon, Minnesota. Sa famille aurait eu une cave en Allemagne.

Sue Hall [email protected]>
Pensez que beaucoup de Kreitzer que vous m'avez envoyés sont des Amish/Mennonites. Hier, je suis allé à l'église mormone locale et j'ai scanné leur dossier Kreitzer. L'un concernait Westmoreland mais je ne l'ai pas copié car un homme ne me laisserait pas utiliser l'ordinateur moi-même, je ne pouvais que pointer et il téléchargeait, une vraie douleur.

Ce que j'ai trouvé dans leur index de livres et de microfilms, c'est le nom Kreitzer. Une famille, John Peter Stahl m Catherine Kreitzer (1793-1869) vers 1812. Elle est née à Northampton Co et est une cousine de ma Catherine Kratzer (orthographe ultérieure) m à Henry Weidman, tous deux de Northampton. Catherine Kratzer née en 1781 à Anthony Kreitzer (Kratzer) et Elizabeth Rinker. J'essaie de trouver les frères et sœurs de Catherine.

À propos de John Peter Stahl et Catherine Kreitzer - avait 12 enfants et vivait à Northampton Co, Center Co et Indiana Co. PA. En 1866 a déménagé à Avilla, IN où le fils aîné a vécu et est décédé 1869 1868. Vous êtes Kreitzer peut être un cousin, etc de cette Catherine ou mon ancêtre. De nombreux enfants d'Henry et de Catherine ont Kratzer comme parrains de baptême. Les voulez vous? Comme John Peter et Catherine, ils auraient pu déménager dans les comtés à l'ouest de Northampton.


Anne Hawn Smith [email protected]
J'ai Maria Kreitzer née le 23 septembre 1801, sœur de John. Elle était la fille d'Andrew Kreitzer qui était le frère de Harriet Kreitzer. Cependant, ces informations ne sont peut-être pas correctes. Harriet est née vers 1808 et était l'un des plus jeunes enfants de la famille. Andrew devait donc être beaucoup plus âgé pour que cela fonctionne, ou peut-être que certaines des dates ne le sont pas.
correct. Ceci est basé sur d'anciennes informations familiales qui ont été étonnamment correctes pour la plupart, mais il y a eu des erreurs dans les dates. Je n'ai pas de lieux de naissance, mais la famille pendant cette période était principalement de PA. J'ai aussi quelques autres noms dans la famille d'Harriet. Quelqu'un a-t-il plus d'informations ?

Linda L Mott [email protected]>
J'aimerais qu'il y ait un lien avec ma solitaire Barbara Kreitzer. Barbara est née en Allemagne en 1839. Elle est venue aux États-Unis en 1849, on la supposerait en compagnie d'autres membres de sa famille. Si vos Kreitzer sont nés en Pennsylvanie vers 1800, ils pourraient être des parents de ses parents. Je garderai un œil ouvert sur vos Kreitzers dans mes recherches.

Karen Ansley Krugman [email protected]>
Je suis moi aussi un descendant de Kreitzer. J'ai photographié de nombreuses pierres tombales de Kreitzer - en particulier celles qui ont migré dans la région du comté de Montgomery en Ohio. Ma grand-mère était une Kreitzer. J'aimerais voir la descendance de ceux qui reçoivent cette "liste" en quelque sorte. De plus, j'ai trouvé Peter Kreitzer répertorié comme un soldat de guerre du révérend, est-ce que quelqu'un a une preuve de cela? Je n'ai pas eu de chance de trouver un dossier de pension sur lui. Ma descendance est par : Peter > Thomas > George > Andrew > George > Pauline > MOI !

[email protected]
Cela fait partie d'une lettre envoyée le 2 juin 1974 par Morris E. Swartz, Jr. qui est décédé maintenant un cousin éloigné.
« Maintenant, Peter Creysher ou Kreisher. Il est venu d'Allemagne avec ses parents en 1765 et ils se sont installés dans le comté de Berks près de Reading. Par exemple, la femme de Peter, Susannah Kime ou Keim est orthographié Kime sur la pierre tombale de Peter, mais le
le vrai nom de la famille était Keim. Peter Creysher est entré au service révolutionnaire le 22 mars 1776 sous le capitaine Henry Christ, Jr. (il y en a beaucoup dans cette région aujourd'hui qui épellent le nom Crist et seulement quelques Christ) dans le régiment du colonel Samuel Miles (page 238 Continental Army Record) Ce Continental Army Record est une publication officielle et se trouve à la Bibliothèque d'État du Capitole à Harrisburg). Le comté de Berks, PA, Historical Sociely à Reading a un livre des résidents du comté de Berks qui ont signé le serment de loyauté au début de la guerre - ceux qui sont fidèles aux colonies. À la page 35 se trouve le nom de Cimon Kreisher (avis
Cimon au lieu de Simon) et Peter Kreisher à la page 39 (K pas C). La pierre tombale de Peter Creysher se lit comme suit : "En mémoire de "Peter Creysher est né en 1754 et a quitté cette vie le 4 mai 1806 à l'âge de 52 ans et a été marié à Susanna Kime et a gardé la maison 27 ans et était les parents de" le reste de la pierre est enterré dans le ciment. Voici l'histoire de la pierre tombale. L'ancien
Le chur de Silver Run était utilisé conjointement par les congrégations luthériennes et réformées - l'une organisant des services un dimanche, l'autre le dimanche suivant. Ils avaient un cimetière commun. Puis vinrent des problèmes et une scission avec le seul groupe se déplaçant plus au nord sur quelques centaines de mètres pour construire une nouvelle église et un nouveau cimetière plus moderne. L'ancien groupe religieux a eu des problèmes financiers et pour aider à les résoudre, ils ont loué le cimetière à un fermier pour qu'il l'utilise comme champ. Le fermier a arraché toutes les pierres tombales sauf deux, ces deux-là étant enfermées dans les troncs de deux pins. Les pierres enlevées ont été soigneusement empilées contre le mur de clôture en pierre autour du cimetière. Le cimetière était alors cultivé. Finalement, un parent en colère d'une personne enterrée là-bas a intenté une action et à la suite d'une ordonnance du tribunal, l'église a dû interdire l'utilisation agricole du cimetière. Personne
savait où se trouvait une tombe, alors des rangées de ciment ont été posées, comme dans les tombes de soldats inconnus à Gettysbury, et les différentes pierres tombales ont été placées debout dans le ciment, dos à dos, avec les inscriptions à l'extérieur. Par conséquent, les noms des enfants de Pierre sont sur cette partie de la pierre enterrée dans le ciment. Je n'y ai jamais trouvé la pierre de Susanna mais je suppose qu'elle est allée vivre avec un fils ou une fille après être devenue veuve. Je ne suis pas cartographe mais voici une esquisse du cimetière de Silver Run, Maryland".

[Je ne sais pas taper ce qu'il a dessiné]. "Du côté est du cimetière se trouve la route 140, allant de Littlestown au nord à Baltimore au sud. J'ai mis un drapeau d'ancien combattant sur la pierre de Peter mais il est toujours retiré pour couper l'herbe et non remplacé. J'ai pris un photo de la pierre tombale de Pierre que j'ai sur une diapositive. Si jamais vous visitez le cimetière, vous devez descendre une rangée et revenir de l'autre côté puis la suivante jusqu'à ce que vous la trouviez. J'ai oublié si le plan du cimetière je fait est précis ou si sa pierre est dans la deuxième ou la troisième rangée de la clôture. Je suis désolé mais cela fait de nombreuses années que je n'y étais pas" Connie


[email protected]
Documents de l'église Mt Bethel Union, Northhampton Co., Pennsylvanie :
Maria Kratzer, née le 17 septembre 1813, dau. de Frederick et Susanna Kratzer confirmé le 31 octobre 1813

À tous, j'ai un manuscrit de 50 pages intitulé "LA FAMILLE KRATZER (KREITZER)" de Frank L. Crone, daté du 29 janvier 1935, d'où proviennent les informations ci-dessus. C'est une courte histoire, mais contient également de nombreux registres paroissiaux de naissances, décès, mariages, registres fonciers, etc. de la période d'environ 1737 à 1830, dans la région du sud-est de la Pennsylvanie. Je serais prêt à photocopier ceci pour toute personne intéressée et à vous l'envoyer par la poste pour 15,00 $. Tout est sur des pages dactylographiées et très lisibles. Envoyez votre chèque à l'ordre d'Ed Critzer au 119 N. Shields Ave., Richmond, Virginie 23220 et laissez-moi environ deux semaines pour le faire parvenir à
vous, car je suis toujours employé à temps plein et je ne possède pas de machine Xerox.


Christopher D. Anthony [email protected]>
Je vous écris juste à nouveau, pour voir si vous pensez que nos noms sont liés quelque part. J'ai récemment trouvé plusieurs Critzer avec plusieurs orthographes du nom dans Unity et Loyalhanna Twp dans le recensement de 1850. L'un était George Critzer, né
à New York et avait 65 ans. Il y en a beaucoup d'autres plus jeunes que lui, mais il y a aussi un John en 1820 et 1830 dans le comté d'Armstmrong qui aurait à peu près le même âge.

La seule dame m'a écrit et m'a dit qu'il n'y en avait qu'une dans le comté de Westmoreland en 1810, c'était George.

Ensuite, j'ai eu plusieurs autres personnes qui m'ont été envoyées ce soir, l'un était un James Creutzer avec une propriété dans le livre 2 page 147
Il se retrouve comme menuisier de propriété. Je ne savais pas à quel point vous étiez près du palais de justice, et je pensais que vous étiez, un jour vous pourriez vérifier cela et me le faire savoir pour nous deux. Il y a un J. Kreitzer dans Unity Twp près d'un P. Noel dans l'Atlas de 1867 du comté de Westmoreland.


John W. Shrum [email protected]>
P. Noel avait deux propriétés distantes de quatre milles répertoriées dans l'Atlas of Westmoreland Co. de 1867, situées comme suit :

1) Unité Twp. le long de la course de 9 milles, 2,5 mi. au nord-ouest du canton d'Unity/Cook. Ligne.
2) Cuisinier Twp. sur la même route que #1 ci-dessus, à 1,5 mi. au sud-est de la ligne Unity/Cook Twp.

J. Kreitzer possédait une propriété à Unity Twp située à 1,8 km. sud-ouest de P. Noel ou 1,2 mi. ESE de Lycippe (PO).


Le prince oublié

George, duc de Kent, était tout aussi élégant et encore plus sauvage que son frère aîné plus célèbre, Edward VIII.Pourquoi si peu d'attention est-elle accordée à une figure royale pimpante et changeante dont la mort dans un accident d'avion suspect en 1942 ne fait qu'ajouter à la mystique ?

Les détails de base sonnent comme le script d'une mini-série télévisée un peu farfelue. Un prince royal britannique, à l'allure d'idole en matinée et au tempérament artistique, tombe en mauvaise compagnie et devient accro aux drogues dures. Il mène une vie sexuelle scandaleuse avec des hommes et des femmes, et aurait eu plusieurs enfants illégitimes. Son sens vestimentaire impeccable fait de lui une icône de style. Il épouse une belle princesse européenne, et ils deviennent à la fois les favoris de la nation et le toast de la haute société, mais les relations bisexuelles continueraient. Quittant la Royal Navy, qu'il déteste, il devient la première royauté à travailler comme fonctionnaire. De retour au service actif pendant la Seconde Guerre mondiale, il est tué avant l'âge de 40 ans dans un mystérieux accident d'avion, dont tous les papiers ont disparu. Les théories du complot abondent. A-t-il été effacé par les services secrets britanniques à cause de ses sympathies présumées envers l'Allemagne nazie ? Bienvenue dans l'étonnante histoire de George, duc de Kent, le prince oublié.

George Edward Alexander Edmund est né le 20 décembre 1902 à York Cottage sur le domaine Sandringham à Norfolk, le quatrième fils de l'homme qui allait devenir George V et sa femme, Mary of Teck. Contrairement à ses frères Edward (né en 1894, connu sous le nom de prince de Galles et duc de Windsor, plus tard Edouard VIII), Albert (né en 1895, plus tard George VI) et Henry (ou Harry, né en 1900, plus tard duc de Gloucester) et son seul sœur, Mary (née en 1897, plus tard princesse royale et comtesse de Harewood), George était une édouardienne, pas une victorienne : son grand-père, Édouard VII, était sur le point d'entrer dans la troisième année de son règne de neuf ans lorsque George est né. Il y avait certainement quelque chose du nouvel âge en lui. Dans une famille généralement incolore, il allait se révéler différent de plusieurs manières frappantes.

Académiquement, il était facilement le plus brillant des frères et sœurs. Après des cours particuliers et une école préparatoire, à 13 ans, comme Edward et Albert, il est envoyé à l'école navale en vue d'une carrière dans la Royal Navy. Bien qu'il détestait la vie navale - notamment parce qu'il souffrait d'un mal de mer aigu - il resta dans la Royal Navy jusqu'en 1929. Il occupa ensuite brièvement des postes au Foreign Office, avant de passer au Home Office, devenant ainsi le premier membre du British famille royale pour travailler comme fonctionnaire - il était, assez incroyablement, désigné pour être inspecteur du travail.

"Il aimait son esprit indépendant et le fait qu'elle ne se plaignait pas quand il conduisait ses voitures de sport trop vite."

George a fait un mariage très réussi avec une cousine au second degré, la princesse Marina de Grèce et du Danemark, qu'il a décrite comme "cette créature charmante et chic". Il s'agissait du dernier mariage entre un fils d'un souverain britannique et un membre d'une maison royale étrangère. Il aimait son esprit indépendant et le fait qu'elle ne se plaignait pas quand il conduisait trop vite ses voitures de sport. Sept semaines avant leur mariage le 29 novembre 1934, devant une congrégation de 2 000 personnes à l'abbaye de Westminster, suivi d'un service grec orthodoxe au palais de Buckingham, George a été nommé duc de Kent, comte de St. Andrews et baron Downpatrick.

Le duc et la duchesse de Kent sont devenus un couple extrêmement populaire auprès du public britannique, et leur maison au 3 Belgrave Square, pour laquelle il a conçu la décoration intérieure, est devenue un point focal pour la « foule » d'avant la Seconde Guerre mondiale. "Ce couple éblouissant a dominé la société londonienne, rassemblant autour d'eux certaines des personnalités les plus brillantes du monde des arts, divertissant abondamment et suscitant un intérêt pour leur mode de vie sans précédent dans l'histoire de la famille royale", a écrit Christopher Warwick dans George and Marina. : Le duc et la duchesse de Kent, la seule biographie de ce prince royal méconnu à ce jour, et elle n'a pas été autorisée par la famille royale.

Beau, un peu plus grand que sa famille de taille moyenne et glamour, George était, selon Warwick, « ​​le membre le plus intéressant, intelligent et cultivé de sa génération ». Il avait également une fascination pour les arts, le théâtre et la décoration intérieure, un intérêt qu'il partageait avec sa mère, la reine Mary.

Il jouait bien du piano, parlait français et italien, aimait les voitures rapides, préférait le ski et la voile au tir, possédait une nette tendance narcissique et déchaînait parfois un tempérament explosif. George était particulièrement attentionné envers son plus jeune frère, le prince John, décédé en 1919 à l'âge de 13 ans des suites d'épilepsie. Surtout, George aux multiples facettes avait aussi un goût dangereux pour l'aventure (parfois sordide).

Malgré l'écart d'âge, George était particulièrement proche de son frère Edward, le prince de Galles à la mode. À partir de la fin des années 1920, ils ont vécu ensemble à York House, une partie du palais St. James. Dans A King's Story, publié en 1951, le duc de Windsor de l'époque écrivait : « Bien que George ait huit ans et demi de moins que moi, j'ai trouvé dans son caractère des qualités similaires aux miennes. Nous sommes devenus plus que des frères, nous sommes devenus des amis proches.

Leur parenté d'esprit inhabituelle comprenait un intérêt pour les vêtements, la socialisation, la bonne vie, la compagnie douteuse, les ennuis et l'irritation de l'establishment, en particulier leur père, l'austère roi George V. Du milieu des années 20 au milieu des années 30 , les célibataires princiers étaient les arbitres de style et les favoris des pages sociales des deux côtés de l'Atlantique. Malgré sa propre réputation en dents de scie, Edward semble avoir reçu la tâche de maîtriser son frère arraché.

La légende populaire affirme qu'Edward a dû sevrer George de la morphine et de la cocaïne à la fin des années 20 après que le jeune prince soit tombé entre les griffes de la célèbre Kiki Preston, une mondaine américaine connue sous le nom de "la fille à la seringue en argent". George se serait engagé dans un ménage à trois avec Jorge Ferrara, le fils bisexuel de l'ambassadeur d'Argentine à Londres. Gossip a suggéré que George et Preston ont produit un fils, Michael Temple Canfield, qui a ensuite été adopté par l'éditeur américain Cass Canfield, le premier mari de Lee Radziwill, sœur de Jackie Kennedy. Preston est décédé plus tard après avoir sauté de la fenêtre d'un hôtel de New York en 1946.

Avant et après son mariage avec la princesse Marina, il était largement connu que George avait eu une série de liaisons avec les deux sexes, et il aurait été particulièrement fasciné par une star de cabaret afro-américaine, Florence Mills. Parmi ses amants les plus connus figuraient, soi-disant, la star de la musique anglaise Jessie Matthews, l'héritière bancaire Poppy Baring, la mondaine Ethel Margaret Whigham (plus tard la scandaleuse duchesse d'Argyll) et la romancière romantique Barbara Cartland (qui avait prétendu qu'il était le père de sa fille Raine McCorquodale, qui, plus tard dans sa vie, devint la belle-mère de la princesse Diana).

Il y avait des rumeurs persistantes selon lesquelles George aurait eu une liaison de 19 ans avec l'acteur et compositeur Noël Coward. Les services de sécurité britanniques auraient rapporté que Coward et George avaient été vus en train de défiler dans les rues de Londres et avaient déjà été arrêtés par la police pour prostitution présumée. On pense que des lettres d'amour de George à Coward ont été volées dans la maison de Coward en 1942, et un autre paquet de lettres a dû être racheté à un prostitué de Paris qui le faisait chanter. D'autres ragots suggéraient que George fréquentait son cousin éloigné le prince de Prusse Louis Ferdinand et l'historien de l'art et, plus tard, l'espion soviétique Anthony Blunt.

Sans surprise, étant donné son goût pour la vie nocturne et le milieu artistique, George aux cheveux noirs et aux yeux bleus était un habilleur pointilleux. Même à côté d'un étendoir comme son frère, le prince de Galles, il a tenu bon avec un style vestimentaire sobre. Davies & Co. a été le premier tailleur des Princes et, comme on pouvait s'y attendre, Gieves & Hawkes a confectionné leur tenue navale. Huntsman était également fréquenté par la paire et leur ensemble rapide, mais les costumes croisés emblématiques de George étaient probablement d'Anderson & amp Sheppard, bien qu'il soit certainement un client – ​​Edward 'Fruity' Metcalfe, ami et confident du prince de Galles, avait présenté George à l'entreprise le 1er novembre 1929, selon les dossiers d'Anderson & Sheppard.

La préférence de George pour un style à double boutonnage lui a valu d'être appelé «le Kent», surtout lorsqu'il est vu dans un costume de soirée. Il a été vu presque exclusivement dans un costume croisé avec un long revers roulé et avec le bouton du bas fermé. Il a favorisé et popularisé un joli col anglais sur ses chemises – Hawes & Curtis était son principal fournisseur – et portait généralement une cravate à motifs subtils avec un petit nœud précis. Et les cheveux lissés et séparés de George ont été soignés par le vénérable barbier Geo. F. Trumper.

Sur les images recueillies sur le site Web de la société britannique d'actualités Pathé, le duc de Kent était souvent vu dans de splendides pardessus amples, là encore généralement croisés. La seule fois où il est apparu dans une veste à boutonnage simple, c'était dans son uniforme de la Royal Air Force (RAF). Au début de la Seconde Guerre mondiale, il a rejoint la marine britannique avec le grade élevé de contre-amiral, servant brièvement dans la division du renseignement de l'Amirauté, mais il aurait ressenti une imposture dans le service qu'il n'aimait pas tant. Avant la guerre, comme son frère Edward, il avait été un pilote passionné. En avril 1940, il est transféré à la RAF et abandonne temporairement le grade de vice-maréchal de l'air (l'équivalent de contre-amiral) pour assumer le rôle d'officier d'état-major au RAF Training Command avec le grade de capitaine de groupe.

Le 25 août 1942, quatre mois avant son 40e anniversaire, le duc de Kent a été tué lorsque l'hydravion RAF S.25 Short Sunderland Mark III dans lequel il se trouvait s'est écrasé sur une colline près de Dunbeath, Caithness, dans l'extrême nord de l'Écosse. Se rendant apparemment en Islande lors d'un voyage visant à remonter le moral pour voir des aviateurs de la RAF, il était l'un des 15 décès dont seul le mitrailleur arrière, Andrew Jack, a survécu. Le pilote principal très expérimenté, le Flight Lieutenant Frank Goyen, a été blâmé pour l'accident.

Les théoriciens du complot ont bourdonné autour de ce mystère tragique. Ils soulignent le fait qu'un plan de vol normal depuis le point de départ d'Invergordon, une ville écossaise, aurait évité complètement l'atterrissage. Ils ont également souligné que non seulement le plan de vol de Goyen, déposé avant le décollage, avait disparu, mais aussi les papiers de la cour secrète d'enquête.

Certains ont suggéré que le duc était aux commandes. Une affirmation non fondée était que l'avion était en mission secrète en Suède pour ouvrir des pourparlers de paix trompeurs et frauduleux avec les Allemands. La suggestion la plus farfelue était que les services secrets britanniques, sur ordre de Winston Churchill, avaient provoqué le crash, car le Premier ministre en temps de guerre croyait que George était un sympathisant allemand.

Le duc de Kent a été enterré dans le Royal Burial Ground du Frogmore Estate, juste derrière le mausolée de la reine Victoria. Il a laissé sa veuve Marina avec trois jeunes enfants : Edward, qui est l'actuel duc de Kent, et a le look de son père, le prince Michael de Kent, qui a hérité du sens du style de George, et la princesse Alexandra, qui a épousé l'homme d'affaires Angus Ogilvy. Curieusement, les papiers officiels relatifs à George, duc de Kent, sont toujours sous embargo. Et, à juste titre, un documentaire britannique de 2003 basé sur lui s'intitulait L'oncle perdu de la reine.


L'horreur d'Amityville (1979)

Six. Les Horreur d'Amityville Une histoire vraie révèle que dans la nuit du 13 novembre 1974, Ronald "Butch" DeFeo, Jr., 23 ans, fils aîné (né le 26 septembre 1951) a tiré sur ses parents, ses deux frères et ses deux sœurs avec un Marlin de calibre .35 fusil pendant qu'ils dormaient. Toute la famille DeFeo est illustrée ci-dessous.


La famille DeFeo - Parents Ronald et Louise (gauche, vertical). Enfants (rangée arrière, de gauche à droite) : John, Allison, Marc. Première rangée : Dawn, Ronald, Jr.
  • Ronald Joseph DeFeo, Sr. - 43
    (né le 16 novembre 1930)
  • Louise Brigante DeFeo - 42
    (né le 3 novembre 1931)
  • aube terese defeo - 18
    (né le 29 juillet 1956)
  • Allison Louise DeFeo - 13
    (né le 16 août 1961)
  • Marc Grégoire DeFeo - 12
    (né le 4 septembre 1962)
  • John Matthew DeFeo - 9
    (né le 24 octobre 1965)

Ronald DeFeo a-t-il témoigné que des voix lui ont dit de commettre les meurtres ?

Qu'est-il arrivé au meurtrier, Ronald DeFeo, Jr. ?


Pour expliquer le côté obscur émergent du personnage, les cinéastes ont voulu que Lutz de Brolin (à droite) ressemble à Ronald DeFeo, Jr. (à gauche).

George et Kathy Lutz étaient-ils vraiment de jeunes mariés ?

Oui. En recherchant L'horreur d'Amityville histoire vraie, nous avons appris qu'ils s'étaient mariés le 4 juillet 1975. Tous deux avaient déjà été mariés et les trois enfants étaient issus du mariage précédent de Kathy. Selon Daniel, George a insisté pour que lui et ses frères et sœurs soient officiellement adoptés, changeant leurs noms de famille de Quaratino à Lutz. Le couple a également eu deux filles ensemble, Noel et Gabrielle, avant de divorcer à la fin des années 1980.


Achetez le t-shirt d'horreur d'Amityville mettant en vedette la maison emblématique, que le t-shirt drôle étiquette "L'endroit le plus effrayant sur Terre". La chemise était évidemment inspirée de Disney.

La vraie maison d'Amityville était située à Long Island au 112 Ocean Avenue, Amityville, New York. Cependant, l'adresse a depuis été changée en 108 Ocean Avenue dans le but de dissuader les touristes de visiter l'emplacement. En 2010, la maison de 5 chambres et 3 1/2 salles de bain a été mise en vente, avec des photos de l'intérieur. Vous pouvez également consulter la vue actuelle de Google Maps Amityville Horror Home Street View.

Un prêtre a-t-il vraiment béni la maison lorsque la famille Lutz a emménagé ?

Le 18 décembre 1975, le jour où la vraie famille Lutz emménageait dans sa nouvelle maison Ocean Avenue à Amityville, un prêtre catholique serait venu bénir la maison, soi-disant à la demande de Kathy Lutz. Le 4 octobre 1979, un peu plus de deux mois après la sortie du film, l'émission télévisée d'investigation À la recherche de a présenté un épisode qui comprenait une interview avec qui, selon eux, est le vrai prêtre d'Amityville. Il voulait rester anonyme, donc son visage a été caché. Regardez l'interview du prêtre d'Amityville


Le vrai prêtre d'Amityville (à droite) cache son identité pour une interview en 1979. À gauche : l'acteur Rod Steiger est plongé dans un moment de fiction dans le Horreur d'Amityville film.

"Je bénissais la salle de couture", dit le prêtre. "Il faisait froid. Il faisait vraiment froid là-dedans. Je me dis 'Eh bien, eh bien, c'est particulier', parce que c'était une belle journée, et c'était l'hiver, oui, mais cela n'en tenait pas compte J'étais aussi en train d'arroser de l'eau bénite, et j'ai entendu une voix assez grave derrière moi qui disait : « Sortez ! » Cela semblait tellement dirigé vers moi que j'étais vraiment très surpris. J'ai ressenti une gifle à un moment donné au visage. J'ai senti quelqu'un me gifler, et il n'y avait personne là-bas. »

Contrairement au film, le prêtre n'a jamais mentionné avoir rencontré des mouches dans la maison. À un moment donné après sa visite au domicile des Lutz, le À la recherche de épisode révèle qu'il a découvert des cloques inexpliquées suppurant sur sa main. Le prêtre s'est plus tard révélé être le père Ralph Pecoraro, et comme la plupart des choses liées à la hantise d'Amityville, son histoire est également devenue controversée, principalement en raison de diverses affirmations contradictoires qu'il a faites concernant son implication avec la famille Lutz, en particulier lorsqu'il a témoigné. dans le Lutz contre Weber essai.

Les mouches ont-elles vraiment envahi le prêtre qui a béni le foyer ?

Non. "Ils [les cinéastes] auraient tout aussi bien pu faire les mouches comme elles se sont vraiment produites", explique George Lutz, qui a ri de la représentation du film de mouches attaquant le prêtre (Rod Steiger) (La vraie horreur d'Amityville). Le livre de Jay Anson L'horreur d'Amityville mentionne les essaims de mouches apparaissant dans une pièce du deuxième étage en hiver, mais il ne mentionne pas qu'elles attaquent le prêtre.

George et Kathy Lutz pourraient-ils se permettre la maison d'Ocean Avenue ?

Selon leur fils Christopher Lutz, George et Kathy n'ont pas eu de difficulté à payer l'hypothèque. En raison de l'histoire de la maison, elle a été inscrite bien en dessous du prix du marché à 80 000 $. Lors d'un entretien avec La côte sud effrayante, Chris dit que George et Kathy ont pu faire un gros acompte avec l'argent qu'ils ont obtenu en vendant la maison de sa mère ainsi que la maison de George. En emménageant dans un endroit aussi spacieux au bord de l'eau, George a pu réduire un certain nombre de coûts, ce qui leur a permis de payer l'hypothèque. Il avait l'intention de déplacer l'entreprise d'arpentage de sa famille au sous-sol et il a pu éliminer les coûts d'amarrage de ses deux bateaux puisque la propriété avait un hangar à bateaux privé. Dans son documentaire Mon horreur à Amityville, le frère Daniel convient que l'argent pour la maison n'était pas un problème comme le montrent les films.

La vraie maison d'Amityville a-t-elle été utilisée dans le film ?


1979 Le cinéma d'Amityville (à gauche) contre la vraie maison au moment des meurtres de DeFeo en 1974 (en haut) et dans son état rénové le plus récent (en bas).

Combien de temps la vraie famille Lutz a-t-elle vécu dans la maison ?

En ce qui concerne L'horreur d'Amityville histoire vraie, il est bien connu que la famille Lutz a passé vingt-huit jours dans la maison. George, Kathleen, Daniel, Christopher et Missy ont emménagé le 18 décembre 1975 et ont fui le 14 janvier 1976.

Le prêtre est-il vraiment devenu statique au téléphone lorsqu'il a essayé d'appeler et d'avertir les Lutz ?

Oui, du moins selon le programme TV À la recherche de et leur interview de 1979 avec qui ils déclarent être le vrai prêtre d'Amityville (Regardez l'interview). Les interférences sonores ont empêché toute communication téléphonique et il n'a jamais pu communiquer pour avertir la famille.

La tante de Kathy était-elle vraiment une nonne ?

Non. D'après le livre de Jay Anson L'horreur d'Amityville, la tante Theresa de Kathy était autrefois nonne. Elle n'était plus religieuse au moment des événements. Elle avait déjà sa propre famille au moment où sa nièce a emménagé dans la maison.

Y a-t-il des preuves que la vraie maison d'Amityville était hantée ?

Oui, mais il a été entouré de controverses. Le débat sur la prétendue image fantôme d'Amityville affichée à droite (cliquez pour agrandir) dure depuis que George Lutz l'a révélée pour la première fois lors d'une interview sur l'émission Merv Griffin en 1979. Elle avait été prise trois ans plus tôt en 1976 par Ed et l'équipe d'enquêteurs paranormaux de Lorraine Warren, à savoir un photographe professionnel du nom de Gene Campbell.

Campbell avait mis en place une caméra équipée d'un film infrarouge noir et blanc pour filmer automatiquement pendant la nuit. De nombreux rouleaux de film ont été utilisés, avec une seule image suspecte capturée. L'image fantôme d'Amityville montre une silhouette aux yeux blancs regardant par une porte. Certains pensent qu'il s'agit d'un démon ou peut-être du fantôme du garçon DeFeo assassiné, John. D'autres ont conclu qu'il s'agissait probablement de l'un des enquêteurs, en particulier un homme du nom de Paul Bartz.Ils citent que ses yeux blancs étaient peut-être dus au film de la caméra infrarouge.

Un essaim de mouches est-il apparu dans la maison ?

Oui. Lors d'un entretien avec Édition intérieure en 2005, Chris a expliqué : "Il y avait certainement beaucoup de mouches, mais rien de tel qu'Hollywood ne le décrit." Son frère Daniel a également évoqué des problèmes de mouches dans son documentaire Mon horreur à Amityville, même s'il prétend qu'il y en avait beaucoup plus.

Y avait-il des points froids dans le réel Horreur d'Amityville loger?

Oui, du moins selon la plupart des personnes impliquées dans l'histoire. Cela comprend le fils Daniel Lutz et le père Ralph Pecoraro, le prêtre qui aurait béni la maison. L'étrange froideur est la raison pour laquelle le film dépeint George Lutz en train de couper constamment du bois et de brûler la cheminée de la maison. Son Daniel Lutz donne son compte dans le documentaire Mon horreur à Amityville, sorti en 2012.

Les toilettes ont-elles débordé d'une boue noire ?

Non. Du moins pas selon ce que George Lutz a dit lors de l'édition 1979 Bonjour Amérique entretien. Il déclare que ce sont les cuvettes des toilettes en porcelaine elles-mêmes qui sont devenues noires, pas l'eau.

Missy avait-elle une amie imaginaire nommée Jodie ?

Notre exploration de L'horreur d'Amityville Une histoire vraie a révélé que, selon George Lutz, Missy avait une amie imaginaire/paranormale nommée Jodie (orthographiée "Jody" dans le film). L'entité se présenterait à sa fille sous différentes formes, notamment en tant qu'ange et en tant que gros cochon. Dans le film, George (James Brolin) voit Jodie sous forme de cochon dans une fenêtre à l'étage. Plus tôt, sa femme Kathy (Margot Kidder) aperçoit les yeux rouges brillants de Jodie à travers une fenêtre dans l'obscurité. Un dessin que la vraie Missy Lutz aurait fait de Jodie est présenté dans le roman de Jay Anson. La créature sur le dessin ressemble plus à un chat qu'à un cochon. Cependant, le livre le décrit comme un dessin d'un cochon marchant dans la neige.


À gauche : le dessin de Missy Lutz représentant Jodie courant dans la neige. À droite : George (James Brolin) voit Jodie le cochon dans une fenêtre à l'étage dans le film de 1979.

Daniel s'est-il cassé la main dans une fenêtre ?

Oui, selon Daniel Lutz, il s'est fait fracasser la main contre la vitre. Dans la vraie vie, Daniel dit que la fenêtre lui a fracassé la main « peau contre peau », soulignant la gravité initiale de sa blessure. Dans son documentaire Mon horreur à Amityville, il lève la main devant la caméra pour montrer que son petit doigt est toujours plié à cause de la blessure. Quelques instants plus tard, il se contredit quelque peu en disant que sa main avait guéri comme par magie quelques minutes seulement après la blessure. Dans le film, les parents emmènent leur fils à l'hôpital et sont étrangement étonnés qu'il n'y ait aucun os cassé dans sa main.

Y avait-il vraiment une pièce rouge secrète au sous-sol ?

Oui, mais la chambre rouge était exagérée dans le film et le livre. En réalité, la chambre rouge n'était pas si secrète que ça. Il faisait partie d'un espace de rangement sous l'escalier du sous-sol. Patty Commarato, une ancienne amie de la fille assassinée de DeFeo, Allison, revisite la vraie salle rouge d'Amityville (photo ci-dessous) lors d'un épisode de 1980 C'est incroyable (Voir Vidéo de la Chambre Rouge). Elle dit que les DeFeos avaient l'habitude de ranger les jouets dans le petit espace rouge.


Un ancien ami d'Allison DeFeo est assis dans la salle rouge de la vraie maison d'Amityville (à gauche). À droite : l'acteur James Brolin aperçoit un visage familier dans la salle secrète du sous-sol d'Amityville.

La fenêtre de la maison d'Amityville s'est-elle vraiment cassée ?

Non. Non seulement il n'y a jamais eu de preuve physique d'un bris de fenêtre, mais dans une interview en 2011, son fils Christopher Lutz a confirmé qu'aucune fenêtre de la maison d'Amityville ne s'était cassée. -Côte sud effrayante

Au cours d'un épisode Amityville 1980 de l'émission de télévision C'est incroyable, Barbara Cromarty, qui a acheté la maison avec son mari Jim après le départ des Lutz, a permis aux caméras à l'intérieur de la maison de démontrer que la fenêtre de l'œil à l'étage ne s'était jamais brisée comme dans le film, notant que le cadre de la fenêtre montrait toujours l'ancienne peinture et mastic datant de la construction de la maison en 1927.

Dans une interview de 2011 avec 30 minutes impaires, Christopher Lutz a précisé que même si l'une des fameuses fenêtres oculaires de la maison d'Amityville ne s'était jamais brisée, cet élément du film était en fait inspiré par les fenêtres s'étant ouvertes d'elles-mêmes. "C'était ma chambre. Ces deux fenêtres sont une chambre et c'était la chambre de Ronald DeFeo, et quand nous avons emménagé dans la maison, mon frère et moi avons partagé cette chambre. Cette fenêtre s'est ouverte plusieurs fois, mais plutôt que de l'afficher comme si c'était arrivé , ils l'ont montré absolument fracassant. Cela n'a pas brisé le verre. La fenêtre s'est ouverte. La chose s'est ouverte. "

La porte d'entrée a-t-elle vraiment été arrachée ?

Non. Dans L'horreur d'Amityville film, les forces démoniaques font exploser la porte d'entrée en bois vers l'extérieur. "Il ne s'est pas fait arnaquer", a déclaré son fils Christopher Lutz lors d'une interview en 2011 (La côte sud effrayante). Il convient de noter que la mère Kathy Lutz avait précédemment déclaré que la porte avait soufflé vers l'extérieur, laissant la police et les réparateurs abasourdis. Cependant, aucune preuve physique n'a jamais fait surface pour valider la demande de Kathy.

Le sang a-t-il coulé sur les murs ?

Non. Dans le documentaire de 2005 La vraie horreur d'Amityville, le vrai George Lutz a dit que le sang ne coulait jamais sur les murs.

George Lutz est-il vraiment tombé par les escaliers du sous-sol dans un trou rempli de boue noire ?

Non. Pendant le Christopher Lutz 2005 Édition intérieure interview, il dit que la scène passionnante à la fin du film lorsque le personnage de James Brolin tombe dans les escaliers du sous-sol dans le trou rempli de boue ne s'est jamais produite dans la vraie vie.

Les acteurs James Brolin et Margot Kidder croient-ils que l'histoire de Lutz est vraie ?


Les acteurs James Brolin et Margot Kidder (à droite) n'ont jamais cru à l'histoire racontée par George et Kathy (à gauche).

Non. Les acteurs James Brolin et Margot Kidder, qui incarnent George et Kathy Lutz dans le film de 1979, ont indiqué dans des interviews qu'ils ne croyaient pas que L'horreur d'Amityville est basé sur une histoire vraie. "George est un bon vendeur", dit l'acteur Brolin. "Tu sais, un charmeur. Il fallait le croire, je veux dire son histoire, la façon dont il la racontait était géniale, mais c'était un si bon vendeur qu'on se rendrait compte qu'il pouvait vous vendre du sable. . Alors, il y avait beaucoup de doute là-bas. Et quand vous parliez à la famille et aux enfants et que je leur posais des questions, ils ne disaient pas : « Eh bien, euh. » Ils auraient la réponse tout de suite [claque des doigts] , comme s'ils avaient été scolarisés. Et c'était mon point de vue. Je suis parti en disant : 'Je ne sais pas, je ne crois pas à tout ça, mais. Pourquoi je ne suis pas sûr ?'"

"Je ne savais pas que cela s'était vraiment passé", explique la costar Margot Kidder, qui se souvient que les acteurs ont visité la vraie ville et la maison, accompagnés d'un groupe de presse. "J'étais en fait assez méchant en ne m'engageant pas complètement dans l'idée que tout cela était vrai. J'aurais vraiment dû, si j'avais fait mon travail d'une manière plus sérieuse, je suppose, je ne sais pas."

Est-ce que quelque chose de paranormal s'est produit sur L'horreur d'Amityville ensemble?

Non, du moins pas selon les deux stars principales du film. "J'ai regardé avec beaucoup d'amusement la machine publicitaire du studio entrer en action pour concocter ces choses terribles qui se produisaient sur notre plateau, qui ne l'étaient pas vraiment", a déclaré Margot Kidder, qui incarne Kathy Lutz dans L'horreur d'Amityville film.

L'acteur James Brolin se souvient avec amusement : "On nous demande : 'Est-ce qu'il se passe des trucs bizarres ?' et on y va, on cherche des trucs maintenant, tu sais, parce qu'on aimerait leur dire : 'Oh, ouais, tu ne croirais pas ce qui s'est passé hier.'"

L'histoire d'Amityville est-elle un canular ?

Presque tous les aspects de ce qui est vu dans L'horreur d'Amityville film a fait l'objet de controverses et de débats. La famille convient presque à l'unanimité que le film est une exagération, mais dans quelle mesure nous ne le saurons peut-être jamais. Le vrai George Lutz a admis qu'en 2005, il avait été impliqué dans pas moins de quatorze procès liés à Amityville. Dans une interview avec Personnes magazine, George Lutz a souligné que les poursuites visaient à protéger l'histoire de sa famille, plutôt que d'être une question d'argent. Chaque membre de la vraie famille Lutz (à l'exception de Missy qui s'abstient d'interviews) a à un moment donné contredit un ou plusieurs des autres membres de la famille. Ces membres particuliers de la famille ont également, à une ou plusieurs reprises, tenté de tirer profit de leur propre vision de la véritable hantise de la maison d'Amityville. Aucun de ces faits ne signifie que toute l'histoire est un canular, mais ils laissent place au doute. Le seul fait indiscutable est peut-être que Ronald DeFeo, Jr. a été reconnu coupable du meurtre de sa famille dans la maison d'Amityville avant l'emménagement des Lutz.

En 1979, beaucoup de gens croyaient que la vérité derrière L'horreur d'Amityville avait été révélé lorsque l'avocat William Weber s'est présenté et a déclaré qu'il s'était réuni avec George et Kathy Lutz une nuit, et qu'ils avaient inventé l'histoire sur de nombreuses bouteilles de vin. Cependant, l'impact de la révélation de Weber a été de courte durée lorsqu'il a été découvert qu'il était impliqué dans sa propre bataille juridique avec les Lutz à l'époque et qu'il avait peut-être eu un motif pour discréditer délibérément leur histoire.

L'un des propriétaires suivants a-t-il vécu des expériences paranormales dans la maison d'Amityville ?

Non. En 2013, aucun propriétaire ultérieur n'a signalé quoi que ce soit de paranormal dans la maison.

Dans la liste des vidéos ci-dessous, assurez-vous de regarder le 1979 Bonjour Amérique entretien avec le vrai George Lutz et sa femme Kathy, qui sont accompagnés de l'acteur James Brolin. Aussi, ne manquez pas le vrai Horreur d'Amityville prêtre parle de son expérience dans la maison et regarde la vidéo de la chambre rouge au sous-sol.

George Lutz et sa femme Kathy sont interviewés sur Bonjour Amérique en 1979. Ils discutent des hordes de mouches qui ont envahi leur maison, de la bave verte du film et de divers autres événements paranormaux qui se sont produits et qu'ils prétendent être vrais. Ils sont rejoints par l'acteur James Brolin qui incarne George Lutz dans le film original. Brolin dit qu'il ne croit pas le livre dans son intégralité. Cependant, en présence de George et Kathy, il dit qu'il les croit. Des années plus tard, il a contredit cela en disant que George était un bon « vendeur », qualifiant l'histoire de Lutz de « gizmo ».

Le prêtre impliqué dans la hantise d'Amityville est interviewé en 1979 pour un épisode de la À la recherche de Émission de télévision qui a enquêté sur des événements mystérieux. Le prétendu et réel prêtre d'Amityville décrit son expérience lorsqu'il est allé bénir la maison de Lutz's Ocean Avenue en décembre 1975. Plus tard révélé être le père Ralph Pecoraro, son histoire a finalement été examinée de près car il s'est souvent contredit, ce qui a amené certains à croire qu'il faisait partie d'un canular.

Patty Commarato, qui avait été amie avec Allison DeFeo (assassinée), revisite la maison d'Amityville où elle jouait quand elle était enfant. Dans cette séquence vidéo d'un épisode de 1980 C'est incroyable, Patty emmène les téléspectateurs dans la pièce rouge secrète du sous-sol de la maison d'Amityville. Située sous les escaliers, Patty se demande si la vraie pièce secrète ressemble à celle de 1979. Horreur d'Amityville film.

Regardez un documentaire télévisé britannique de 50 minutes intitulé La vraie horreur d'Amityville qui a été diffusé en 2005. L'histoire vraie est explorée à travers de vraies photos et interviews d'Amityville Horror avec George Lutz, des voisins, des journalistes locaux et des médiums. Voir des extraits d'une rare interview de Ronald DeFeo Jr. en 1994, le meurtrier de masse qui a tué six membres de sa famille en 1974, jetant ainsi les bases de l'histoire de Lutz.

Christopher Lutz, le fils de George et Kathy, raconte Édition intérieure en 2005, qu'il était "absolument dégoûté" par ce qu'il a vu en regardant le point de vue d'Hollywood sur l'histoire de sa famille. Il discute de l'exactitude de diverses scènes de l'original et du remake, alors qu'il revisite la vraie maison d'Amityville dans laquelle il a vécu avec sa famille pendant 28 jours.

James Brolin et Margot Kidder incarnent George et Kathy Lutz dans l'adaptation cinématographique originale du roman à succès de Jay Anson de 1977, lui-même basé sur la prétendue histoire vraie d'Amityville, telle que prétendue par les vrais George et Kathy Lutz. La famille emménage dans une nouvelle maison qui a été le théâtre d'un horrible meurtre de masse. Ils commencent à assister à des événements paranormaux dans la maison et se tournent vers le père Delaney (Rod Steiger) pour obtenir de l'aide.


L'ancien patron des Hells Angels, Sonny Barger, était un fraudeur qui a battu sa femme et sa belle-fille de 14 ans, écrit l'ex-gangster George Christie dans "Exile on Front Street"

Sonny Barger, le chef notoire et redouté des Hells Angels, était en fait un hypocrite qui faisait monter l'enfer qui s'appuyait davantage sur sa mystique de motard que sur une menace réelle.

Dans son nouveau livre "Exile on Front Street: My Life as a Hells Angel and Beyond", George Christie, l'ancien héritier de Barger, expose son ex-patron comme un vif d'or, un batteur de femme et un faux.

Prenez les deux premières allégations. L'appel de Barger aux flics fait suite à un incident de violence domestique au cours duquel il a attaqué son épouse Noel et sa fille de 14 ans, Sarrah.

Des rumeurs circulaient selon lesquelles Noel était un informateur rémunéré du FBI – mais ce n'était pas l'impulsion derrière l'assaut.

Selon Christie, Barger est rentré à la maison en colère après que Noel l'a surpris en train de conduire avec une autre femme sur sa moto et a essayé de le faire sortir de la route.

Barger a ensuite appelé le 911, faisant basculer la police vers une arme de poing à l'intérieur de la voiture de Noel.

"Un hors-la-loi n'a pas composé ces trois numéros. C'est la même chose que de témoigner", fulmine Christie. « Sonny avait été le modèle du hors-la-loi sauvage et inflexible. Mais vivre avec un informateur ? Battre une fille de 14 ans ? Appeler le 911 ?

"Ce sont des choses qu'un Hells Angel n'a pas faites."

Lors de la prochaine réunion des officiers de la côte ouest, Christie a produit la transcription du 911 ainsi qu'un article de journal offrant une « superbe description » de Barger « dans ce qui ne peut être décrit que comme une dépression nerveuse. »

Un voisin a trouvé Barger dans un état délirant, tellement déconnecté de la réalité qu'il a été hospitalisé.

Les Angels, plutôt que de sanctionner Barger, ont accusé Christie d'avoir falsifié les transcriptions. Barger a été épargné de tout retour de bâton pour avoir enfreint le code hors-la-loi.

"Il a toujours eu une influence particulière sur les membres, en particulier les anges les plus faibles d'esprit", réfléchit amèrement Christie.

Mais une ligne a été tracée entre Barger et Christie, une querelle qui ne mourra pas tant que l'un d'eux ne sera pas dans la tombe.

« Sonny et moi avions terminé », écrit Christie. "Il détestait être interrogé. Il croyait que c'était son club. Quiconque disait le contraire était une menace qui devait être éliminée."

Christie, 69 ans, qualifie sournoisement Barger, 77 ans, de "mystique" et d'aucune menace, affirmant que Sonny n'avait pas la "réputation de violence ou d'être physiquement dangereux".

Ce serait une nouvelle pour Hollywood et presque tout le monde, y compris les forces de l'ordre.

Barger était le visage sauvage des Anges à l'époque glorieuse où le gang était la tribu la plus redoutée sur la route. Ou peut-être dans le monde.

Christie, président du chapitre de Ventura, en Californie, a construit son propre statut au sein des Angels en calmant la terreur inspirée par Barger après avoir fondé le chapitre d'Oakland en 1958.

Ancien Marine devenu membre à part entière en 1976, Christie est intervenu au micro avec un message désarmant après que Barger ait perdu la voix à cause d'un cancer de la gorge en 1982.

"Je voulais présenter le club comme une bande de bons gars qui tenaient à la liberté et voulaient juste vivre la vie à leur façon", écrit-il.

Maintes et maintes fois, il a insisté sur le fait que les "Hells Angels aiment l'Amérique plus que quiconque".

Dans un brillant mouvement de relations publiques, Christie a couru une étape du relais de la flamme olympique de Los Angeles à l'été 1984. C'était une histoire à laquelle aucun média ne pouvait résister.

Christie a joué le rôle d'un hors-la-loi honorable de manière si convaincante qu'un procureur adjoint du comté de Ventura a dit un jour à un journaliste qu'il était devenu un "héros populaire".

Le « héros » a saisi toutes les occasions pour marteler son message à la maison. Des anges individuels pouvaient commettre des crimes, a-t-il prêché, mais l'organisation elle-même était propre.

Techniquement, il marquait un point.

Alors que les autorités fédérales ont identifié les Angels comme les principaux fournisseurs de méthamphétamine dans les années 1980, le club a gardé le commerce indépendant en concluant des accords avec ses nombreux accros.

En 1987, Christie a récolté les bénéfices dignes d'un homme d'État. Alors que les prisons californiennes étaient bondées d'anges condamnés, il s'est éloigné d'une accusation de sollicitation de meurtre.

Le FBI a envoyé un membre de haut niveau de la mafia mexicaine, l'informateur Michael Mulhern, à Christie avec une offre de tuer un membre du chapitre Ventura qui avait dénoncé le gouvernement fédéral.

L'accusation a même eu Christie sur bande disant à Mulhern qu'il tuerait le gars lui-même.

Christie, invoquant la provocation policière, s'est si bien comporté devant le tribunal qu'il a été acquitté. Dans un geste digne de "Teflon Don" John Gotti, il a ensuite lancé un barbecue dans l'arrière-cour pour le jury.

Le drame n'a fait que renforcer la réputation de Christie en tant que chuchoteur de paix.

Hollywood est bientôt venu courtiser. Sa première femme, Cheryl, a tué une proposition de film du cinéaste Michael Mann en raison de préoccupations concernant la façon dont elle serait représentée. Cheryl a même fait refuser à Christie l'offre de Diane Keaton d'apparaître dans "Heaven", son documentaire sur l'au-delà.

Pourtant, Liza Minnelli lui a lancé une fête à Paris lorsqu'il est arrivé sur l'une de ses missions internationales de maintien de la paix. Le globe était parsemé de chapitres de Hells Angels fréquemment en guerre.

L'un des récits héroïques du livre s'est déroulé à Steamboat Springs, dans le Colorado, la destination de 1996 pour la course annuelle des États-Unis, le plus grand jour du calendrier des anges.

Christie était couché pour la nuit quand il a reçu un appel d'urgence. L'un des plus jeunes membres de Ventura, un passionné de méthamphétamine, avait abattu deux autres anges au Horse Inn.

Il est arrivé pour découvrir que les flics avaient monté une démonstration de force autour du bar. À l'intérieur se trouvaient au moins une centaine d'Anges en colère – lapidés, ivres et lourdement armés.

Les flics, espérant éviter une tempête de feu, ont laissé passer Christie. A l'intérieur, les Anges avaient encerclé le tireur, les armes dégainées. Après une heure de négociations tendues, Christie a persuadé les motards assoiffés de sang de laisser le tireur partir avec lui.

Les anges ont formé un cordon à l'extérieur, permettant à Christie, avec l'enfant sur son vélo, de s'échapper dans la nuit.

En 2001, Christie était au sommet de son pouvoir dans les Anges – jusqu'au choc cruel d'un acte d'accusation à plusieurs chefs d'accusation pour fraude, vol, vente de drogue et évasion fiscale.

Le balayage a réuni 28 membres et associés des Ventura Angels, mais Christie était la cible principale. Comme Sonny Barger, le procureur du comté de Ventura n'a pas été impressionné par la réputation de Christie en tant que gardien de la paix.

Christie a passé un an à l'isolement avant qu'un accord ne soit conclu. Le comté a investi 30 millions de dollars dans la construction de l'affaire, seulement pour voir Christie s'en aller avec le temps purgé.

Mais il est sorti de prison un homme changé sur un toboggan en descente.La seule note douce est venue quand il a épousé la femme qui l'avait attendu, Nikki. Mickey Rourke a dansé à leur mariage.

Mais en quelques années, un accident de la route le laisse entravé et un escroc le laisse appauvri. Et la rumeur circulait que Barger voulait sa mort.


Chocs négatifs et persécutions de masse : preuves de la peste noire

Dans cet article, nous étudions les persécutions de la peste noire (1347-1352) contre les Juifs afin de faire la lumière sur les facteurs déterminant quand un groupe minoritaire sera confronté à la persécution. Nous développons un cadre théorique qui prédit que les chocs négatifs augmentent la probabilité que les minorités soient des boucs émissaires et persécutés. En revanche, à mesure que les chocs s'aggravent, la probabilité de persécution peut en fait diminuer s'il existe des complémentarités économiques entre les groupes majoritaires et minoritaires. Nous compilons des données au niveau des villes sur la mortalité due à la peste noire et la persécution juive. Au niveau agrégé, nous constatons que le fait de désigner des boucs émissaires a conduit à une augmentation de la probabilité de base d'une persécution. Cependant, au niveau de la ville, les endroits qui ont connu des taux de mortalité par peste plus élevés étaient moins susceptibles de se livrer à des persécutions. En outre, les persécutions étaient plus probables dans les villes ayant des antécédents d'antisémitisme (conformément aux boucs émissaires) et moins probables dans les villes où les Juifs jouaient un rôle économique important (conformément aux complémentarités intergroupes).

Mots clés: Conflit ethnique Conflit religieux Minorités Persécutions, massacres, libelles, peste noire, histoire économique juive, Moyen Âge, épidémies, villes, commerce


Voir la vidéo: Georges le Petit Singe Jour De Neige Spécial Noël Dessin Animé Dessins de Noël pour Enfants